Mon pauvre Orphée.

Le mythe d’Orphée est l’un des mythes les plus célèbres et les plus terribles s’agissant de l’amour.

C’est sur ses grands mystères que reposaient beaucoup des croyances des Pythagoriciens (fraternité crée par Pythagore qui avait en vue l’élévation spirituelle de l’homme par le développement des connaissances de l’univers).

Il fut en partie condamné pour avoir transmis certains mystères aux hommes un peu comme Prométhée.

Orphée et Eurydice étaient très amoureux. Seulement au moment de leur mariage, Eurydice pourchassée par l’un de ses courtisans qui ne parvenait pas à se résoudre à cette union se fait mordre au talon par un serpent et meurt. Orphée inconsolable décide de se rendre aux enfers pour négocier le retour d’Eurydice. Musicien d’une beauté incomparable il parvient à séduire Cerbère avec sa musique et arrive jusqu’à Hadès et Perséphone qui sont émus par cette histoire. Ils lui accordent de récupérer Eurydice seulement si il promet de ne pas chercher à la regarder tant qu’ils ne sont pas sortit des enfers. Il entend les pas d’Eurydice derrière lui mais alors qu’il s’apprête à atteindre la sortie il ne l’entend plus. Pris de panique il se retourne et voit sa bien-aimée disparaître à tout jamais.

Cette histoire a entraîné l’importance de ce mythe pour les Pythagoriciens. Y avait-il un mystère caché ? Ce mythe évoque aussi l’une des plus célèbres expériences qui est celle des fentes de Yung et comment une onde/particule quand on l’observe cesse tout à coup d’être cet étant non duel pour redevenir une particule duelle.

Descendre aux enfers c’est accéder au monde souterrain, invisible et imperceptible qui pourrait être vu comme une autre dimension d’information.

Par exemple, on sait qu’un objet éclairé par une source réémet les longueurs d’onde qu’il n’absorbe pas et ainsi produit par l’intermédiaire de nos sens l’image rayonnée de l’objet dans le monde physique. Mais les longueurs d’onde qu’il absorbe sont invisibles à notre regard.

Pourtant si nous pouvions voir les longueurs d’ondes absorbées (qui animent l’objet) et non émises et bien nous aurions alors une autre image de cet objet. Cette image existe mais n’est pas visible. De ce principe pourrait naître les enfers vu sous l’angle non moral mais souterrain. Songeons que si des principes existent à une échelle ils existent sous une autre forme à une autre échelle car les principes sont invariants mais prennent des formes multiples. Le principe de notre corps dont la forme et le fonctionnement dépend de l’information de notre ADN qui est la manifestation d’un Tout engendrant les parties de ce corps qui elles-mêmes le contiennent sont un principe et ici il a une forme biologique mais ce principe d’architecture et d’ordonnancement se retrouve aussi dans les états que la matière prend selon la température par exemple etc… Pythagore croyait d’ailleurs que la musique et les planètes avaient une racine commune.

Un autre principe qui est celui de l’état superposé, célèbre avec le chat de Schrodinger, il nous enseigne qu’un objet peut-être dans une superposition d’états mais que dès que nous cherchons à l’observer alors il s’effondre pour donner la cohérence d’un seul état dans notre monde physique duel.

Ainsi, cette pauvre Eurydice est tout à la fois morte/vivante mais il ne doit pas l’observer tant qu’elle n’est pas « venue au monde » c’est à dire qu’elle s’est manifestée sinon alors elle restera dans cet enfer et ne pourra pas revivre car pour le moment elle est « en cohérence » en enfer et toute observation là laissera à l’endroit où elle a le plus de probabilité de se trouver.

Si nous envisageons que nous sommes dans un niveau d’information symbolique cet enfer pourrait exister et nous pourrions nous y rendre pour récupérer l’amour et revenir bredouille ou non de cette aventure. Mais en décidant d’observer quoi qu’il arrive cette nature se briserait car un objet n’atteint le monde physique que dès lors qu’il se manifeste par la conscience c’est à dire l’observation mais cette unité, cette âme est condamnée à se briser.

Notre monde est régit par ce principe mais si un objet n’existe pas et tant que nous ne sommes pas sortit de cette partie souterraine alors on ne pourra se réveiller tous les matins qu’avec la cohérence d’un état manifesté. Mais si Hadès nous fait cette grâce alors il autorise une information a redevenir cohérente dans le monde physique et c’est ce qu’on vécut des tas de héros revenus des enfers comme Psyché symbole de l’âme.

Orphée nous enseigne donc que notre monde est sous la loi de la cohérence et que nous ne pouvons pas ressusciter ce qui n’est plus « probable » sauf à être entendue par une force bien particulière dont nous devrons quoi qu’il arrive respecter les principes que nous tenterons de développer et connaître.

Orphée nous enseigne aussi que l’amour peut se briser sur l’autel de l’observation et que pour les flammes cet amour « non-duel », ce retour à l’Etre et cette âme vu sous l’angle de l’unité doit se faire en observant les effets dans le monde et non pas à regarder la source dans les yeux.

Souvent les flammes séparées voient se projeter des synchronicités et tout parle de l’autre mais quand elle regarde l’autre elles cessent de voir cette magie car cette magie et ce sens ne sont pas incarnés par l’autre mais dans les effets observables qui se projettent.

L’âme est Une dans le sens que les choses prennent et le sens non pas dans la forme de cette âme.  Si je m’attache à la forme, à ce que je lis de façon littérale et bien je laisse Eurydice aux enfers mais si je n’attends, si je m’attache au sens et au lien alors peut-être verrais-je émerger du sens comme si tout me guidait et alors l’amour se manifestera puisque la première chose que manifeste l’amour c’est le lien.

(…)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s