Les flammes, l’astrologie et la quête de soi (…)

Il y a quelques temps je m’étais lancée dans l’idée d’étudier si au niveau de l’astrologie je pouvais déceler des caractéristiques particulières qui permettrait de donner du sens au phénomène de flammes jumelles. Etant entendu qu’il s’agissait d’une approche de l’astrologie différente. Je ne sais pas si je peux dire que je crois à l’astrologie au sens conventionnel du terme, j’ai vis à vis de ce domaine une approche plus nouménale comme un support d’expression d’informations.

J’envisageais cette démarche donc plutôt comme la quête d’un mouvement, d’une forme d’empreinte et de caractéristiques assez similaire au principe qui vous donne ces jolies cheveux roux. Il y avait l’idée qu’une certaine cartographie pouvait prédisposer les individus à vivre certaines expériences comme notre ADN nous prédispose à développer certaines caractéristiques : l’information comme grand architecte.

Je dois remercier toutes les personnes qui m’ont fait confiance en m’adressant leurs dates de naissance et qui je le sais ont été surprises de n’avoir aucune suite. J’ai pour démarche depuis le départ d’étudier le phénomène lui-même et non à titre individuel avec l’idée que je me fais du cherchant et des flammes (manifestation de l’âme) qui sont libres voir tenues de se découvrir elles-mêmes et c’est même indispensable à leur construction.

« Nul ne peut emprunter le chemin de la flamme en dehors de la flamme elle-même guidée par cet autre part énigmatique qui semble la fuir en permanence l’incitant à avancer encore et encore sur le chemin de sa propre connaissance d’elle-même. Nul ne peut emprunter le chemin de cette flamme qui ira même jusqu’à poursuivre l’autre part d’elle-même en enfer rêvant de cette union magique d’un Soi unique manifesté. Elle n’y accèdera qu’en cessant de courir pour se laisser Etre et manifester cette unité particulière qu’est la manifestation du Un non par la forme mais le mouvement. La flamme est bien plus que la fusion de 2 parties, elle est aussi l’énergie qui les relies et leur donne vie. C’est cette énergie insaisissable qui sera le plus grand des mystères, force qu’elle finira par nommer amour véritable et qu’elle poursuit dans sa quête.« 

Tous ce que nous lisons ou nous transmettons les uns les autres sert sans doute à nourrir la machine qui n’officie jamais aussi bien que par elle-même : notre esprit, notre conscience et la lecture de notre âme individuelle ou commune.

Flamme jumelle libre, c’est libérer la force de la flamme afin qu’elle transcende l’esprit et la raison étriquée de ce monde qui doit s’ouvrir comme une fleur de lotus. Cela ne veut pas dire emprunter le chemin des autres éveillés cela veut dire inventer le sien et rétablir les liens que seul notre esprit peut rétablir et que les anciens grecs nommaient « ressouvenance ».

(**A ce titre, je vous encourage à chercher et étudier l’astrologie pour projeter ce que vous avez besoin d’exprimer. Donner ce sens, semblable à la synchronicité, d’un élément qui vous parle directement et n’a pas de sens véritable pour autrui mais vous fait avancer sur le chemin de la compréhension.

Il y a fort longtemps quand j’étais au début de cette quête, j’avais par je ne sais quelle idée farfelue décidé d’étudier les déplacements dans l’espace des flammes les unes par rapport aux autres. J’avais commencé par ma flamme car si je n’ai jamais déménagé depuis et bien il n’avait eu de cesse de se déplacer. En suivant donc d’un simple tracé ses lieux de vie depuis notre rencontre qu’elle ne fut pas ma surprise de voir se dessiner sous mes yeux un pentagramme. Chose qui m’avait nécessairement amusé puisqu’il se trouve que je porte un unique tatouage qui se trouve être un pentagramme (ou pentacle il est contenu dans un cercle sauf ses pointes) qui dans ma jeunesse revêtait l’idée de l’esprit dominant la matière et d’un certain goût pour la wicca.

