De la fusion des flammes jumelles –

supernova-1993J-before

L’union des flammes jumelles commencent dès leur rencontre mais le processus peut mettre un certain temps à prendre place de façon consciente au sein du couple de flammes.

Il faut se souvenir que les flammes jumelles ne sont avant tout pas un couple classique dans l’idée que nous nous en faisons. Très peu d’entre elles, sans qu’il faille imaginer que cela est impossible, nourriront même des relations amoureuses sur le long terme. Leur relation sera souvent d’un autre ordre presque indéfinissable. Cette rencontre est avant tout une réunion avec son Soi profond pour l’une des flammes dite Chaser qui va connaître un éveil important ou développer un don qu’elle possédait sans doute déjà mais qui va prendre vie d’une manière plus rapide et plus consciente dans son existence.

Nous allons commencer par marcher sur le chemin de l’énergie et voyager dans une capsule ayant la faculté de rétrécir, de grandir et d’éclairer une partie de notre univers manifesté, celui qui évolue tout autour de nous mais que nous avons parfois cessé d’observer un peu comme Brahma qui y a laissé sa tête il y a fort longtemps…

Sur terre nous utilisons une forme d’énergie très contestée qui est l’énergie nucléaire produite à partir d’un phénomène que nous nommons fission nucléaire et qui pour schématiser est le fait de casser un noyau très lourd en noyaux plus légers afin de produire de l’énergie. Cette méthode à l’inconvénient majeur de produire des déchets nucléaires de durée de vie très long et très dangereux pour l’environnement. Cela consiste donc à puiser de l’énergie d’un système tirant son essence de la destruction. Un peu comme si nous coupions une balle en deux petites balles.

Il existe une autre forme d’énergie nucléaire, qui à l’heure actuelle est très peu exploitée et au stade de l’expérimentation plus ou moins avancée, car son utilisation est plus difficile à mettre en œuvre. Elle produirait pourtant une énergie plus importante et des déchets beaucoup moins dangereux. Elle serait un avenir pour l’humanité, il s’agit de la fusion nucléaire.

La fusion à l’inverse de la fission consiste comme son nom l’indique à faire fusionner cette fois deux noyaux légers en un noyau plus lourd. C’est le phénomène qui permet aux étoiles de rayonner, d’émettre de l’énergie, de compenser les effets de la gravité qui entraînerait leur effondrement rapide. Il est à la base de la vie et de la matière que nous pouvons observer autour de nous par l’intermédiaire de la nucléosynthèse.

C’est l’évolution et la vie tout autour de nous qui transforme et fait grandir.

Ainsi deux noyaux légers vont ils fusionner pour produire un noyau plus lourd et une énergie qui va alimenter le processus tout entier car si cette énergie est plus importante qu’un certain seuil elle permettra la fusion d’autres noyaux et ainsi de suite. En quelque sorte cela créé les conditions pour la perpétuation du phénomène de fusion permettant à une étoile de briller et de produire de l’énergie sur des durées extrêmement longues à l’échelle d’une vie humaine.

Ce processus n’est pas simple à mettre en œuvre car il exige des conditions très particulières comme des chaleurs (traduites par l’agitation) très importantes pour atteindre certains états plasmatiques, ainsi que de fortes densités, des énergies et des vitesses colossales.

Nous pourrions faire immédiatement un corollaire avec le fait de nous alimenter. Quand nous ingérons un aliment nous le scindons en nutriments que nous exploitons ou non afin d’apporter l’énergie nécessaire à notre organisme. En contrepartie, nous produisons des déchets plus ou moins néfastes pour le corps qui peuvent parfois polluer notre organisme en étant stockés pendant des années. Dans tous les cas cela génère notre vieillissement à terme.

A l’inverse le phénomène de fusion que nous pouvons observer avec les gamètes entraîne la vie et l’existence d’un nouvel individu, qui va lui-même être à l’origine de la création d’autres individus et permettre la perpétuation de l’espèce. C’est l’énergie de la vie qui permet l’évolution du monde. Nous le traduisons comme cela dans notre univers manifesté.

Le processus de fusion nucléaire nécessite de dépasser certaines lois physiques qui sont notamment celles de l’électromagnétisme. Pour rappel, il suffit simplement de visualiser un aimant et de se souvenir que les pôles opposés des aimants s’attirent tandis que les pôles identiques se repoussent. Dans le cas des noyaux atomiques qui sont libérés de leur électron (-) ils sont tous les deux chargés positivement et il faut donc pour les réunir faire en sorte qu’ils puissent dépasser la barrière coulombienne qui naturellement fait que deux éléments (+) se repoussent. Il faut donc beaucoup d’énergie.

Prenons un cas classique, deux atomes d’hydrogène contiennent chacun un proton (+), ils vont fusionner pour donner du Deutérium (1 proton et 1 neutron) avec émission d’énergie mais ils peuvent donner d’autres éléments comme de l’Hélium (2 protons) mais il se raréfie sur terre.

Maintenant revenons dans notre monde à échelle humaine.

Nous pourrions dire que l’individu est constitué d’un corps, d’un esprit et d’une âme. Le corps est de charge (-), l’esprit de charge neutre et l’âme de charge (+). La fusion des âmes exigent donc qu’elles se trouvent libérées de l’attraction du corps pour un temps. Phénomène que nous avons envisagé précedemment dans le cadre des flammes jumelles.

Pour rappel dans notre monde manifesté et symbolique, notre âme émet un rayonnement qui a de faibles chances de parvenir à quitter notre corps cependant cela n’est pas impossible et il le peut par l’intermédiaire de l’effet tunnel sous la forme d’ondes. Si elles parviennent à être renvoyées par la surface adéquate (les yeux de l’autre) par réflexion puis réabsorbées par ce même effet tunnel il y a reconnaissance de soi dans l’autre et donc réveil de l’âme. C’est un phénomène rare et bouleversant comme une synchronicité. Nous percevons notre rayonnement quelque fois dans l’univers qui nous entoure et les objets prennent un sens pour nous quand nous devenons en quelque sorte cette source de lumière par le biais d’autres synchronicités.

