À propos

3099230195_1_20_wU8XnRTD

0.1.0 *Bienvenue sur ce site* 0.1.0

Il n’a d’autre vocation que celle de vous aider à voir plus clair dans la rencontre étonnante que vous venez de faire et qui promet de bouleverser jusqu’au sens même de votre existence !

Ce site est né afin d’apporter une vision globale, fouillée et la plus objective possible sur ce phénomène. Beaucoup ne se reconnaissent pas dans la vision classiquement offerte sur les rencontres de flammes jumelles et dont le chemin sera sans doute plus long en matière d’apprentissage et de mise en oeuvre qu’on ne saurait l’imaginer au départ. Il existe parfois un profond décalage entre le ressenti de la flamme éveillée et la vision fleur bleue offerte pouvant avoir des effets profondément déstabilisants.

Demeurer une flamme jumelle libre est essentiel, c’est d’une juste connaissance que peut être tirée une vérité profonde et éclairée pour l’accomplissement considéré.

Je n’ai aucune prétention et ne détient aucune vérité, vous êtes avant tout sur un site de recherche qui vise aussi bien par l’étude des mythes, de la science moderne que le recueil de témoignages et d’informations à vous permettre d’avoir accès à une banque de données la plus large possible sur ce que vous êtes en train de vivre et mettre progressivement à votre disposition des outils de développement.

Bonne lecture.

***

Publicités

50 commentaires

  1. Bonjour,

    Merci beaucoup pour tous ces articles qui me permettent de mieux comprendre la nature de « l’émerveillante » rencontre que j’ai faite il y a environ 18 mois…
    C’est effectivement la plus grande et la plus belle aventure de ma vie !
    Au plaisir de lire, d’échanger et de correspondre !
    Bien amicalement,

    Hermine H.

  2. Bonjour,
    Je vous remercie de partager votre expérience FJ par un récit clair, concis et authentique. J’ai cherché depuis plus de 3 ans à comprendre mes péripéties et finalement je suis tombée sur votre site qui confirme mes ressentis et rassure mon mental. Je souhaite à chacun de pouvoir vivre cette expérience grandiose et combien exigeante. C’est avec plaisir que je lirai la suite de votre cheminement et Bon courage à tous dans cette découverte extraordinaire.
    VR

  3. Bonsoir, et gratitude, voilà 5 ans pour moi, que mon mental cherche  » âme sœur » ou « lien karmique » ou flamme jumelle. jusqu’à présent, mes lectures confirmaient mon lien particulier mais semait le doute dans mon esprit, impossible jusqu’à ce soir de faire un choix, le choix des mots, du temps était nécessaire, sans doute comme pour l’éveil, pour moi chaque paragraphe est venu éclairer ma lanterne, et au combien vient m’apaiser. je suis l’éveillée et mon chemin depuis la rencontre est incroyable, magique, je n’ai pas de mots mais au combien difficile car mon runner, court, fuit , a toute jambe et que cela a été difficile pour moi. et ce qui me permet de m’identifier enfin ce sont les mots, la notion d’amour fraternel, pur, quelque chose de différent de l’amour connu et terrestre, la notion du temps, depuis 2009 cela n’a jamais bougé d’un fil, au contraire c’est totalement incroyable d’être séparé, loin de 6000 km d’avoir quasi pas vu la personne en 5 ans et de ressentir sa présence en permanence, et la notion de vibrance, d’énergie, de synchronicité et de puissance, il y a des événements dans nos vies qui le démontrent, et qui font peur au runner, c’est puissant, que faire et comment comprendre cette puissance, je parle de cadeau et il raisonne, pense, fuit, alors merci d’avoir écrit ce blog, merci de m’y avoir conduit, peu être qu’enfin je vais trouver l’apaisement sur mon chemin en attendant, car je l’ai compris que c’est un chemin, le timing, mais j’ai beaucoup de mal avec la séparation, quand on est ensemble, c’est tellement …….pas de mots assez forts et depuis cette rencontre pour moi, ce chemin de l’éveil, cette vie totalement chamboulé, après les ténèbres et la maladie, la guérison et la lumière au travers de l’amour inconditionnel, c’est ça la vraie mesure de l’histoire, c’est de savoir que le temps ne change rien, n’efface rien, au contraire, le temps travaille et accéléré le travail sur soi. merci encore pour cet éclairage, pour moi l’éveillée qui cherchait, je vais pouvoir fixer mes pensées et mes énergies correctement à tout instant, Sandra

  4. Bonjour,
    Vos articles sont parfois un peu compliqués mais absolument passionnants, trouvent un écho étonnant en moi et stimulent beaucoup ma réflexion sur le sujet. Bizarrement, plus je lis de choses là-dessus, plus j’ai l’impression de devenir folle, et ce d’autant plus quand je sens que l’auteur des articles n’est pas juste un illuminé autoproclamé mais quelqu’un avec une grande intelligence, comme vous sans doute. Sans doute parce que je me rend compte que ce n’est pas juste ma petite personne qui débloque mais l’Univers qui est tellement plus complexe et logique que ce que l’esprit humain (ou du moins, mon humble entendement) a pu concevoir jusque-là (et pourtant, l’existence des mythes -Lillith, Parvati….- que vous décortiquez tendent à montrer que l’Homme a compris au moins partiellement le sens de certains phénomènes depuis longtemps) que c’en est presque terrifiant. Le plus fort, c’est que dans mes moments de doutes (ceux où, intellectuellement du moins, je remet en cause ma santé mentale et la véracité de cette histoire de FJ), les syncronicités pleuvent en cascade…

  5. Merci pour ce site fouillé et réaliste.
    Loin des discours à l’eau de rose dans lesquels je ne pouvais retrouver la réalité de ce que je vivais, enfin je découvre, écrit noir sur blanc, ma propre expérience.
    Troublant et rassurant.
    La tentation de plaquer une relation d’âmes jumelles sur toute expérience passionnelle est présente dans tant d’esprit ; ici au moins les choses sont dites sans concessions.

  6. Je souhaiterais juste vous écrire un immense MERCI.
    Vos mots ont créé en moi un allègement, une libération.
    « Flamme jumelle » ou « âme sœur » je suis trop bouleversée pour me positionner; Mais ce qui est certain c’est qu’en lisant vos articles je me suis sentie apaisée, j’ai compris que ce que je vivais avait un autre sens, un autre but, dont celui de me faire grandir à travers cette recherche de réponses.
    Peu importe qu’il y ait une retrouvaille à venir ou non je sais maintenant que la douleur des séparations m’a permis d’élargir ma vision du monde, de l’univers.
    Cet être qui me pousse aux questionnements est une personne avec laquelle j’ai l’impression de n’avoir vécu que des séparations sans jamais avoir réellement eu l’occasion de commencer une relation.
    Et pourtant il y a cette évidence et cette sensation de connexion. Parfois j’ai l’impression que je connais et que je reconnais son essence (son âme?) mais que je suis étrangère à sa personnalité actuelle… Étrange!

  7. Bonjour,
    Grand Merci pour ce site que je viens de découvrir grâce à Marine.
    C’est drôle, je m’appelle nuage 40 quand je peins et quand j’écris, parce que c’est avec CETTE énergie que je travaille.
    Tout mon être frissonne de vraiment réaliser combien mes intuitions sont vraies.
    J’aimerais contribuer à ce site.
    J’ai fait le mien dernièrement.
    Toute ma Vie est axée sur cette source qui voie.
    (…)
    Raphaëlle

  8. Bonjour, j’aimerais vous exprimer l’immense gratitude que je ressent de pouvoir enfin lire la gorge serrée des articles vrais, sans prétentions, et qui ne me font pas « résister » de crainte de me voir imposer une seule vérité avec ses limites, ou au contraire une version à l’eau de rose peu rassurante et loin de mon expérience. Je suis touchée par votre démarche exploratoire, ayant moi-même l’esprit scientifique (et pourtant, je suis très portée sur la spiritualité), je me pose aussi des questions sur l’influence du système FJ sur chacun…. Tellement nous sommes différents l’un avec l’autre qu’autrement… Cette relation depuis deux années est la chose la plus éprouvante (et la plus divine) que je n’aurais pu jamais vivre, et pourtant ma confiance n’a jamais terni, même après les pires souffrances possibles. Je salue et supporte en pensée chacun de vous, en espérant toujours ne pas m’imaginer n’importe quoi… Et pourtant mon cœur (et vos témoignages :) ) m’indiquent que cela existe réellement pour plusieurs…

  9. Je ne me lasse pas de vos articles, car ils poussent tous à se poser différemment sur nos expériences, et à visualiser les choses d’un autre œil. Un œil beaucoup plus loin, beaucoup plus subtile. Je trouve ça très stimulant, finalement, de sortir du ronron et des cœurs roses que l’on trouve un peu partout sur la toile lorsque l’on tape le mot « flamme jumelle ». Une telle expérience est loin d’être un conte de fée lorsqu’on la vit véritablement. Elle bouscule et « détruit » tout sur son passage.Une remise en question permanente. Une nouvelle conception des choses et de la vie à bâtir, et quel magnifique cadeau au final, qu’est la réalisation du soi !

    Merci beaucoup pour votre travail qui est finalement pour nous une riche source d’informations que l’on peut interprété chacun à notre sauce.