Je pense qu’après toutes mes rencontres et mon chemin il a plutôt un lien très fort avec Pythagore et son école. Le 5 et le pentagramme symbolisait pour eux l’androgyne – mariage du pair et de l’impair. Il est aussi le symbole de Vénus (aussi dans son déplacement astronomique) celle qui torture la pauvre psyché symbole de l’âme cherchant par tous les moyens à récupérer l’amour de Eros. Il me semble que ce symbole a donc un peu plus de sens même que celui que je lui donnais à une époque.

J’avais donc vu dans ce déplacement ce que j’avais bien voulu ou eu besoin d’y voir et que moi seule pouvait connaître (…)

En me lançant bien des années plus tard dans cette aventure astrologique j’étais loin d’imaginer que voyant apparaître à l’écran le thème, – de celui que mon esprit à nommé flamme -, je me tiendrais encore face à ce pentagramme. Bien sur un astrologue aurait dit que ce garçon là portait la capacité d’être sacrément acteur de sa vie puisque l’apparition de cette figure dans un thème natal en est la signification astrologique mais pour moi cela n’avait que le sens que de cette forme. Cette forme qui me poursuivait au travers de lui ou que je poursuivais et qui continuait de me narguer ainsi jusque dans le dessin de son thème natal. Il fallait oser cette projection !

J’invite donc démonstration faite à chercher au travers de cette discipline ce que vous pourrez uniquement identifier et personne en dehors de vous. Il est juste de chercher l’universel mais il est juste aussi de chercher ce qui anime la partie de cette âme que vous incarnez.  **)

Pour en revenir à cette démarche, elle était donc plus globalisante et sans les autres flammes et leur patience face aux allers-retours permanents qui me caractérisent rien ne serait possible je dois le dire.

Telle ma sœur Anne elles n’avaient rien vu venir et pour cause si j’ai appris beaucoup de choses sur la corrélation de l’âme et sa projection  rien de spécifique ne m’avait immédiatement sauté aux yeux. En tout cas rien qui selon moi pouvait justifier l’écriture d’un article qui aurait été titré : « Alice découvre enfin la clé astrologique des flammes jumelles ! » :)

J’avais donc beaucoup appris sur moi, sur les autres mais rien de bien particulier sur les flammes et renoncé à cette approche. Mais voilà que bien plus tard les circonstances m’auront incité à me repencher sur cette étude restée dans un tiroir de façon inattendue.

Il faut savoir que ma quête au-delà du phénomène de flamme est plutôt en lien avec la compréhension de l’âme que je cherche à saisir un peu partout et à attraper avec mon filet à papillons (ce qui tombe bien puisque le papillon/psyché personnifie l’âme) et ce un peu partout dans l’univers de l’infiniment grand à l’infiniment petit. Ce que je cherche n’est donc pas tout à fait aussi simple puisqu’il relève du mouvement et de l’unité voir du lien qui relient les parties pour engendrer le mouvement.

Pour être parfaitement honnête, mon problème était de me heurter toute pragmatique que je suis au fait que ce que je cherche forcément je le trouve.

Quand on cherche un lien on le trouve même entre une courgette et un calamar ! Notre cerveau est conçu pour faire oeuvre de liaison. Certes il discrimine mais il lie aussi. Prenez la peine d’expliquer à quelqu’un votre étonnante synchronicité et regardez son regard vide : « oui mais non »… Et pourtant pour vous c’est une évidence mais pour lui vous n’avez vu que ce que vous vouliez voir, il n’est pas en mesure d’établir ce lien puissant qui s’est établit en vous et c’est bien « le lien » qui est la clé pourtant et ce que nous devons renouer sans doute en tant que partie puis avec le Tout communiquant, synchronicités etc…

Ma première découverte en comparant les thèmes est que beaucoup de flammes possédaient une croix d’incarnation qui semblait manifester le phénomène de précession l’une vis à vis l’autre.