L’âme pourrait être comparée à une mémoire holographique sur laquelle nous enregistrons des informations mais qui ne peut être manifestée et perçue que lorsque le faisceau de référence entre à nouveau en contact avec la plaque sensible où se situe l’âme – il y a ensuite projection. C’est cette âme qui transmigrerait empruntant totalement le tunnel en mourant et simplement une partie d’elle, un fragment, un rayon dans le cadre du phénomènes des flammes jumelles. C’est l’arbre de la connaissance caché par Dieu qui a bien placé les deux chérubins que sont les yeux et une épée enflammée qu’est cette barrière à vaincre. Ces phénomènes rares et donc magiques ont été prévus par la nature mais ils doivent demeurer exceptionnels pour ne pas déséquilibrer l’intégralité du système physique, des lois cosmiques que nous nommons encore Dharma.

Cette identification primaire est indispensable. Dans la nature, les éléments ne fusionnent pas sans règles entre eux, pas plus que ne le font des espèces différentes. C’est donc une étape primordiale qui peut ne pas être conscientisée et ainsi nous percevons l’autre avec les schémas classiques : homme de ma vie etc…

Cette étape souvent ne relève que de l’une des deux flammes voilà pourquoi l’autre finalement n’a pas conscience d’être cette autre parce qu’elle n’a été qu’un support de révélation. Nous avons retrouvé notre autre dans ses yeux mais il ne nous a pas encore reconnu. Pourtant si ce lien perdure et que se tisse cette étonnante relation c’est qu’une partie de notre rayonnement a été absorbé par l’autre et que nous vivons un peu en lui sinon la relation aurait totalement cessée. Nous grandissons également en lui du moins une partie de notre rayonnement et donc de notre âme.

N’y a t-il que nous qui cherchions à le retrouver sans cesse au fond ? C’est à ce moment là que le premier lien s’établit : une partie de notre énergie rayonne en lui et nous nous sommes reconnues dans ses yeux.

Une fois cette étape franchit vient celle de la fusion qui est beaucoup plus complexe et peut exiger de s’y reprendre à beaucoup de reprises selon l’énergie fournie et nécessaire.

Ces rayonnements libérés du corps vont devoir fusionner à présent. La flamme Chaser qui porte en quelque sorte l’âme pleine et consciente va reconnaître progressivement l’autre en projetant autour d’elle des manifestations qui vont la guider. Elle porte les marqueurs mais leurs âmes n’ont pas encore fusionnées, la sienne c’est simplement réveillée car elle a reconnu son Soi – sans prise de conscience de l’autre.

C’est l’histoire de Parvati reconnaissant Shiva tandis qu’il ignore qu’elle est sa Shakti, son énergie. Poétiquement, il est le reflet de notre âme et nous sommes son âme ce qui l’anime, l’énergie et le mouvement. Ainsi, comme Eve issue d’Adam, une partie de lui muée en énergie.

La seconde étape est différente et très longue à atteindre.

Le mécanisme voudrait que lors d’une autre rencontre et produisant le même phénomène d’effet tunnel cette fois les deux rayonnements se rencontrent et fusionnent en dehors du corps.

Les deux pôles positifs symbolisés par l’âme arrivent alors à s’unir pour former un élément plus lourd, une sorte d’âme avec un degré de conscience plus important. Un peu comme si leurs deux mémoires s’unissaient ou dans ma langue leur information se trouvait réunies. Ce phénomène produit une énergie importante et c’est cette énergie qui servira à alimenter le processus de fusion global mais aussi les futures étapes des fusions futures avec l’autre flamme afin d’évoluer. Cela est possible sans doute plus aisément une fois que nous quittons définitivement notre corps mais heureusement beaucoup œuvrent à ce que ces manifestations puissent survenir avant pour être une source d’éveil et d’énergie pour les autres.

Il faut comprendre que peu d’hommes partent en quête de ce qu’ils songent impossible. La quête est pourtant le début du mouvement et donc du chemin. Il y a donc l’idée que la transmission du savoir ou de la connaissance ou la manifestation de l’expérience permettra aux autres d’emprunter une voie similaire.

Dans le cadre de la 1ère étape l’un des éléments est changé en neutron et l’autre reste un proton. Cette première transformation est indispensable pour qu’ils ne se séparent pas. Cependant, c’est un peu comme si l’autre acceptait ce rôle de neutron. Son âme ne connaît pas le rapport qu’à l’autre à l’énergie et cette sensibilité. Les deux récupèrent une partie de cette énergie qui est assez puissante. Si l’une des flammes qui portent la charge positive sait, l’autre est ce rôle neutre et ignore tout. A ce stade, ils ont déjà fusionné.

(D’autres étapes de fusion interviennent et progressivement les deux flammes pourront devenir plus sensibles car le cœur du système pourraient présenter un cœur suffisant, une âme pour que chacune possède une part conséquente.)

Chez la flamme éveillée cela va se traduire par le fait d’admettre enfin l’idée du lâcher-prise et pour cause… A ce stade, les deux flammes ont fusionné mais une seule en a encore conscience. C’est celle qui symbolise l’énergie positive, le coeur et se trouve plus en lien avec les principes régissant globalement l’univers, là où le neutron intervient différemment dans sa relation à l’univers mais le débat est ouvert il se pourrait que la charge neutre soit récupérée par la flamme éveillée la rendant ainsi moins prompte à ressentir les effets classiques d’attirance etc… du à l’electromagnétisme, elle serait déjà en équilibre. A terme elles seront toutes deux positives.

Nous ressentons les phénomènes qui nous animent mais parfois sans en avoir conscience, nous allons leur donner des noms : amour, haine, désir, envie c’est ainsi qu’est notre esprit avec sa transcription dans notre langue natale, cette fois commune et si poétique.

Le phénomène de fusion pour gravir les étapes, les marches a besoin de plus en plus d’énergie et nous traduisons cela par la nécessité de la séparation pour produire cette énergie et l’accumuler.

Prenons un élastique et visualisons les deux flammes comme chaque extrémité de cet élastique. Plus nous tirons sur l’élastique plus nous en séparons les extrémités et plus nous augmentons l’énergie potentielle entre elle, cette énergie qui au moment de leur rencontre se transformera en énergie cinétique et entrainera si les conditions le permettent d’accéder à l’étape supérieure. Les flammes se séparent car elles ont besoin de cette énergie pour accéder à l’étape suivante. Voilà pourquoi il n’existe aucunes règles sur le temps de leur séparation car cela dépend de leur niveau. Si elles se séparent longtemps où si la distance entre elles est importante c’est qu’elles sont en travail. Nous pouvons observer parfois des déménagements, des éloignements ce qui est un signe de mise à distance pour prendre une sorte d’élan.