  10. D’accord avec Ma… Absolument rien à voir avec un conte de fée… Mais une rencontre provoquant une véritable tornade, un tourbillon d’énergie qui envoi tout valser tant par sa force que par sa vitesse, et pourtant (étrangement) tout cela se passe avec tellement de douceur… Le temps devient un allié, la distance n’existe plus, il vit tout simplement, et il est la.

  11. Bonjour/bonsoir à tous !

    Je poste ce commentaire dans l’espoir de pouvoir trouver des personnes avec lesquelles échanger sur ce sujet qui ne cesse de m’intriguer depuis que je le vis moi-même, dans l’optique de pouvoir agrandir ma vision de cette situation et peut-être pouvoir trouver de nouvelles perceptions grâce aux diverses façons de la vivre. On trouve les réponses en nous, mais l’expérience extérieure est toujours intéressante !

    Si certain(e)s sont intéressé(e)s pour partager leur témoignage, leur histoire, voici l’adresse mail sur laquelle me contacter : fdf.ma06@gmail.com. Pas d’hésitation à avoir si vous en avez envie !

    Au plaisir d’échanger avec vous tous un jour ou l’autre.

      • L’adresse est pourtant correcte (et a fonctionné pour d’autres). Es-tu sûre de ne pas avoir fait d’erreurs ? Sinon, n’hésite pas à me laisser ton mail ici (ou via mon blog si tu préfères) et je te contacterai.

        PS : l’erreur vient peut-être du ma06 (il s’agit d’un zéro).

  12. Bonjour,
    Je voulais vous remercier moi aussi pour l’ecriture de ce site, si passionnant.
    J’ai rencontre mon ame jumelle a l’universite il y a 18 ans. On s’est vus 2 fois, a plusieurs mois d’intervalle. La premiere fois il avait quelqu’un, la deuxieme fois c’etait moi. On s’est maries chaucun de notre cote, avons eu a 3 semaines d’intervalle lui une fille et moi un garcon. Avant de partir vivre aux Etats-Unis il y a deux ans, je l’ai contacte et la, ca a explose. Depuis il ne veut plus me voir ni me parler, car il dit que c’est trop dur pour lui, que ca ne menera a rien tant que je suis loin et que nous avons les enfants. C’etait il y a deux ans… Les 8000 km qui nous separent ont incroyablement amplifie ce que je ressens pour lui, jusqu’a avoir parfois du mal de respirer tellement il me manque. Il y a 2 mois, une chamane m’a dit qu’il etait ma flamme jumelle. Depuis je cherche a comprendre, et surtout j’apprends a gerer cette fameuse separation qui m’est si difficile a vivre.
    Votre site est la source d’information la plus complete que j’ai rencontree. Je suis passee par toutes les etapes que vous avez decrites et je remplis toutes les « conditions » pour pouvoir etre consideree comme le chaser.
    Merci encore.

  13. Bouleversant! Je comprends mieux ce que m’arrive, et je remerci l’univers de cette illumination sur sa perfection. Infini amour eternel sont à ma porté, je n’ai plus besoin de rien, je patiente et je m’élève consciente que c’est mon chemin et que l’autre part de mon système  » nous supérieur » un jour va se réunir à mon taux vibratoire et ce jour ça sera se renoier dans la paix de la mer de la matrice universelle, jusqu’à ce jour je continu mon chemin pour redevenir un être de lumière et je respire la joie de l’amour infini, et j’explose de gratitude….

  14. Bonjour,
    J’ai découvert ce site il y a…une dizaine de jours. Je lis et relis les articles intensément, et depuis quelques jours, quelques commentaires.
    Les articles sont passionnants, et avec quelques autres, m’ont beaucoup, beaucoup éclairé. Je ne cesse de voir et revoir par les réseaux sociaux et lors de recherches dans le web, des références sur les Flammes Jumelles! Et pour cause, je sais que je suis concerné, sinon je ne serais pas là.
    En lisant quelques commentaires, j’ai pu aussi découvrir qu’il y a, ici, nette majorité de femmes!
    Cela ne m’étonne pas, et ce n’est pas nouveau pour moi.
    Je suis donc un Homme.

    Je ne vais pas, pour l’heure, raconter l’histoire que je vis…juste….je suis dans la phase de la séparation depuis quelques brefs mois avec cette femme. J’ai vécu des choses marquantes dans ma vie, des « petites-morts » symboliques; je mène un travail médiumnique poussé, une recherche personnelle pleine, sur tous les domaines de ma vie, qui n’en font qu’une seule expression. Mais c’est cette séparation qui m’a le plus bouleversé, de loin!!! Qui m’a le plus ouvert!!! Ça a été une « grande-mort »! La renaissance a été, par là-même, une expérience extraordinaire, je peux dire que je suis plus vivant et entier que jamais! Et je sais bien quels sont les missions à accomplir! La clarté apportée est, depuis peu, fulgurante et je vis des changements notoires. Cette séparation m’a mis face à moi-même, au Je, à l’Être, comme aucune autre expérience a pu le faire.
    Je suis, je suis le chemin.
    Merci

    • Bonjour,

      je te remercie pour ton message et je souhaiterais rebondir sur une de tes phrases :  » cela ne m’étonne pas et ce n’est pas nouveau pour moi. » Évolues-tu ou as-tu évoluer dans un milieu essentiellement féminin ? Je sais que ma question peut te sembler intrusive et tu n’es pas tenu d’y répondre bien entendu. J’aimerais essayer de comprendre pourquoi il existe nettement moins de FJ éveillées masculines que féminines en dehors de certains aspects clairement physiologiques, alimentaires et hormonaux. Très curieusement l’amour en tant qu’énergie et arme d’évolution est plutôt véhiculée par les femmes.Si tu peux participer par ton témoignage à nous éclairer.

      Bonne journée à toi.

      • Bonjour Alice,

        Juste pour te partager une réflexion sur le sujet. Je pense être la flamme jumelle éveillée des 2. Je suis un homme et pourtant j’ai l’impression d’avoir l’énergie féminine alors que ma FJ dégage une énergie assez masculine. Surtout au niveau de la communication. Disons que j’ai tendance à facilement parler de mes émotions ; ce qui n’est pas trop le cas de son côté. Même si ça évolue et que nous avons tendance à nous aligner là-dessus.

  15. Bonjour,
    Alors, oui.
    Je suis metteur-en-scène et comédien de théâtre. En 25 ans de travail, je me rappelle d’une seule situation de travail avec une majorité d’hommes. Le plus souvent, la proportion de femmes dépasse les 3/4. Sans parler du travail de danse que j’ai fait, et fais encore un peu, où c’est encore plus marqué.
    Enfant, j’ai le souvenir d’avoir été, en permanence, amoureux d’une fille, souvent un peu plus âgée. J’étais ce que l’on appelle, « bon élève », mais il y avait toujours une fille, dont je me rappelle encore, qui était brillante. Et très belle.
    J’ai toujours trouvé un équilibre entre amitié entre garçons, très fortes, franches, mais aussi une aisance avec les filles, naturelle et avec une pointe de séduction, une douceur, une finesse qui m’était aussi agréable. Je partageais des goûts que l’on considérait « peu virils », et danser,….en même temps que je déteste des comportements typiquement masculins, football, soirées beuveries ou camaraderies de ce genre.
    Au théâtre, aux Arts Martiaux, j’ai travaillé sous la direction avec autant d’hommes que de femmes, pourtant plus rares; le milieu des interprètes est majoritairement féminin; celui des directions, très mysogine, mais cela change….bien que j ‘ai pu voir des femmes très masculines dans leur énergie…Dans la compagnie que j’ai fondé et je dirige, Théâtre d’Ailes Ardentes, je travaille juste avec une comédienne, sur un texte essentiel qui place la femme, malgré les apparences, au centre, au cœur. Pièce qui fait parler une femme à la 1ère personne, écrite, très justement, par un homme! Dans le travail de médiumnité, il y a majorité de femmes.

    Dans l’historie des FJ que je vis, nous avons, de toute évidence, une parenté, une correspondance.
    Elle, étant très féminine, peut avoir parfois des attitudes et un aspect « garçonne »; et moi, avoir parfois une douceur, une énergie féminine. Le parcours de vie m’a beaucoup apprit le lâcher-prise. Mon impulsivité s’est tempérée.
    Ce n’est pas trop son cas, elle est, je dirais même, « impérieuse » telle une Lionne. Lors de notre rencontre, c’est elle qui a été Chaser, résolument. C’est elle qui a fait le choix, alors que je suis resté en arrière. Peu après, je suis tombé malade : rougeurs et démangeaisons à la peau, comme cela a pu m’arriver lors de moments clefs. Au bout de trois mois, il me semble que les rôles ont commencé à s’inverser. Les signes m’apparaissaient plus clairs et lisibles, le travail médiumnique m’a aussi éclairé. Je suis devenu plus stable dans notre rapport, alors qu’elle a commencé à vivre des va-et-vients très prononcés, et tout en nous mesurant avec ses expériences antérieures, je pouvais voir clairement que celle-ci n’était pas comparable, et cela la plongeait dans une confusion et un dilemme….au bout de neuf mois elle a choisi la séparation. Elle a suivi, à peu près, de ce que je sais et ai pu voir, son mécanisme habituel dans les relations.
    Au début, tout en acceptant les faits, je me suis senti perdu, comme un bateau à la dérive. L’expression est juste, car je me sentais auparavant être arrivé, enfin, à bon port. Aujourd’hui, la force, la clarté quant à mon parcours, la mission que j’ai à accomplir se sont révélées. Mais je reçois beaucoup de messages immatériels, sentiments étranges et étrangers, souvent de tristesse, j’ai eu des visions éveillées et deux rêves très clairs et éclairants (normalement, je m’en souviens rarement). Enfin, je sens que tout ce que j’exprime, dans le travail, les rapports, les rencontres aussi banales qu ‘elles puissent paraître, dans la rue par exemple, vient de l’intérieur. Je me sens unifié. Elle est dans une phase très extérieure, qui correspond à ce qui, au début, ne me plaisait pas d’elle, une sorte de « superficialité » qu’elle doit vivre sans moi, c’est clair pour moi.
    Ouf, pour cette fois, je laisse ici.
    Mais c’est passionnant, j’écris beaucoup sur ceci et je prépare d’ailleurs un petit ouvrage, enfin, sur ce parcours qui me conduit au cœur de moi-même! On me dit, de temps en temps d « Rodrigue as-tu du cœur? ».
    Je sais, maintenant : OUI! Je suis venu en France pour cela!
    MERCI!

