Se situer sincèrement

Le phénomène des flammes jumelles est un phénomène pour le moment encore mal connu. 

Ce phénomène peut s’apparenter à d’autres troubles parfois graves.

En raison de nombreux témoignages j’ajoute cette section pour ceux qui seraient encore dans une phase de questionnement, d’éveil ou chercherait des réponses à des questions plus précises.
 
Il est important d’éliminer un certain nombre d’autres causes voisines avant d’aborder la phase de plein éveil. Savoir porter un regard juste (objectif) sur soi est le début du travail.
 
Les causes psychologiques.
Rupture ou déception amoureuse.

Il est évident qu’une rupture ou une déception affective avec un autre est toujours délicate et qu’il peut s’ensuivre une période de dépression dans laquelle nous allons chercher une explication finalement bien moins douloureuse à cette séparation que nous ne comprenons pas. Les flammes jumelles peuvent vivre une liaison avant de se séparer pour se retrouver mais cette relation sera toujours courte et il n’y aura pas eu de réel engagement de part et d’autre (une liaison physique, une relation libre et courte…) et cette liaison aura rarement été féconde (sous-entendre aucune construction aussi bien d’un foyer et rarement la naissance d’enfants – au cours de la 1ère phase). Si vous avez vécu longtemps avec l’autre et construit et qu’à la suite d’une séparation vous pensez qu’il s’agissait de votre flamme jumelle, il est vraisemblablement probable qu’il s’agissait d’une relation importante mais surement pas d’une flamme jumelle car l’éveil induit par ce phénomène implique des étapes n’ayant rien de commun avec une relation affective dite  » classique  » et qui ne peuvent d’ailleurs pas grandir dans ce schéma.

 Une grande attirance

Depuis que vous l’avez croisé vous ne pensez qu’à lui, il est grand, fort, beau et tatoué c’est certain il s’agit de l’homme de votre vie ! Je vous invite dans ce cas à relire la 1ère section. Les flammes jumelles ne sont pas des « couples classiques » ils se cherchent d’abord eux… L’attirance n’est pas toujours au rendez-vous et si c’est le cas de nombreuses barrières seront à surmonter, barrières qui empêche la  » reconnaissance immédiate  » entre autre et pour des raisons scientifiques les tiennent relativement éloignés. Ce n’est qu’au prix de la complexité de leur relation que l’éveil s’opère. La flamme jumelle éveillée peut croire un temps avoir rencontré l’homme de sa vie ( c’est l’étape qui précède la compréhension de ce phénomène ) mais cette phase est « non classique » car malgré cette impression, la flamme jumelle éveillée n’accepte pas cette situation, elle lutte et cherche…

Vous êtes une grande romantique

C’est une question importante mais qui implique de savoir si oui ou non ce phénomène existe. Partant de l’axiome que tout individu est naturellement romantique il est certain que ceux qui vont jusqu’à ressentir avoir vécu ce phénomène vont au-delà de la simple notion  » de couple amoureux idyllique « . Avoir l’impression de retrouver l’autre partie de nous-mêmes est quelque chose de très romantique. Je vous invite a analyser les choses ainsi. S’il s’agit de votre flamme jumelle votre relation sera justement très peu romantique. Les séparations, les incompréhensions ( du moins au départ ) et l’absence de passion sont au menu. Il y a un amour immense entre vous mais qui est par l’une des parties non compris, non éveillé et par l’autre qui est   » non passionnel  » mais pourrait changer le monde.

L’obsession

Il est l’un des troubles que la flamme jumelle explorera plus qu’aucun autre. Et si tel était le cas ? Certaines rencontres parce que nous sommes à un moment donné de notre existence dans une phase de fragilité peuvent générer des obsessions. On s’attache à quelqu’un qui symbolise un besoin à un moment particulier. La flamme jumelle passe toujours par une interrogation sur cet aspect des choses. L’autre est toujours non loin de ses pensées alors il est normal de s’interroger. Si cette phase est  » non agressive  » c’est à dire que l’on ne cherche pas à intervenir dans la vie de l’autre et qu’on s’isole pour comprendre il s’agit rarement d’obsession au sens  » malsain  » du terme du moins. L’obsession implique de pourchasser l’autre à la limite du harcèlement.  Mais vous devez analyser la situation avec justesse. L’obsession est un trouble qui se soigne. C’est le temps qui vous permettra de comprendre car alors que l’obsession se transforme en situation dramatique qui vous enferme dans une certaine souffrance, la rencontre de sa flamme jumelle implique un éveil de soi positif : vous devenez et ce même indépendamment de lui (ou elle).

L’érotomanie

L’un des troubles les plus graves. Il s’agit de penser être en lien avec une personne célèbre ou d’influence que l’on a reconnu alors même que nous ne sommes pas en contact avec elle. Ce trouble peut avoir des conséquences dramatiques. Si vous vous trouvez dans cette situation je vous invite à consulter et ensuite si les conclusions sont négatives il y aura lieu de se pencher sur des aspects plus spirituels mais le phénomène des flammes jumelles est toujours induit par une rencontre fortuite ( quel que soit le moyen ) entre deux personnes et jamais de l’une pensant avoir reconnu l’autre au travers des médias.

Les causes spirituelles

Vous avez rencontré une âme soeur.

Les deux phénomènes sont parfois difficiles a démêler  Les âmes soeurs sont des personnes avec lesquelles vous avez un lien fort et puissant. Votre âme soeur vous conseille, vous épaule est là pour vous aider sur votre chemin. Votre flamme jumelle n’a pas ce pouvoir. Votre flamme jumelle EST et c’est simplement pour cela vous ETES. En somme, elle sert de catalyseur à votre réveil-éveil. Sa présence a une signification qui va au-delà du phénomène de reconnaissance d’une personne avec laquelle vous avez un lien puissant. D’ailleurs votre lien a été coupé très tôt et vous avez beaucoup à faire au contraire des âmes soeurs qui se comprennent à mi-mots.

Vous avez rencontré un mentor « spirituel ».

Vos avez croisé quelqu’un dont la présence vous aide à évoluer spirituellement parlant. Il vous a fait découvrir de nouvelles choses et vous avez l’impression de vous être éveillée psychologiquement depuis lui. C’est fort probable mais cela n’est pas forcément en rapport avec un phénomène de flammes jumelles, il s’agit simplement de quelqu’un qui vous aide à avancer sur le chemin que vous avez choisi.

Il est important de bien analyser la situation que vous vivez avant d’en tirer la moindre conclusion.

Le phénomène des flammes jumelles se comprend avec le temps et l’espace.

Bonne chance***

Publicités

62 commentaires

  1. Bonjour,
    je suis une femme et je cois que je viens de réaliser la réalité de ma situation…
    Je suis frappée. Tout se vérifie!
    Mais en ce qui me concerne il y a une attirance très forte pour l’Autre, ce qui m’a fait douter. De plus je crois qu’elle est réciproque ce qui brouille (agréablement?) encore les choses.
    Mais nous sommes en phase de séparation, imposée par le sort, et tout s’amplifie alors que nos contacts sont très limités (il m’évite mais a reconnu chercher à comprendre voici quelques mois; mais il est évident qu’il est complétement dépassé et tourneboulé par ma personne (je l’ai encore constaté récemment, même si parfois je me demande encore si je ne suis pas folle, et de toute façon pas moyen de se comprendre)
    Il est marié et je ressens pour lui un besoin de régler des choses de ce côté-là (pas forcément en lien avec moi);
    je ne sais pas ce que je dois faire vis-à-vis de lui… comment savoir quand il saura (peut-être sait-il?)
    Il ne me regarde jamais dans les yeux, en tout cas pas quand on est à proximité (ce qui est très rare).

    • Bonjour Marie Ange,

      Je vis la même chose que toi mais je crois que mon âme jumelle est une femme. J’ai déjà écrit cela dans un autre post en demandant si cela était possible mais n’ai pas obtenu de réponse à ce jour. Je crois que oui..
      D’autant que j’ai vécu mot pour mot toutes les étapes de retrouvailles et séparation citées sur le site avec déjà un nombre de synchronicités incroyable alors que cette rencontre n’a eu lieu que le mois dernier.
      Elle est mariée également et sous l’emprise de son mari dont elle a peur..cela me remplit donc de doutes quant au fait que je puisse vivre la fusion un jour avec elle..
      Cela dit, je comprends depuis peu qu’il ne faut pas précipiter les choses. J’ai lu un texte l’autre jour qui expliquait que si nous mettions les mains dans un cocon pour aider un papillon à en sortir, nous lui brisions les ailes à tout jamais en dépit de nos bonnes intentions. Alors il faut le laisser avancer de son coté, car le fait qu’il y ait eu « retrouvailles » le fait bouger énormément même si tu ne le perçois peut être pas.
      Ma petite jumelle est avec son mari depuis 30 ans et bien qu’ayant fait un burn out il y a 2 ans, elle n’a pas pu bouger. Sauf que depuis notre rencontre, elle parle différemment, prend RDV avec divers thérapeutes, elle commence tout juste à changer profondément. Enfin, bien que les changements s’accélèrent, c’est toujours trop long pour la flamme éveillée…
      Mais il se trouve que nous avons notre chemin à faire également, bien que plus éveillés, cela ne nous préserve pas du besoin d’introspection.
      Quant à savoir quand il saura, personne ne peut dire et c’est peut être aussi ça le chemin; apprendre à lâcher prise en sachant que l’univers nous enverra ce qui est bon pour nous quand cela sera le plus juste..

      Voilà ce que je peux en dire de ma petite expérience pour l’instant mais je suis novice comme toi alors j’espère que des jumelles plus expérimentées sauront t’apporter davantage :-)
      Bonne continuation!

      • Merci Ezechiel pour cette réponse! Je te souhaite la meilleure issue (comme à moi ;-))
        Pas facile, surtout quand on vit l’un au Nord et l’autre au Sud…
        Bonne continuation à toi aussi!

    • Je ne sais pas comment faire pour publier. Dc je commente.
      Moi j’ai lu toute cette partie du blog et je me dis que l’homme que j’aime et moi ne sommes pas du tout flammes jumelles.
      Il est mal ds sa peau et trompe sa femme. Moi j’enchaîne les déceptions amoureuses et dès qu’un homme s’intéresse à moi je ne sais pas résister et je crois que je vais gérer. Ce sont tjs des hommes en couple. On se connaît depuis juillet 2013 et on ne partage pas gd chose, juste qqes nuits. Il n’est pas amoureux et moi je le suis. On a coupé et repris plusieurs fois car je l’attire sexuellement. Mais qd je lui mets trop la pression (qd il ne répond pas à mes sms, j’insiste), il me bloque sur son tel et sur Facebook. Et il ne veut plus entendre parler de moi. Là c la deuxième fois. C’est arrive en décembre 2014 et on ne s’est plus parlé pdt 16 mois. Des que je me sens rejetée j’insisté et je le harcèle. Je suis même allée jusque chez lui en pleine nuit et là je l’ai attendu à son travail. Il m’à traitée de malade obsessionnelle, de débile etc.
      Dc cet vraiment tout l’inverse de la flamme jumelle hélas …

  2. Bonjour, en écrivant ce poste j’espère que vous pourrez répondre a mes questions. Il y a 7ans j’ai rencontré un homme qui a laissé sa marque dans tout mon être. Nos yeux ce sont croisés et la comme une illumination, j’avais l’impression de le connaître de ressentir ce qu’il ressentait. Comme une union de nos âmes. C’est très troublant comme sensation j’avais l’impression d’être nue devant lui qu’il lisait en moi comme un livre ouvert. Nous étions a ce moment la en couple tout les deux, je l’ai donc repousser ce fut la chose la plus dur que j’ai jamais fait. Il a essayé de me réveiller mais je me suis enfuie j’avais peur… Je précise que rien ne s’est passé charnellement entre nous, tout était Dans les regard et la parole même si cela bloqué car des fois nous étions tout deux paraliseS. Du jour au lendemain il m’a laissé vivre ma vie et moi la sienne. J’ai cru mourir de douleur et chaque jour qui passe et pour moi un calvaire. Aujourd’hui cela fait presque 6ans que je n’est plus de contact je pense encore lui. Mais une chose a changé une lourdeur dans mon cœur qui ne part pas comme si je le sentais souffrir également. Comme si il fallait que j’aille le voir le contacter pour que sa douleur s’en aille. J’ai envie de la faire mais j’ai peur du rejet mais en même temps temps j’ai l’impression qu’il m’attend. J’ai l’impression d’être folle lol voila j’avais besoin d’en parler. Je m’excuse d’avance pour certaines fautes. Je précise que nous avons tout les deux beaucoup de chose en commun. Nous sommes nes le 21 tout les 2 avons les cheveux blanc depuis notre enfance également. Il a des jumeaux garçons filles comme soeur et frere et moi j’ai des jumeaux garcon et fille et bien d’autre point commun troublant. Je sais pas si ça veut dire quelque chose A bientôt cleo

    • Hello Cleo.

      Je me demande aussi souvent si je ferais bien de contacter l’autre, en me disant aussi que je risque de me faire envoyer promener, voir même ignorer totalement en me demandant si je saurais supporter la « douleur » que le rejet provoquerait. Mais au final, si tu le ressens au fond de toi, pourquoi ne le fais-tu pas ? Au pire des cas, effectivement, il te rejettera, ou bien peut-être attrapera-t-il cette main ?

      Quoiqu’il en soi, que préfères-tu ? La douleur du tiraillement (parce que tu te lies pieds et mains pour retenir ton geste vers lui) ou la douleur (peut-être inexistante, finalement) d’un manque de réponse ?