Normalement la flamme dite Runner dans cette configuration évolue aussi mais plus lentement et en décalée de l’autre. Tout dépend du niveau qu’elles doivent atteindre où qu’elles ont déjà atteint.

Dans les débuts nous gravissons les marches plus lentement car nous empêchons l’élastique de se tendre par peur de perdre l’autre à tout jamais. Une fois que nous avons pris conscience du lien alors nous lâchons prise et nous laissons cet élastique se tendre naturellement. Cet élastique n’est pas n’importe quel élastique il sait exactement l’énergie dont il a besoin pour que le processus de fusion continu d’alimenter en énergie le système des flammes. Cette énergie nous la traduisons par de l’amour universel car il s’agit bel et bien de l’énergie de l’évolution et de la vie, la même qu’au coeur des étoiles.

En somme, il est important de lâcher prise et de ne pas s’inquiéter des délais car c’est de la longueur de ces séparations (ou de la distance) que dépend la poursuite du processus.

Ardhanarishvara est l’union de Shiva et sa shakti, énergie sous leur forme androgyne. Ils sont pourtant distincts à d’autres moments mais fusionnent régulièrement. Ils ne restent pourtant pas constamment sous cette forme, ils la prennent quand cela est nécessaire.

Revenons encore plus à un niveau classique de compréhension.

La plupart des couples répondent sur terre aux exigences des lois de l’électromagnétisme.

Ainsi disons-nous classiquement que les opposés s’attirent et nous cherchons tous des compléments de nous-mêmes pour atteindre l’équilibre. Ces relations produisent de l’amour mais cette évolution demeure une énergie d’amour et une source assez mineure qui ne permet souvent pas de rayonner au-delà du couple formé et s’éteint très vite. Nous pouvons rester avec de tels partenaires mais grâce à d’autres principes comme la gravité (que nous traduisons par habitude, inertie) qui va maintenir le couple ensemble ayant brûlé toute son énergie. De plus, ces relations sont fragiles car les règles de l’électromagnétisme sont tellement présentes que l’un des deux partenaires peut rapidement se lier à un autre.

Cette énergie qu’est l’amour est nécessaire pour faire fonctionner notre cœur qui est dans certaines traditions le chakra établissant le lien entre les trois chakras physiques du dessous et les trois autres représentant la spiritualité. Il paraît donc primordial de lui fournir une énergie nécessaire à son fonctionnement si nous espérons accéder à d’autres niveaux de conscience.

D’autres personnes tirent une énergie plus importante que celle classiquement décrite ci-dessus par l’intermédiaire d’un phénomène dit de suralimentation sentimentale. Un certain nombres d’entre nous ont pu expérimenter cette énergie, il va s’agir d’avoir de multiples relations et nous nous nourrissons finalement plus des séparations que des unions elles-mêmes puisque chaque séparation est une quête dans laquelle nous amassons pareillement de l’énergie qui se libère lors de la rencontre d’un nouveau partenaire. Cette énergie de la même façon produit des déchets qui à terme peuvent polluer notre cœur : nous cessons de croire et d’aimer véritablement et nous perdons foi en l’évolution et le lien qui s’établit.

C’est la transcription de l’histoire de Tobie et Raphaël. Tobie part en quête pour sauver son père d’un remède à sa cessité sous la guidance de Raphaël. A un moment de l’histoire, Raphaël dit à Tobie qu’il doit prendre Sara pour femme mais l’idée ne l’enthousiasme pas vraiment et pour cause ses 7 époux précédents sont tous morts au petit matin tués par Asmodée, un démon ! Raphaël lui explique comment il pourra vaincre cette malédiction : « vous devrez prier Dieu et le remercier de vous unir et cela pendant 3 jours sans vous livrer au désir et aussi brûler une partie du poisson que tu as péché peu de temps avant. »

Les fumées ( symbolisant le gaz qui est l’étape avant l’état plasmatique / étape qui permet la fusion – les fumigations sont une manifestation de cette information importante ) du poisson font effectivement fuir Asmodée dans le désert ( quand on ajoute de l’énergie au gaz pour schématiser on peut générer du plasma ) là où Raphaël va l’enchaîner ensuite c’est à dire l’empêchant de revenir empêcher l’union. Dans les traditions nous ressentons les démons comme les forces négatives et c’est celle qui empêchent précisément la réunion des âmes car elles doivent s’affranchir pour s’unir de leur charge négative. Ensuite, effectivement dans le désert à des hautes températures il devient plus simple de vaincre ces barrières car cela a tendance à séparer les noyaux des particules qui gravitent autour. De la même façon que ne pas se toucher, établir une distance fait grandir l’énergie propice à la fusion ce qui est très employé dans certaines formes de tantrisme également.

En somme, ils devront se concentrer d’abord sur le sens profond de l’union des âmes (la fusion) avant ceux du désir classique mue par des forces non pas démoniaques mais un peu différentes et effectivement ils s’unissent et Tobie survit. En transcendant classiquement les principes ordinaires régissant le désir, l’attirance et la répulsion et en se concentrant sur les valeurs profondes de l’union, la fusion, l’idée de l’énergie et de la vie qui devient plus importante que les sens qui nous invitent à nous repousser ou nous attirer selon ces mêmes sens  nous accédons à d’autres formes d’amour mais cela exige de le faire « en conscience » avec la nature et d’apprendre à parler son langage ou de respecter celui qui nous a été livré lors de cette révélation.

La rencontre des flammes jumelles est la manifestation de la fusion. Il ne s’agira plus de chercher en permanence un autre partenaire pour accumuler de l’énergie mais bien de comprendre qu’il est ce seul partenaire mais pour que ce couple un peu magique ( comme je l’explique encore nous traduisons la magie dans les phénomènes de rareté ) fonctionne il lui faut plus d’énergie qu’à aucun autre couple et ce n’est pas si simple la preuve à l’heure où je vous parle nous tentons encore de pouvoir reproduire ce phénomène qui est au cœur des étoiles, les empêchent de s’effondrer et est la source de la vie et du rayonnement.