  16. Chers juneaux,

    C’est avec beaucoup d’émotion que je vous lis, vous qui vivez cette même expérience bouleversante.
    Ma Flammelle m’est  »tombé » dessus le 2 mai 2013 et ma vie, comme la vôtre, a pris un drôle de tournant… 20 mois de doutes, d’interrogations et d’incompréhensions ont été nécessaires pour mettre un Nom sur ce qui m’arrivait, un soulagement de constater que, même si le phénomène semble assez/trop rare, je ne suis ni folle, ni amoureuse dépitée qui se raconte une histoire d’amour merveilleux mais impossible…
    J’ai cependant décider de ne plus en parler à mon entourage, je concois qu’ils ne puissent comprendre. Il est si difficile de décrire l’intensité d’une telle rencontre et de tout ce qui en découle, et de tout ce qui change en nous.

    Au milieu des nombreuses questions, cette sensation de  »retourner chez soi » à chaque fois que je le vois, je sais que d’une facon certaine et d’une certaine facon, nous serons toujours ensemble, maintenant que nous nous sommes retrouvés.
    Il l’a dit d’ailleurs, 1l y a quelques mois, d’un mot susurré à l’oreille, un seul mot : bientôt…
    Bientôt, je le sais aussi, ce peut être très lointain ^^ !!! Peut être une autre vie, le temps devrait me le dire !

    Du coup, j’ai 2 questions :
    Avez vous lu ou entendu des témoignages rapportant le cas de FJ parfaitement  »alignées », ayant fusionné ? Il semble que ce soit peu probable en tant qu’êtres incarnés, d’après tout ce que j’en ai lu.

    Au sujet de la rencontre des FJ, 2 théories ressortent de la littérature sur les FJ :
    Soit les FJ ne sont jamais incarnées ensemble mais s’accompagnent à tour de rôle incarnés. Leur rencontre serait une décision qu’elles auraient prise ensemble et surviendrait au cours de leur dernière incarnation.
    Soit les FJ se rencontrent une dizaine ou douzaine de fois avant de fusionner et retourner à la Source. Ceci expliquerait qu’elles se connaissent moins bien que les âmes soeurs mais après 12 rencontres, elles finiraient par se reconnaître facilement et…devenir des âmes soeurs aussi, qu’en pensez vous ?

    Je finis là pour cette première intervention sur ce blog, la qualité des articles et commentaires m’engagera certainement à le fréquenter régulièrement.

    Bon parcours à vous tous, portez vous bien :)

  17. Je viens de faire une rencontre inhabituelle et marquante qui a réveillé beaucoup de choses en moi, et voilà que je découvre dans ce site la description exacte de mon ressenti, dont je ne savais pas que c’était un phénomène bien identifié.
    Comme j’en suis au tout début de cette relation, je ne sais encore si je suis « l’éveillée ». J’ai plutôt l’impression que nous sommes tous les deux bien conscients de cette « évidence naturelle » qui s’est imposée à nous. Est-il possible que les deux soient des « éveillés » en ce sens que nous sommes deux à percevoir la portée que cette rencontre aura sur notre vie ? Même si, il est vrai, je suis plus portée à la spiritualité et lui plus à la rationalité…
    Merci en tout cas pour vos recherches. Votre site est une vraie source de lumière !

  18. Bonsoir,
    Je post sur cet article ne sachant pas bien où le faire compte tenu de ma question.
    J’ai lu quelques fois que nous pourrions avoir plusieurs flammes jurmelles. Bien évidement ceux qui le disent sont sûrs d’eux mais cela lankaise perplexe déjà compte tenu du terme : jumelle !!!!
    J’ai même eu ce soir une conversation en privé sur FB avec un homme qui prétendait que j’avais six flammes jumelles et si il le savait par ce qu’il s’était connecté à la bibliothèque universelle et à mon âme. J’ai bien évidemment coupé court mais comme je l’ai lu plusieurs fois j’aurais aimé avoir vos avis sur la question.
    Merci et belle soirée à tout le monde.

  19. Bonjour,
    Petite question : qui parmi vous a naturellement renoncé à créer toute nouvelle relation de couple après la rencontre de sa flamme jumelle? Car c’est mon cas.
    Ce n’est pas arrivé par choix délibéré, mais je pense que j’aurais l’impression de ne pas être honnête envers ces personnes. Ou alors je ressentirais le besoin de leur dire qu’il y a une autre fille qui compte particulièrement pour moi.

    • moi, j’ai aussi renoncé, volontairement ou pas, je ne sais pas trop, d’abord je pensais que c’etait impossible, puis j’ai une ame soeur qui s’est présentée à moi, cela m’a permis de voir que c’etait possbile d’avoir une autre relation mais dans une dynamique et intensité différente, mais cette relation n’etait qu’un truc karmique à regler, depuis, je n’ai de toute façon fait aucune rencontre, comme si le chemin était tout autre maintenant, mon coeur aimant et remplit d’amour inconditionnel et une voix au service de l’univers s’est ouverte pour aider et accompagner les personnes à l’eveil et à la guerison.
      je communique avec ma flamme jumelle d’ame à ame puisque nous sommes séparés physiquement et qu’il est pas près, cela m’apaise et la suite, à vivre……………….ici, maintenant, seul le présent compte

      • Merci pour ton témoignage Sandra. ça fait combien de temps que tu as rencontré ta flamme jumelle ? Là je suis en train de me demander si je ne pourrais pas essayer une relation amicale ++ (tout en étant clair avec l’autre). Parce que la sexualité est quand-même un besoin physique important.

      • 2009 ………….et pour rebondir à la sexualité, il faut la sortir du besoin car le partage de la sexualité avec quelqu’un n’est pas anodin, comme chaque rencontre, rien est hasard, et si tu as vraiment rencontré ta flamme jumelle, une transformation profonde , et le dévoilement ne sont pas loin, suit ton chemin, unique en soi, du retour vers toi, l’unité et le féminin sacré et masculin sacré harmonisé.

  20. Eh be! Moi ça fait un an et j’ai l’impression que ça fait une éternité ^^. Je viens de voir ton témoignage d’il y a un an. Nous avons un contexte très différent car je suis dans la même ville que ma flamme jumelle et j’ai souvent l’occasion de la croiser. Après les nombreuses incompréhensions font que le contact n’est pas toujours possible mais comme toi, quand j’ai l’occasion d’être avec elle, une bulle de magie nous entoure. Même si j’ai de plus en plus l’impression d’arriver à intégrer cette énergie dans d’autres aspects de ma vie.

    A propos de la sexualité, disons que j’ai largement fait évoluer ma notion d’échange charnel depuis que je fais de la danse de couple. Quand je danse avec une fille (et que les 2 corps sont « ouverts »), il y a tellement d’informations qui passent qu’ajouter la dimension sexuelle ne me parait plus si énorme qu’avant. Enfin une danse n’est pas anodine non plus ;)