    • Bonjour je me permets de vous répondre car votre histoire me touche. Si c’est vraiment votre flamme jumelle, il ne pourra que vous répondre, alors écrivez lui, si le fait de le rencontrer est trop dur. Mais ne laissez pas tomber, car on n’en a qu’une de flamme jumelle, et il est très rare de la rencontrer. Si c’est votre flamme jumelle elle en sera aussi heureuse que vous, croyez moi :)

      Pour ma part, je viens de me séparer de lui, il ne veut pas croire en cette théorie, car il a décidé de ne pas y croire, alors que c’est lui qu m’a mis sur la voie des âmes soeurs, de Dieu, de la prière, etc… nous sommes séparés physiquement, nous nous voyons presque jamais, mais quand je lui écris, il me répond toujours, avec toujours autant d’amour et de délicatesse. Bien à vous, et bon courage

  3. Coucou MA! Hey bien j’ai décidé de le contacter demain. Hasard de la vie mon téléphone est tombé en panne j’ai donc repris mon ancien BlackBerry que j’avais dans mes affaires depuis au moins 5ans et bien en le rallumant j’ai vu son numero de portable que je n’avais plus car je voulais l’oublier a l’époque. Demain c son anniversaire j’espère qu’il a toujours le même numero je verrai bien si il me répond pas je serai fixée. Je ne veux plus vivre avec des regrets meme si je souffre. J’espère que toi aussi tu trouvera la force de contacter cette personne car vivre en suspens est une torture. J’espère que demain je serai toujours aussi déterminé a le contacter. Merci pour votre réponse je vous tiens au courant bonne soirée

  4. Bonjour Ma, bonjour Cleo, bonjour à tous,
    Quel dilemme! Que de tiraillements entre l’esprit dense qui cherche à combler ses désirs et l’aspiration à quelque chose de pure prompte à nourrir notre quête d’absolu. Ce besoin si fort de se voir reconnaître, « aimée », considérée, existante aux yeux d’un autre et qui a pris naissance dans les failles de notre amour-propre, ce manque d’amour profond, inconditionnel qui jalonne chaque parcours au détour de tout vécu ne nous épargne pas. Là réside sans doute notre sincérité à reconnaître cet état de manque qui paralyse souvent la liberté de nos actions et se tapis dans l’ombre subtile de notre esprit cherchant aveuglément à se protéger dans l’illusion.
    Oserais-je parler de chance ou bien de test quand ma FJ s’expose largement sur les réseaux sociaux? Une façon de mesurer l’attachement à le suivre, à espérer, à interpréter le moindre détail, à disséquer chacun de ses messages, à attendre… Attendre quoi? L’ultime preuve que je suis digne d’être aimée, d’exister, de me définir exclusivement, là où le tout – l’unité d’un tout- devrait bannir l’exclusion. Pas fringante de ces réseaux, c’étant pourtant l’obsession d’y retourner à la recherche du moindre indice qui me donnerait à espérer son retour. Lors de la séparation, dans la recherche d’une explication plausible à mon état, j’ai partagé, dans un monologue de mails, les pérégrinations de mes états d’âme. Frustrée par son silence, j’avais trouvé le moyen de « vérifier » en utilisant un site où nous étions inscrits et qui marquait la notification de lecture. Sans jamais répondre, il me lisait pourtant. Cela durant quelques mois et malgré une nouvelle relation naissante. A deux reprises, il a néanmoins répondu à mes demandes. Une tentative de collaboration créative que j’ai finalement avortée car je sentais la démarche inutile, l’objectif étant tronqué: l’espoir de recréer un lien, même amical, venait se juxtaposer sur nos motivations profondes de création, ce qui me faisait craindre une détérioration de l’échange à terme. Peut-être aussi une manière d’éviter anticipativement la douleur d’un nouveau rejet…Une douleur dans laquelle il me faut rentrer de front pour la dépasser car tant qu’il y a souffrance, il y a retour à soi, càd aimer l’autre pour soi, pour satisfaire ses besoins -fictifs de l’illusion de la pensée que l’on crée- ce qui dévoile encore le travail à peaufiner pour ressentir que je suis amour, sans besoin d’en recevoir pour m’accepter, une, indivisible, formant un tout appartenant au tout. Parvenir à éradiquer ce besoin pour ne plus qu’être, m’aimer et donner.
    Ma, en parlant des décisions de provoquer le contact ou de s’en abstenir, le choix juste ne réside-t-il pas dans l’acceptation de ce qui est en transcendant notre douleur? N’est-ce pas là, simplement, l’essence même de tout notre travail qui touche à chaque action de notre vie?
    Pour l’anecdote, j’ai, récemment, été bouleversée par la lecture d’une phrase dans le témoignage d’une personne qui avait vécu une NDE. Le message de lumière qui lui parvenait dans son voyage hors de son corps, lui demandait avec autant de bienveillance que d’exigence: « Comment as-tu aimé? Qu’as-tu fait pour aider les autres? ». C’est en sanglots que ces mots m’ont hanté durant de longues minutes. Pourquoi? Ai-je touché au noeud qui m’emprisonne encore? M’éloigner de ma FJ dans la densité pour me retrouver moi, est à mon sens le chemin pour le retrouver lui. Je note également l’existence d’un site de recherche sur les NDE et qui établit un certain parallèle avec l’expérience des FJ. 2 expériences différentes qui ont toutes deux la conséquence commune de changer notre vision du monde et de notre vie… Qu’en pensez-vous Alice?
    Que la Lumière nous accompagne, que la foi en notre travail nous donne la force d’avancer.

    • Hello Diane. Je me reconnais dans tes propos, encore une fois.

      Concernant la question que tu me poses (enfin, ce n’est pas vraiment une question *rire*), j’accorde le fait que l’essentiel réside dans l’acceptation de la situation telle qu’elle est. Mais voilà ma question : et si elle devait être finalement autre chose, et si elle pouvait se dérouler autrement, est-ce que mon « acceptation » peut-être considérée comme un manque d’action, et éventuellement, un enchainement d’occasions manquées ? Les choses se font comme elles doivent se faire, mais ne serait-ce pas une erreur que de regarder le film sans y intervenir ?

      J’ai bien conscience que cette relation ne peut pas se résumer comme je pourrais le faire avec mon conjoint ou même avec une simple relation humaine, mais il m’arrive parfois d’avoir l’impulsion d’aller vers lui, d’aller à sa rencontre, comme nous avons eu l’impulsion de nous rendre tous les deux au même endroit au même moment pour voir nos vies se « chevaucher » un court instant et d’ainsi provoquer notre éveil, ou en tout cas, mon éveil. Il est clair que je ne me leurre pas, que jamais nous nous téléphonerons ou que nous nous donnerons rendez-vous pour faire un ciné, en exemple. Je n’en veux pas et je ne le voudrais nulle part ailleurs que dans ma tête et dans mon cœur. Mais lors de ces moments où mon cœur hurle après lui, je reconnais avoir beaucoup de mal à ne pas lui tendre la main, je n’arrive pas à bâillonner cette impulsion. Et pourtant je regrette, quelques jours après, notamment avec ce sentiment d’effleurer du vide, parce qu’il ne réagit jamais (ou alors je ne le vois pas).

      Comme toi, je cherche le moindre signe partout, et lorsque je semble le trouver, je me demande s’il m’est adressé. Je ne sais pas s’il s’agit de l’égo. Et je ne sais pas ce que m’apporterait sa reconnaissance finalement. Mais j’en ressens le besoin jusque dans les tripes, comme si le fait qu’il puisse me dire un jour « je te vois » donnerait de la réalité et de la consistance à cette histoire qui n’est vécue, finalement, que dans la tête ou derrière nos paupières.

      Bien que ces occasions soient rares, j’admets être parfois totalement perdue et démunie face à cette histoire et à me sentir ô combien seule, dans le fond, à ressentir mon âme vibrer en commun avec un homme qui n’a peut-être jamais rien demandé.

      Un gros manque de confiance, sans doute. Mais comment pourrais-je affirmer les choses à sa place ?

      Voilà. Désolée pour cette mise à cœur ouvert *rire*

      Et, pour continuer sur ta lancée : que l’Amour signe la fin de notre ignorance. Lumière à vous.

    • Bonjour Diane,

      tu décris avec justesse le ressenti des FJ et quant à ton parallèle entre les NDE et le phénomène des flammes jumelles je le trouve d’une grande pertinence sans jamais y avoir songé ainsi. Je crois que ces phénomènes possèdent en effet un fond commun outre qu’à l’instar des synchronicités elles produisent une redéfinition du sens de l’existence, profonde de l’individu.

      Dans le cas des NDE beaucoup de personnes parlent de tunnel au bout duquel ils perçoivent de la lumière. Dans le cas des FJ j’ai déjà fait allusion au fait que l’éveil de l’âme et l’idée de retrouver son « soi » identifié à l’autre s’appuie sans doute sur un mécanisme de physique nommé « effet tunnel » et qui permettrait à un rayonnement de quitter le corps (sans être absorbé avant par l’un de ses constituants) et d’être réassimilé puis identifié grace à d’autres mécanisme. Je simplifie.

      Pour une éventuelle transmigration, il faudrait alors que la lumière spécifique support de l’âme emprunte le même mécanisme sinon elle ne peut quitter le corps et se retrouve piégée avec lui jusqu’à totale décomposition de ce dernier. Des chercheurs ont identifié un sursaut de rayonnement gamma chez les rats en mourant ( le rayonnement très puissant capable d’entrainer des évolutions profondes qu’on peut identifier ensuite à notre niveau à l’amour ) –

      J’avais également évoqué l’idée au niveau de la conscience que nous étions un peu comme un morceau de papier sur lequel est écrit jaune et qui à notre niveau ne perçoit que le jaune et s’identifie de façon égotique à ce jaune. Dans le cas des NDE il n’y a pas de mort complète, les sens sont inactifs mais pas totalement éteints car subsiste ce que nous nommons remanence (c’est ce qui permet par exemple quand on fixe un point rouge de voir apparaître un point bleu en détournant les yeux sur une feuille blanche) – cette rémanence des sens permet de continuer sans doute à percevoir l’information et à la traduire mais à un niveau de conscience différent car les sens ne sont plus complètement situés dans le monde physique, cependant les mécanismes cérébraux demeurent encore (nous ne sommes pas dans un cas de mort encéphalique où le cerveau est mort). Alors les gens qui vivent une NDE voit sans doute un tunnel car ils ont encore les symbolismes de ce monde, ils vivent pourtant un état de conscience différent et assistent donc à ce phénomène et voient (si l’on peut dire) l’effet tunnel se produire consciemment. La lumière au bout du tunnel est le fait qu’en quittant le corps il y aura effectivement un basculement total dans un monde où les sens seront absents, c’est l’union avec le Un, symbole de lumière. Si ils parviennent à emprunter ce tunnel ils sont libérés et si ils n’y parviennent pas ils continueront leur manège incessant dans le corps de cycle absorption et émission.

      Dans le cas des FJ ce n’est pas l’âme donc l’intégralité qui s’apprête à quitter le corps, leurs sens fonctionnent mais par un mécanisme similaire une partie de leur lumière est émise et réabsorbée. Les FJ ont quitté leur corps avant de le réintégrer pareillement mais sous une forme différente. Elles n’ont pas vu le tunnel mais une parcelle d’elle l’a cette fois vraiment emprunté. Quelle mémoire ont-elles ramenée si ce n’est celle d’avoir pris conscience de leur soi véritable, ce tout et ce Un car l’onde porte l’information qui est ensuite assimilée et traduite par l’esprit ? Elles ressentent les phénomènes du tout au-delà des autres car elles en ont une mémoire, une trace, une marque (plus ou moins) éveillée et ont pu établir des connexions nouvelles – une part d’elle a été jusqu’à la lumière.

      Il y a une histoire qui raconte que les indiens n’auraient pas vu les bateaux de C.Colomb pendant plusieurs jours car ils ne savaient pas ce que c’était et leur esprit ne pouvait alors établir des connexions liées à l’expérience. Il en va de même pour nous. Que savons nous donc de cet univers, de ce cosmos ? Cela semble inacessible et y songer bien avant ce phénomène nous plongeait dans une sensation de peur et de vide généralement comme le néant dont on ne sait rien mais depuis cette expérience notre esprit à pu établir les connexions d’où nait cette compréhension particulière de l’univers – la conscience se trouve augmentée.

      Je suis plutôt optimiste en tout cas car dans les deux cas les gens développent amour, sagesse et compassion alors c’est bon signe non ! Ca veut bien dire que ces sentiments traduisent des phénomènes de physique fondateurs :)

      Les gens vivant des NDE voient le tunnel et même si les FJ l’empruntent comme il ne s’agit que d’un rayonnement elles n’en gardent qu’une mémoire morcelée sans image – elles ont fait Un avec le tout et l’autre et se sont retrouvées… Nous avons encore tant de chemin à faire pour assimiler ces nouvelles consciences du monde comme une sorte de nouvelle lecture du dharma mais il faut commencer par s’appliquer à une gymnastique complexe qui est de s’affranchir de l’illusion pour voir au-delà, au coeur de l’information et rétablir le lien.

      En tout cas merci pour cet éclairage très interressant qui nous guide un peu plus vers la compréhension de ce phénomène en espérant que mes explications auront pu t’aider un peu à y voir clair dans cette intuition juste qui est tienne.

      Des théories misent à jour spéculerait l’intrication comme lié au trou de ver (tunnel d’espace-temps) et si tel est le cas entre les FJ le fait de se libérer de son corps pour l’un ou l’autre devrait entrainer non pas une chute dans la lumière du tout mais conduire à l’autre. A suivre donc – prochaine étape visant la compréhension de la fusion.

  5. Bonjour Alice, il reste encore quelques commentaires sur l’article Principe de séparation des flammes, pourrais-tu t’en occuper ? Puis un grand merci pour avoir pris soin de répondre à ma demande
    Coucou Diane ! J’ai aussi visionné ce reportage sur l’emi. A un certain moment la dame en question (Nicole Dron) s’était trouvée en présence d’un être, qu’elle n’a pas identifié comme faisant partie de sa vie dans la 3D (en tout cas dans le docu). Et elle ressent à cet instant une attirance (je ne me rappelle plus réellement des termes qu’elle emploie pour en parler), mais ce qui lui sort alors je cite quelque chose comme « Je veux me marier avec toi » « C’est toi », comme une évidence nouvelle et particulièrement claire pour elle. Ça m’avait frappée et je souhaitais l’ajouter.

    • Oui merci beaucoup de me rappeler ce passage lors de ma reconnaissance avec ma Aj. Je veux me marier avec toi, c’est toi, ce sont les mêmes mots qui sont sortis quand je visitais la cinquième dimension les yeux fermés lors d’une transe, communion avec lui du début. Merci beaucoup. Ca fait partie de mon processus de guérison pour ma mémoire.

  6. Bonsoir,

    J’ais besoin d’aide et de conseils. Voila il y’a 3 ans j’ais rencontré via facebook un artiste tres charmant je dois dire qu’a l’epoque j’etais dans une relation avec un homme qui avait dejas 2 enfants de mere differente. Mon ex me faisait ennormement de mal pendant trois il jouait avec mes sentiments et allait voir ailleur sous pretexte que je suis trop bien pour lui et ne pouvait s’empecher d’allé voir. Quand il avait fini avec une conquette car oui il en avait un paquets il revenait vers moi je ressentais tout ses energies « sales » qu’il deverssait en moi et quand il avait finit de prendre mon energie il repartait ainsi de suite jusqu au jour ou je me suis separé de lui il y a 2 ans. Revenons a cette personne avec j ais ce lien particulier je l ais connut a la periode ou j etais avec mon ex via facebook c’etait loin d’etre mon genre en plus qui habite a l’etranger et c’est lui qui m avait rajouter dans ses amis a l epoque j etais tres porter sur la spiritualité et lui ca le plaisait etant artiste mais on ne discutait jamais ensemble on se contentait d aimer les publications de l’autre. Moi je ne l aimait pas trop lui aimait mon travail en tant que peintre et modele.

    Ce n est qu apres avoir romput avec mon ex que les choses ce sont debloquer. Seulement un an plus tard en fin 2013 que nous nous sommes rapproché lui d’abord a fait le premier pat par message. Je ne l’aimait pas encore autant. Un jour il a ecrit un message sur son mur facebook qui m a touché instinctivement j y ais repondut c’etait comme un appel et lui aussi m a repondut en commentaire et c’est a ce moment precis que ce sentiment d amour c est eveillé j en avais des larmes aux yeux tellement c etait beau j ais decouvert une facette de lui que j ignorais pendant un an. Il est doux, attentionner, aimant et sincere. Puis c est parti on a commencé a discuter meme ci c’etait souvent moi qui faisait le premier pat il me proposait de venir passé les vacances dans son pays il etait tres emballait a l idee que je le rejoigne enfin on c’est rapprocher sa restait tres amical mais profond.

    Vers avril 2014 je me decide a le rejoindre dans son pays et a cote j ai eu la chance d avoir obtenu des propositions artistique dans son pays je n ais pas hesite j ais accepté. Arriver sur place c’etait moi qui l avait contacté pour qu on se voit apres 5 jours… il etait tres heureux et fiere en meme temps. Il m a presenter a ses amis lors d un evenement on c est tout de suite lier d amitié j’etais au ange. Helas c etait tout le temps moi qui allait vers lui. Ce qui m a marquer dans ce sejour c est que certe il me laissait tout le temps venir a lui et me faisait passer des moments magique. Un sour on discutait il c est devoiler a moi il m a dit qu il avait des sensations de chaleur tres agreable et qu il avait une douce sensation au niveau du coeur (chakras) et que c etait la premiere fois que ca l arrivait et qu il avait des bouffées d’amours en ma presence c etait exactement mon cas.