En voilà une expression du mouvement universel !

Souvent nous entendons sur les sites spécialisés des termes poétiques comme « l’alignement des consciences sur le Tout » etc… Les textes anciens aussi l’évoque mais la nature elle fait son oeuvre et en raison de l’expansion de l’univers et bien oui nos énergies sont modifiées jusque dans notre corps de façon imperceptible et notre rapport au temps change dans le traitement des rayonnements que nous faisons plus ou moins consciemment. Prendre de l’âge comme si nous nous éloignons de la source de notre naissance et ce temps qui semble accélérer mais l’expansion s’accélère (…) Je doute que notre machinerie intérieure ne le traite pas d’une façon ou d’une autre.

On n’est pas tenu de rester dans un langage scientifique ou même mystique, on fait comme on le souhaite tant que nous avons reconstitué le principe et compris mieux expérimenté cognitivement. Notre âme pourra voyager, prendre toutes les formes et garder cette « idée ». C’est la différence entre l’Etre et la croyance. Ce que je crois je ne le croirais pas dans une autre forme, avec une autre langue (quand je parle de langue j’évoque plutôt la conscience primaire induite par la forme) mais l’âme est un processus différent et plus on s’y attache et plus on pourra exploiter « le phénomène de ressouvenance » lié aux principes du Tout et pas la forme.

Ce charabia étant posé continuons :)

C’est quoi le phénomène de précession me direz-vous ? Vous en voyez l’illustration dans l’image plus haut spécifiquement au zodiaque mais c’est lié au mouvement des équinoxes, du principe de rotation en général. En somme, on fait de l’astrologie à partir de nos calendriers mais il y a longtemps que la réalité de la position des constellations dans le ciel ne correspond pas aux dates du calendrier (Geb et Nout font encore là leur apparition – Ils sont partout ! – dès qu’un élément est décalé par rapport à un autre dans la biréfringence, dans la paille coupée dans le verre d’eau etc…) et même en astrologie ils cherchent un moyen de s’unir à notre insu !

En somme une croix d’incarnation en sagittaire-gémeaux /bélier-balance en réalité correspond à d’autres signes ou aux mêmes parfois car certains sont encore un peu alignés.

Pour ceux qui ne savent pas à quoi correspond cette croix nous dirons brièvement que cela correspond à leur ascendant – je suis (maison 1) en lien avec leur descendant – nous sommes (maison 7) – que certains appelle axe magnétique puis, leur fond du ciel – racines (maison 4) et leur milieu du ciel – accomplissement social (maison 10) qu’on nomme axe de gravité. Vient ensuite l’axe des nœuds et du vertex (axe électrique). C’est très utilisé en astrologie karmique dont l’approche est de considérer que cette cartographie natale reproduit nos forces, nos faiblesses, nos prédestinations, ce que nous devons guérir etc…

Quoi qu’il en soit la configuration récurrente est que la flamme non-éveillée possède un croix d’incarnation astrologique dont l’empreinte astronomique est celle de l’autre + 1 tour de roue qui concerne l’axe lui-même : une transformation de l’axe magnétique en axe de gravité. Il y a quasiment toujours ce mouvement qui ressemble très étrangement à la manifestation d’un Yin-Yang.

Je ne sais pas trop ce que cela peut signifier en l’état mais je peux mesurer que cette configuration est récurrente. Elle marche aussi dans l’autre sens pour l’autre forcément.

La flamme éveillée est toujours celle qui correspond à la réalité astronomique de l’autre. C’est le ciel symbolique ce qui étrangement est en référence à Nout. En somme, si nous faisions une sorte de symbolisme elle serait sa jumelle des étoiles et lui celui de la terre.

Amusant mais bon… Plein de personnes naissent avec des configurations similaires donc rien de concluant parce qu’alors nous devrions nous projeter dans des tas d’autres individus.