(L’existence de ce couple n’empêche pas le fait de s’unir avec un partenaire classique quand nous sommes dans un état autre).

Pourtant ces couples peuvent rayonner une énergie d’amour au-delà de ce qu’il est possible d’imaginer et changer le monde car c’est bien dans le cœur des étoiles que se forment les éléments de la vie.

Si le cœur du soleil ne fusionnait pas en permanence certains éléments constitutifs de son système il ne pourrait produire cette énergie qui est la source même de vie sur terre. Et de la même façon la flamme même durant sa séparation de l’autre a t-elle l’étrange aptitude de se sentir envahit d’énergie même à distance en songeant à l’autre car elle est semblable au soleil qui rayonne sa propre énergie et qui s’alimente ainsi. La flamme éveillée peut puiser une énergie d’amour en elle importante l’aidant sur son chemin.

Les flammes jumelles ne sont pas des forces opposées au niveau de l’âme mais leur corps peuvent l’être car quand elles sont corps ou esprit elles sont soumis au même lois que les autres.

Cependant leur âme, elles sont très similaires dans leur énergie ce qui se traduit par ses manifestations :

  • – elles ont tendance à se fuir quand elles sont trop proches et ne sont pas naturellement attirées l’une par l’autre,

  • – elles ont un langage qui leur est propre. Elles parlent exactement la même langue mais leur langue étrangement les empêchent de se parler « d’âme à âme » – comme si elles refusaient d’entrer en relation intime et si l’une s’y risque l’autre va nier le sujet sans violence et sans chercher à briser le lien il se met à l’écart.

  • – elles ont des expériences de vie communes parfois et souvent peuvent prendre les mêmes décisions face au même problème – plus elles vont fusionner et plus cela va être perceptible car ce qui est caché va prendre forme et se révéler progressivement.

Cependant, elles peuvent donner l’illusion d’être des forces différentes au départ et de masquer l’idée de fusion sous les termes de complémentarité. Ces concepts sont différents : les charges (+) et (-) sont complémentaires et mènent à la neutralité. La fusion ne mène pas à la neutralité car les charges restent positives (ou neutre un temps seulement) mais leur cœur (âme) augmente au fur et à mesure en charges positives ainsi que leur énergie permettant de contrebalancer les effets de l’inertie et de la gravité.

Voilà ce que doivent affronter les flammes jumelles.

Elles sont identiques et de ce fait, elles ont toujours l’impression de devoir se fuir. Elles s’échappent pour un rien. En somme plus elles doivent se parler « au cœur » et plus elles vont s’échapper. Il est possible qu’une seule traduise ce phénomène mais il existe entre elles et voilà pourquoi il apparaît que de temps en temps c’est bien la Chaser qui s’échappe. C’est un peu problématique pour s’unir et c’est ce qui fait qu’elles ont rarement des relations amoureuses.

Il faut donc une énergie énorme pour les rapprocher et elles puisent cette énergie dans la séparation. Elles vont accumuler l’énergie nécessaire à leurs retrouvailles. Les phénomènes en jeu étant rares il peut y avoir beaucoup de coups dans l’eau en quelque sorte et de tentatives ne menant qu’à l’incompréhension.

Quand elles fusionnent cela va néanmoins rayonner une puissante énergie. Cette énergie d’amour est telle qu’elle peut contrebalancer les forces d’inertie du monde terrestre qui se traduisent par des archaïsmes, des violences et un empêchement des phénomènes d’évolution. La plupart des flammes ayant atteint certains stades peuvent observer littéralement l’univers proche se modifier autour d’elles.

Les sociétés dans lesquelles plus rien ne semblent évoluer, les lieux qui semblent régies par des archaïsmes allant à contre-temps du reste de l’univers sont la manifestation de la violence et de l’inertie parfois par cette gravité (néanmoins nécessaire pour maintenir les éléments entre eux car tout est question d’équilibre selon la plupart des traditions dont certains voient en Vishnu la manifestation). Elles n’ont plus de forces permettant de la contrebalancer. Cette force est l’énergie, le mouvement et l’amour. Ainsi leur cœur a t-il commencé à s’effondrer sur lui-même faute de l’énergie nécessaire et leur univers autour.

Sans être un jugement du langage de chacun, il faut comprendre que cette énergie se manifeste sur terre dans la symbolique féminine et que de ce fait il est important qu’elles puissent s’éveiller en conscience et qu’elles manifestent par leur corps cette libération puisque la fusion des âmes n’a lieu que lorsqu’une partie d’elle est transitoirement libérée du corps et cela est empêché par toute barrière.

Si une particule a peu de chance de traverser un mur, elle le pourra encore plus difficilement si nous ajoutons une couche de peinture sur ce mur même si nous croyons peindre ce mur par amour…

Les flammes se retrouvent quand l’énergie pour l’étape suivante a été atteinte. Plus elles évoluent et plus l’énergie dont elles vont avoir besoin va être importante et plus leurs séparations peuvent paraître longues. Parfois elles s’installent un temps dans un rythme de croisière comme des cycles. C’est qu’elles n’ont pas encore besoin d’atteindre l’étape supérieure et rayonne leur énergie.

Il faut qu’elles soient très proches pour fusionner et donc elles se retrouvent le moment venu. Elles ne peuvent agir avec violence sur ces étapes en le décidant sur un coup de tête, elles doivent le ressentir comme « le moment ».

Si nous remontons dans la capsule et nous dirigeons vers le soleil, sans nous brûler les ailes comme Icare, nous l’observons rayonner. Il nous enseigne la voie juste dans l’équilibre qui est le sien entre la fusion qui se joue en son cœur et qui contrebalance les forces de la gravité permettant aux éléments d’être maintenus entre eux pour créer.

Les flammes sont accidentellement ou pas des manifestations de l’énergie d’amour qui peut transformer et rayonner. Elle a longtemps été empêché sur terre et tenue prisonnière en raison du danger de déséquilibre qu’elle représente pour certains.

Que peut une main contre un fusil ?  

Rien car la main est matière tout comme le fusil.

Mais que peut un fusil contre le mouvement de la main qui le dévie et le retient ?