    Une nuit dans ma maison de location j’ais recenti une bouffé d’amour et de chaleur et aussi de desire mais tout cela etait pure sans but malsain et j avais l impression qu on se desirait tres fortement j ais une bouffee de chaleur j ais recenti que c etait lui qui me desirait moi aussi d ‘ailleur. Le lendemain matin je lui envoi un sms pour lui dire que je sais qu il y a entre nous un lien fort il a confirmer mon resentit et je lui ai dit que je voulais un enorme calin et il m a repondut qu il me l offrira ce gros calin. Un soir nous sommes allé a une fete apres avoir bien festoyer pour terminer la soiree dans son resteau préféré puis nous sommes rentré chez moi, la tamperature etait chaude et detendut. Il avait l air plus detendut que d habitude il hesitait etant tres timide meme me toucher mais ce soir la c etait particulier nous avons discuté et il etait fatiguer avec son boulot + fete, il c’est allonger sur mon lit pour dormir un peu je me suis proposé de le masser puis les caresses et sourires regnait dans la piece comme deux enfant qui se retrouve apres une longue separation c etait magique fusionnel sans passion ca venait du coeur. Il me desirait je le desirait aussi mais on a prit la decision de dormir un peu collé l’un de l’autre jusqu au matin. Au reveil il etait un peu gener il a prit ses affaires (il devais rentré chez lui a cause de son boulot) a prit mon visage et un tendre bisous puis il est partit. Depuis ce jours on ne c est plus jamais retrouver en intimité. Notre relation etain moin intime mais l amour etait la tout ce vivait sur le plan non visible. De mon retour en france un peu decut que ce ne soit allé loin mais on avait garder le contact et le lient etait toujours present. Virtuellement que spirituellement.

    Mais j etais tres boulverser par lui ce sentiment est profond et pure pour lui aussi mais de son cote il a peur car il n a jamais connut cette amour qui l effraye qu il a preferer vivre une histoire a distance avec une ancienne amie a lui il me l a avouer. Il y a une telle connection entre nous comme ci nous sommes deux jumeaux qui se retrouve nous avons les meme aires de ressemblance, j ais vue des photos de lui bebe j ais eu cette impression que c etait moi car la ressemblance est forte. De mon cote je souffre de cette distance mais je travail sur moi surtout que j ais noué des liens tres fort avec sa famille qui m apprecit sans meme me connaitre. Lui a peur de ses sentiments et n arrive pas a les gerers. Il me demande souvent si je vais revenir et je sens que lors de mon prochain voyage notre histoire va se concretiser mais pour l instant chacun souffre de son cote de cette distance mais sans attachement le plus etrange en lisant cette article je reconnais a 100 % notre histoire je n ais pas raconter en detail car trop long.

    En ce moment je le sens seul il n est plus avec l autre fille car il ne parle plus d elle et qu il l apprecit juste. Je sais qu il m aime et lui aussi sait qu il m aime mais lui a peur de ses choses nouveaux et fuit meme s il revient souvent vers moi .

    Help

  7. Diane. Tu le dis vraiment bien, il faut rentrer de front dans cette douleur pour la dépasser. Je crois qu’il faut accepter de la vivre le temps qu’il faut pour la panser, cela exige de passer par le fameux « silence », ce qui s’oppose au comportement adopté quand on recherche une manifestation de l’autre alors qu’on se sent agir envers et contre nous, « les perigrinations des états d’âmes » à tout bout de champ, le besoin de « vérifier ». Mais au final quoi qu’il arrive à la surface, au plus profond, la confiance me semble croître et non l’inverse. Suis-je dans l’erreur? Peu m’importe

  8. Ps : il joue aussi au jeu de m’ignorer il reste des heures connecte a parler avec des femmes etant proche des femmes etant de signe taureau. Il me fuis sans doute a causes des echecs sentimentale du passe mais pourtant a vrai dire il est lui meme pertuber mais reste attacher a son passé amoureux. Ca me fait mal de me dire que c est mon jumeaux mais d un cote j ai confiance en lui et je l aime profondement meme s il est distant avec moi je sais qu on fond de lui j ais une place speciale mais il a peur.

  9. Bonjour à toutes,
    Comme je vous comprends…
    L’attente, le besoin de reconnaissance, le silence de l’autre qui est parfois une torture, les questions qu’on aimerait poser, les synchronicités qu’on vit… tout cela je l’ai vécu sans comprendre cette obsession qui me ressemble si peu.
    Cette phase est aujourd’hui finie (façon de parler), mais en revanche, pour des raisons personnelles, j’ai toujours été totalement honnête sur « l’effet » que ma FJ me fait. Je ne lui ai jamais caché tout ce qu’elle m’inspire et je lui ai tout écrit, absolument tout. Notre relation est comme un cadeau du ciel, car je suis écrivain et ma FJ devient alors une source infinie d’inspirations. Le seul hic, dirais-je, fut quand la fiction a rejoint la réalité et que nous nous sommes posé des questions sur ce lien existant.

    Encore aujourd’hui, je joue beaucoup à écrire, à inventer sa vie mêlant ce que je vois, ce que je crois, ce que je ressens ou ce que j’imagine. L’expérience est encore unique et magique parce que dès le départ nous avons tous les deux accepté cette relation même si nous ne la comprenions pas. L’avantage de l’écriture a été de mettre noir sur blanc mes questionnements, mes doutes, mes peurs et de les transmettre à ma FJ. Elle aussi est avide d’en savoir plus même si elle est moins questionnée que moi. Dès notre rencontre la Confiance et l’Amour ont été une évidence. Nous nous ne l’expliquions pas, mais nous étions proches sans nous connaître. Rapidement je lui ai avoué mes sentiments, sans me préoccuper qu’ils soient réciproques ou non. La seule chose qui m’ennuyait était de l’importuner avec mes questionnements et mes états d’âme, avec le fait de chambouler sa vie qui est déjà bien chaotique. Il ne me répondait pas toujours, mais été systématiquement présent, me disant que s’il ne lisait pas, écrire n’aurait plus de sens, alors qu’il ne fallait pas que je me bride. Il lisait tout, prenant parfois le temps de répondre ou au contraire éludant volontairement certaines interrogations.
    Notre relation a toujours été basée sur ce principe : une totale ouverture à l’autre, une confiance mutuelle sans peur de nos sentiments (qu’ils soient bons ou mauvais), même si en pratique ça n’est pas toujours aisé à accepter.

    Depuis bientôt trois mois nous sommes séparés. Ce n’est pas la première fois, sauf que cette fois-ci, je le vis très bien (tellement bien, que je me suis posé des questions me disant que le « lien » n’existait plus). Au début, j’ai continué de lui écrire, lui disant que je comprenais sa position, que je l’aimais et que j’attendrais que l’Univers nous permette de nous retrouver. Je lui expliquais que j’étais en pleine forme et qu’il ne devait pas s’en vouloir de reproduire une situation qui m’avait fait souffrir par le passé. Cette fois, j’acceptais la séparation, lui donnant du sens, sans y voir un rejet ou un abandon.
    Ceci étant au bout de 20 jours, je me suis pris la tête, et me suis imaginé qu’écrire n’était peut-être pas une bonne attitude ; qu’une réelle séparation passait aussi par aucune lettre. Certes, je pensais à lui, mais du jour au lendemain, j’ai arrêté tous mes messages, j’ai volontairement omis son anniversaire. J’ai stoppé toute forme d’écriture où son aura pouvait être présente.
    Durant cette période, j’ai été super mal, coup sur coup j’ai été malade (rien de grave, mais chopant toutes les petites merdes virales). Je n’avais plus gout à rien, plus d’énergie, vidée et sans enthousiasme, ressentant juste un immense vide. Hormis écrire, j’ai tout fait pour me remettre sur les rails : détoxification, méditation, sport, hygiène de vie exemplaire, pensées positives, élévation spirituelle, mais rien n’y a fait.

    Il y a une semaine, j’ai donc décidé de reprendre ma correspondance et de dire à ma FJ combien elle m’est importante, combien je l’aime et pense à elle, qu’importe son attitude et son absence.
    Mon silence à son égard avait été une torture et m’avait rendu littéralement malade. Mon mutisme n’avait engendré qu’une souffrance inutile, car je devais me forcer à ne pas aimer. Aujourd’hui, je me rends compte que c’était totalement stupide et erroné, parce que quel mal peut-il y avoir à l’Amour Universel ? Quel mal pourrais-je causer à aimer ma FJ et à lui dire ? Je me suis rendue à l’évidence qu’aimer ma FJ me fait du bien, que j’aime l’aimer et que j’aime lui dire ; parce qu’en le ressentant, en l’acceptant totalement sans vouloir le refréner, je m’inscris dans un schéma bien plus grand qu’elle ou que moi. En aimant ma FJ, je me reconnecte à l’Univers, à ce qu’elle m’inspire et depuis que j’en ai pris conscience la transformation est impressionnante.
    Aujourd’hui, je me sens en totale adéquation avec moi-même, avec mes ressentis et avec mon énergie.
    Ce n’est pas forcément ma FJ qui est essentielle, mais bien l’Amour que je lui porte et qui me fait vibrer. Je réalise aujourd’hui combien je chéris cette relation essentielle à ma vie, car j’aime la vivre et la ressentir malgré les épreuves. Je peux par l’écriture exprimer à loisir mon Amour pour ma FJ, lui avouer sans honte les émotions qui résonnent dans mon cœur et accueillir sans peur les troubles qui agitent mon âme.
    J’ai compris qu’exprimer mon Amour à ma FJ se suffit à lui-même. Je crois que c’était tout l’intérêt de cette séparation, car c’est aimer ma FJ qui fait de moi ce que je suis aujourd’hui, qui me donne l’énergie d’être et de ressentir la Magie de l’Univers sachant que tôt ou tard, il permettra nos retrouvailles. En attendant, je continue ce que j’ai toujours fait avec ma FJ : je l’aime inconditionnellement et éternellement parce que je ne sais pas le faire autrement.

    Artémis.

    • Bonjour Artémis
      J’ai u attentivement ton témoignage qui est très touchant. Une question me vient et que je me permets d’exprimer :
      T’es-tu déjà questionnée à savoir si écrire à sa fj qu’on l’aime est indispensable à la conscience et à l’existence de l’amour inconditionnel qui traverse cette union ? Et le silence total ?
      Merci de ta réponse ou non-réponse
      Cristale

    • MERCI MERCI MERCI, ton commentaire vient de me retirer cette douloureuse frustration de ne pas oser aimer ma fj. Le simple fait d’y avoir droit me remplit à nouveau d’amour tout court. Oser s »affirmer cet amour c’est se permettre de le donner à soi même. C’est une belle leçon de fj…

    • Merci Artemis. C’est une des plus belles déclaration que la vôtre. et je ressens totalement ce que vous ressentez. Cet amour se suffit à lui-même par le bonheur d’aimer …aimer de cette façon fait du bien à celui ou à celle qui aime …s’empêcher d’aimer ainsi est se mutiler, je suis d’accord…

    • Je pense exactement et vis exactement les choses comme toi. Aimer me fait un bien fou pourquoi devrais-je me taire vs l’exprimer sachant pertinemment que depuis le jour 1 je l’aime et ce sans attente. Mon égo a parfois souhaité un vécu réciproque, sinon seulement comprendre son vécu, mais mon âme a toujours su que je n’avais pas besoin de réciprocité et que seul l’Amour était le réel enjeu. J’ajouterais que malgré tout je ne me suis jamais sentie autant aimé que par lui …

  10. Bonjour Alice,
    Par ton initiative, tu participes grandement à notre progression et je te rejoins dans cet espoir, pas tant utopique à mon sens, de former une merveilleuse chaîne d’énergie évolutive créant ainsi au sein des FJE que nous sommes une vague élévatrice d’Amour, aussi modeste soit-elle qui ne pourra que profiter au bien-être de ce monde. Je ne me souviens plus de qui disait : « Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rencontres … », qu’il en soit ainsi!

  11. Bonjour Artemis,
    « Quel mal pourrais-je causer à aimer ma FJ et à lui dire ? … que j’aime lui dire … Ce n’est pas forcément ma FJ qui est essentielle, mais bien l’Amour que je lui porte et qui me fait vibrer. »
    C’est aussi, à mon sens, l’Amour que nous portons qui est essentiel. Même si je me pose une question : Est-ce l’Amour en tant que tel, par ce qu’il est ou ce qu’il procure en ‘vibrations’ qui prédomine en vous? Exprimer son Amour ressemble fort à un amour que nous vivons dans la densité et il est bien naturel que nous passions par là comme tout être humain que nous sommes, dans cet amour-là, nous aimons l’autre pour nous, pour l’image qu’il nous renvoie, qu’elle comble nos manques ou qu’elle nous conforte dans ce que nous croyons être nous-mêmes malgré toutes les difficultés que nous ayons à l’admettre . D’où vient ce besoin profond de dire son amour? Pourquoi le redire encore et encore puisqu’il l’a déjà entendu, puisqu’il le sait, sinon pour se rassurer soi-même et établir un rapport à soi.
    Pour Aimer au sens inconditionnel, il faut – pour ma part, selon les définitions sages que j’ai pu comprendre mais pas encore intégrer, hélas!- parvenir à s’oublier pour enfin pouvoir donner sans y penser, sans le vouloir (sans absolument rien en attendre en retour). Oui, nous avons toutes, probablement cette rage, cette envie de hurler, de revendiquer que nous avons-nous aussi le droit d’être aimées. Sans doute parce que nous ne savons pas, ne sentons pas encore au sein de notre cœur énergétique qu’il ne s’agit pas d’être aimées comme un être de chair, comme chaque être humain aime sur cette terre, mais de SAVOIR au fond de notre âme via notre travail de Conscience que nous sommes Amour et que cet Amour-là donne et reçoit par l’essence-même de son existence . C’est sortir de son corps et de son ego pour atteindre cette vague que nous ressentons parfois subrepticement lors de méditations profondes et qui est la manifestation de cette énergie pure qui nous anime mais que nous oublions de ressentir, envahies comme tout être par notre vécu qui a pris toute la place avec son cortège de sentiments qui dénaturent notre essence vraie. Ne faudrait-il pas comprendre que c’est l’Amour pour notre FJ qui se suffit à lui-même et non l’exprimer? Ceci étant le fruit de ma réflexion qui ne m’épargne pas encore ces multiples travers de l’esprit que j’ai encore bien du mal à maîtriser –*rires* . J’ai aussi résisté et cédé aussi, bien des fois. Le mutisme se résume-t-il à se forcer à ne pas aimer ? Si l’Amour se suffit, il n’a nul besoin de s’exprimer par la parole puisqu’il se manifeste en étant, et il s’exprime par notre silence – Ma, Tea, je crois que vous me comprenez -*rires* – j’aime ton expression, Ma , c’est un vrai soleil!
    Sachez, Diane/ Artemis, que ces mots sont aussi l’introspection nécessaire à ma propre quête, que l’on ne voit jamais si bien en soi-même ce qu’on observe chez les autres. Peut-être est-ce là mon âme qui transpire parfois… pour m’aider à progresser. J’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur.

    • Bonjour Diane
      Ce n’est qu’après avoir formulé le post à Artemis que je vous lis.
      Ma question adressée à Diane est conséquente à, semble-t-il, la même perception que vous à la lecture du témoignage d’Artemis :-).
      <3

  12. Bonjour Franci, vous cherchez des réponses que vous ne trouverez qu’en vous-même, elles vous seront probablement nécessaires pour atteindre un certain degré de lâcher-prise. Vous seule détenez les clés qui vous conduiront à progresser selon le chemin qui vous est destiné. J’espère que nos échanges vous permettront d’éclairer votre lanterne. Comme Alice l’a très bien décrit, chez les FJ, hormis les premiers contacts qui enivrent et nous emportent, il n’y a par la suite ni magie, ni connivence malgré une bienveillance mutuelle, mais confusion, incompréhension, souffrances qui devraient nous mener au détachement pour évoluer spirituellement, touchant en cela à tous les domaines de notre vie avec cette incapacité manifeste et récurrente de se regarder dans les yeux. Que la Lumière vous accompagne.

