Sacrée Ninhursag.

Le mythe sumérien d’Enki et Ninhursag nous invitent à réfléchir sur la réalité de la constitution du monde.

Enki et Ninhursag sont le premier couple. Il donne naissance à une première fille et chaque fois Enki va se reproduire avec sa fille. Quand vient cependant le tour de sa fille Utta, au lieu d’avoir accomplit quelque chose comme elle le lui demande il le fait faire par un serviteur.

Il n’a pas accomplit et alors qu’il se reproduit avec elle la pauvre hurle de douleur car rien n’arrive. Elle court trouver sa mère Ninhursag qui extrait d’elle 7 graines qu’elle plante dans la terre et qui donne des plantes que Ninhursag interdit à Enki de toucher pour éviter qu’Enki ne tombe malade. Pourtant Enki en consomme.

Ninhursag très en colère décide de se cacher à la vue de Enki qui sombre progressivement dans la maladie. Son frère qui ne supporte plus de le voir périr ainsi, va trouver Ninhursag et la supplie de l’aider. Elle va donc progressivement soigner Enki avec une méthode qui n’est pas sans rappeler l’opposition de phase puisqu’elle le soignera finalement ce qui peut-être vue (en raison des endroits du corps évoqués) chakra par chakra avec chacun des siens à l’envers.

Le premier élément intéressant est que dans ce texte ce qui va briser la mécanique ordinaire est que Enki n’est pas dans un « état excité » et n’a pas accomplit avant de s’unir à sa fille Utta.

Ainsi, nous pouvons y voir un corollaire avec une loi de la physique qui se traduit dans le principe d’emission spontanée donc aléatoire de la nature mais peut-être stimulé donnant naissance entre autre au principe du laser.

Si on envoie sur une particule excitée un photon de la même énergie que sa différence de transition alors il va émettre deux photons de même énergie en se désexcitant. Des photons jumeaux. Par contre, si la particule n’est pas dans un état excité elle se contente de changer de niveau d’énergie puis de réémettre un unique photon en redescendant à son niveau fondamental et ainsi ne donne pas « naissance » à ce photon jumeau.

Ce principe brisé et bien on se retrouve avec des photons de plein de niveau d’énergie différents qui si ils ne sont pas du juste niveau vont faire réémettre des tas de photons de longueurs d’onde différents de plus en plus et nous offrir la jolie palette arc-en-ciel qui nous entoure.

Cela génère donc des tas de niveau d’information différents. Cette symétrie et cette unité symboliquement brisée nous voilà dans un monde physique très différent de ce qu’il pourrait être avec un niveau stable, unique de type rayon laser pouvant parfaitement structurer une mémoire holographique basée sur l’interférence qui donnerait du sens alors qu’actuellement sans ce lien et bien il existe tellement de longueur d’onde, de degré de conscience qu’il est compliqué d’harmoniser une partie et un tout.

Il faut là aussi se projeter dans l’essence des lois et principes en terme d’analogie comme si le support finalement de l’imagination humaine permettait de rendre compte du monde via notre inconscient collectif.

Les lois de la création nous en portons l’information mais pas de mémoire active sauf à utiliser l’imagination et la symbolique de l’âme universelle en tant qu’inconscient collectif.

Il y a dans l’idée des légendes et grands textes sacrés initiatiques non pas des vérités absolues comme les croyants le pensent et l’appliquent parfois de façon littérale mais des principes et de l’information « multiforme » qui se révèle selon des langues différentes qui ne prennent de sens que si notre flamme éveillée peut en extraire l’essence et faire évoluer ses visages.

Reprenons (…)

Dans l’univers spiritualiste, il est souvent évoqué le retour à l’état de rayon gémellaire qui suivrait celui de la rencontre de flamme jumelle. Toute symbolique gardée scientifiquement il y a bien l’idée d’émission stimulée (création de deux photons jumeaux) menant au rayon laser qui rappelons le possède un rayonnement cohérent qui permet d’interférer et d’engendrer l’observation et la manifestation d’un état non-duel.

Nous pouvons bien voir l’idée de réactiver cet état en renouant progressivement avec son énergie fondamentale qui peut aussi être mise en lien avec sa flamme ou sa conscience juste faisant progressivement migrer sa conscience vers un niveau supérieur plus stable de cohérence globale : je quitte la dualité de l’inspiration/expiration pour respirer.

L’autre élément important de cette légende est qu’au départ Ninhursag se cache à la vue de Enki malade après avoir consommé les plantes (fréquences multiples de la matière).

En conséquence, je ne peux voir ma juste énergie car elle est à un niveau non perceptible que je dois réactiver. Là aussi certaines techniques permettraient d’y accéder.

La première est tout de même de prendre conscience des lois qui vont aider à transcender l’ego -(mot spiritualiste qui revient plutôt à s’extraire de son fonctionnement en tant que partie unique pour s’intégrer au fonctionnement d’un tout) et révéler l’usage d’une langue de symboles. Plus les langues et les degrés de conscience distincts sont occupés et plus il devient simple de s’harmoniser sur tous.

Cette guérison des chakras à l’envers, l’évocation là aussi d’un arbre de vie sorte de racine ou baton autour duquel s’entoure deux nadis peut être à creuser pour le cherchant.

Est-ce là aussi l’opposition de phase ? Est-ce plutôt l’idée de faire vibrer et réharmoniser chaque niveau d’énergie avec son énergie inverse que chacun y trouve sa propre nourriture.

Il est à ne pas oublier que lorsque nous fixons un carré rouge (vous pouvez faire le test) et détournez les yeux sur une feuille blanche apparait un carré cyan. Nos yeux projette avec un décalage étrange (rémanence) l’inverse de ce que notre esprit voit.

L’image que nous voyons du carré rouge se superpose à un carré cyan inconscient alors que l’une des images demeurent souvenir (carré rouge) le cyan se projette dans le monde créant la dualité et le mouvement peut-être (…)

Ninhursag a beaucoup a nous enseigner sur la guérison qu’elle accorda à Enki.

(…)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s