Les flammes jumelles sont la manifestation de ce mouvement dans son intégralité. Elles sont la main, le mouvement de la main et la protection de la vie qui retient.

Elles le sont toutes les deux car l’une ne peut rien sans l’autre. L’énergie qui les unies est d’un autre ordre. Que celle qui s’éveille n’oublie jamais son autre car il est la source de son énergie et que celle qui cherche encore à comprendre continue de cheminer aux côtés de l’autre apprenant de cette énergie qui grandit en elle.

Elles doivent accepter enfin ce qu’elles vivent et le chemin qui est le leur et l’arpenter fièrement. Plus qu’aucune autre manifestation elles devront affronter des épreuves qui les fortifieront sans craindre les jugements qui diront qu’elles sont différentes parce qu’elles ont été frappées par un phénomène rare et encore difficilement compréhensible. Elles auront même à lutter contre elles-mêmes ce qui n’arrangera rien mais c’est de la compréhension de ce qu’elles vivent qu’elles pourront rendre toute l’efficacité à ce système.

La fusion des flammes est le gage d’un éveil des consciences ou d’une évolution et cela a toujours eu lieu depuis la nuit des temps. Il est probable que l’augmentation par période du phénomène soit le besoin d’équilibre qui implique une augmentation de l’énergie pour contrebalancer des phénomènes actuels d’effondrement de type gravitationnel ( que nous nommons obscurantisme ). Nous devons faire appel à des puissances plus importantes d’énergie car la gravité devient importante – c’est une question d’équilibre.

Ceci n’est qu’une approche car chacun doit conserver sa langue et cheminer sur son chemin en comprenant l’essence qui va l’aider.

L’approche de ce phénomène que je propose reste une piste de réflexion pour vous aider à vous situer dans ce que vous pouvez être amené à vivre. Il est possible que cet article soit plus enclin à trouver un écho auprès des flammes avancées ayant déjà franchit un certain nombres d’étapes.

Chaque personne à son propre langage naturel, ses croyances qu’il doit parler sans chercher à changer de langue car dans chaque langue se trouve la vérité qui perd son essence traduite. Même si il est possible d’apprendre une autre langue pour obtenir deux essences plutôt qu’une et ainsi de suite… Nous ne devons jamais écouter d’une oreille distraite une langue qui nous est étrangère sans chercher à la parler vraiment pour en comprendre la substance. Il est parfois compliqué d’établir sa conscience sur un niveau car il en existe plusieurs et nous avons tendance à abandonner les niveaux inférieurs quand nous évoluons ou à ne pas nous projeter sur les niveaux supérieurs à atteindre.

Vous commencez à connaître le principe développé sur ce site qui est de ne jamais accepter ce que nous ne comprenons pas et que nous n’avons pas personnellement accepté et ressenti. Les flammes jumelles ne choisissent pas ce qu’elles vont vivre parce que cela est exotique –  cela demande courage et abnégation notamment pour faire face à des vents contraires soufflant jusque dans leur coeur lui-même pourtant elles font partie intégrante de l’univers car les lois ont prévu leur existence. Elles sont les forces vives libérées par instant quand cela est nécessaire comme quand une maladie survient et qu’il faut produire des anticorps ou quand il faut contrebalancer la gravité ou quand il faut lutter contre l’obscurantisme avec la seule arme fiable comme enseignait Durga, l’amour universelle. Cependant, elles doivent le faire en conscience car une fois qu’elles auront ramené l’ordre et l’équilibre elles devront savoir se faire plus calmes et rester en équilibre avec le système. Elles ont été prévues par petites touches en raison de l’énergie importante qu’elles peuvent libérer.

Traditionnellement, elles existent ponctuellement et il semble que depuis quelques temps elles aient été amenées à être plus nombreuses.

***

Publicités

138 commentaires

  1. Où le bât blesse-t-il pour toi ?
    Inversement, quels sont ses encombrements à lui ?
    Aime le au-delà des apparences, en essence pure, au-delà de vos egos réciproques, et la transformation alchimique de chacun d’entre vous, consciemment ou non, pourra faire son oeuvre …

    • Bonjour,

      Je n’ai jamais été amoureuse. Dans les moments où je le voyais positivement, c’était plus amical, bienveillant, mais sans plus.
      J’ai même mis beaucoup de temps à le reconnaître comme jumeau.

      Mais j’ai des phases depuis 6 mois où il me dégoûte, me répugne. Je ne le supporte pas. C’est complètement irrationnel…

      Tu as déjà vécu cela? Tu sais d’où cela vient?

  2. Bonjour à toutes et tous et en toi en particulier Alice !
    Pour ceux qui sont réguliers sur ce site, certains connaissent mes posts et ont pu suivre des étapes de mon éveil, le plus souvent dans un esprit de joie et d’allégresse, portée par une grande énergie, avec un sentiment de plénitude incroyable…
    Depuis quelques mois, je vis dans la même ville que ma FJ (après un déménagement et un changement professionnel) et …les choses se compliquent, deviennent difficiles. C’est comme une « période noire » où je me sens « en déséquilibre ». Ce qui est confirmé par mon médecin acupuncteur: je suis tantôt TROP YIN, tantôt trop YANG ! J’exhale beaucoup de négativités…Je fais des cauchemars. C’est comme une lutte intérieure intestine. Cela a créé des conflits avec mon compagnon, au point où j’ai passé un mois de séparation. Et c’est là que je me suis rendue compte que ma relation avec mon compagnon agissait comme une protection, un gardien qui me préservait actuellement d’une rencontre inopportune avec ma FJ ; tout autant qu’il me permet, dans mon chemin , de progresser vers l’amour pur, inconditionnel et de m’accompagner dans la dissolution des énergies karmiques sombres qui existent autour de ma FJ et moi…Et qui viennent de loin…très loin.
    N’hésitez pas à partager vos commentaires sur mon expérience. Je sais, Alice, que tu parles des déplacements des FJ. Pour moi, le fait de vivre à proximité géographique de ma FJ est …pour le moment « très lourd »…presque insupportable au niveau des remontées énergétiques…Cela m’oblige à travailler beaucoup, énormément sur mon équilibre, et moi qui n’ai jamais aimé ce terme , mon « ancrage »…Il s’agit à proprement parler, de ne pas « imploser » intérieurement, de garder la tête sur les épaules, éveillée mais pleinement présente dans l’instant présent, pour éviter de ses dissoudre dans un méli-mélo spatio-temporel !
    Mon compagnon, bien à son insu, m’aide à me stabiliser actuellement.