Simple coincidence que les flammes présentent ce lien. A moins qu’il faille traiter cela sous l’angle des 2 premiers éléments comme en alchimie et qu’il s’agit non d’une configuration similaire unique mais d’une combinaison de plusieurs éléments. On ne construit pas un mur avec juste des briques il nous faut aussi le ciment, le liant.

Par analogie, les flammes sont produites en raison d’une réaction chimique et les réactions chimiques sont très variées, la respiration en est une par exemple. Attachons nous à la combustion. Il faut un combustible, un comburant et une énergie d’activation donc 3 éléments.

Je sais que ramener la magie des flammes et de l’amour universelle à de la physique élémentaire peut faire bondir mais c’est faire oeuvre d’inférence car il est difficile de chercher quand on ne peut pas accéder à certaines informations sans les voir disparaître comme Eurydice, il nous reste la manifestation du monde. Déceler le principe qui se traduit dans toute forme d’ordonnancement de la matière basique.

Il y a aussi un nouveau symbolisme de la roue car l’autre élément est que le EP (sorte de sous-ascendant) quand on aligne ce point en tournant la roue du zodiaque de chacune des deux flammes pour le placer comme ascendant fait apparaître chez beaucoup la croix d’incarnation de l’autre qui apparait comme si on l’avait tourné.

Vous pouvez faire le test avec la sienne et vous voyez votre croix apparaître avec un mouvement qui tend toujours l’un vers l’autre mais qui fait un mouvement de toupie passant de l’un à l’autre – precession en somme. Ce mouvement là qui peut-être interprété comme bon vous semble  :

  mouvement des flammes

J’ai fait le test et ça marche avec pratiquement toutes les flammes mais là aussi ça marche avec beaucoup d’individus ce qui reviendrait à être envahit d’individus faisant l’expérience de flammes et courant tous nus sous la lune… Oui mais on court pas vraiment tous nus sous la lune hein… !

J’avais donc une roue, un mouvement dans 2 individus qui avaient une complémentarité en lien avec ce mouvement. Un peu mince (…)

J’ai songé à une autre idée en raison d’un souvenir. Celui d’une conversation nocturne avec un individu qui m’avait exprimé l’idée que ce « lui » n’avait pas d’importance mais qu’il s’agissait plutôt du moment. C’est à ce titre que j’avais demandé aux flammes les dates éventuelles de leurs rencontres physiques marquantes mais peu ont pu se livrer à l’exercice en raison de rencontres très fréquentes.

Personnellement, je me limite à 2 rencontres physiques ce qui rend l’étude extrêmement simple. Ma 1ere rencontre n’a donné lieu à rien de spécial si ce n’est l’écriture d’un ouvrage dans lequel il m’avait inspiré l’un des héros, il s’agit d’un homme que l’un des personnages ne parvient pas à oublier.

J’ignorais tout des flammes alors (…)

La 2ème fois était plus étrange. Après des tas de tentatives avortées de se voir il avait surgit sur un coup de tête en pleine nuit derrière chez moi lieu de notre 1ère rencontre. Je m’étais dit que s’étant écouler 5 ans entre nos 2 rencontres (toute ressemblance avec le pentagramme est fortuite) et bien nous allions courir dans les bras l’un de l’autre mais  rien…

Je me suis dit qu’avoir autant fantasmé sur ce garçon avait peu de sens. Il n’existait bel et bien aucune attirance entre nous, je n’étais pas à l’aise avec lui et mon seul souvenir transcendant (en dehors d’échanges extrêmement terre à terre) est à un instant dans sa voiture d’avoir croisé son regard et avoir du détourner les yeux parce que j’avais eu la sensation d’être projeté dans l’espace et de me sentir absorbée. Sitôt les yeux détournés j’aurais fait « bof » et lui tout autant ce qui contraste avec notre relation épistolaire plus fraternelle me semble-t-il.

Déçue était le mot.