  21. Bonjour,
    Après de très nombreuses recherches sur le thème des âmes jumelles, je viens de tomber sur ce site et d’en lire énormément d’articles.
    J’arrivais ici avec une question bien précise, dont je n’ai trouvé nulle part la réponse: lorsque l’on est « l’éveillé », y-a-t-il un moyen, des pistes pour éveiller l’autre à son tour?
    Je veux bien vous faire part de mon expérience mais il y a tant à dire que cela risque d’être long… Je vais quand même essayer de résumer.
    Je suis mariée et j’ai deux enfants, de 4 et 7 ans. J’aimais mon mari mais depuis l’adolescence il y a tjs eu un « vide » en moi, que rien ni personne n’avait jamais comblé.
    Il y a 2 ans j’ai commencé un nouvel emploi. Je m’y suis fortement rapprochée d’une collègue, qui je pense est une ame sœur, une « anima Cara ». Avec le recul maintenant, j’en arrive à la conclusion qu’il y avait déjà des signes avant même de rencontrer ma FJ. Car cette collègue avait souvent en ligne un collègue d’un autre service, que je n’avais jamais vu. Mais bizarrement quand elle raccrochait et disait que c’était lui, je ressentais quelque chose de bizarre, que je ne savais pas interpréter…
    Lors d’un événement au travail, de loin ma collègue me l’a montré. Il était de dos. A l’instant même une petite voix dans ma tête m’a dit « tu dois absolument le connaître ». Ca peut paraître fou… Mais je vous assure que je n’entend pas de voix en temps normal lol nous avons donc fait connaissance et il y a tout de suite eu un bon feeling entre nous. Il était très sympathique tout en étant réservé, comme moi. Nous ne nous sommes donc pas beaucoup parlé mais je l’ai apprécié immédiatement. Ca n’a pas été le coup de foudre: physiquement, Ca n’était pas mon style d’homme (pourtant dieu sait que maintenant…). Nous nous sommes ensuite ajoutés sur Facebook et interagi de temps à autre sur le profil de notre amie commune. Puis vint Le mois d’octobre et pour une soirée thanksgiving j’avais besoin d’un potiron pour la déco. J’ai mis un message sur Facebook pour savoir s’il en restait d’halloween a quelqu’un. Et comme par hasard, c’est lui qui m’a répondu. Le jour ou il me l’a apportée au bureau, je me sentais intimidée, et en même temps « a ma place » avec lui. Ma collègue, qui a une très bonne intuition, a dit ensuite « je sens que quelque chose est en train de naître ». J’ai répondu « une belle amitié je pense ». Pour moi c’était impensable que ce soit autre chose à ce moment précis. Après cela, nous avons commencé à échanger quelques mais, dans lesquels nous faisions connaissance… Et nous découvrions pas mal de points communs, une même vision de la vie, les mêmes valeurs, tout en étant différents. Une parfaite complémentarité… Nos échanges se sont très vite intensifies, jusqu’à s’ecrire toute la journée. Étrangement je lui confiais des choses personnelles alors qu’on se connaissait à peine, c’est comme si avec lui tout était naturel et évident… Et inversement. On finissait les phrases de l’autre ou on disait la même chose en même temps… Les mois ont passé et notre amitié grandissait.
    Parallèlement, j’ai commencé une thérapie avec une kinesiologue pour gérer mon manque de confiance et la gestion de mes émotions. La première chose qu’elle m’ait dite était qu’elle ressentait un énorme vide en moi. Ensuite elle a dit qu’elle sentait que je bloquais inconsciemment toute émotion, que j’avais mis une armure autour de mon cœur et elle a travaillé là-dessus, avec l’aide des anges et archanges. Cette nuit-la, j’ai rêvé de Vincent. Et au réveil, c’était comme une évidence… C’était LUI.
    Comme il était plus fort que moi de tout lui dire et de ne jamais lui mentir, je lui ai avoué ce que je ressentais quelques jours plus tard. Moi même je ne savais pas l’expliquer…
    Cette révélation lui a fait un choc. Il ne s’y attendait pas. Il m’a d’abord répondu que pour lui Ca n’était que de l’amitié. Mais au fil du temps il s’est un peu ouvert à moi, il a avoué que ce que nous vivions était spécial, qu’il n’avait jamais connu un tel lien, que j’avais reussi a créer un manque chez lui quand je n’étais pas là et que, s’il n’avait pas eu déjà une famille, il aurait probablement partage mes sentiments. Les mois ont passé et nous continuions de nous rapprocher mais mes ressentis étaient fort contradictoires. Je suis convaincue au fond de mes tripes que c’est Lui, sans aucune hésitation… Trop de signes, de synchronicites. Mais parfois cela fait trop mal… Alors il y a eu des périodes (deux fois) ou j’ai essayé de m’en éloigner mais la douleur de la séparation était telle que j’avais l’impression qu’on m’otait une partie de moi-même, une partie de mon cœur, et le vide se réinstallait. Je suis donc retournée vers lui a chaque fois.
    Cela fait 22 ans qu’il est avec sa compagne et il n’a jamais été question de mariage, il ne voulait pas. Et puis le mois dernier, comme si elle avait senti un changement chez lui, elle lui a fait sa demande… Et il a dit oui…
    Me l’annoncer a été terrible pour lui. Et cela m’a anéantie. Et pourtant… Pourtant je persiste à continuer à y croire envers et contre tout… Parce que je ne peux simplement pas imaginer que ce n’est pas lui, je n’avais jamais ressenti une telle chose auparavant, un lien aussi fort, une telle complicité, la telle sensation d’être à ma place auprès de lui… Voila je ne sais plus trop que faire pour l’eveiller a moi et qu’il ouvre les yeux sur ce que l’on vit. Tout le monde autour de nous (ceux qui sont au courant de mon amour) me disent que c’est illogique, pas normal, que ça tourne à l’obsession… Mais je n’y peux rien…
    Est-ce que cela ressemble selon vous aux véritables flammes jumelles? Je pose la question mais même si vous me disiez que non je crois que je ne vous croirais pas… J’aimerais tellement qu’il s’éveille enfin…

  22. Bonjour,
    de très nombreuses recherches sur le thème des âmes jumelles, je viens de tomber sur ce site et d’en lire énormément d’articles.
    J’arrivais ici avec une question bien précise, dont je n’ai trouvé nulle part la réponse: lorsque l’on est « l’éveillé », y-a-t-il un moyen, des pistes pour éveiller l’autre à son tour?
    Je veux bien vous faire part de mon expérience mais il y a tant à dire que cela risque d’être long… Je vais quand même essayer de résumer.
    Je suis mariée et j’ai deux enfants, de 4 et 7 ans. J’aimais mon mari mais depuis l’adolescence il y a tjs eu un « vide » en moi, que rien ni personne n’avait jamais comblé.
    Il y a 2 ans j’ai commencé un nouvel emploi. Je m’y suis fortement rapprochée d’une collègue, qui je pense est une ame sœur, une « anima Cara ». Avec le recul maintenant, j’en arrive à la conclusion qu’il y avait déjà des signes avant même de rencontrer ma FJ. Car cette collègue avait souvent en ligne un collègue d’un autre service, que je n’avais jamais vu. Mais bizarrement quand elle raccrochait et disait que c’était lui, je ressentais quelque chose de bizarre, que je ne savais pas interpréter…
    Lors d’un événement au travail, de loin ma collègue me l’a montré. Il était de dos. A l’instant même une petite voix dans ma tête m’a dit « tu dois absolument le connaître ». Ca peut paraître fou… Mais je vous assure que je n’entend pas de voix en temps normal lol nous avons donc fait connaissance et il y a tout de suite eu un bon feeling entre nous. Il était très sympathique tout en étant réservé, comme moi. Nous ne nous sommes donc pas beaucoup parlé mais je l’ai apprécié immédiatement. Ca n’a pas été le coup de foudre: physiquement, Ca n’était pas mon style d’homme (pourtant dieu sait que maintenant…). Nous nous sommes ensuite ajoutés sur Facebook et interagi de temps à autre sur le profil de notre amie commune. Puis vint Le mois d’octobre et pour une soirée thanksgiving j’avais besoin d’un potiron pour la déco. J’ai mis un message sur Facebook pour savoir s’il en restait d’halloween a quelqu’un. Et comme par hasard, c’est lui qui m’a répondu. Le jour ou il me l’a apportée au bureau, je me sentais intimidée, et en même temps « a ma place » avec lui. Ma collègue, qui a une très bonne intuition, a dit ensuite « je sens que quelque chose est en train de naître ». J’ai répondu « une belle amitié je pense ». Pour moi c’était impensable que ce soit autre chose à ce moment précis. Après cela, nous avons commencé à échanger quelques mais, dans lesquels nous faisions connaissance… Et nous découvrions pas mal de points communs, une même vision de la vie, les mêmes valeurs, tout en étant différents. Une parfaite complémentarité… Nos échanges se sont très vite intensifies, jusqu’à s’ecrire toute la journée. Étrangement je lui confiais des choses personnelles alors qu’on se connaissait à peine, c’est comme si avec lui tout était naturel et évident… Et inversement. On finissait les phrases de l’autre ou on disait la même chose en même temps… Les mois ont passé et notre amitié grandissait.
    Parallèlement, j’ai commencé une thérapie avec une kinesiologue pour gérer mon manque de confiance et la gestion de mes émotions. La première chose qu’elle m’ait dite était qu’elle ressentait un énorme vide en moi. Ensuite elle a dit qu’elle sentait que je bloquais inconsciemment toute émotion, que j’avais mis une armure autour de mon cœur et elle a travaillé là-dessus, avec l’aide des anges et archanges. Cette nuit-la, j’ai rêvé de Vincent. Et au réveil, c’était comme une évidence… C’était LUI.
    Comme il était plus fort que moi de tout lui dire et de ne jamais lui mentir, je lui ai avoué ce que je ressentais quelques jours plus tard. Moi même je ne savais pas l’expliquer…
    Cette révélation lui a fait un choc. Il ne s’y attendait pas. Il m’a d’abord répondu que pour lui Ca n’était que de l’amitié. Mais au fil du temps il s’est un peu ouvert à moi, il a avoué que ce que nous vivions était spécial, qu’il n’avait jamais connu un tel lien, que j’avais reussi a créer un manque chez lui quand je n’étais pas là et que, s’il n’avait pas eu déjà une famille, il aurait probablement partage mes sentiments. Les mois ont passé et nous continuions de nous rapprocher mais mes ressentis étaient fort contradictoires. Je suis convaincue au fond de mes tripes que c’est Lui, sans aucune hésitation… Trop de signes, de synchronicites. Mais parfois cela fait trop mal… Alors il y a eu des périodes (deux fois) ou j’ai essayé de m’en éloigner mais la douleur de la séparation était telle que j’avais l’impression qu’on m’otait une partie de moi-même, une partie de mon cœur, et le vide se réinstallait. Je suis donc retournée vers lui a chaque fois.
    Cela fait 22 ans qu’il est avec sa compagne et il n’a jamais été question de mariage, il ne voulait pas. Et puis le mois dernier, comme si elle avait senti un changement chez lui, elle lui a fait sa demande… Et il a dit oui…
    Me l’annoncer a été terrible pour lui. Et cela m’a anéantie. Et pourtant… Pourtant je persiste à continuer à y croire envers et contre tout… Parce que je ne peux simplement pas imaginer que ce n’est pas lui, je n’avais jamais ressenti une telle chose auparavant, un lien aussi fort, une telle complicité, la telle sensation d’être à ma place auprès de lui… Voila je ne sais plus trop que faire pour l’eveiller a moi et qu’il ouvre les yeux sur ce que l’on vit. Tout le monde autour de nous (ceux qui sont au courant de mon amour) me disent que c’est illogique, pas normal, que ça tourne à l’obsession… Mais je n’y peux rien…
    Est-ce que cela ressemble selon vous aux véritables flammes jumelles? Je pose la question mais même si vous me disiez que non je crois que je ne vous croirais pas… J’aimerais tellement qu’il s’éveille enfin…