    • Je précise : c’est un peu comme dans le film de SF « Cohérence », qui traite de la théorie de la décohérence quantique. Nous ne pouvons exister ensemble dans une même ligne spatio-temporelle ! C’est destructeur…A moins de nous « unir en essence » …C’est entrain de se produire…Beaucoup de changements, de phénomènes et d’épiphénomènes à vitesse grand V. Tant que nous ne serons pas « unis en essence  » et délestés de beaucoup de bagages émotionnels et karmiques, ce sera douloureux à vivre pour lui comme pour moi. Nos compagnons réciproques, que nous aimons et qui nous aiment, agissent sans aucun doute comme des « amortisseurs », des « adjuvants », des « lubrifiants » énergétiques, et aussi de punching ball, hélas, parfois, en ce qui me concerne…
      Et…je dois dire que mon couple actuel reflète bien mon état intérieur. Mon compagnon traverse lui aussi une phase d’éveil accompagnée d’une « nuit noire de l’âme »: « il pleut dans mon âme », dit -il sans trop comprendre ce qui se passe….
      Ma FJ visite aussi ses zones d’ombre actuellement…
      Ca fait mal! Mais je vais terminer avec une réflexion que me fait souvent mon prof de gi gong : « quand ça fait mal, c’est bon ! »…

  3. Bonjour à tous,

    Je te rejoins Tara dans ton analyse. J’ai moi aussi fini par comprendre (même si c’est dur à admettre) que mon couple actuel, qui sur bien des plans ne me satisfait pas, mais auquel je ne peux mettre un terme pour des questions économiques (partirais je même sans ça ? c’est justement loin d’être sur) fait partie des éléments nécessaires dans ce chemin long et parfois douloureux vers la fusion avec ma FJ. Pour moi aussi, la présence de mon conjoint, son rationnalisme, tout ce qui me pèse tant, est en fait nécessaire à mon équilibre et m’aide à assumer et à contenir cette vague qui menace parfois de m’emporter…l’autre est si proche parfois, mais pourtant inaccessible….

  4. Tara,

    Je suis aussi en ce moment complètement déséquilibrée par mon jumeau. Energétiquement il se produit des choses très fortes.

    Je te laisse (ainsi que les autres) regarder cette vidéo qui parle de ce qu’il se passe en ce moment entre les twins.

    L’approche de cette femme est différente de celle d’Alice, mais moi ça me parle; je conseille d’écouter en entier:

    Les autres vidéos intéressantes:

  5. Bonjour à tous,

    Maria, Marine, Ma, Jean Raymond,
    J’aimerais apporter mon partage à celui de ceux et celles qui éprouvent une certaine lassitude vis-à-vis de leur FJ et de leur devenir commun, et qui se demandent même s’ils l’ont jamais aimée. Pour ma part, la même question me permet de vous dire que non. Au sens du concept de l’amour-matière qui représenterait l’échange, la réciprocité, il n’y avait chez moi que le seul désir d’obtenir, de vivre cette relation réciproque, émanant d’un Moi habité du manque comme du contrôle. J’étais, sans doute, « amoureuse » comme on l’entend communément, projetant sur cette personne l’idéal d’Amour vers lequel je tendais et qui me faisait vouloir l’image de cet homme comme celui qui correspondait à cet idéal. A travers lui, je voulais probablement trouver aussi celle que je souhaitais être, sans pouvoir regarder ma propre réalité en face. Je savais pertinemment que ma FJ, avec ce qu’elle manifestait dans la réalité, était loin d’être ce que je voyais en elle de potentiel, mais je refusais d’accepter ce que cet homme était, ancré dans son Moi … et qui ne voulait pas de moi!
    Probablement, est-ce ce refus de l’acceptation qui me poussa à travailler sur moi-même dans l’espoir de parvenir à un ‘état’ qui sonnerait alors le temps de la récompense. Inconsciemment, je voyais dans cet aboutissement la transformation de ma FJ, que ce changement consiste en un ‘éveil spontané’, soit par le biais de mon évolution qui lui serait transmise par notre lien d’âmes soit d’un destin programmé mais lié à la condition de ma réussite spirituelle personnelle.
    Établir aujourd’hui cet état d’esprit, c’est la sincérité de reconnaître la propension invasive et pernicieuse du Moi qui m’oblige à la vigilance de chaque instant. Par ailleurs, la projection de nos désirs fait parfois de l’interprétation une nourriture nauséabonde pour notre cheminement.
    Je me souviens d’un ‘signe’ qui m’avait profondément bouleversée alors et que j’avais précipité au fond d’un tiroir bien vissé de ma mémoire. Ma FJ venait de nouer une nouvelle relation, quelques semaines, à peine, après notre rupture (si l’on utilise ce mot pour définir la fin d’une relation qui tenait plus au jeu de fuite), arguant du besoin d’être seul pour justifier sa décision irrémédiable à mon encontre (sic!). Dans le hasard de la flânerie sur la toile qui me conduisait ici et là, au gré des volontés de l’invisible, je tombe littéralement d’effroi devant un avis mortuaire d’une jeune femme portant mon prénom ainsi que le nom de famille de ma FJ. Un choc titanesque : est-ce la mort de mon désir de nous retrouver? Cette nouvelle « blonde » sonne-t-elle le glas de tout espoir pour nous? Parce qu’il l’a trouvée, elle, il ne reviendra peut-être plus vers moi…
    A cette époque, cette éventualité intolérable ne peut s’asseoir tranquillement dans mon esprit, et je me tourne, par dépit, vers d’autres possibilités plus acceptables : sans doute est-ce la mort de l’ancien Moi, me disais-je. Je devais mourir à ce que j’étais et renaître à ce qui m’appelait. Ainsi je trouvai le courage de continuer mon travail. Aurais-je persévéré autant si j’avais eu alors la conviction incontournable que le mot fin se collait à tous mes espoirs? Nul ne le saura jamais. Cette interprétation m’était-elle nécessaire à ce moment pour m’inciter à poursuivre ma démarche spirituelle et pour l’heure, ne l’est-elle plus au stade atteint par mon évolution?
    Est-elle, là, une nourriture indigeste qu’il faut pourtant avaler pour progresser? Un médicament utile à la guérison, ou une pilule zéro qui, dans le placebo, parvient au même topo?
    Aujourd’hui, ce signe, je le prends pour ce qu’il est : un indice, certes, mais dont je ne connais pas l’explication. Au fond, ce qui importe, n’est-ce pas ce que l’on en fait? Comme une ancienne « addict », je crois avoir enfin le déclic, plus aucun tiraillement vers sa page sociale, un dernier courriel où je m’ouvre totalement dans ma plus grande vulnérabilité, sans peur et sans pudeur pour ME faire voir que j’ai ainsi tourné la page – celui-là est le dernier, je le sais.
    De cet amour illusoire, je fais le deuil et conserve à jamais dans mon cœur, l’Élan qui me porta au ciel le soir de nos retrouvailles, me réjouissant chaque jour de l’Énergie qui s’éveille d’avantage pour embrasser la vie, le monde, les étoiles et tous ceux qui demandent aide afin qu’ils la reçoivent. Je suis éternellement reconnaissante à ma FJ pour cette vague puissante réveillée à son contact et des pensées venant inexorablement d’ailleurs continueront probablement à me porter vers lui une infinie tendresse. Je continuerai d’apaiser ses douleurs qui s’invitent parfois en moi, y répondant par l’énergie et la Lumière qui m’habitent et lui souhaite tous les bonheurs dans la paix intérieure.
    Cependant, quelles qu’en soient les raisons, ma FJ n’a jamais rien voulu dans le ‘Nous’, n’a jamais rien demandé. C’est son choix. C’est ce qui est.
    On ne peut donner aux autres que ce qu’ils réclament…