Cependant, je me réveillais quelques jours plus tard subitement végétarienne, passionnée de science, avec des émotions, un amour immense et unique, étudiant tout ce qui bouge dans la peau d’une flamme jumelle bien décidée à comprendre la vérité sur cette expérience qui n’impliquait pas pour moi la conquête d’une X dimension avec Sir Actarius mais Alice découvrant le pays des merveilles après avoir suivi ce fichu lapin.

Si l’alignement des planètes lors de notre première rencontre n’a rien de spécial, la seconde fois et bien fait sourire puisque le ciel ressemblait à celui de ma naissance. Et oui… Là voilà l’énergie d’activation ?

Voilà donc qu’arrivait une seconde naissance pour laquelle j’étais prédestinée dans ses yeux. Ce jour là mon jumeau ce n’était pas lui mais bel et bien l’alignement planétaire. Ce jour là ou plutôt cette nuit un jumeau est né et il avait son visage parce que c’est le sien qui se tenait devant moi peut-être (…)

(Après qu’un garçon qui passe son temps à vous fuir saute dans sa voiture poussé par je ne sais qu’elle force pile au moment de cet alignement je vous laisse libre de voir ce que vous voulez y voir).

En tout cas, il y avait donc ce soir là 2 thèmes en lien avec le mouvement de précession et j’avais pour jumeau le ciel qui forcément ne pouvait être que lui sur terre puisque nous avons vu plus haut le lien trouvé entre les 2 flammes.

Un élément pour celles qui vont se lancer dans cette étude, surtout en astrologie karmique plus fascinante certes. Le vertex qui est le symbole des rencontres prédestinées étaient dans les deux cas aligné sur mon vertex natal dans la maison des transformations. Avec la 2ème fois en anti-vertex un alignement Junon (mariage) et part de fortune : je me suis donc ce soir là symboliquement marié avec le ciel, un jumeau cosmique.

Ce jumeau sur terre c’est sa configuration à lui (voir précession) donc CQFD.

Autre élément, le point opposé à la part de fortune est nommé « point de l’illumination » et ce soir là il pointait mon vertex natal entrainant l’idée d’une rencontre prédestinée d’éveil. Cet homme de la « nuit » avait peut-être raison : c’était le moment comme l’enfant qui se reconnait dans le miroir (pour référence à un autre article) et il était l’un de mes miroirs, d’autres existent.

Dans l’incapacité de fournir une étude réellement fiable puisque je ne pouvais étudier que peu de dates de rencontres – notamment celle qui précède la révélation et bien j’avais rangé tout cela avec un coup de tampon « affaire classée sans suite ».

Cela signifierait que l’autre n’avait été qu’un support (…) Que la flamme éveillée était prédisposée à expérimenter ce lien avec une forme de jumeau cosmique qu’elle personnifierait, le jour d’un certain alignement planétaire avec un individu avec lequel quand même l’univers avait largement contribué à les faire se croiser mais ça aurait pu parfaitement ne pas avoir lieu et c’est visiblement le cas assez souvent.

L’avantage de cette idée c’est qu’il est possible de calculer la date de la configuration similaire se produisant pour votre jumeau et de l’enlever ce jour ou cette nuit là :)

En somme, je pourrais peut-être écrire un article « comment Alice parvient à réveiller tous les runners ! » mais la plupart auront des déambulateurs et ce calcul je ne suis pas assez douée pour l’effectuer mais pour ceux qui peuvent le faire et bien n’hésitez pas à me donner les résultats.

J’avais donc renoncé plus haut et nous voilà pourtant à la fin de ce très long article.

Il y a quelques temps l’une d’entre vous qui se reconnaitra :) m’adresse un lien d’une certaine deva-link (YouTube) sur les jumeaux cosmiques qui parle d’une roue permettant de distinguer les vraies des fausses flammes.