  23. Bonjour à tous.

    Me voila aujourd’hui sur ce site dans l’optique de mieux comprendre mon « ami » qui, depuis notre rencontre en 2012, ne cesse de me parler de flammes jumelles (lol), de creuser et de poursuivre dans ce sens ^^. Lui et moi partageons certes un lien peu ordinaire (j’ai beau chercher, je ne trouve pas le mot juste -_-) que j’ai moi-même ressenti très intensément lors de notre « courte union » en 2012 et même bien avant, quand je l’ai rencontré pour la première fois il y a 8 ans. Mais nous nous sommes séparé et j’ai fait ma vie de mon coté, mais pas mon ami qui ne cesse de poursuivre ce lien étrange qui nous uni. Il est important pour moi de comprendre son chemin, sa vision des choses car j’avoue que tout cela m’inquiète un peu. J’espère également autre chose de ce site, des réponses à mes propres interrogations, je ne sais pas vraiment quoi enfaite… j’ai toujours pensé qu’il y avait quelqu’un dans se monde fait pour nous, un lien unique qui ne peut être partagé avec une autre personne mais… Je suis simplement en quête de vérité. Je fais des gros bisous au passage à mon « meilleur ami » à qui je tiens énormément <3 Je t'adore plus que tout.
    Espérant avoir des réponses, je m'en vais m'informer et, peut-être, poster des questions :p

    • Bonjour Lolly,
      C’est magnifique le cadeau d’Amour que vous offrez dans cette démarche.C’est tellement beau! Quelque soit la nature de l’amour que vous portez à votre ami, il est un des reflets de l’Amour que vous abritez en vous, comme chacun de nous. Lorsque vous comprendrez profondément, càd intégrer, vous serez éclairée et trouverez la réponse que vous cherchez. Ne vous inquiétez pas, il fait son chemin dans la voie de l’éveil qui lui est offerte, acceptez ses désirs, ses souffrances en vous respectant vous-même, acceptez que le temps doive faire son oeuvre, acceptez dans la nature de l’amour que vous ressentez pour lui, cela l’aidera à progresser. Restez positive et vous le conduirez ainsi que vous-même vers le haut.

  24. Bonjour Séverine,
    Votre témoignage m’a beaucoup touchée, sans doute un appel où j’aurai, moi-aussi dans mon intervention, encore à y apprendre. Je me retrouve tellement dans le ressenti que vous décrivez, c’était il n’y a pas très longtemps encore me semble-t-il et pourtant… Au risque de vous décevoir, je vous décrirai le cheminement vers ma réalité actuelle qui sera autre demain comme le sera probablement la vôtre si vous persévérez dans le travail qu’il vous est offert d’accomplir.
    « Est-ce que cela ressemble selon vous aux véritables FJ? …si vous me disiez que non je crois que je ne vous croirais pas » : Qui peut affirmer savoir ce que sont les FJ et quelle serait leur mission? Qui possède l’ultime vérité?
    Nous avons appréhendé ce concept au travers de nos constructions mentales élaborées par notre vécu, nos apprentissages autant que par tous nos conditionnements tant conscients qu’inconscients. En retrouvant cet autre, nous avons ressenti une énergie si puissante et incompréhensible qu’elle nous catapulte, lors de la séparation ou du rejet, dans une confusion et une douleur que nous allons (si nous nous en donnons les moyens par la volonté, la ténacité) chercher à comprendre pour sortir de cette souffrance devenue presqu’insoutenable. Pour faire court, le sujet ayant déjà été largement débattu, cette souffrance étant induite par le phénomène de séparation, nous avons le réflexe spontané actionné par notre égo de projeter cette séparation, cet abandon sur cet autre venu déclencher cette profonde émotion à son contact. Dans cette démarche « automatique » de notre mental inconscient, nous focalisons sur cet autre, sur son état, sur ses choix et rendons ces circonstances responsables de notre état émotionnel.
    Je remercie encore une fois Spy d’avoir partagé le lien US sur les FJ qui m’a bien éclairée sur ce point. Car à mon sens, dans ma vérité actuelle, il n’en n’est rien: cet autre, à l’heure d’aujourd’hui, m’aura permis de découvrir progressivement que cette magnifique sensation déclenchée et sublimée à son contact, ne provient pas de l’autre, qu’elle ne naît pas de l’exclusivité relationnelle avec cet autre mais que cette vague énergétique puissante et interne réside en moi et que j’ai la possibilité de la vivre de plus en plus fréquemment dès que je deviens consciente de l’existence de cette énergie vibratoire et que j’apprends à la faire évoluer, à lui donner de plus en plus d’intensité. A cette énergie, nous avons donné un nom que l’on connaît bien: l’Amour. Il est pourtant d’une autre nature que celui que nous vivons dans nos expériences de vie. De là, l’extrême confusion. En passant les détails que vous trouverez là où vous chercherez, l’Amour avec un grand A est cet Amour inconditionnel qui vous fera, au travers de cette énergie, aimer Tout, absolument Tout, à commencer par vous-même jusqu’à ceux qui vous font du « mal », aux pires exactions, aux abominations de ce monde, à tout ce qui vous entoure, de l’animal menaçant à l’arbre qui vous arrose de ses feuilles mortes… (Dans une moindre mesure, nous vivons aussi cet état de bonheur intense, d’euphorie lors de moments heureux touchant à tout ce qu’on affectionne et qui nous procure satisfaction.) Pour aimer le tout dans ses pires travers puisque nous ne faisons qu’un.
    Quant à savoir si je retrouverai un jour ma « FJ » dans la matérialité, je sais aujourd’hui qu’une fois baignée totalement par cet Amour inconditionnel, le désir de retrouvailles physiques aura entièrement disparu, la réunion en couple ne revêtira plus l’importance que notre égo lui donne . Si cette réunion fait partie de notre destin, alors ce sera un partage dans l’offrande aux autres où l’Énergie jumelée de notre fusion servira l’élévation de façon exponentielle.

    « J’aimerais tellement qu’il s’éveille enfin… » : si vous vous observez avec la plus grande attention et une extrême vigilance, vous découvrirez où est votre désir dans ce propos ainsi que votre propre stade d’éveil. Dans ce cadre, à quel éveil commun vous attendez-vous ? Peu à peu, vous allez reconnaître les différents stades de la voie d’éveil dans laquelle vous vous êtes engagée. Dans l’Amour inconditionnel, il n’y a plus aucun besoin, aucune attente, aucune nécessité, aucun doute. Il n’y a que le partage, le don, celui qui n’attend rien car nous savons qui nous sommes à ce moment, càd l’Énergie qui est une et qui nous anime tous sans exception même si la plupart n’en n’ont pas encore conscience.
    « mon cœur me dit que c’est lui et que le destin ne l’a pas mis sur ma route si ce n’est pas pour qu’on se retrouve. » Si votre cœur vous disait « c’est lui, c’est celui qui va vous faire le plus beau des cadeaux » : Comment votre mental interpréterait-il cela ? Car si ce plus merveilleux cadeau était celui de l’Illumination, que vaudrait-il au regard d’un amour humain partagé ? Vous seule détenez vos réponses, vous seule avez la possibilité de choisir certaines choses, de décider des voies que vous emprunterez.
    Une partie de ce que je viens de vous écrire s’est malencontreusement effacée sans possibilité de récupération. Hé bien, j’y vois 2 choses, celle qu’il ne m’appartenait pas de vous communiquer les détails de mon intime cheminement et d’autre part un test qui m’est adressé pour vérifier l’état de mon propre avancement : les mots justes ne sont pas insufflés par l’égo mais par l’âme qui saura les transmettre au moment approprié…Me comprenez-vous ?