    Je vous souhaite à toutes et tous un très beau chemin,
    Diane

    • Merci pour votre témoignage. Je me suis retrouvée dans chacune de vos paroles..
      J’ai vécu exactement le même schéma, et les mêmes désirs et émotions.
      Chaque jour était un combat intérieur, car une partie de moi voulait devenir la meilleure version de moi-même dans l’espoir qu’un jour, celui-ci me reconnaisse telle qu’elle.
      Et une autre partie de moi qui ne voulait pas dépendre de lui pour évoluer.
      J’ai vécu son rejet, et ensuite son annonce concernant sa nouvelle copine.
      Cela m’a complètement brisé qu’il puisse tourner la page aussi vite, comme si je n’avais jamais existé.
      Depuis j’avance du mieux que je peux. Je suis parfois envie d’une grande tristesse, mais toujours suivie d’une grande vague d’amour pour cet homme que je n’explique pas encore.
      Je n’ai même aucune certitude concernant le fait qu’il puisse être une FJ. Je sais juste que l’amour que je lui ai porté m’a porté au delà de toutes mes croyances, et m’a reconnectée à la source créatrice.
      Avec lui, le voile de l’illusion est tombée, et j’ai découvert un amour multidimensionnelle que je ne pensais jamais découvrir car je ne savais même pas qu’il était possible d’aimer aussi purement et inconditionnellement. Ca dépassait simplement l’humain, tout ce que j’avais pu connaître.

      Est ce cela la rencontre de flamme jumelle ?
      Si c’est le cas, c’est alors un merveilleux cadeau, même si il est parsemé de moments douloureux, mais qui n’en font pas moins grandir l’âme.
      On apprend à vivre avec, à lâcher prise doucement, et à ne plus attendre de quelconque retrouvaille. On se force à oublier les yeux de l’homme qui nous a fait reconnaitre les nôtre, afin de mieux supporter son absence.
      Mais au fond de nous se terre toujours ce sentiment, dès que l’on ose y jeter un oeil, lorsqu’on doute de cette histoire peu commune.
      :)

  6. Bonjour Fleur, et à toutes et tous
    Merci pour la vidéo…Il n’y a pas de contradiction avec « l’entrée » proposée par Alice, mais « un langage différent »…
    Je trouve intéressant toute la partie dont elle parle et qui concerne la problématique « contacter ou non la FJ ». La communication se fait effectivement de coeur à coeur…au niveau de l’âme, du « higher self ».
    Je ressens au quotidien le nettoyage individuel de tout ce qui concerne « la charge féminine », « la peur de l’abandon, du rejet », « la peur du contrôle », « la peur de dissolution dans l’autre »…Mon compagnon de coeur et moi-même re-vivons tout cela actuellement…Cela va assez vite, et les pages se tournent ensuite sans que l’on aie besoin d’y revenir. Comme dans une situation de transe, des épiphénomènes paroxystiques (épuisants je dois dire!), mais qui s’effacent aussi spontanément une fois le problème résolu, le noeud dénoué. C’est bien une voie rapide!
    Nous « pacifions » beaucoup les situations, nous lâchons prise sur beaucoup de choses et allons vers l’essentiel…En ce qui concerne le matériel : je me suis énormément allégée, je n’ai quasi plus rien : quelques vêtements, quelques livres, mais je travaille également encore sur « la confiance dans l’abondance », car j’ai encore un reliquat émotionnel de peur à ce sujet…
    Je suis également d’accord aussi sur la notion de « vague collective »…qui dépend de nos actions, de nos intentions à tous…

    Ressentez vous aussi la sensation d’épuisement dont parle l’interlocutrice? C’est bien mon cas, et je me ressource dans la nature, le sommeil…

    • Cc
      J’ai déménagé et j’ai trouvé ma grotte donc alléger matériellement aussi…concernant la communication. ..l’écrit ne sert à rien effectivement. ..un autre langage télépathie ou coeur… je suis entre la joie..la liberté..l’être…la fatigue et l’envie de fusionner…envie de le prendre dans mes bras et le serrer fort…et ça je sais que chez lui c’est pareil… les peurs sont partis étrangement comme si je suis en vacance pour me retrouver. .. c’est puissant intense et doux à la fois… j’ai rompu avec lui pour obtenir ma propre liberté. ..c’était cool pendant quelques jours puis lenvievde fusionner est revenue brutalement. ..

