Les caractéristiques des flammes jumelles

Les éléments que vous allez trouver ici reprennent tout à la fois l’expérience, les témoignages des flammes, les écrits sur ce sujet qui ont pu être produit sans qu’il soit explicitement fait état de ce phénomène.

Si une définition du phénomène devait être donnée, elle pourrait être la suivante : « expérience cognitive faite par un individu qui a la certitude d’avoir retrouvé l’autre partie de lui-même au travers d’un ou plusieurs individus-tiers sans pour autant présenter des signes névrotiques ou psychotiques. Névrotique au sens où il penserait que cette perception est le fruit d’un désordre psychologique (il sait que cela est juste) ou psychotique au sens où il n’aurait pas parfaitement consciente de l’incongruité de l’expérience vécue (il sait que cette expérience peut apparaître étonnante au regard des autres). Cette autre partie n’est pas clairement définie et peut s’entendre au sens de Soi, moitié d’âme, jumeau. Cette expérience génère une élévation subite et inopinée de la conscience chez cet individu qui décrit une perception nouvelle du monde.« 

Bien entendu il s’agit ici d’une définition et non d’une explication du phénomène qui peut pour certain revêtir un sens qui lui est propre en fonction de ses croyances et du parcours qui sera le sien. Ici une définition pragmatique en est donnée, préalable à toute quête de sens et à toute acceptation de l’expérience elle-même.

On note un ensemble de caractéristiques communes au départ :

  • L’individu qui expérimente cet état dit l’éveillé, chaser (celui qui plane) est toujours associé à un individu dit runner (coureur, fuyant) qui n’expérimente pas le même phénomène mais présente néanmoins des caractéristiques propres à l’identifier (on retrouve en effet une base commune entre tous les runners : attitude, réactions, profils…). Dans la littérature sur le sujet il forme le couple dit de « flammes jumelles » qui est indissociable même si parfois ce terme ne désigne que l’individu éveillé lui-même. Si l’éveillé semble faire seul l’expérimentation de ce phénomène il ne la dissocie jamais d’une forme de dualité-unicité avec l’autre.
  • Le sentiment décrit par l’éveillé pour l’autre est de l’ordre de l’amour au sens absolu du terme, il ne s’agit pas d’un amour au sens « amoureux » mais relevant d’une expérience affective qu’il associe à l’unicité de l’être, à une expérience spirituelle (il lui est impossible de concevoir pouvoir ressentir ce sentiment pour une autre personne) et dit ne « jamais l’avoir éprouvé ».
  • Les flammes éveillées sont majoritairement de sexe féminin à la différence des autres types d’expériences spirituelles qui semblent réparties de façon plus hétérogènes.
  • Il existe des différences d’âge fréquentes mais pas systématiques.
  • La séparation est le catalyseur de la « prise de conscience » et de l’identification au phénomène vécu. Cette séparation sera un élément important durant toute l’expérimentation pouvant aller de la séparation géographique (grande distance entre eux) à la séparation temporelle (temps très long entre chaque contact).
  • L’évidence naturelle. Que l’autre soit autre partie du Soi est aussi simple, clair et évident qu’en se levant le matin et en reconnaissant sa propre image dans le miroir. Bien sur il y aura des stades de reconnaissance qui pourront faire varier ce sentiment mais uniquement sur la conception même de l’expression de « cet autre Soi » qui pourra être vu comme une réalité physique, spirituelle ou une projection mentale.

On note par la suite un série de phénomènes qui peuvent parfois se confondre avec les autres formes d’éveil et de révélations :

  • Nouvelle alimentation. Une grande partie des flammes éveillées optent en effet pour une alimentation végétarienne et moins dense (liquide).
  • Transformation de leurs goûts qui peuvent s’étendre des domaines artistiques, intellectuels, spirituels et débouche très souvent sur une reconversion professionnelle avec un pourcentage très important dans les nouveaux métiers du développement personnel et la musique.
  • Augmentation massive des phénomènes de synchronicités qui peuvent entrainer une autre façon de communiquer avec l’environnement plus ou moins proche. Plus la flamme s’éveille et plus on note une échelle augmentée de ces synchronicités qui ne sont plus restreinte à leur univers proche mais s’étendent « au collectif » et sont donc mesurable par autrui.
  • Expérimentation du phénomène de « bouffée d’amour intense » qui se traduit par la sensation subite et inexpliquée d’un amour puissant pour l’autre alors même qu’il n’est pas présent ni physiquement ni même dans la vie de la flamme éveillée. Ce phénomène est souvent le signe d’un changement de niveau de compréhension et d’ouverture à une nouvelle voie ou de déblocage (établissement d’une nouvelle connexion ou construction cognitive nouvelle).
  • Problème de « temporalité » qui se retrouve dans des sensations de double-conscience, d’arrêt de la réalité avec sensation de glissement vers une réalité plus vaste, impression d’éternel présent, incapacité à situer un curseur temps comme la plupart des individus : naissance, vie, mort avec impression d’infini.
  • Excès d’énergie très difficile à canaliser.
  • Augmentation des phénomènes en lien avec l’inconscient et le rêve. Projection progressive du rêve dans la réalité.