    Bien sûr, il ne vous suffira pas de me lire pour intégrer cela, et je ne dis pas comprendre car ces deux mots signifient deux phénomènes différents: on comprend avec le mental, puis éventuellement, on intègre dans son « moi » ou le « je suis » profond, synonyme de coeur, de ressenti vrai, épuré de la partie protectrice/destructrice de l’égo, détaché de toute émotion ou sentiment qui constituent ce dernier. »Éventuellement » car l’intégration dépendra du travail effectué dans la persévérance – un travail de conscience toujours plus affiné qui découvrira peu à peu les trésors d’imagination que notre égo subtil déploie pour nous confiner dans un cocon faussement protecteur. Un travail qui demande également la plus grande vigilance, car notre égo extrêmement aguerri nous fera douter, nous convaincra d’un nettoyage atteint en logeant la racine de nos peurs, de nos colères, de nos manques dans d’autres minuscules recoins de notre inconscient. L’illusion est partout, l’illusion est, elle est notre réalité. Je peux vous dire qu’en intégrant cela, vous aurez fait un grand pas. Auparavant, vous rejetterez peut-être en bloc ce que vous venez de lire pour vous replonger dans votre souffrance, dans l’attente… jusqu’à ce que votre mal-être vous entraîne au fond, une sorte de vide qui fera tremplin pour vous inciter à voir autrement les choses.
    Il est difficile de lâcher ce qu’on connaît, même la souffrance, pour l’inconnu, ce que l’on ne sait pas, qu’on n’imagine même pas. C’est là qu’intervient, selon moi, la FOI, la confiance, pas nécessairement celle en Dieu, en une religion ou la Source, mais d’abord celle d’un « meilleur », d’un bien-ÊTRE possible!

    Que la Lumière éclaire votre travail, demandez de l’aide, même si vous ne voyez ou ne savez pas encore à qui ou à quoi, demandez du plus profond de votre cœur, avec la plus grande sincérité, soyez authentique et vous recevrez vos réponses. Si elles n’arrivent pas, c’est que quelque chose empêche l’intégrité, la pure sincérité envers vous-même. A ce moment, c’est le signe que vous devez encore creuser, que vous êtes passée à côté du frein qui ralenti votre nettoyage intérieur.
    Essayez, je vous l’assure, ça marche !
    Bon travail !

  25. Bonjour,

    Y a-t-il un moyen de vous contacter? D’après toutes mes recherches et ce que j’ai pu lire ici, je suis en pleine période d’éveil (et de séparation de ma flamme). J’ai donc beaucoup de questions mais je préfère en discuter en privé.
    Merci de m’éclairer…

  26. bonjour,
    Je vous remercie beaucoup de ces réflexions partagées qui alimentent et calment un peu la mienne. Je ne trouve cependant aucune mention faite de la fatigue et des désordres physiques et énergétiques occasionnés par les contacts à distance et/ou par la proximité de l’autre, un phénomène que j’expérimente depuis quatre ans. C’est de mon point de vue l’aspect le plus difficile à « gérer » à comprendre et à accepter. D’autant que cela a commencé comme cela et je l’ai vécu comme une intrusion.
    Bien fraternellement,
    Pauline

  27. Merci Alice …
    j’adore votre façon « scientifique « d’aborder ce Thème des flammes jumelles …
    qui tombe à mon sens trop souvent dans un romantisme accrue , presque niais …
    donc un grand Bravo et merci …
    Laetitia

  28. Pourquoi les Videos D’ Alice ont toutes disparues … de YOU TUBE ?
    quel dommage …
    elles étaient tellement explicitent et intéressantes ?
    ALICE enfin …. ;))

  29. Bonjour, je viens de découvrir votre site et suis très intéressé par le sujet. J’écris un livre en ce moment basé en (faible) partie sur ce qui m’est arrivé et que je ne parviens pas encore à expliquer… Je sais que les « symptômes », les synchronicités, la dynamique entre les deux personnes, tout ceci est bien réel. Mais il me semble parfois que la théorie des soeurs jumelles n’a été créée que pour tenter de donner une vague explication à tout celà, alors qu’on est probablement au-delà de ce qui est compréhensible par l’intellect.

    Celà dit peut-être que la science parviendra plus tard à élucider le mystère, mais pour le moment je suis un peu sceptique… Après tout pendant des siècles les hommes ont crû que la foudre était d’origine divine ou magique et maintenant on sait l’expliquer. Bon, si celà vous intéresse, j’ai mis les premiers chapitres de mon livre en ligne (c’est gratuit bien sûr): https://tresloin.wordpress.com/

    Bien cordialement et bravo encore pour avoir réalisé et pour animer ce site

  30. Je vous embrasse de toute mon affection <3
    Bonjour à tous et à tous ,
    A mon tour aujourd hui de poser mon témoignage sur cette rencontre magnifique et au combien bouleversante .
    Je tiens avant toute chose à vous dire que pour ma part je ne me sens pas l envie de définir absolument ce qu est cette rencontre , je n aime pas lui apposer une étiquette précise qui est une chose bien humaine que de vouloir sans cesse mettre chaque chose dans une case .
    Je le respecte mais ne m y conforme pas .
    Ces rencontres ne peuvent pas être cloisonnées, elles ne peuvent pas être définis car elles sont en constantes évolutions , en perpétuelles mouvances , elles échappent à toutes compréhensions , toutes logiques , toutes convenances , toutes raisons .
    Pour vivre une telle histoire il me semble important de la regarder avec des yeux nouveaux , de prendre de la hauteur , d abandonner le schéma type d une histoire d amour comme on la concevait avant .
    Ce que je sais , c est que depuis qu IL est dans ma vie , je ne sais plus rien .
    Par sa seule présence , IL a remit tous mes compteurs à zéro , IL a chamboulé ma perception de ce que je croyais être ma vie , de ce que je croyais de l amour . IL m a poussé à voir bien au-delà , IL repousse sans cesse mes limites , IL me fait grandir chaque jour un peu plus , souvent dans la douleur , m obligeant à partir là où je ne veux pas aller par crainte de souffrir , là où je me suis évertuée pendant des années à mettre les masques de l oubli .
    Depuis 1 an IL a mit dans ma vie un sacré " bordel "dans toutes mes certitudes , mes convictions .
    Je me sens comme une enfant qui réapprend à marcher, pas à pas ,jour après jour vers le chemin qui mène à l amour de soi .
    Moi qui croyais savoir ce qu était faire l amour je me suis découverte pucelle .
    Je me surprend à ouvrir toutes les portes des possibles , à son contact je n ai plus peur de rien , je laisse tomber mon armure , mes masques , je me met à nue , je m abandonne .
    Je n ai jamais été aussi MOI .
    En 1 an , nous ne nous sommes vus physiquement qu 1 semaine , une semaine qui n a fait que confirmer , ce que nous savions déjà !
    Nous sommes une même énergie , nous avons la même vibration , nos voix se sont reconnues , nos corps ont fusionnés dans le même feu et je sais aujourd hui qu avant lui je ne savais pas ce que faire l amour voulait dire .
    Je ne savais pas ce qu aimer voulait dire .
    Alors , me direz vous , tout se passe bien ?
    Ben non , tout n est pas rose bonbon loin de là , Sur 1 an nous avons rompu le contact 4 fois , à chaque fois c est moi qui est mis un frein .
    Besoin de me mettre en pause pour prendre le temps de rectifier en moi ce qui devait l être , de comprendre les émotions qu IL réveillait en moi , de soigner mes blessures non guéries .
    Lui a beaucoup souffert de mes silences , des deux c est lui qui trinque car je suis le Chaser , IL est le Runner , IL comprend ce que nous vivons , IL sait que cette relation est différente , mais Il a du mal à travailler sur lui , IL remet sans cesse à demain le moment où il devra ouvrir ses propres blessures .
    Alors j apprends à l attendre , j apprends la patience mais je n en souffre pas cela le fait douter de mon amour pour lui car IL est encore dans le schéma de l amour qui fait mal , IL ne conçoit pas encore que je puisse l aimer sans attentes aucunes , sans qu IL me manque …
    Pourquoi me manquerait IL ?
    IL est en moi , IL fait parti de moi lorsque je me mets en pause un temps , c est pour travailler à notre unification , je ne le quitte pas lui , je sors juste de la relation le temps de prendre de la hauteur , le temps d y voir plus clair sur ce qui doit être nettoyé en moi .
    Petit à petit IL commence à intégrer cela , parce qu IL voit bien que je reviens toujours .
    C est par lui que je me vois telle que je suis et c est par moi qu IL se voit tel qu IL est et c est parfois inconfortable d être mis en face de son propre miroir .
    Nous sommes là pour nous déconstruire et arriver à la reconstruction de qui nous sommes vraiment , le seul choix que nous ayons est de le faire dans la reconnaissance ou le déni , la joie où la douleur .
    Nous sommes séparables mais indissociables .
    Je sais que même si nous ne nous revoyons plus dans cette vie ci , le lien lui ne sera jamais rompu .
    IL est moi , je suis lui
    Qu il en soit ainsi .