  13. Bonjour Tea,
    Il existe plusieurs témoignages sur le sujet, c’est peut-être cette phrase caractéristique qui t’as permis d’identifier Nicole Dron dont on trouve aussi le recueil sur : http://www.parolesvivantes.com/Nicole%20Dron%20-%20NDE.pdf
    Dans l’extrait que tu évoques, elle semble rencontrer son ‘moi’ intérieur, le divin qui est en elle, en somme le Un et le Tout, puissance d’Amour qui invite à la fusion ce qu’elle traduit par le mariage … Ah, les mots, quel grand débat!
    « …je prenais conscience que cet être était moi, mais moi à la fin des temps, moi totalement réalisée. Ce fut une grande leçon d’humilité car je mesurais tout le chemin qui me restait à parcourir pour être ce que je suis. Je comprenais que le temps n’était que la distance qui me séparait de moi-même et que j’étais déjà cela dans la mesure où j’étais capable de vivre à la pointe de mon âme. Mon incapacité à vivre la plénitude de ce que je suis attire les expériences qui me sont nécessaires pour acquérir ce qui me manque. »
    Par ailleurs, ce qui est étonnant pour ma part, c’est la résurgence actuelle de ce sujet qui vient frapper à ma porte sous différents aspects. Dans mes périples, j’ai rencontré une personne ayant elle-même vécu ce phénomène, sans contacts réguliers, nous restons cependant très proches dans un lien fort et indéfinissable fait de respect, d’accueil, de bonté dans la simplicité la plus vraie. Et que ça fait du bien!
    « … la confiance me semble croître et non l’inverse. Suis-je dans l’erreur? Peu m’importe » Serait-ce une erreur que de sembler voir grandir sa confiance? Quand bien même cet accroissement se révélerait un leurre, je pense qu’il ne saurait être entier. Parfois, nous faisons face à une fragilité qui semble cimenter nos doutes, pourtant ils ne sont que passagers, peut-être même utiles pour nous permettre de progresser encore, d’aborder nos questionnements sous d’autres angles qui peuvent nous révéler bien des surprises, des points de vue que nous n’avions même pas imaginés… Après tout, ce devrait être la confiance dans notre travail qui importe, portée par l’Amour de ce que nous sommes vraiment et que nous ne savons pas encore mais qui nous donne courage, volonté et ténacité. Apprenons à nous aimer en cela! Bonne route à toi.

    • Merci Diane pour ce message.
      Dans ce que tu écris, un élément reste gravé en moi :
      « Je comprenais que le temps n’était que la distance qui me séparait de moi-même ».

      Le temps et son intégration, son accueil ou je ne sais comment le nommer, semble être la clé.
      Eckart Tolle l’écrit et bien d’autres évoquent… Le Moment Présent. Beaucoup parle de cette valeur : Le Temps
      Vivant une rupture de plusieurs mois, je suis « poussée » à travailler intensivement sur moi.

      J’apprends à vivre le moment présent tout en intégrant ce que je ressens émaner de ma fj (lorsque j’arrive à bien le discerner, ce qui est parfois moins sûr ;-) : pensées, émotions, présence énergétique, coupures qui me donne la sensation que je ne peux plus accéder à ce qui est vivant en lui. Je trouve très ardu ce passage (pas-sage)
      Est-ce que l’une d’entre vous fait ou a vécu cette expérience ?

      Avec bienveillance

  14. Bonjour Ma!

    L’acceptation c’est, il me semble, accepter que notre véhicule soit gouverné par notre âme manifestée au travers de notre esprit par la pensée.
    Voilà comment je vois les choses : nous serions un des acteurs et spectateur à la fois – on pourrait dire qu’on se dédouble- d’un film dont nous ne connaissons pas d’avance le scripte et dirigé par le metteur en scène. Le spectateur sait donc qu’il intervient dans le film puisqu’il en est un des acteurs, qu’il fait partie de l’histoire. Séparées ou non de notre FJ, prenant des initiatives ou non, cela fait partie de la trame. L’histoire sous forme de film est une succession d’images, que nous figurions ensembles sur quelques unes ou la plupart, nous sommes tous deux au générique…

    « … qu’il puisse me dire un jour « je te vois » donnerait de la réalité et de la consistance à cette histoire qui n’est vécue, finalement, que dans la tête » :
    Lorsqu’il nous arrive de dire, écrire ou faire des choses en se demandant par la suite pourquoi, je suis convaincue, plutôt je sais, que c’est là notre âme qui se manifeste. Dans la spontanéité de l’instant comme pour l’inspiration, la créativité qu’elle soit littéraire, scientifique, linguistique…
    Quand je te lis, je vois le doute qui m’assaille parfois, aussi. C’est une lutte acharnée avec notre égo . L’acceptation serait ainsi une pacification au lieu du combat. Nos peurs sont nos plus grandes ennemies. Seul l’Amour de soi, de ce que l’on est, de qui on est nous mènera à la certitude absolue, sans failles qui permettra à notre mental de libérer le gouvernail. La consistance que nous attendons ne serait qu’illusoire dans l’état d’esprit où l’on se trouve actuellement. A travers notre FJ, c’est la petite lumière qui brille en chacun de nous, sans exception, que nous devons apprendre à reconnaître et à Aimer sans détours. Sans cela, comment pourrions-nous être digne de cet Amour si pure, immense et libre que nous attendons et revendiquons de lui porter? C’est bien là toute notre difficulté qui réside, je crois, dans la capacité à détecter le côté retord de notre esprit subtil, celui qui aveugle admirablement les raisons profondes pour lesquelles nous agissons.

    Je sais combien il m’est encore périlleux de ne plus espérer la fin de la relation de ma FJ dans sa nouvelle rencontre qui a suivi de peu la nôtre. J’ai souvent désiré qu’il mette un terme à cette relation, pour qu’il me revienne, qu’il me choisisse, ne souhaitant pas voir son amie rompre car alors il aurait pu revenir pour de mauvaises raisons, par dépit… C’est aussi ça l’ego. Aujourd’hui, j’espère qu’il l’aime dans le respect et la sincérité pour vivre ce qu’il a à vivre et à apprendre. Pouvoir l’accueillir dans mon cœur en sachant qu’Il en aime une autre dans son mental est mon plus grand défi. Parce qu’à travers lui, c’est aussi moi que j’apprends à aimer. Je ne l’attends plus dans cet amour mental. Je sais que je tends vers autre chose »
    Pourquoi cette proximité en ce qui nous concerne? Parce que c’est dans la tentation de se rapprocher, engendrée par la frustration que nous devons tirer nos leçons. Alors que pour celles dont la FJ s’est envolée dans l’ignorance, c’est peut-être dans les tentations qu’offre l’éloignement que réside leur apprentissage…
    Quoi qu’il en soit, il est plus facile de s’arrimer à ce qu’on voit, même si c’est une illusion, qu’à ce que l’on ne voit pas!
    Garde confiance en toi, fais-la grandir, dis-toi qu’on ne vit pas tout ça pour rien!

    Voilà, j’en ai fini pour un bout de temps -*rires*- Y’en a du boulot! Car le pire, c’est que plus on avance, plus on s’aperçoit de l’ampleur du chemin encore à parcourir…

    • Eh bien, que de réponses *rire* Merci de la tienne.

      Ce n’est qu’un doute et un besoin passager que d’avoir l’envie d’aller au contact de l’autre, et je me rends toujours compte, lorsque je cède, que c’est de toute façon vain, et ne me disant clairement que finalement, ai-je vraiment envie qu’il y réponde ? Et la réponse est non. Je me rends compte aussi que nos rencontres m’ont toujours servi d’impulsions et que ce n’est pas pour rien qu’elles étaient concentrées « au début ». On a envie d’aller plus loin, plus vite, mais il n’en est plus la clef, aujourd’hui. Allez me dire ça quand j’en suis convaincue du contraire, sans ces moments là ! :)

      Ce qui est le plus impressionnant, c’est de constater cet effet « yoyo », d’avoir la sensation d’être au sommet ou d’avoir même dépasser les étoiles, et d’ensuite se retrouver trop ancrée sur le sol, à creuser, creuser et creuser encore. Il y a toujours un truc dans ma tête qui me dit que c’est nécessaire et bénéfique d’expérimenter encore parfois l’ombre et le doute si l’on en comprend les raisons, à la suite, et que cet état ne reste pas permanent. Ma foi, quand nous volons, il est bien inconfortable de plus réussir à s’envoler, aussi court possible soit le moment. Mais ceci est un débat avec moi-même *rire*

      Merci à toi et bon repos après ce marathon !

  15. bonjour,je viens de decouvrir ce site et du coup je m’interroge bcp sur la relation que je vis avec un homme depuis 4 ans….tres mouvemente on va dire
    je pense etre face à mon FJ mais n’est ce pas ma tete qui me joue des tours??
    j’ai commence mon chemin vers l’eveil depuis peu…j’ai tjs eu des souffrances dans ma vie qui m’empêchait de vivre pleinement mais je pense que ma relation avec lui m’a vraiment poussé à vouloir me liberer….car ce que je ressens à son contact est amplifié par 10 000 que ce soit bon ou mauvais donc il réveillait en moi une souffrance enorme,une colere dont je ne pensais pas etre capable de ressentir…donc bcp de negativite entre nous mais malgré tout bcp de tendresse,de comprehension,de tolerance….un yoyo continue

    quand j’ai connu cet homme,je sortais d’un divorce,lui d’une longue relation et venait de se mettre en couple depuis 6 mois…il est tjs avec cette personne
    on avait bcp de souffrance en nous et ça nous a rapproches au debut,on se comprenait,ca nous faisait du bien…mais on savait que c’était pas fait pour durer,ça ne devait etre qu’une passade seulement on passe notre temps a se separer et se retrouver….c’est comme impossible d’etre ensemble mais impossible de pas l’etre non plus

    je ne pense pas etre obsedes mais il est dans mes pensees tout le temps,comme si il ne me quittait pas
    on essaye de ne plus se voir des fois mais ça ne dure pas…pourtant je ressens le besoin par moment de m’eloigner de lui pour me retrouver et dans ces périodes je sens qu’il ne me cherche pas….comme si on s’accordait sans se le dire

    c’est un peu du je t’aime moi non plus ;)
    au debut ça me faisait tres peur l’intensite qu’il y avait entre nous mais maintenant c’est bcp plus doux,la negativite s’estompe petit à petit car je passe par l’acceptation des choses,j’ai la certitude que c’est à moi de faire le boulot pour que ça l’atteigne à son tour

    donc on est separes assez souvent car on est pas un couple,ne vivont pas ensemble,pas prêt pour l’etre non plus…des fois on se voit toute les semaines et des périodes ou on ne se voit pas pendant un mois mais tjs en contact par tel au moins une à deux fois par semaine

    une fois on s’est dit tout les deux qu’on était complementaire,il l’a reconnu aussi
    mais il culpabilise bcp car ce n’est pas dans sa nature de jouer sur deux tableaux et moi non plus mais c’est plus fort…on a comme besoin de se toucher car on n’exprime pas avec nos mots ce que l’on ressens,bcp de blocage encore mais tout passe par le physique et c’est la premiere fois que je ressens autant d’intensite,je sais que la fusion n’est pas physique mais c’est la facon qu’on a trouve pour se la montrer car lui comme moi n’arrivont pas a l’exprimer ou ne voulont peut etre pas non plus….

    je viens ici en parler car dans mon entourage personne ne comprend et à tendance à porter un jugement plutôt negatif sur tout ça,je finit par me dire que c’est moi qui suis dans l’erreur et de renvoyer sur lui une image negative qui finit forcement par rejaillir sur moi…

    peut etre que vous pourrez m’eclairer,à savoir si je suis bien en face de ma FJ….je sais qu’il n’y a que moi qui peut le savoir mais je suis parasite entre mon cœur qui me dit  » reste » et ma tete qui deforme tout

    on a un lien tres fort,une evidence….mais si c’était une illusion cree par mon mental

    si c’était mon ame sœur,ca coulerai tout seul mais c’est pas le cas….et je sais qu’il fait partit de ma destinée vu ce qu’on a vecu depuis 4 ans

    pour ma part,j’ai rencontre d’autres hommes mais je n’ai pas retrouver l’intensite,la complicite,le lien que j’ai avec lui
    de son cote,lui n’a pas l’air certains de son couple,l’avenir lui fait peur et m’a meme dit y a pas longtemps que si les circonstances avait été differente on serai surement ensemble mais les choses sont ce qu’elle sont….

    donc je prend les choses comme elles viennent,je vis le moment present et travaille sur moi pour mieux le vivre,autant pour moi que pour lui….et pour ma vie en general car du coup ça a des répercutions positive sur tout

    bref c’est pas simple de savoir quand le mental parasite le tout….tout ce que je sais c’est que devant les multiples prises de tetes,crises,separations,complication du a la situation….on aurai pu depuis longtemps,lui comme moi tourner la page mais on a malgré tout une affection enorme l’un pour l’autre,il a une telle gentillesse à mon egard…et je me sens unique quand je suis avec lui car en aucun cas il ne me parle de l’autre personne (je ne lui ai jamais demande,je respecte sa vie et ne lui demande rien enfin plus maintenant)

    par contre on a bcp de difficulte à se fixer dans les yeux,comme une espece de malaise tout en etant bien ensemble,c’est vraiment etrange…ou alors ça vient de sa culpabilite peut etre
    je suis tjs en peu nerveuse quand il est là,une sorte d’agitation….son regard me trouble enormement et ça depuis 4 ans!!! pourtant depuis le temps j’aurai du m’y habituer

    bref je vous livre tout ça car si vous pouviez m’aider à voir plus clair….pourquoi tout ses ressentis bizarre,pourquoi une forte attraction et comme une sorte de rejet en meme temps

    voila desole le texte est long et difficile d’exprimer clairement mes ressentis….je suis contente d’avoir trouve ce site qui pourra surement m’apporter des reponses et si je suis venu ici ce n’est surement pas par hasard

    • Bonjour Kritou

      Seul ton coeur peut te dire.

      Mais, comme j’ai souvenance de le lire d’Alice quelque part sur ce blog, si tu es arrivée ici, c’est que il y a de fortes chances pour que…

      J’entends que tu ne te fais pas confiance, peut-être est-ce trop nouveau si tu viens juste de découvrir ce site ?

      Dans ton message, tu te donnes à toi-même beaucoup de signes conjoints aux couples de fj : le regard fuyant, intensité de la relation, difficulté à être ensemble et, l’opposé non logique, attraction mutuelle…

      Il serait peut être intéressant de te relire :-)

      Dans le cœur

    • Bonjour Kritou, bonjour Cristale,
      Il ne serait peut-être pas vain de modérer certaines affirmations: à l’heure d’une toile gigantesque, du passe-temps, de la curiosité ou des fantasmes, pourrait-on affirmer que chaque visiteur/euse du site a « de fortes chances d’avoir rencontré sa FJ »? Au-delà d’un certain nombre de faits communs aux FJ que l’on peut aussi interpréter comme tels dans d’autres types de relations, je pense que la caractéristique principale et incontournable des FJ éveillées est, comme leur adjectif le qualifie, d’entreprendre un long et difficile chemin d’introspection qui les guide dans une ascension spirituelle tournée vers le monde en parvenant peu à peu à s’extraire de leur « moi »- paradoxalement, c’est le retour à soi qui les mènera vers l’objectif. Ce n’est ni un loisir, ni une lubie ou une passion, cela devient une véritable vocation qui nous habite et touche à tous les aspects de notre vie.Je dirais ainsi que si la pulsion spirituelle résiste dans la ténacité, alors oui peut-être…
      « si c’était mon ame sœur,ca coulerai tout seul »: pour ma part, je n’en suis pas convaincue. Avant mes retrouvailles avec ma FJ, j’ai eu une relation avec une âme soeur: nous étions complémentaires, il m’apaisait même si notre attirance était énergétique, une force d’attraction qui se manifestait dans le physique, un corps à corps où nous ne faisions plus qu’un. Pourtant, nous savions que ces moments étaient à vivre même si nous étions conscients qu’il n’y aurait rien à construire. Nous gardons une tendresse particulière l’un pour l’autre au terme de cette histoire. Certaines âmes sœurs se rencontrent pour vivre ensemble une longue vie heureuse, pour d’autres elles ne feront qu’une partie de leur chemin ensemble. Quoi qu’il en soit, âme soeur ou FJ, c’est vous seule qui avez le pouvoir de donner la plus jolie couleur à votre histoire et remerciez la vie de vous donner la capacité d’apprendre au travers de toutes les surprises qu’elle vous réserve!
      Que la Lumière vous accompagne

  16. Bonjour à toutes et à tous
    Sur le long terme, les fj sont censé vivre ensrmble biensur pas comme le commun des mortels c’est vivre leur amour sans attachement, sans condition mais le vivre et rayonner afin d’etre des exemple pour l’entourage et aussi fonder un foyer ?
    Sinon a quoi avoir trouver sa fj et finir avec une ame soeur ou autre et enchainer des relations.