  7. Hello…
    je sais que tout cela est illusion mais avec les énergies de la pleine l’une c’est lourd …. il ne manque pas j’ai tout simplement envie de fusionner avec lui…le voir physiquement. ..c’est si fort… et de votre côté ça donne quoi…

    • Bonjour Sahasrara,
      De mon côté ça donne quoi ? J’ai aussi trouvé ma grotte, lol! Je la cherchais extérieurement, sous forme d’un appartement à moi, que j’imaginais tout épuré et lumineux, et au final : c’est en moi que j’ai créé cet espace ! Et extérieurement, cela a moins d’importance, même si dans les faits je me suis beaucoup allégée du matériel.
      Pour ma FJ, cela est sans doute différent de toi. Je ne l’ai pas vu physiquement depuis plus de deux ans, ni écrit depuis plusieurs mois, et je vis avec mon compagnon de coeur.
      Oui, comme toi, je ressens un apaisement et l’éloignement des peurs. Récemment, je me suis rendue à une conférence où je savais que je pouvais le rencontrer et je me sentais prête, sans peurs…
      Etonnamment, je vis « un transfert » de mes émotions vis à vis de ma FJ sur mon compagnon de coeur; je m’explique : mes ressentis intérieurs finissent par être vécus en léger différé avec mon compagnon de coeur; nous avons traversé une période intense de libération de blessures où l’autre était à la fois notre amour le plus intense et notre ennemi; nous avons, une fois de plus failli nous séparer…Cette phase éloignée, de manière étonnante, comme si cela était réglé et la page définitivement tournée, la phase de fusion est à nouveau plus intense au niveau de nos âmes et de la vie quotidienne.
      Quant à ma FJ, la fusion est plus profonde à l’intérieur de moi , la joie permanente et un brin euphorique; son sourire m’habite à l’intérieur…Je ne saurais mieux exprimer autrement ce sentiment ; Il est là, présent, en permanence, à chaque instant.
      Ce qui nous empêche de nous retrouver ? Des énergies négatives qui ne sont pas forcément en nous, mais des obstacles qui créent comme des nuages de fumée opaque qui nous empêchent de briller de tous nos feux ! Pour moi, cela se manifeste par « la souffrance et la colère d’un ex-compagnon » qui réapparait dans ma vie de manière tout à fait négative; cela se manifeste par des difficultés à gérer des âmes très perturbées dans mon travail… Autant de situations auxquelles il faudrait répondre par une énergie d’amour inconditionnelle pour « créer » un ciel clair, un « arc de lumière », un « bouclier protecteur « …et que je ne suis pas encore capable de générer, car je ne sais pas encore rester constamment centrée sur le coeur…
      Je sens, Sahasrara, que ma FJ m’aide beaucoup sur un plan éthérique, dans mon corps et mon esprit subtil…Il m’aide à m’alléger et à rester centrée sur le coeur…
      Mais oui, la joie est là et les forces négatives ont moins de force d’action.
      Je suis fatiguée, mais comme un chrysalide, je prépare une nouvelle mue et me transformerai en devenant plus forte, centrée sur le coeur, prête à transmuter tous ces voiles obscurs, non visibles, qui nous environnent…Ce qui est vécu à l’intérieur finit par se manifester un jour où l’autre. Je reste confiante…
      MErci Sahasrara pour ton message !

  8. Bonjour à toutes les FJ !

    J’ai eu l’occasion de rencontrer ma FJ la semaine dernière sans qu’aucun mot entre nous ne soit échangé, à l’occasion d’un joli spectacle donnée en plein air, le soir. Nos regards se sont croisés le temps d’un instant qui m’a irradiée de l’intérieur et projeté dans l’espace infini et éternel de « la vacuité ».
    Mon coeur s’est mis à battre à tout rompre: c’était incontrôlable, d’une force inouïe. Je tremblais de tous mes membres et restais également bien posée dans le moment présent, dans l’ici et le maintenant. C’était absolument bouleversant et renversant. L’émotion était si forte que je n’ai pas pu le rencontrer pour lui parler…Et nous étions tous deux avec nos compagnons respectifs…Il semble que beaucoup de karma négatif a été purifié chez lui comme chez moi. Ce regard était comme une étreinte énergétique de folie et j’en ressens encore les effets. Je reçois en quasi-continu des « chaudoudoux énergétiques », et mon coeur bat la chamade!
    Je travaille maintenant dans « mon espace intérieur » pour apaiser ce coeur tout excité qui danse et qui chante, à l’instar de mon Ame.

  9. Ô mon Âme Jumelle…
    Où je vais , tu m’accompagnes.
    A chacun de mes inspirs,
    C’est toi que je respire.
    Dans chaque atome de Vie,
    Tu es présent.
    Dans mes veines, notre sang coule,
    Dans le miroir, c’est moi, c’est toi,
    C’est nous que je vois
    Tu as embrasé tout mon être
    Une étreinte sans fin
    En moi,
    Le feu sacré
    Rien ne sera plus jamais
    Comme avant
    Je suis
    Nous sommes
    La Vie, Amour
    Au commencement
    Et à l’infini

  10. Ô ma Flamme Divine,
    Nuit de mes nuits,
    Jour de mes jours,

    Tu Es, Je Suis,
    Je T’enlace,
    Tu m’enlaces,

    Je brûle de Toi
    Comme tu brûles
    de Moi,

    Tu danses en moi
    Comme je danse en Toi
    Dansons, Unis,
    Sans début ni fin,

    Un rien nous sépare
    Un rien si infime,

    Nous sommes Deux
    Nous sommes Un
    Nous sommes incommensurables

    A demain, ma Flamme Divine,
    Mais demain est aujourd’hui,

    Je te souris,
    Tu me souris

    Toute la Vie est Sourire.

  11. Bonjour Fleur,

    Est-ce normale de ressentir son jumeaux dans son corps comme si j’en étais possédée, de l’embraser et d’être comme embrasée à mon tour ( je l’incendie beaucoup ) ? Est -ce que l’une d’entre elle porte en elle la source de l’énergie de vie ?

    Merci beaucoup

  12. La fusion est un processus qui se ressent au niveau cellulaire et émotionnel…
    C’est le retour à la matrice originelle, bouleversant et profond; chacun porte « le couple uni » en son coeur, et le coeur rayonne et vibre un champ de force et d’énergie autour de soi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s