  31. une question me turlupine: est ce toujours des couples de jumeaux conventionnels? soit un homme et une femme? parce que moi mon ressenti est du même sexe… une histoire étrange et étonnante qui a commencé il y a trente ans , trente ans de chasser croisé de quelques réunions et de séparations comme pour contrôler ou nous en sommes dans notre « nettoyage personnel » des blessures de la vie ou des vies
    mais chacune de ces réunions nous laisse un goût d’éternité et d’infini ..jamais il n’y a eu de chicane de méchanceté ou autre sentiment négatif même si les larmes et la souffrance sont là à chaque fois que la séparation revient, je sais que la prochaine réunion sera … quand ça je sais pas .. mais c’est toujours de moins longues périodes de silence….
    comment expliquer l’inexplicable ? je ne sais même pas qui est l’éveillé qui est le runer…parfois je crois que c’est l’autre parfois je cois que c’est moi
    et parfois je doute aussi de savoir si vraiment nous sommes des FJ…
    mais impossible de m’enlever de la tête que nous nous rejoindrons à nouveau un jour dans ce monde ou dans un autre …chaque retrouvailles est une fête chaque séparation est douloureuse mais avec la certitude qu’il y a encore des bobos à nettoyer parce que si nous étions vraiment en paix il n’y aurait plus de douleur.. plus de doute , juste la certitude que de n’importe ou sur cette planète ou dans cette vie ou une autre nous serons un jour réunies encore et pour toujours ..
    comment faire comprendre la magie de cette bien étrange relation ? je crois que c’est inexplicable seuls les gens qui ont vécus quelques chose de similaire peuvent entrevoir la beauté la profondeur et la pureté des sentiments…
    j’avais en fait nous avions 24 ans lors de notre première rencontre …il ne s’est pas vraiment passé quelque chose mais il s’est passé beaucoup en même temps.. ses doigts caressant mon visage un soir pour la première fois ( on se promenait beaucoup la nuit ensembles) et je n’ai jamais pu expliqué la chaleur qui coula en moi malgré le froid de l’hiver, ni cette lumière qui, me semblait-il, nous entourait, qui nous traversait, qui nous enrobait… une lumière qui émanait de nous et en même temps qui nous entourait .. comme si le soleil était en nous et autour de nous une couleur qui n’existe pas vraiment tant elle était …. ouf trente ans plus tard juste en y pensant, juste en le racontant je me sens tellement emplie de joie de bonheur… il ne s’est rien passé d’autre, je ne voulais pas j’avais peur de « perdre cette belle amitié » ..elle est repartie en Australie et moi au Québec (on s’est rencontrée en Suisse)
    un an plus tard elle me contactait et on se retrouvait à New-york..pendant les mois qui ont suivi j’ai découvert l’amour, les sentiments inexplorés et tout ce que je ne savais pas des jeux amoureux …
    on est revenues en Suisse et là sans que je ne sache pourquoi elle m’a laissée
    dix ans de silence dix ans pendant lesquels je n’ai jamais cessé de penser à elle.. entre temps j’ai su qu’elle était mariée avait eu deux filles et ce mari je le savais ne la rendait pas heureuse, ma lumière mon soleil s’éteignait ! La savoir si mal me faisait terriblement mal j’ai souffert comme si c’était à moi qu’on donnait des coups , comme si c’était moi qu’on écrasait, humiliait et j’ai appris quelques mois avant qu’elle ne trouve le courage de le quitter qu’elle se faisait battre..là j’ai compris à quel point je me sentait liée connectée à elle….
    puis après sa séparation d’avec son mari la revoilà….quelques semaines et sans savoir pourquoi nouvelle séparation ….8 ans plus tard on se reconnecte à nouveau …nouveau silence de quelques années sept ans cette fois et à nouveau une retrouvailles…
    chaque retrouvailles/séparations me laissaient bien mal je ne les comprenais pas: jamais aucune chicane jamais rien de négatif , mais je savais aussi qu’elle avait besoin de cette liberté de pouvoir partir et revenir comme bon lui semble…Elle est l’incarnation de cet adage: ce que tu aime laisse le libre si il te revient c’est qu’il t’est destiné … Mais chaque fois j’ai mal et je sais que la prochaine fois viendra encore et encore… elle revient toujours comme si elle devait voir ou j’en étais dans mon évolution …
    il me faut vous dire aussi que je prends gentiment conscience de ce schéma
    je repense à certaine discussion ou, des semaines plus tard (voir plus), certains des mots qu’elle me dit deviennent tout à coup très clairs alors que sur le moment je les trouvait hors contexte) ..comme si je me réveillai (c’est pour cela que je pense parfois être le runer.. (fais confiance et garde la foi ce sont les mots qu’elle m’a donné le soir ou elle m’a dit une fois de plus que nous devions cesser de nous voir pour un temps, le temps m’a-t-elle dit de finir de guérir encore les vieux bobos)
    mais en même temps vu que je sais profondément depuis notre première séparation qu’on se retrouvera toujours même dans une autre vie je me demande si je ne suis pas le chaser
    je ne sais pas trop expliquer ce qu’elle représente pour moi …tout ce que je sais c’est que la seule chose qui compte pour moi c’est qu’elle soit heureuse et bien dans sa vie chaque instant même loin de moi …son bonheur est le mien… et j’ai aussi conscience de devoir trouver mon bonheur hors de tous et toutes pour moi aussi être libre et que mon bonheur devienne le sien..
    difficile à expliquer ce que je vis et ressens
    ce que je sais aussi c’est que chaque retrouvailles renforce ce lien qui nous unis au travers des ans et des histoires de vies,
    notre dernière séparation vient tout juste d’avoir lieu après des retrouvailles encore pus intenses que les autres, des retrouvailles ou l’impression de enfin commencer à parler de la même façon , de résonner dans les mêmes vibrations ..
    pour la première fois je commence à voir cette possibilité d’AJ ce qui m’expliquerai le sentiment d’infini de la relation , ce sentiment que c’est une danse, de se croiser sans cesse jusqu’au moment ou nous ne nous séparerons plus même si cela implique encore plusieurs vie ..je sais que tout sera comme il se doit dans cette vie ci comme dans la prochaine…
    elle vit en moi sans date de péremption, sans limites ….
    à l’infini

    • Bonjour Lovalou,
      L’Amour a-t-il un sexe? Bien sûr, l’amour commun et amoureux se vit dans la forme que nous manifestons, parfois avec des personnes de sexe opposé, parfois du même sexe. Cet amour-là est une infime parcelle de l’Amour qui en contient bien d’autres et qui se laisse très vite engloutir par nos désirs et peurs d’ego. Aimer ses enfants, ses parents, ses amis… ne demande aucune distinction de sexe, c’est aussi une des formes de l’Amour, de même absorbée trop souvent par notre nature égotique. La perception personnelle que j’ai en ce moment me laisse voir que ce type de rencontre qu’il nous est donné de vivre avec son lot d’incompréhensions et de séparation(s)nous donne accès à l’exploration du monde intérieur de l’Amour pur. Cet Amour qui demande à reconstituer et réunir les parcelles qui le composent et que nous n’avons pas encore découvertes ou que nous avons oubliées. C’est dans ce chemin que j’y vois les expériences qui nous sont présentées afin d’en apprendre les leçons nécessaires à la réunification. Au grand dam de certains, il ne s’agit pas pour moi de la réunification de nos deux corps manifestés dans une ‘vie de couple’ au sens ordinaire. Hommes et femmes sont constitués de parties masculines et féminines présentes en différentes proportions chez chacun, tous sexes confondus. Des femmes manifestent plus particulièrement leur côté masculin et vice et versa. A mon sens, la complétude est la réunification de nos deux parties dont nous manifestons un fragment qui contient un soupçon de l’une et une franche poignée de l’autre avec ce qui les complète et réside quelque part en nous et hors de nous. Cet autre fragment évaporé ou oublié est révélé ou réveillé par le miroir qui nous renvoie cette partie ‘manquante’ et qui siège dans la manifestation de notre ‘autre’, notre ‘FJ’. Chez elle, plus que chez tout autre car elle est le miroir parfait au regard de l’histoire profonde, consciente et inconsciente, qui nous caractérisent tous deux dans la plus grande similarité. Cette part à redécouvrir siège, comme je le disais, quelque part en nous. Ce n’est donc pas celle de l’autre, et que lui manifeste, qu’il nous faut ‘retrouver’ car il faut bien admettre que tant que nous souhaitons vivre quelque chose avec l’autre, nous ‘réunir’ dans la réalité matérielle, cela signifie sans ambages que nous voulons ou avons le désir de le récupérer.
      Je dirais aujourd’hui que l’ego n’est pas malade, qu’il ne faut pas le guérir, il est seulement incompris. Son existence démontre son utilité.
      Tout va par deux , tout est dualité – dans l’humain: les sexes et les concepts. Nous ne sommes que ça: un homme ou une femme et un concept qui en englobe une multitude qui nous définissent dans notre ‘JE’. Le concept n’existe que par l’existence simultanée de son contraire : le chaud et le froid, le grand et le petit, le noir et le blanc (notez que les couleurs sont puisqu’elles sont vues dans la lumière et n’appartiennent donc pas aux concepts), le bien et le mal… . Je dis « dans l’humain » car si les animaux et certaines plantes ont aussi deux sexes, l’arbre n’a pas de contraire et l’ours, le chat ou l’humain non plus, tout comme la chaise ou le lampadaire. Le concept est inhérent à notre pensée qui interprète le passé par la mémoire et nous permet de communiquer. Plus les concepts se diversifient, plus nous en perdons le sens original par les projections personnelles que nous leur attachons et qui contribuent encore à subdiviser ces derniers jusqu’à l’égarement. On se perd dans les mots pour se perdre dans les maux. Ne faudrait-il pas se perdre soi, abandonner l’ego plus qu’un instant pour se fondre totalement dans cette fontaine d’Amour et de jouvence? Qu’adviendrait-il à y parvenir sinon mourir…

      Le UN, c’est la création, ou le créateur. Retrouver l’unité, c’est prendre conscience que tout, absolument tout ce qui est, ce qui existe, est fait de la même essence. Que tout provient de la même origine. Retrouver l’Unité, c’est comprendre intégralement ce qu’est la diversité. Dans les infinies combinaisons cellulaires, dans l’infini combinatoire de toutes particules. L’Essence, elle, est l’Énergie non palpable, non-appréhendable qui traverse chaque chose, vivante ou non-vivante, et que l’humain peut ressentir par la conscience lorsqu’il est à l’écoute, dans le silence de son ego. Elle est Une et indivisible, elle s’invite et rassemble dans le non-dit pour nous porter plus haut. Quand elle rencontre l’espace, ce vaste vide, sans fond, laissé par un ego dénudé, dépouillé de ses attraits, alors elle laisse toucher l’Amour. C’est un moment de grâce qui nous soulève et nous emporte.
      Lorsque la pacification de l’ego s’installe, notre déchirure fait disparaître la douleur à laquelle elle s’était attachée et laisse notre blessure ouverte comme un baume à ce rappel de ce vers quoi on tend.