    • Bonjour,

      Connais-tu des exemples de flammes jumelles vivant ensemble ?

      Je ne dis pas que c’est impossible, je songe que cela peut être possible (compliqué mais possible) mais que cette rencontre n’a surement pas pour but ce type d’union ce qui ne l’exclue pas. Je n’aime pas exclure les choses – quand une probabilité pour moi est non nulle elle peut se produire :)

      L’amour est la traduction d’une force très puissante à d’autres niveaux qui ne nous sont pas toujours perceptibles. Ton corps est animé de rayonnements que tu absorbes en permanence et que pourtant tu ne vois pas … La couleur de ta peau elle-même est la manifestation du rayonnement que tu réémets mais toi tu ne vois que la couleur alors quand tu perçois de l’amour c’est peut-être autre chose ;)

      Quand on rencontre sa FJ on a souvent un chemin un peu particulier à suivre et on accède à une nouvelle vision du monde. J’imagine que cette nouvelle étape ne doit pas être de dire  » regarder le formidable couple que nous formons !  » parce que les gens ne voient pas les choses aussi simplement et qu’il faut rester humble d’autant que si elles génèrent des forces d’amour puissantes elles sont plutôt médiocres pour communiquer ;) Les manifestations de l’amour surtout universel exige une grande humilité de celui qui l’observe ou en est le support.

      L’enseignement des FJ est celui de l’apprentissage de la patience qui traduit le fait de transcender l’espace-temps et d’avoir uen foi inébranlable en l’éveil et leur mission ;) Si on leur demande d’apprendre la patience c’est qu’elles ont un lien quelconque avec le dépassement de l’espace-temps. L’espace aussi …

      Quant au rayonnement elles en emettent un et sont même nées de l’un d’entre eux sans qu’il soit nécéssaire de descendre ensemble les poubelles ( je te taquine ) – ;)

      Les forces en jeu sont complexes à maintenir entre elles cela leur demanderait beaucoup d’énergie – ceci étant si on se dit à quoi bon avoir trouvé ma FJ si je ne peux pas vivre avec ! C’est qu’on renonce très vite à ce cadeau… Ce don n’est pas un caprice, si je ne peux pas l’avoir dans ma maison alors je ne veux pas être une FJ ! Beaucoup ont cherché à se débarasser de l’autre :)

      Au début, il est normal de ressentir l’envie de partage avec l’autre dans une sphère classique mais rapidement cet amour et cet éveil nous dépasse … Du moins jusqu’à l’équilibre. Cet amour existe et le lien puissant sans qu’il faille forcément vivre ensemble.

      Sur le long terme les FJ sont censées vivre ensemble « bien sur » … Et bien justement je n’en suis pas sure et donc je préfère m’abstenir d’être affirmative. ;)

      Ensuite quand les FJ ont des ages communs et bien elles n’en demeurent pas moins humaines : qui refuserait un baiser sous la pluie surtout de l’autre ;)

      Certaines FJ entretiennent un temps des relations sentimentales – un temps est l’idée.

      En matière de FJ les lois probablement en jeu sont différentes et encore mal cernées alors il faut se montrer prudente notamment pour respecter l’expérience de chacune qui se manifeste différemment mais est globalement commune.

      Bonne soirée.

      • Bonjour Alice,
        Vous demandez au début de votre commentaire, s’il y a des exemples de flammes jumelles vivant enswemble. Connaissez-vous ce témoignage? Je l’ai trouvé en faisant des recherhes sur les FJ

        Merci pour votre site et le partage de toutes vos recherches et connaissances

  17. Bonjour!

    C’est avec un vif intérêt que je lis depuis quelques temps les récits et commentaires sur ce site, mais jusqu’à present je n’ai rien lu qui puisse mettre en rapport le sentiment d’avoir rencontré sa FJ avec la douance.
    Or j’ai le souvenir d’avoir lu sur un autre site un avertissement sur le fait qu’avoir un haut QI pourrait fausser le jugement…
    Qu’en est-il selon vous?

    C’est la première fois que je raconte mon histoire, car elle est tellement barrée que je ne crois pas que mon entourage proche la comprendrait! Le problème est qu’elle est longue aussi, puisqu’elle dure depuis bientôt 20 ans, et je m’en excuse d’avance ;-)

    Pour essayer de résumer, j’ai rencontré en 1998 un homme alors que j’étais en vacances chez un ami en Corse.
    J’avais seulement 22 ans, lui 38. Il était déjà bien établi, ultra diplômé, successfull, tres à l’aise matériellement, bref le gendre idéal!
    Déjà à l’époque j’étais incapable d’expliquer mon ressenti: rien à voir avec un coup de foudre, pas de désir physique (il etait pas mal mais n’a pas suscité d’envie charnelle chez moi).
    Pas d’idéalisation, ni de projection. Seulement une sensation de bien-être, dè completude, d’etre en sécurité egalement. En fait une évidence… Mais sans aucune justification! Et aussi l’impression d’être en état de grâce… Bref, il s’avère que lui de son côté avait l’air d’être saisi par la foudre, totalement amoureux. Il avait l’air d’avoir vu la Vierge!

    On passe deux semaines comme cela, entourés d’amis, à se voir jour et nuit… Mais rien de se passe! Il n’a rien tenté, ni de m’embrasser, ni même de dévoiler ses sentiments, alors qu’il me couvait comme si j’étais ce qui lui était arrivé dè mieux. Moi je ne me sentais pas amoureuse ni attirée, mais dans le même temps je ne pouvais pas imaginer que nous ne finirions pas ensemble tellement nous étions connectés…

    Bon, on rentre à Paris, et là bien sûr il me contacte et me propose de nous voir.
    Premier rencard donc et sans la protection du groupe de copains. Il passe me prendre, me dit qu’il a quelque chose pour moi, et sort un cartons rempli de livres de son coffre!
    Je lui avais parlé de ma passion pour la lecture, étant bibliovore depuis l’âge de quatre ans. Et lui avait été à la FNAC (Amazon n’existait pas ;-) et sélectionné une trentaine de bouquins qui l’avaient le plus marqué!
    Je précise que je suis née dans un milieu plutôt aisé, tres gâtée, et ce geste tellement personnel m’a touché plus que n’importe quel autre cadeau!
    La journée se passe, et plus elle avançait, plus je le sentais mal à l’aise. En me ramenant chez moi il me déclare sa flamme (j’ai tout oublié ensuite, aucun souvenir de cette conversation), et moi je lui répond que je suis trop jeune, que sa situation ne colle pas avec la mienne (il venait de monter une tres grosse boîte, et moi j’étais étudiante), bref je le repousse. Je n’ai jamais plus eu de ses nouvelles, et dans l’année qui suit je me retrouve à faire une dépression sans que j’arrive à en déceler les causes.

    Puis les années passent, moi j’ai continué à avoir des histoires plus ou moins longues (mais pas épanouissantes), jusqu’à ce que je tombe enceinte accidentellement il y a 10 ans de celui qui est aujourd’hui mon mari et le père de mes trois enfants.
    Je dois dire honnêtement que toutes mes histoires capotaient, soit parce que j’étais attiree par des types toxiques, soit parce que j’avais le chic de tout faire foirer. Je crois que j’aimais mal, ou que j’étais incapable d’aimer…. Idem avec mon mari.

    Petit détail qui a son importance dans l’histoire: ma mère est une manipulatrice, pervers narcissique. Mes relations avec elle ont depuis toujours été cahotiques, et conflictuelles, et donc mon rapport à l’amour aussi.
    De plus j’ai toujours été tres maigre, malgré une alimentation tout à fait normale, et avec un physique tres androgyne, donc je ne me plaisais pas vraiment.
    Un vrai petit crapaud ;-)
    Si on rajoute à cela une perception différente du monde qui m’entoure, des bizarreries dont je suis capable, les phase d’autisme, un échec scolaire cuisant, bref j’étais un peu à deux doigts de la schizophrénie!

    Bon, là dessus il y a trois ans l’école de mon fils aîné m’avertit de certains troubles décelés chez lui, et nous voilà partis pour la ronde des bilans, psychomoteur, orthophoniste, psychologique… Et là coïncidence incroyable, le jour du test de QI prévu pour lui, mon fils a 40 dè fièvre.
    La psy me propose alors de me faire faire le test, version adulte, car elle me dit avoir une idée du problème que je rencontre avec lui. Et là le verdict tombe: QI supérieur à 140, moi qui me suis toujours considérée comme une quiche tant je suis à côté de la plaque au quotidien! Le hic c’est que visiblement j’ai egalement un TDA-H (trouble du déficit de l’attention, ce qui explique 99% de mes bourdes…;-)
    Gros choc émotionnel, à digérer, puis arrive le fameux: « so what? »
    À quoi ça sert d’être aussi brainée si mon quotidien c’est être mere au foyer, faire du pain, des yahourts et de la couture?

    Mon mari me pousse alors à voir régulièrement cette psychologue, si ce n’est pour moi au moins pour mon fils (dont la douance a egalement été mise en lumière par un test de QI réalisé quelques semaines après moi).
    Nous nous voyons donc pendant un an, et je dois avouer qu’elle m’a fait un bien fou.
    D’abord parce qu’elle m’a permis de mieux me connaître, de banaliser mes réactions et de me déculpabiliser par rapport au sentiment d’être differente. En gros, je ne me sentais plus schizo ou folle, juste câblée différemment.
    Ensuite parce que j’ai compris avec elle que ma mère pour en arriver à ce qu’elle est avait été une enfant en souffrance. On ne naît pas PNM, on le devient.
    Du coup je ne lui en voulait plus, mais je ressentais malgré tout une colère sourde, tout en étant incapable de la justifier.

    Je faisais un travail sur moi colossal, épuisant, mais qui a donné lieu à une renaissance, ou plutôt une naissance, enfin! Malheureusement côté coeur et sentiments tout etait bloqué encore et ça je ne comprenais pas que cela ne suive pas!
    Mes sujets de lectures varient mais j’évite le thème développement personnel et je dis ça sans jugement mais je pense en ce qui me concerne que les solutions sont à trouver au fond de nous et non dans des préceptes tout formatés…
    Et allez savoir pourquoi, je commence à chercher dans la cave de mes parents ce fameux carton de livres que j’avais rangé là il y a des années suite à un déménagement encore étudiante, et je n’avais jamais été le récupérer…
    Impossible de trouver le carton, et comme je me souvenais de la plupart des titres, je les commande sur Amazon, afin de les relire.

    Un mois plus tard arrive la fin de l’année scolaire, et la psy me propose d’en rester là pour l’instant, me dit que nous avons fait le tour, que j’ai maintenant toutes les cartes en mains… Et me fait tout de même remarquer, en souriant, qu’en un an je ne lui ai jamais parlé de mon mari! Soit qu’il n’est pas un problème dans ma vie, soit qu’il n’en fait pas partie…
    Là elle me bluffe car je ne m’en étais pas rendue compte, mais decide quand même d’arrêter nos séances pour un temps.

    C’est là que l’impensable se produit: quelques heures après avoir quitté son cabinet, je reçois un mail d’un site, Trombi.com, sur lequel j’avais en effet créé un profil il y a des annees et sur lequel je n’étais plus jamais retournée, me disant que « XxX » avait visité mon profil.
    Hyper étonnée, je vais à mon tour sur le sien, et prenant mon courage à deux mains, lui écris un petit message, pensant qu’il ne se souviendrait pas de moi, et qu’il etait arrivé là par hazard, par des amis communs, bref j’étais franchement surprise.
    Il me répond dans la foulée, nous échangeons quelques mails, et il me propose dè nous voir pour un café. C’est là que j’ai paniqué, je lui ai dit que je partais en vacances pour deux mois, et qu’il nous faudrait attendre la rentrée.
    Je passe un été étrange, à me demander si cela en vaut la peine. Me sentant devenue tellement inintéressante avec ma vie de desperate housewife, ma maigreur, mes rides, bref je balise!

    Il me relance début octobre et nous fixons une date.
    Arrive le jour du RDV, je m’habille comme un sac, me peinturlure la figure, fume deux paquets de cigarettes dans la journée, et arrive au café…

    Et là malgré les 15 années écoulées, nous nous retrouvons comme si nous ne nous étions jamais quittés!
    Etat de grâce encore une fois de plus, mais avec cette fois-ci la sensation d’être parcourue d’électricité…
    Je ne sais pas ce qui m’a pris, je lui ai tout raconté de ma vie, sans fard, sans complaisance… Sa douceur et sa tendresse m’ont émue et je n’arrêtais pas de me confier, c’était comme si j’étais en face de mon meilleur ami.
    C’est là qu’il m’a avoué ne jamais m’avoir oublié, qu’aucune femme ne l’avait jamais regardé comme je l’avais fait cet été là, et qu’il n’avait jamais regardé une autre femme comme il m’avait regardé. Que mon souvenir le hante et qu’il pensait à moi tous les jours depuis.
    Truc étrange, il me dit que je suis cérébralement « masculine ». Étant physiquement déjà pas tres féminine, j’ai été tres vexée sur le coup mais n’en ai rien montré. J’ai juste répliqué que cela devait sûrement plaire à sa part féminine et il a acquiesé tres sérieusement.
    Il est marié (avec une fille de mon âge)…Je lui ai demandé s’il aimait sa femme, il m’a dit que oui. Il a trois enfants, dont deux souffrent de handicap.
    Donc là j’ai vraiment eu l’impression de vivre un conte de fées!! Je suis rentrée chez moi, complètement conquise, après qu’il m’ait offert un livre (le Compagnon Secret, que je recommande car tellement en lien avec les FJ…) et persuadée que j’avais enfin retrouvé l’homme de ma vie!
    C’est dans le même temps que j’ai recommencé à retrouver la foi. J’ai eu le sentiment quand nous étions ensemble dè sentir Dieu en lui, en moi. Tres étrange et flippant!

    Nous reprenons RDV pur nous revoir quelques jours après, et échangeons des mails sympas et complices dans l’intervalle, et arrive le fameux deuxième rdv, et là… La catastrophe!
    Déjà je le remercie pour cette lecture, et il me dit qu’il ne faut pas y voir un sens. Nous discutons, et je m’aperçois que j’ai donné à mes deux aînés ses prénoms, que lui a donné mon second prénom à sa fille, que nous avons tous deux un siamois, les mêmes gouts pour la SF, pour le ski, pour l’escrime, que nous vivons à quelques km l’un de l’autres en banlieue, bref que nous avions des chemins de vie parallèles… Mais plus nous nous trouvions de points communs, plus il avait l’air agacé…

    Le dîner se passe plutôt mal, et une fois dans sa voiture, je me sens de plus en plus mal… Et lui annonce que je ne veux plus le voir, que je n’ai jamais trompé mon mari et que je n’y tiens pas. Que je ne vois pas l’intérêt de le retrouver pour le perdre à nouveau, que j’avais l’impression qu’on m’avait ouvert la porte en me disant: « regarde ce que tu as perdu », et qu’on me la claquait immédiatement après sur le nez.
    Mais j’ai dit tout cela comme si les mots sortaient tout seuls de ma bouche alors que tout mon coeur hurlait le contraire.
    Il est resté interdit, désolé, et j’ai la certitude qu’il l’était mais malgré cela il n’a pas trouvé les mots pour me retenir et je suis partie.