Le lien entre le Chaser et le Runner présente souvent les aspects suivants :

  • Il peut être quasi-inexistant mais on note toujours un univers commun en lien avec une thématique. Ils endossent deux personnages qui peuvent évoluer mais il y a toujours un chasseur et un chassé (ces rôles pouvant parfois s’inverser) et un monde qui leur est « propre ». Tout consistera pour l’éveillé à suivre ce fil et s’appuyer sur cette langue symbolique.
  • L’aspect de leur communication est le plus caractéristique. Ils ont un langage « propre » et souvent superficiel en apparence mais globalement ils communiquent mal dans le registre « émotionnel ». Si la flamme éveillée tente d’entrer dans une relation de « vérité » sur son expérience, le runner fuit immédiatement. Ils ne peuvent demeurer côte à côte qu’en respectant ce langage car c’est ce symbolisme qui semble à leur dépend permettre à l’éveillé de développer sa conscience et au runner de se sentir protégé.
  • Quand ils sont séparés le Runner apparaît plus présent dans la globalité du paysage du Chaser au travers des synchronicités qui reste leur moyen privilégié de communication. Elément indissociable de leur séparation physique qui permettra à l’éveillé de mieux tolérer leur séparation.

Le Runner a également des signes distinctifs bien qu’il apparaisse assez passif dans la composition du couple lui-même :

  • Sa fuite n’est jamais explicite, claire et posée comme un préalable définitif à tout contact. Il est en effet incapable de formuler « clairement » la séparation comme si il la craignait lui-même inconsciemment ou ne l’envisageait pas comme possible. Il se contente de suivre « une part instinctive » et fuit donc en général sans explications en se contentant d’une « non-réaction ». Cette situation est d’autant plus complexe et sert d’autant plus de catalyseur que la flamme éveillée est en quête d’explication sur sa propre expérience qu’elle pense détenues par l’autre. C’est ce qui va entrainer « cette danse des flammes » : l’un fuit sans rien dire et l’autre court car il veut comprendre ce bouleversement.
  • Du point de vue du Runner, il est sans doute troublé par l’autre sans l’exprimer car son attitude peut apparaître « étrange ». N’ayant vécu aucune modification il réagit comme quelqu’un a qui on raconterait une histoire dont il ne se sent pas partie prenante. Cependant, il est noté des retours de sa part si l’autre ne subit plus « l’effet attractif » que nous aborderons plus tard. C’est pour cela qu’il est souvent évoqué que « s’asseoir et cesser de courir » est le meilleur moyen d’obtenir un signe de sa part mais il faut se montrer d’une grande patience.
  • Il est rapporté selon les degrés du lien des sensations de manque chez le Runner mais ils sont assez inconscients et restreints et il les expriment toujours au travers d’un discours où il n’y a aucune expression « directe » de ce sentiment.
  • Les Runner ont souvent des problèmes d’équilibrage de personnalité. Les Runner sont souvent des êtres profondément paradoxaux qui semblent dire et faire tout et leur contraire, être tout et leur contraire. Cette caractéristique est indispensable au développement des flammes éveillées. C’est cette nature floue qui entretient littéralement « la flamme« . C’est en cela que le Runner est actif à ses dépends. Les deux flammes sont conjointement « garantes » du lien.

Toutes ces caractéristiques sur lesquelles nous reviendrons plus en détail permettent un 1er aperçu pour ceux qui cherchent à savoir si ils ont vécu cette expérience. Il est important de comprendre que nous parlons là d’expérience et que toutes les informations qui pourront être données ne le sont que dans un but d’éclairage. Elles doivent être mises en perspective par la flamme et ce, par un travail de l’esprit.

Le chemin des flammes semblent plus important que la vérité elle-même sur cette expérience et cette quête est l’un des aspects essentiel : c’est comme établir de nouvelles connexions, accéder à de nouveaux niveaux de compréhension, lever des voiles que seul nous pouvons lever.

« Mille fois la flamme pensera saisir l’essence même de ce qu’elle est et de ce qu’elle a vécu et mille fois cette vérité lui échappera dans sa course effrénée vers l’autre. Ainsi elle se découvrira plus loin encore bien différente et plus proche de ce qu’elle est comme si elle se laissait tomber au cœur d’elle-même. »

(…)

Publicités

3 réflexions au sujet de « Les caractéristiques des flammes jumelles »

  1. J’ai vécu avec des pauses pendant 15 ans avec mon Runner, on a une fille de 14 ans.
    La conclusion est que mon Runner qui est une femme, est irresponsable, instable et infidèle.
    On est séparés depuis quelques mois. Elle m-a reconnu il y a 5 mois environs, comme Flamme Jumelle, jusque la, elle disait que j’affabule.
    Je suis a la recherche de la meilleure solution, pour le moment la solitude me va, surtout que j’ai une nouvelle relation a distance de cette fois avec une femme qui me convienne parfaitement, de point de vue psychologiquement.
    Comme la situation est très spéciale, et que je n’ai pas des repères pour régler le problème, j’ai fait appel a Dieu, qu’il m’éclaire et m’aide a sortir de cette situation qui est en réalité une voie sans issue.

    Dan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s