Bon elle ne nous apprend rien et ne correspond pas à ma langue mais suscite ma curiosité. Elle évoque l’idée que nous rencontrons parfois des êtres que nous considérons comme « personne de notre vie » et qui ont un profil très proche de notre flamme mais qui ne sont pas l’autre (et pour cause). Elle évoque à plusieurs reprises l’idée d’une roue astrologique. En l’écoutant je me souviens de cette étude classée sans suite, de cette roue, de ce mouvement dont je n’avais rien su faire.

J’hésite à écrire sur le sujet mais cela m’invite à me repencher sur cette idée et le fait qu’il y a bien symboliquement quelque chose dans cette sorte de cartographie cosmique (le terme est assez éloigné de ce que je veux dire mais je n’ai pas meilleure traduction en magasin à ce jour).

Entre temps voilà qu’une autre personne m’écrit mais cette fois-ci pour me faire des reproches et insiste avec cette histoire d’astrologie. Qu’aurais-je fait de toutes ces dates etc.. ? Non, non je ne les revends pas à la NASA.

Je décide donc de le voir comme un signe et de remettre mon nez dans ces informations pour écrire cet article qui servira de conclusion.

Vous voulez réveiller votre jumeau avec autre chose qu’un beau café ?

Essayez donc de jouer avec la précession mais autant dire que vous avez peu de chance d’y parvenir parce que cette rencontre prédestinée il l’a peut-être fait avec une autre qu’il croit vous. Et peut-être qu’elle s’est faite telle qu’elle devait se faire !

Explication : il existe dans l’âme l’idée d’un mouvement comme l’inspiration lutte contre l’expiration, la conscience avec l’inconscience, le cosmos avec la terre et c’est ce mouvement entre partie et Tout qui est le fondement même de l’univers et la source de création entre illimité et limitant.

Et si d’aventure il se réveille et vous reconnait non pas comme certains l’ont fait en finissant par accepter vos idées intellectuellement mais dans cette évidence naturelle et cet amour que nous avons pu connaître que feriez-vous de lui ? Vous imaginez sans doute vous roulez dans l’herbe jusqu’à la nuit des temps mais est-ce là l’idée de l’unité ?

Seriez-vous encore capable de courir après vous ? Vous êtes vous vraiment trouvé ?  :)

Ah ! oui j’oubliais pour celles qui auraient eu le courage de lire jusqu’ici. L’une des curieuses découvertes que j’ai fait c’est que les flammes ont toutes une particularité très spécifique en lien avec le vertex. Le vertex est le lieu des rencontres prédestinées et marquantes. Mais elles ne sont pas évidentes à assumer et quelquefois dévastatrices. En synastrie on peut comparer les deux thèmes : quasiment tous les vertex des flammes éveillées sont alignés sur le Vesta de l’autre.

Ah ! Vesta c’est le symbole des gardiennes de la flamme du sacré, du spirituel qui avait accepté de demeurer vierges. Il est étrange que toutes les flammes voient le symbole de la rencontre prédestinée aligné sur le Vesta de l’autre. Ils sont donc censé amener du sacré dans la vie de l’autre individu.

En somme, cette clé est peut-être et sans doute à explorer dans le pourquoi « lui ». Vous avez caché là votre feu sacré sans doute.

Cherchez bien (…)

Fidèle à mes convictions que chacun et chacune trouve sa vérité et il ne s’agit là que de pistes d’exploration.

Aucune certitude, une conscience et une langue propre mais dans ce monde du règne d’Actarius, de la cabale maléfique, de la lutte de la lumière contre l’obscurité, de la peur continuelle de sombrer dans la folie en raison d’émotions nouvellement expérimentées, de la crainte des réactions physiologiques et cognitives la seule véritable lumière est sa propre flamme et le courage de demeurer toujours en quête de sa propre vérité résistant dans le désert à la tentation de succomber à la facilité d’embrasser une vérité globale pour inventer son propre monde.

« Trouvez-vous et il vous trouvera ».

(…)

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s