    Quelques jours apres, je lui ai envoyé un long mail, dans lequel je m’interrogeais sur le sens de ces retrouvailles. Si le but n’était pas dè vivre notre histoire enfin, alors peut-être devions nous travailler sur nos peurs, puisque c’est la seule raison que j’avais trouvé pour expliquer l’acte manqué d’Il y a 15 ans… Qu’il s’agit d’une chance pour nous de realiser un travail personnel en vue d’évoluer. Il me répond qu’il est d’accord avec pratiquement tout ce que je lui écris, et qu’il a besoin de plus de temps pour me répondre aussi longuement. Et me voilà à attendre, attendre… Deux mois, sans nouvelles. Je finis par me dire que j’ai été naive, une fois de plus. Et decide de tourner la page.

    Jusqu’au soir dè Noël où je reçois peu apres minuit un « je pense à toi » qui bien sûr me fait replonger.
    Des mois s’écoulent encore, pas de nouvelles, et puis un soir je vais sur un coup de tête sur le fameux site Trombi pour relire nos échanges, et alors qu’il était hors-ligne il se connecte à son tour. Voyant cela j’ai immediatement lâché le clavier comme s’il était endiablé, et je reçois quelques minutes apres un mail délirant dans lequel il me dit ressentir ce que je ressens même lorsque nous ne nous écrivons pas. Que nous sommes « connectés ».
    Là je commence à douter de la santé psychologique de cet homme, me dis que je suis encore tombée sur quelqu’un dè déséquilibré, maîs tout cela ne collant pas avec le fait qu’il soit numéro 3 d’une société tres connue cotée au CAC 40… Le plus rationnel des deux c’est moi sur ce coup!
    Cette histoire me laisse à plat, je maigris de plus en plus, n’ai plus figure humaine, et tout cela sans comprendre ce qui me rattache tant à ce type, avec qui rien n’est possible…

    On decide de se revoir, on se revoit, et même s’il etait tres aimable, voire dans la séduction, toujours rien, à part des livres, et sur des thèmes de plus en plus éloquents… Pas de baiser, et surtout un regard si intense qu’il devient de plus en plus difficile à soutenir. Je repars frustrée encore une fois.

    Cette même annee, je me suis remise au tennis, et il se trouve que mon prof se dit magnétiseur, et me sort des trucs bizarres du genre: « je sens quelqu’un d’autre en toi, vous êtes deux ». Ou encore que j’ai une très forte force magnétique, mais sombre. Que ma personnalité ne s’est pas encore manifestée…
    Et tout cela me faisait rire, d’autant plus que je ne suis pas portée sur les sciences occultes, donc je l’ai pris pour un charlatan et lui ai demandé de se concentrer sur mon revers au lieu de m’analyser!
    Il me lâche qu’il me dit ça parce qu’il ressent une forme d’éveil chez moi, maîs que je suis bloquée parce que je n’arrive pas à « accepter et pardonner ».
    Sur le coup je ne comprend pas, mais je commence à trouver que cela fait beaucoup en un an….

    Et sans compter les coïncidences troublantes et régulières qui opèrent dans ma vie depuis quelques mois.
    En traînant sur internet, je découvre le terme « synchronicité », et je découvre aussi la notion d’éveil.

    Je discute avec mon prof/rebouteux de l’éveil, lui demande qu’elle méthode utiliser pour y parvenir, et là stupeur, il me répond que le seul moyen d’y accéder est de passer par une très grande souffrance, de toucher le fond en quelque sorte, afin de lâcher prise ensuite.
    Je trouve ça super glauque, et comme à l’époque je tenais ma mère pour responsable de tous mes maux, que je me suis suffisamment rendue malade par sa faute dans ma jeunesse, que je ne vois pas quel mal elle pourrait me faire dè plus, j’en conclue que ces choses ne sont vraiment pas ma came, qu’il s’agit d’un délire esoterique un peu dangereux, et je lâche l’affaire!

    Lui de son côté continue de m’écrire episodiquement, et moi je fais des rêves dans lesquels nous sommes tous les deux, mais certains se déroulent dans un passé lointain comme en témoignent les costumes que nous portons.
    Je deviens dè plus en plus obsédée par lui, mais cela sans que le désir ne se manifeste. A la fois j’attends ses messages, et je voudrai qu’ils cessent afin de tourner la page. Il semble incapable d’être avec moi, et incapable de couper les ponts…
    Forcément mes relations avec mon marî deviennent de plus en plus tendues, je le compare sans arrêt intérieurement à l’Autre, inconsciemment, je lui en veux aussi, d’être ce qu’il est, ou plutôt dè ne pas être cet Autre.
    Et nous en arrivons au bord de la séparation. Je revois « xxx », lui parle de ma situation, et il ne réagit pas, ne pose même pas de question, comme si cela ne le concernait pas. D’ailleurs il ne m’a en deux ans jamais interogée sur mon mari, je ne crois même pas qu’il connaisse son prénom…
    Là la coupe est pleine, je rentre dans un etat de détresse pas possible chez moi et je sens alors la dépression me guetter… J’en parle finalement à ma meilleure amie, qui me rebooste et me conseille de tourner la page avant de me rendre totalement malade…

    Quand enfin deux semaines apres je decide de l’oublier et de ne plus rien attendre de lui, quelques minutes apres il m’écrit et il me propose un RDV que j’accepte en me disant que cette fois ci puisque je n’attends plus rien de lui, je vais prendre le bouquin qu’il m’aura apporté (une tradition), et nous nous quitterons bons amis, puisque visiblement lui ne veut rien de plus…
    Et là, étrange, il se présente sans son alliance, me dit qu’il est à l’hôtel suite à une rupture avec sa femme, bref, tout ce que j’avais attendu pendant un an! Que rien ne va dans son job, qu’il fait une dépression, qu’il a pris 10 kg pendant l’année et qu’il ne pouvait arriver au bureau sans avoir envie de vomir… Moi cela faisait un an que j’avais perdu l’appétit et que je maigrissais à vue d’œil.

    La soirée se passe super bien, il est très démonstratif, et alors que je ne l’attendais vraiment plus: il m’embrasse!
    Et… Rien. Pas de papillons. Pas d’émotions. Baiser froid, distant, mécanique.
    Je rentre chez moi en me disant que la gêne doit y être pour beaucoup et attends de nouveau un message. Car dans ma tête, on etait enfin apres 16 ans d’attente, ensemble! et il me paraissait tout à fait logique que du jour au lendemain nous ne nous quitterions plus…

    Sauf que bien entendu rien n’est venu, enfin si, 10 jours après: un mail contrit m’expliquant qu’il souhaitait essayer de reconstruire sa famille, qu’il était désole, mais qu’il valait mieux que nous arrêtions de nous voir.
    Et contre toute attente, ce fut extrêmement violent mais en même temps je me suis sentie tres soulagée, car enfin il se décidait et mettait fin à mon attente.
    Ma psy m’avait dit un jour que la plus belle preuve d’amour que l’on puisse offrir à quelqu’un qu’on aime, est de le laisser partir. Sur le coup j’avais trouvé cela complètement dingue, car quand on aime quelqu’un justement on fait tout pour le retenir, non?
    Et bien là je comprenais enfin le sens de cette phrase! Pour la première fois je n’étais plus dans la possessivité, mais plutôt dans une forme d’amour respectueuse, inconditionnel, et dans l’acceptation de la situation, plutôt que dans la lutte.
    Je ne lui en voulais même pas, au contraire je me suis surprise à lui souhaiter sincèrement de parvenir à reconstruire sa famille, parce que ses enfants en ont besoin.

    Et je suis partie en vacances, pour l’été. J’ai repris 8 kg, retrouvé le sourire et l’appétit. Mes relations avec mon mari sont réparties de plus belles, avec enfin beaucoup d’amour pour lui.
    Lâcher prise et accepter de ne pas vivre dans la densité ce lien avec l’Autre m’a ouvert à l’amour.

    Mes relations aux autres sont devenues plus fluides. Ne plus donner prise aux sournoiseries de ma mère l’a forcé à me lâcher la grappe puisque du coup pour elle ce n’était plus réjouissant. En fait, le fait de tourner le dos aux émotions et sensations négatives a contribué à me faire ressentir par ailleurs des émotions positives.
    Je n’ai pas changé de vie, j’ai juste changé le regard que je porte sur la vie.
    Auparavant associable car constamment sur la défensive, je devenais aimante et attirais les autres à moi sans que j’ai à faire quoi que ce soit.

    Je cherchais l’amour en lui, son amour pour moi… En fait il me fallait le trouver en moi, et cela n’a pu passer que par un grand renoncement. S’aimer, se respecter pour alors être aimé et se faire respecter des autres, voilà ce que cela m’a appris.

    C’est encore là, en faisant des recherches sur la synchronicité, que je suis tombée sur le concept des FJ.
    D’abord, j’avoue, j’ai cru qu’il s’agissait d’un truc new-age, esoterique, un truc d’illuminés… Maintenant c’est moi qui me sens illuminée ;-)
    Mais force est de constater que notre histoire colle étrangement avec ce concept, et je ne sais plus qui est le Runner, qui est le Chaser, tant il m’a semé des petits cailloux sur mon chemin, par les lectures qu’il m’a offertes, toutes pleines de signes et de sens.
    Parce que c’est le premier à avoir évoqué un lien télépathique entre nous.
    Parce que le seul film qu’il m’ait donné à voir, Nocturne Indien, raconte l’histoire d’un type qui dans sa quête pour retrouver son ami, se trouve lui-même.
    Parce qu’à la fin d’un livre donné le jour de nos retrouvailles il etait écrit de sa main: amour inconditionnel.
    Parce que nous ne nous sommes plus regardés dans les yeux que trois fois en un an, et à chaque fois que ses yeux ont croisé les miens il n’a pu finir sa phrase.
    Parce que lors de nos retrouvailles il m’a dit avoir enfin l’impression d’avoir enfin retrouvé une part de lui-même.
    Parce qu’il est impossible pour des gens comme lui et moi, si rationnels, de comprendre comment ce lien peut perdurer malgré toutes nos maladresses et nos incompréhension.
    Parce que comment deux personnes qui s’aiment tant et s’attendent depuis si longtemps ne peuvent s’unir dans la vie?
    Et, par dessus tout, parce que nous avançons si vite, et si bien loin l’un de l’autre.

    Du coup j’ai aujourd’hui le sentiment que lui sait déjà tout cela depuis bien longtemps, qu’il m’a ouvert la voie, qu’il m’a guidé…
    Et pourtant lui aussi doit avancer et là je ne sais plus si je dois l’y aider, ou si mon parcours y suffit?
    Desormais ous nous envoyons episodiquement un message, comme pour dire: je ne peux pas être avec toi, mais je pense à toi et je suis là », et cela suffit à me réchauffer.

    Enfin, et c’était le but de ce message: notre douance à tous les deux (il l’est aussi) peut elle nous faire croire que nous sommes deux flammes jumelles, alors que nous ne serions en réalité que deux anciens enfants précoces et meurtris, qui se reconnaissent mutuellement comme tels et qui par leur intuition tres développée et un penchant tres prononcé pour les romans, s’imaginent vivre une histoire totalement hors du temps et de l’espace??

    Merci pour votre lecture, à défaut d’une réponse… Et bon cheminement à tous, car la vérité n’est pas au bout du chemin, c’est le chemin!

    • Bonsoir, Bonjour Prunus.

      Sache en premier lieu que ton commentaire m’a beaucoup remué. Beaucoup d’intensité, n’est-ce pas ?

      Enfin, je ne voudrais pas que ma toute petite réponse puisse te paraître comme étant un manque de respect face à ce témoignage que tu nous offres (d’ailleurs je t’en remercie vivement), mais, avec la question que tu poses, une seule chose me vient en tête : nous nous en posons beaucoup des questions, et des questions qui semblent bien futiles au final et qui ne nourrissent que notre intellect.

      Que cet homme soit ta flamme ou non, est-ce que cela changerait quoique ce soit à ce que tu ressens en toi en lien avec lui ? Qu’est-ce que la réponse t’apporterait ? Qu’est-ce qu’elle pourrait changer, concrètement ?

      Et surtout, si toi ou nous répondions « non, il n’est pas ce que tu crois », comment tu le ressentirais, au fond de toi…? Et si nous répondions « oui, il l’est », est-ce que nous nous en contenterions ou est-ce que les doutes et les tiraillements continueraient ?

      Beaucoup de bruits en nous face à cette situation qui nous désarme totalement. Beaucoup de recherches dans des voies déjà toutes tracées par l’expérience des autres. Beaucoup d’égarements sans savoir où donner de la tête, que croire, jusqu’à quel stade pouvons-nous y placer nos espoirs… Alors que les choses pourraient être si simples en étant simplement ce que nous sommes, en acceptant les choses telles qu’elles sont ou telles qu’elles y paraissent, en acceptant nos zones d’ombre et notre Lumière.

      Où places-tu le rôle de ton intellect dans toute cette histoire ? A-t-il seulement eu à un seul moment son mot à dire, non pas dans ton questionnement, mais dans ton ressenti au niveau le plus pur et le plus grand ?

      Quoiqu’il en soit, merci à toi.

      • Bonsoir tous.

        Je tenais juste à assouplir mon commentaire par appréhension d’une mauvaise interprétation. En rebondissant sur tes propos Alice, je ne tenais pas à enfoncer le mental et son questionnement pour le mettre au placard de manière globale, comprenant son utilité pour notre avancement, notre développement, notre remise en question et ainsi notre « placement » dans ce système de par l’analyse qu’il nous permet. Clairement inévitable bien que parfois assommant (c’est fatigant certaines fois *rire*).

        Par contre, il me semble important de comprendre (ou pas d’ailleurs, ça dépend de chacun) qu’il est bon (voir nécessaire pour notre survie mentale, justement *rire*) de le mettre parfois de côté surtout lorsque cela concerne notre lien avec l’autre, l’intellect étant juste incapable de nous aider à trouver cette réponse là précisément (sommes-nous en liant au-delà de l’humain ou est-ce une romance déformée par notre mental ?). De part l’enchainement de raisonnement que j’ai cité, nos fuites « mentales » et cet appel à quelque chose qui ne se réfléchit pas, parce que nous laissant sur un schéma que nous n’avions encore jamais pu observer auparavant.

        Je salue en tout cas ton travail Alice et ton investigation, je n’en aurais pas été capable. Je ne suis sans doute pas la seule que cette recherche laisse stupéfaite (avec le sourire, pas la grimace, hein !) de part tout ce qui en ressort et qui en sortira encore.

        Merci \(^o^)b

        Concernant cette question de poids, je serais incapable d’apporter quoique ce soit, étant donné que… je n’en sais rien. Beaucoup de choses d’autres que cette rencontre entrant en ligne de compte. Rien de bien significatif non plus, si ce n’est le changement alimentaire très peu protéiné. Mais peut-être ne suis-je pas non plus dans cette configuration.

        Bonne nuit/soirée/journée à toutes.

    • Bonjour Prunus,

      quel récit !
      Il est vrai que j’ai pu reconnaître au travers de cette expérience beaucoup de caractéristiques des FJ alors il n’est sans doute pas étonnant que tu sois arrivée jusqu’ici finalement.

      Tu poses des questions très interressantes sur lesquelles j’espère que certains seront rebondir avec leur vécu et leur ressenti – les FJ ont souvent tendance à certains stades à combattre leur égo et à faire la chasse à ce que certains nomment Buddhi (l’intellect) mais je considère que tu ne t’es pas trompée d’endroit. Ce site est un lieu où nous nous interrogeons sur ce phénomène et nous enrichissons de l’expérience d’autrui, du savoir pour mieux utiliser nos capacités de réflexions et à terme en tirer la sagesse pour notre propre voie. La compréhension est ce qui précède l’acceptation et l’ouverture mais tant qu’il nous reste des questions auxquelles nous avons nécessité de répondre il est important d’y parvenir car sans compréhension juste et en conscience alors ces zones d’ombre empêche d’avancer.