      La blessure est nécessaire, la souffrance est un parcours qui vous permet de voir que celle-ci ne l’est pas. Elle vous invite juste à découvrir pourquoi. Elle vous donne l’occasion de dépasser, de transcender votre ego. Pour cela, il nous faut observer le rôle central qu’il exerce en ayant pris toute la place. Au fur et à mesure, nous découvrons ce qu’il est et parce que nous le comprenons dans l’entière sincérité sans jugements, nous apprenons à relativiser, à l’accepter tel qu’il se présente et se meut. C’est en l’acceptant de cette manière que votre ego parvient à s’aimer lui-même et se libère de tout conflit intérieur. Alors seulement, l’autre partie qui vous habite, l’énergie invisible qui vous anime peut émerger et rayonner, c’est l’Amour libre qui jaillit. De temps à autre, selon les circonstances. C’est une puissance que l’on peut ressentir sans la tenir. Parce qu’elle n’appartient pas à notre petit moi et que sa force déployée dans la permanence dépasserait sans doute notre capacité physique à la maintenir. C’est la constante observation qui permet en somme à votre partie que l’on appelle divine de s’exprimer au travers de votre ego libéré. Il n’y a pas d’efforts, car chaque ‘volonté’ est une résistance.
      Quand la blessure cesse d’être souffrance, nous voyons cet Amour comme une chance. Rien d’autre n’a plus d’importance…

      Ce que l’on veut au départ, c’est vivre cet Amour dans la matérialité. C’est notre blessure. Lorsque l’on comprend que cet Amour est Tout, est l’origine comme la fin, le visible ET l’invisible, on sait qu’il ne peut être la matérialité, ce serait une fois encore tomber dans le travers de la séparation – et de l’ego. Ainsi, il devient évident que cet Amour complet ne peut être vécu partiellement, entravé par la barrière incontournable de notre ego, fût-il en paix et celle corporelle qui nous empêche l’Infini, l’immensité. Partant de là, la peur la plus intime qui nous habite, la peur de mourir, revient sur le tapis. Sommes-nous réellement et sincèrement prêt(e)s à mourir pour vivre cet Amour? Plus encore, il ne s’agit pas d’être prêt mais d’accepter et de mourir, là, à l’instant. Pour ma part, je vous répondrai que non, j’ai encore des choses à vivre ici. Aussi, dans cette honnêteté, j’éprouve le contentement de pouvoir sentir et approcher cet Amour au plus près que ma condition et ma nature me le permettent. Dans cet esprit, je pense à lui, à cet Amour qu’il me permet de découvrir et je souris. Il n’y a plus de douleur… Juste cette blessure qui est une ouverture…
      Vous me direz qu’il peut s’agir d’une métaphore, qu’il s’agit de mourir à soi-même, à son ego. Or, cet ego est aussi le garant de notre survie. Comment dès lors envisager qu’il puisse mourir et vivre en même temps? Vivre et mourir sont des états et n’appartiennent pas aux concepts. S’ils y ressemblent, ils ne sont pas contraires mais se succèdent – dans les cellules humaines autant que dans les particules d’une étoile.
      A l’heure d’écrire, j’ai la sincérité de reconnaître que cette étape de ma conception des choses (encore un!) ne passe pas inaperçue aux yeux de mon ego qui se flatte et s’insinue dans la faille. « Le désir irrépressible de le retrouver pourrait bien se dessiner dans la récompense de cette compréhension des choses » se dit-il. A quoi je lui réponds: »Cause toujours, je te vois et je t’accepte tel que tu es! » Car ce désir, ultime lieu de sa souffrance qui n’est plus la mienne, me montre l’intensité irrésistible de l’appel à l’Amour, pur et sans tâche, qui nous pénètre jusqu’aux entrailles.
      Comme Jacqueline Kelen l’évoque à propos de la Bien-Aimée du Cantique : ‘aimante, elle est blessée, aimée elle est rejointe'( dans l’ouvrage « Divine blessure » où elle revisite également le mythe d’Orphée cher à Alice), il est plus difficile d’Aimer que d’être Aimé. Le désir qui enjoint à brûler les étapes, à désirer la fin plutôt que le chemin, serait-il la source de notre culpabilité la plus profonde? Celle de douter?

      Pour la première fois, à l’occasion d’un barbecue festif, j’ai remangé un petit bout de viande, et cela sans aucune culpabilité! Je ne voulais pas laisser le soin à mon ego de m’interdire quoi que ce soit, sous le prétexte que c’est ‘bien’ pour telle ou telle raison. Mes réactions physiologiques qui pourraient en découler, je les assume; et ce petit bout d’être qui était vivant ne l’était déjà plus au moment de l’avaler. Bien sûr, les considérations « éthiques » restent de mise puisque 50 grammes, après des mois ou des années de végétarisme stricte, ne me laissent pas un goût de collaboration fasciste et viandeuse. Le geste fût symbolique puisqu’il me fit découvrir que le seul plaisir campait dans la réédition du souvenir de l’odeur fumée associée à de jolis moments de partage entre famille et amis. Ce qui ne m’empêchera pas de rééditer le geste si l’envie me revient. M’autoriser est le gage de ma liberté intérieure souvent galvaudée par les valeurs extérieures que je m’impose au nom d’une certaine bienséance. Et c’est bien là que nous culminons dans la sournoise culpabilité ! Je fume et ne m’en défends pas au nom de quelconques dictas élevés au rang d’une spiritualité que d’aucuns se targuent d’enseigner. Chaque être, chaque événement est mon maître, les plus fameux étant les plus douloureux. En cela, ma « FJ », mon « AJ », mon âme sœur ou primordiale, mon autre ou mon miroir, quelque soit le nom que chacun lui donne, est et restera mon plus grand maître. Je le bénis de me montrer la voie, je remercie l’univers, Dieu, la Source , le destin, le hasard ou je ne sais quoi de m’avoir fait croiser son chemin et de comprendre la vraie humilité qui me fait dire « je ne sais pas ».
      Voilà la perception du moment que j’avais envie de partager, je vous souhaite à tous et toutes beaucoup de lumière.
      Diane

  32. Bonjour j aimerai correspondre avec vs. Merci pour votre blog
    Période de séparation actuellement pour moi après 14 ans de vie commune et un mariage sacré il y a six ans … Très douloureux . Peut être avez vous quelques clés… Merci d avance

  33. Bonjour Chaves, 14 ans de vie commune, ça ne ressemble pas à un lien de FJ…les FJ ne construisent pas, en tout cas certainement pas au début….la séparation survient rapidement…très rapidement…quasiment tout de suite.

  34. Bonjour,

    Et merci à l’auteure du site pour cet éclairage intéressant, vraiment.

    D’ailleurs Alice si mon expérience vous intéresse, je suis d’accord pour échanger avec vous en privé car mon parcours de FJ est sans doute atypique…

    Nous en sommes à notre 3è incarnation simultanée . Nous nous voyons toujours « en vrai » et sommes également toujours relativement proche géographiquement du moins raisonnablement.

    Il est le « Chaser » initial, toujours, et pourtant il devient le « Runner ». Comme dans les mythes il recèle un pouvoir, mais je ne saurais l’expliquer, c’est de l’ordre du ressenti.

    Dans son incarnation actuelle il recèle une tristesse de l’humanité sans fond… il est très malheureux, et il a beaucoup souffert.

    Je n’ai d’autre prétention dans cette vie que de l’aimer et de tenter de le faire cesser de désespérer, lui insuffler un peu de la lumière qu’il a perdue. J’ai la sensation que beaucoup de choses en dépendent…

    Sophie

  35. Bonjour,

    Que souhaites-tu savoir? Puis-je connaître la raison de ton intérêt (recherche sur le sujet ou vécu). Je serais ravie d’échanger avec toi sur le sujet mais en fonction sans doute devra-t-on le faire en « privé ». Je suis pas contre beaucoup moins spirituelle que d’autres personnes que j’ai pu lire ici…

    Sophie

  36. Merci infiniment pour le partage de votre travail et de vos recherches rigoureuses sur ce blog. Merci à tous ceux qui témoignent et permettent à chacun de nous de piocher ça et là ce qui fait écho, ce qui permet de se situer et d’évoluer. Je ne sais pas si c’est la page la plus indiquée pour cela mais j’aimerais juste livrer ici ce que j’ai appris dans mon parcours: ce lien est un magnifique instrument d’alchimie que nous nous offrons l’un à l’autre; par ce lien je suis amené(e) à retrouver le sens de ma présence , j’accède au puissant créateur en moi (quelle que soit la forme de la création) et je me reconnecte à la force de vie et d’amour d’où je viens. Alors je constate que la patience que j’ai un temps cru développer par amour pour l’autre était une patience envers moi-même, vers le moment où je ressentirais un amour-propre humble et infaillible, capable de rayonner. Alors je réalise que j’étais la seule personne à pouvoir me séparer de moi-même et des autres. Alors je suis uni(e). Très belle route à chaque-un.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s