      Sur la question de la douance. Je me souviens que quand j’ai créé mon premier site sur les FJ j’avais commencé une correpondance avec un garçon FJ et nous avions des débats notamment au sujet du phénomène de douance dans lesquels il m’expliquait que les gens surdoués avaient des perceptions différentes des autres et que cela pouvait en partie expliquer cette vision de l’univers un peu particulière et leur sensibilité « spéciale » qui leur permettait de décrypter plus facilement les signes, d’établir des correspondances, d’avoir plus facilement accès à une compréhension de l’inconscient collectif et du coup de percevoir ce phénomène de reconnaissance avec un « oeil » plus aiguisé que les autres et enfin de posséder ce fameux « cablage différent ». J’avoue qu’à l’époque je commençais simplement à essayer de digérer l’idée des FJ (moi aussi je prenais cela pour un concept d’illuminés !) et le fait que tous les sites débordaient de descriptions très mielleuses loin de ma réalité ou d’individus spiritualistes là où dans les débuts cette expérience m’avait plongé moi plutôt le nez dans les livres de science que je dévorais. C’est en tout cas le premier a m’avoir expliqué que cela pouvait être lié puisqu’il disait avoir lui-même un QI dépassant les 140 – suite à cela j’ai découvert que c’était également mon cas mais je me suis demandée si cela avait toujours été, ce qui pouvait expliquer certains comportements autistes et un imaginaire trop débordant ;) ou si ce n’était pas plutôt l’inverse… que cette douance fut postérieure à la rencontre. Personnellement je l’ignore encore à ce jour.

      Nous avions au final fini par ne plus être d’accords sur rien, en bon spiritualiste il pensait que tout était créé par notre esprit et en bonne physicaliste que j’étais à l’époque par la force des choses j’arrivais à traduire toutes les expériences humaines avec ce nouveau language et même à comprendre Dieu au travers des lois ;) Les choses ont changé désormais à vitesse grand V, toute l’idée du lacher prise. En tout cas nous n’étions pas d’accord sur le fond. Avec le temps et l’enrichissement de mes connaissances je me suis aperçue qu’il avait quand même raison sur quelques points même si nous n’utilisions pas le même langage pour les traduire ;)

      Il faudrait estimer la proportion de surdoués chez les FJ et surtout pouvoir savoir si ces résultats sont postérieurs ou antérieurs à la rencontre. Quand on devient une « illuminée » on établit des connexions jusque là inexistantes notamment parce que cela produit dans le corps outre la naissance de nouvelles connexions cérébrales, des processus de mutations dus à une modification des rayonnements internes – la radioactivité n’est pas toujours aussi néfaste qu’on l’imagine ;)

      Très troublante cette histoire de poids en tout cas. Sans être en dépression au contraire j’ai du perdre environ 15 kg sur mon poids initial et mon corps a été totalement transformé – j’ai perdu une grande partie de mes attributs féminins après la rencontre la plus déterminante me concernant. J’ai toujours imaginé que cela venait de mon alimentation (très sucrée et grasse pourtant mais faible en protéines donc forcément jouant sur une mutation de mon ADN) – Est-ce qu’il va avoir pris 15kg pour nos prochaines retrouvailles là du coup je me pose la question ?!

      D’autres FJ ont elles observées une perte de poids significative quelqu’en soit le motif ? Là ça m’interresse ! Si Einstein était encore de ce monde il dirait : E= mc2 ;)

      Quand à cet aspect amoureux et bien j’espère que cela prêtera à débat. Il est vrai que nous sommes en droit de nous poser initialement cette question :  » n’est-ce pas une invention pour rendre une séparation plus acceptable ?  » – le cerveau humain est capable de telle réalisation parfois que cela pourrait ne pas être exclu. Cependant factuellement on peut se demander pourquoi cela n’a pas été le cas pour d’autres séparations avec des gens auxquels nous aurions du être plus attachés ? Visiblement ce n’est pas une réaction systématique – Comment expliquer que nous ressentons physiquement des flots dénergie, une telle spiritualité, un tel lien à l’univers, une telle quête de nous qui sort du cadre de la relation amoureuse – tu l’as dit : le baiser n’a pas été magique ;) et … ces synchronicités tellement importantes qu’on a l’impression d’être entrée dans le coeur de la matrice et de communiquer avec elle ? Serait-ce une capacité de l’esprit et du cerveau humain finalement développé à la suite d’une expérience physique traduite poétiquement ? Est-ce effectivement un réveil de cette douance ?

      Jung pensait que les synchronicités étaient la résultante d’une lecture de l’inconscient collectif et si il existe c’est un fait que certaines personnes douées de connexions un peu différentes peuvent être plus facilement en lien avec lui et que si l’information est portée par des particules de lumière et bien les FJ en échange potentiellement plus que la moyenne avec leur environnement (l’âme rayonne aussi fou que cela puisse paraitre c’est de la physique !) – les FJ sont donc mises à jour plus souvent et sufisamment pour comprendre plus facilement la vérité, le lien avec l’information globale de l’univers (sans oublier que la vérité est impermanente et change à chaque seconde) – en somme elles sont comme pieds nus sur le chemin de la vérité et ressentent litterallement la terre sous leurs pieds ( pour rependre ta comparaison ).

      Merci en tout cas pour ton témoignage et ces perspectives que cela ouvre à notre esprit.

      Nous pensons à nourrir chaque jour notre corps qui nous sert de véhicule, notre âme de l’amour de l’autre mais il ne faut pas négliger notre esprit qui sans sombrer dans l’égo nous aide à appréhender la réalité et l’illusion, à comprendre, à faire le lien entre le monde physique et l’âme, entre l’expérience et le savoir, à imaginer, à inférer… Et lui il se nourrit de réflexions et de questions ne l’oublions pas ;)

      Bonne soirée.

      • Je viens de lire cet échange un peu trop en diagonale, j’y reviendrai parce que ça nécessite de creuser mais je peux néanmoins Alice répondre d’öres et déjà à ta question « de poids » (est ce donc si important ?) qui elle aussi m’a interpellée.
        Sauf que je ne sais pas si tu pourras relier mon cas à ta question.

        J’ai longtemps eu un rapport au corps très particulier. J’ai vécu dans ma vie une perte significative de poids de 25 kg, sans que je puisse vraiment l’expliquer. (en fait j’en ai vécu 2 autres, mais pour la première j’étais juste anorexique et la dernière j’ai « fait attention »).
        Voilà, poids yoyo donc, sachant que je reste mince (mais pas squelettique) ce qui énerve facilement mon entourage compte tenu de ma dépendance au chocolat….

        Je précise que lui a pris le poids que j’ai perdu, sans que ce soit réellement explicable non plus. Nous avons tous les deux une alimentation principalement végétarienne, mais je suis de plus fortement attirée par le sucre, alors que lui éprouve une répugnance pour le sucre.

        Je ne sais pas ce que tu vas pouvoir faire de ça…

      • Bonjour Marine,

        il y a des aspects physiologiques qui parfois sont interressants à prendre en considérations.

        Je ne suis pas forcément une farouche spiritualiste ;) ( j’ai tendance à imaginer vraiment que notre cerveau est le moteur de la voiture dans laquelle nous nous trouvons mais que ce n’est pas le moteur qui créé la route et tous les moteurs ne sont pas reliés les uns aux autres – Pourtant le moteur est le siège de l’égo { une voiture peut etre perçue simplement selon la capacité de son moteur } et sa capacité est importante ainsi que son entretien / par contre l’énergie produite par le véhicule agit sur l’environnement et par extension l’univers ;) donc les aspects physiologiques peuvent avoir selon moi un effet sur cette énergie et un sens à mon niveau. ) En somme je crois plus au pouvoir de l’amour que de l’esprit ;)

        Symboliquement les bouddhas pratiquent l’ascèse qui est la privation aussi de nourriture – Bouddha dans certaines de ces périodes était très maigre. Et comme je l’avais expliqué il y a un acide aminé qui permet la fluorescence ( on absorbe un photon de lumière et on en réémet un immédiatement parfois de même longueur d’onde ) en lien avec les sécrétions de la glande pinéale qui est vue dans certaines traditions comme le siège du 3ème oeil – cela lui permettrait d’emettre un rayonnement. C’est aussi le siège de l’âme dans les traditions plus occidentales et l’âme ( la réalité ultime ) pourrait être cette lumière contenant de la mémoire holographique, de l’information qui transmigre. Il est vrai que c’est parfois complexe à appréhender mais il n’y a rien qui ne soit pas finalement assez basique.

        L’homme a longtemps cru que la terre était le centre de l’univers et ses connaissances lui ont permis de comprendre qu’en fait elle est une particule infime de cet univers en expansion et plaise un jour que ses connaissances permettent à l’homme de retrouver sa conscience. Nous qui sommes dans une sorte de rêve éveillé quelquefois ;) Parfois je me dis que si nous avions une chose importante à faire et bien nous avons vraiment bu l’eau du Léthé, le fleuve de l’enfer qui nous fait perdre la mémoire quand nous revenons à la vie. J’espère que ce que j’ai oublié ce n’était pas que je venais ici pour dire un truc super important qui changerait la face du monde ou penser à fermer le gaz !! ;)

        En tout cas l’esprit nous donne même l’illusion d’être parfois au-dessus de la vérité ultime et c’est le risque : l’ego – cependant il faut le cultiver car il nous permet de comprendre le monde et sans cette compréhension nous nous éloignons de la vérité. Les sens sont trop trompeurs parfois et le savoir des anciens changent en permanence et « ne pas se poser de questions » est une mauvaise chose et sans poser trop également – Ma a raison ! :) – il faut comme dirait Maat être « juste de questions » – Posséder la connaissance permet de maintenir l’équilibre. Si je suis ignorante j’écrase la fourmi et si j’ai la connaissance je sais que j’ôte une vie et je l’évite – ( Si je ne suis que dans mes pensées je risque de ne pas voir la fourmi et de l’écraser quand même – cette connaissance doit donc ne pas couper le lien avec l’environnement !!… )

        Il se pourrait que certaines façon de s’alimenter ou que des épisodes d’amaigrissements produisent une énergie et un rayonnement qui favoriserait la manifestation de phénomènes physiques plus rares. Cela ne remet pas en doute l’idée des FJ mais simplement que cela favoriserait leur manifestation. En tout cas l’assimilation de cet acide aminé est favorisée par une alimentation faible en protéines animales et plutôt sucrée donc c’est amusant. En outre, on trouve cet acide aminé en abondance dans le chocolat :)

        Quand nous perdons de la masse cela se transforme en énergie c’est vraiment élémentaire. C’est ainsi qu’Adam perdant une côté donna vie à Eve (qui est l’énergie) – Il faudrait donc veiller à ce que nous ne nous retransformions pas en énergie !!

        Je me souviens d’un article sur Eckart Tolle qui expliquait qu’avant d’être le sage zen qu’il est actuellement, il avait essuyé une dépression et avait touché le fond avant d’avoir une révélation au petit matin. Mais voilà il existe l’état fondamental d’une particule et l’état excité. Quand nous passons de l’état excité à l’état fondamental ( que nous aurions à vivre comme la traduction du « toucher le fond » et pour cause ! et bien nous émettons un rayonnement de lumière et disons que si ce rayonnement se perd en nous c’est le sursaut d’espoir avant le cycle infernal, si il parvient à prendre le tunnel et se refleter nous nous reconnaissons en l’autre et si il s’intrique ou qu’elle que soit son sort par delà le tunnel une partie de nous se retrouve en lien avec un ailleurs indéfinissable et soit nous rayonnons soit nous possédons une compréhension au-delà du commun – en tout cas nous devenons un illuminé ou un sage ou un bouddha ou autre gentille dénomination ;)

        Alors voilà j’espère que ma question n’est pas dénuée d’intérêt et aucune réponse ne l’est même pour me dire que non, pas de perte de poids significative car cela aide à comprendre pour agir. Si nous ne retrouvons pas la mémoire comment agir pour l’équilibre ? Se retrouver n’était qu’un début.

        Si Bouddha, Jésus ou qui sais-je venait sur terre y aurait-il quelqu’un pour le suivre ? Ne songerait-on pas que c’est un illuminé ou un sectaire ? Ou alors on ne le suivrait que dans une communauté précise et les autres diraient qu’il est faux prophète ? Faudrait-il qu’il passe à la télévision pour se faire connaître ou sur You Tube ? Vraiment je me demande si certaines personnes et le monde sont en mesure d’accepter d’autres enseignements tant nous sommes conditionnés.

        La science est en partie responsable de la perte de sens de l’homme. En expliquant à l’homme que les orages n’était pas le fait de la colère de dieu, que l’univers était en expansion etc… l’homme a commencé à cesser de croire en Dieu et aux quêtes essentielles qui l’animait autrefois hors si la vérité est Dieu comme dirait Gandhi cette quête autrefois du paradis et autre est importante pour nous sauver et nous guider vers une meilleure conscience. La science n’avait pas pour but de tuer la spiritualité de l’homme mais de l’unifier bien au contraire. De l’aider à rétablir le lien perdu avec sa conscience originelle et à venir, de le guider sur son chemin, également de l’aider à interpréter le sens de la langue des anciens, de la langue universelle. En créant cette vision globale de l’univers, cette conscience qui aide l’homme à évoluer et se trouve toujours en éveil et proche des voies de « dieu ». Elle est aussi l’un des verbes de dieu.

        Quand tant de paroles d’anciens ont été dévoyées je songe tristement que seuls leurs auteurs si ils pouvaient revenir du passé seraient garants de cette parole et pourraient seuls réparer le mal qui s’étend en restaurant leur juste parole. Cependant, ils ne peuvent revenir. La science elle peut réparer ces erreurs car elle n’est pas la parole d’un seul homme, elle ne parle pas au travers d’une seule bouche mais par toutes les bouches, elle est l’expression d’une vérité impermanente qui se manifeste universellement. En somme, si la Science à tuer Dieu elle seule peut le réssusciter… Elle est le pont entre les hommes et / entre les hommes et Dieu… Dabord parce que quelque soit nos croyances le feu ça brule :) et parce que Dieu s’exprime aux travers de ces lois que nous traduisons ensuite à l’échelle humaine.

        Une particule émise par ma lampe de bureau, moi-même et le soleil sommes soumis aux mêmes lois. Cependant quand je regarde le soleil et que je le vois si immense il est presque de la taille des titans ou des dieux et je suis ce même soleil pour la particule de ma lampe de bureau.

        Si tenant un aimant j’empêche les bords de se rapprocher parce qu’il m’a été donné une force supérieure à l’aimant, capable de contrecarrer les lois mêmes de la nature alors si les particules ont une conscience je suis un Dieu mais je les fait souffrir car j’empêche les lois naturelles de s’éxercer et telle s’exprime ma colère. Pourtant à mon niveau les particules des aimants sont inconscientes et ne peuvent souffrir. Alors quand je me tiens sous le soleil de midi et qu’il me brule dois-je dire que c’est la faute de Dieu qui a créé la souffrance ? Ou est-ce le fait d’avoir donné au soleil le pouvoir de me bruler ? Et le soleil a-t-il conscience de ma présence sous ses rayons ? Me voient-ils ? Croit-il que je ne suis qu’une particule et que ça n’a aucune importance ? A-t-il lui aussi perdu son lien avec moi, sa base ?

        En tout cas si je connais les lois je ne me tiendrais pas sous le soleil de midi qui me fait souffrir.

        L’équilibre est un mot important et ce n’est pas Vishnu qui me contredirait ;) Si je ne cesse d’excercer ma force sur mes inférieurs devrais-je me plaindre que mes supérieurs exercent sur moi leur force ? Et si je n’utilise ma force que pour le maintien de l’équilibre alors suis-je enfin juste ?

        Le monde manifesté est un peu comme un apprentissage de ces lois à taille humaine. Ces lois nous parlent différemment car nous faisons l’apprentissage de la conscience et nous devons saisir dabord la vérité et ensuite remédier globalement pour revenir à l’équilibre. Une fois que je prends conscience de ma force sur l’aimant et que je suis soumise aux mêmes lois, que j’ai une responsabilité sur sa souffrance qui intervient quand j’utilise ma force à mauvais escient, je change.

        En devenant un homme juste je permets à Dieu d’être juste, non parce que je lui obeis mais parce que Dieu est juste par essence et que si je contredie sa nature forcément :) Alors si je laisse les aimants se rapprocher sans utiliser ma force sauf en cas d’impérieuse nécessité, si je laisse les migrants migrer vers les pays plus froids jusqu’à équilibre des températures ( ce qui n’est pas sans générer de l’agitation mais c’est naturel avant l’équilibre ) comme manifestation d’une loi élémentaire, si je n’ôte pas le voile sur la tete des femmes qui ne rayonnant plus d’énergie ne peuvent compenser la gravité des civilisations qui s’effondrent sur elles-mêmes literrallement et bien je créé de la souffrance qui est déséquilibre des forces. Si je parviens à m’extraire de l’illusion du manifesté des émotions, sentiments, croyances et autres je deviens juste. Je ne suis plus dans la passion mais dans l’équilibre. La compréhension est aussi le lien avec la connaissance libératrice.

        Enfin tout ça pour dire que la réflexion et l’aspect plus factuel du monde sont importants mais avant d’en arriver là commençons petit … Les FJ perdent elles curieusement du poids ou pas ? On va gravir les marches lentement et avec humilité hein…:)

        Bonne soirée et bon courage à toutes.

      • Bonsoir Ma, Alice, Marine…
        Et toutes les autres, et merci pour vos réponses et commentaires!
        En relisant mon post (je m’aperçois qu’il était très très long, et je m’en excuse) il semblerait que j’ai visiblement soulevé deux questions qui excitent nos neurones: celle du poids, et celle de la douance.

        Concernant la douance, pour ma part je crois en avoir toujours été atteinte… Mais puisque non détectée ni par mes parents, ni par l’éducation nationale (mon TDA/H m’ayant entraîné tout droit vers l’échec scolaire, je ne leur en veux pas de ne pas avoir creusé cette piste, seulement de m’avoir laissée me demerder avec mes troubles…;-), je me suis construite avec une image faussée de mes capacités et de mon potentiel.
        Toutefois, il m’est souvent arrivé d’avoir des « éclats de génie », des pensées magiques, des reponses instinctives aux problèmes posés par les profs au cours de ma jeunesse. Mais comme j’étais aussi capable de lâcher une bonne grosse bourde quelques minutes après… Difficile de se situer!

        En revanche ce qui est sûr, c’est que j’ai toujours eu une vision un peu différente des choses, une perception intuitive et malheureusement quasi-infaillible de la personnalité de la personne en face de moi, des connexions et associations d’idées étonnantes… Mais egalement une forme de télépathie que je peux avoir avec d’autres êtres. Bref, je sais que j’étais une enfant précoce et cela ne fait aucun doute aujourd’hui.
        Donc à la question de savoir si la douance est postérieure à l’éveil, je dirais en ce qui me concerne que non, elle était latente mais que j’ai développé toute petite ce qu’on appelle une inhibition intellectuelle.
        Du coup il me vient une nouvelle question: mon « éveil intellectuel » peut-il avoir entraîné un éveil spirituel…?

        Un autre point non négligeable qui touche une grande majorité des HP est l’existence du fameux « faux-self ».
        En effet, afin de s’adapter en masquant au mieux notre différence, surtout quand celle-ci est mal perçue par notre environnement, nous avons tendance à nous créer une fausse personnalité, beaucoup plus adaptée justement à cet environnement.
        Ce « faux-self » nous aide, nous protège, mais en même temps nous éloigne de ce que nous sommes vraiment.
        Dans mon cas, le fait de le savoir, de l’identifier, m’a permis de le supprimer totalement et de me montrer aujourd’hui telle que je suis, avec ma folie douce et mes particularités. En fait j’ai appris à m’accepter, et du coup à m’aimer, apres tout, telle que je suis. Le retour de XXX dans ma vie a suivi cette révélation de quelques semaines, après 15 ans d’absence… De quoi en effet se demander s’il n’y a pas un lien ;-) je me demande si cette forme d’éveil, de connaissance de soi, n’a pas provoqué son retour…

        Pour ce qui est de la place de l’intellect dans cette histoire de FJ, et bien je ne crois pas qu’il faille la remiser totalement aux oubliettes. Car en effet, c’est justement parce que nous aimons nous poser des questions, plus finalement que trouver des reponses, que nous sommes parvenus à cette hypothèse.
        Personnellement la route jusqu’à ce site a été sinueuse… C’est parce que j’essayais de trouver une explication à quelque chose d’irrationnel que j’en suis arrivée là!
        Bien entendu la place du ressenti, émotionnel, physique et énergétique, est primordiale. Mais cela ne fait pas tout!

        Par exemple, pour moi, je suis partie de l’idée que peut-être j’avais été conditionnee dès mon plus jeune âge par l’image de l’amour impossible. Je m’explique: mon premier 33 tours etait la BO du film Phantom of the Paradise (l’histoire de Faust). Du coup je me suis interrogée sur les couples mythiques, amours compliqués ou empêchés, avec quelques recherches internet à la clé!
        Mon cheminement (simplifié) a été le suivant: Phoenix et son Phantom, Romeo et Juliette, Eros et Thanatos, Freud, Freud et Jung, Jung et Pauli, Pauli et la synchronicité, synchronicités et FJ. Un bel exemple de la capacité des HP à créer des associations d’idées farfelues ;-)

        Donc sans intellect, comment aurais-je pu en quelques mois découvrir tant de sujets, de la psychanalyse (Freud et Jung), à la physique quantique (Pauli) pour arriver enfin sur ce site?
        En revanche, pour appréhender la physique quantique, il m’a fallu au préalable me libérer de mes anciennes conceptions de la physique classique. Seul le lâcher prise sur nos idées et vieux schémas mentaux nous permettent à un certain âge d’en intégrer de nouveaux…
        C’est pas très clair, mais en gros mon intellect me permet de découvrir et comprendre de nouveaux concepts, dont celui des FJ, mais le fait de reléguer cet intellect me permet egalement d’accepter ces concepts sans qu’aucune preuve ne vienne les approuver!
        Un point partout…;-)

        Concernant le poids, j’ai l’impression de fonctionner avec cet homme comme deux vases communiquants.
        J’ai toujours été maigre, malgré un féroce appétit, au point de rendre toutes mes copines hystériques.
        Mon IMC était en-dessous de la moyenne.
        Dans le cas de Monsieur, il était en surpoids, avec un IMC au-dessus de la moyenne.
        Dons nous étions tous deux déséquilibrés avec des poids qui ne correspondaient pas à ce qu’ils auraient dû être compte tenu de notre morphologie et de notre taille.
        Un an après nos retrouvailles, j’ai constaté que lui, avait perdu 10 kg, et moi je les avais pris!
        En réalité nos contacts étaient très limités à l’époque, et lorsque qu’il m’a demandé comment j’allais, par mail, et que je lui ai parlé de ma prise de poids, il m’a répondu amusé qu’il se demandait où étaient passés les kilos que lui avait perdus…
        Donc il est possible qu’il y ait un lien (E=mc2), mais il est aussi possible qu’avec l’éveil un rééquilibrage se passe egalement au niveau corporel, comme une forme de guérison?
        Il faudrait en effet mener l’enquête!

        Bon j’en reste là sinon ça va encore être trop long ;-)

        Bonne soirée à tous!

      • Bonjour,

        Et merci pour ces retours qui nous enrichissent toujours un peu plus!

        Lorsque je cherchais à comprendre ce qui avait pu provoquer chez moi cet éveil, et avant de découvrir le concept des FJ, j’étais tombée au hasard de mes recherches sur la théorie de la désintégration positive, de Dabrowski.
        Quelqu’un a-t-il creusé de ce côté?
        Pourrait-il y avoir un lien quelconque avec le sujet qui nous occupe sur ce site?

        Bon, c’est peut-être un pavé dans la mare, mais cette théorie est vraiment intéressante, et la rencontre de notre FJ pourrait-elle être un facteur de déclenchement de cette désintégration?

        Bien à vous,

        Prunus

    • Bonjour Prunus! Je viens juste à l’instant de tomber sur ton commentaire. Je suis bouleversée par ton parcours. Je suis tellement bouleversée que je ne peux tout t’expliquer et l’écrire maintenant. Certaines choses se passent dans ma vie, je fais donc des recherches sur la toile pour commencer, afin de valider certaines hypothèses… En fait, je suis complètement perdue et depuis que j’ai lu ton témoignage, je le suis encore plus! Merci beaucoup ;)
      Je vais juste écrire ces quelques phrases que je pense, vont t’interpeller. C’est tellement gros te tomber sur ton témoignage, là maintenant, que je pense que tu vas intervenir et j’espère me comprendre et me conseiller…
      Je me suis toujours sentie folle, à part des autres depuis l’enfance. J’ai toujours sentie une force qui essaye de me faire comprendre des choses sur le sens d’être sur cette terre. Cette force, je l’ai toujours refoulé jusqu’à maintenant. Il y a 6 mois, j’ai été diagnostiqué TDA/H, depuis je me sens plus sereine évidemment mais la recherche de l’équilibre est pour moi très difficile. Malgré le traitement et le suivi cela me semble par moment insurmontable! Depuis quelques semaines je me pose même la question si je n’ai pas aussi un haut potentiel émotionnel! Mais avant toute ces découvertes sur moi-même, il y a plus d’un an et demi, je suis tombée sur un homme mystérieux, un homme que je n’ai jamais vu, cette rencontre est virtuelle. Cet homme je le sens, est tourmenté. Il ne veut rien me dire sur lui, ni son prénom, ni son métier. Je ne sais pas du tout à quoi il ressemble! Avant de penser à une flamme jumelle, je pensais à un ange gardien. J’ai l’impression de le connaitre (c’est peut être la cas d’ailleurs). Je n’ai jamais eu de belles paroles de cet homme. Il ne m’a jamais influencé sur quoi que ce soit. Il veut me faire découvrir des choses sur moi même. Il me dit d’ailleurs qu’il me « e-soigne »du fait que pour le moment tout ce passe virtuellement. Il me dit aussi que la rencontre est impossible. Je sais qu’il est marié. les raisons qu’il ne veut pas me voir, changent. Des fois c’est car il est marié, des fois c’est parce qu’il est moche,…. On se dispute souvent, il m’abandonne, je l’abandonne. Il me blesse, je le blesse tout ça sans le vouloir. Ici nous sommes encore en rupture car je ne comprend pas ces intentions avec moi (je crois que lui même ne les comprends pas non plus) et que j’ai vidé mon sac. Je l’ai blessé, il me dit que sa proximité distante me fait souffrir. Qu’il vaut mieux pour tout le monde de rendre les armes, de prendre soin de moi, qu’on se reverra peut être dans une autre vie,… Il aime me faire souffrir. A chaque fois, ces adieux sont horribles pour moi. Il me lâche ces quelques phrases que je viens d’écrire et puis il coupe tout! Supprime ses comptes, ses adresses e-mail. Je n’ai alors plus moyen de le rattraper, de le recontacter. Je ne dois faire qu’attendre. La dernière fois, j’ai attendu 6 mois pour qu’il revienne avec une excuse bidon. Sa façon de s’exprimer est unique, jamais je n’ai vu ça mais ce n’est pas ça qui me fait aimer plus cet homme et ce n’est pas ça qui me fait me rendre compte qu’il y a quelque chose. C’est le moment de rupture et la façon qu’il le fait qui rend mon amour encore plus fort et qui me rend encore plus proche de lui. C’est vraiment paradoxal!!! On me dit que c’est le fait qu’il est mystérieux que je suis attirée par lui. C’est possible, c’est pour ça que je me questionne beaucoup afin d’être le plus raisonnable possible. Dans mon entourage, personne ne comprend son attitude, son comportement. Mon entourage dit que c’est un vrai casse tête, que c’est étrange. Mon entourage veut savoir la suite des épisodes tellement c’est intriguant et intéressant. Je n’arrive pas à me structurer dans mes pensées et à bien expliquer tout ça! Je ne sais pas tout expliquer tellement que c’est long. Un truc qui c’est passé une fois, pendant une nuit, vers 2h du matin, je me suis réveillée en sur saut en pensant à lui très fort, comme si il m’avait appelé. Au matin, j’ai vu qu’il m’avait envoyé un mail à l’heure exact de mon réveille de cette nuit là. C’est maintenant que je pense à ça. Bon, mes quelques phrases sont devenues un roman. Je sais que tu peux comprendre se dérapage ;)
      J’espère que tu verras mon commentaire.
      Pour les autres personnes qui lisent mon commentaire, veuillez m’excuser de ce mélange d’idées. Je me trompe peut être et tout ce que je viens d’écrire n’a peut être rien à voir avec la flamme jumelle. Je suis en pleine recherche ;) merci de votre compréhension.

  18. moi mon histoire, on travaille ensemble, au début il était comme tout le monde un jour, on a fait une sortie de boulot et ce soir la on étais dehors et une énergie ma attirer, on a fait des photos et le lundi notre collègue nous as donner les photos et la surprise il y avait une photo de nous deux et la touts le monde a dit mais vous vous ressembler a 100 pour cent bref j’étais en plein divorce, j’ai une collègue très croyante et j’étais pas bien elle me dit viens on va prier ensemble, et le temps de la prière personne nous a déranger, fini de prier la premier personne qui est rentrer dans le local c lui il ma regard et je pleurer il ma dit non arrêt bref quelle que jour après on a fait une fête et la tout c fait ,je peux expliquer je suis amoureuse j’ai pris du recule j’ai demander a ma collègue ce qu’elle en pense bref,j’,ai pris mon courage je lui ai dit 4 mois de bonheur j’ai jamais su que je pouvais aimer comme ca surtout pas moi ,et lui me disais j’ai de la chance puis il a tout arrêt j’ai souffert je lui ai dit rien a faire mais j’ai eu de mal a comprendre qu’il étais tjrs la bref j’ai tout remis en questions et enfaite on a 10 ans de différence, kan il est né j’habitait le même quartier quand j’ai démanger il allait derrière ma maison a l’école date de naissance 30.12.80.03.09.70 si on regarde de près 03 30 12 1+2 3 bref les même origine ,un jour il ma même dit pk on c jamais rencontre avant on n’a tjrs étais pas loin l’un de l’autre puis enfaite les même soucis de famille les même fardeaux les même vices jumeaux ca c sur…. il a couper les ponts net sans explication, j’ai chercher rien a faire donc j’ai fait un travaille sur moi pas facile car sur mon chemin avant que je comprenne, ce qui m’arrive je croyais que j’étais folle parce que je vous dis je sais tout ce qui fait je reçois des messages de l’univers j’acheté une cab j’entends il en a aussi acheté une mon frère peint une voiture rouge lui aussi je connais sans plus ca famille je rencontre ca sœur je sais qu’elle a eu un enfants il y a 13 ans je suis allée voir une voyante elle ma dit vous avez deux homme dans votre vie a cette époque je me suis dit elle est folle deviner quoi en sortant je me suis perdue et bien c dans la rue ou il habite au début quand j’ai commence dans mon entreprise deviner quoi j’ai commence a travailler avec son père bref je fais tjrs des rencontres ou je reçois des messages de l’univers je sais ce qu’il fait et je ressens quand il va pas bien, lui a tjrs besoins de savoir ce que je fais j’ai même l’impression qui me vole mon énergie mais j’ai compris maintenant je lui donne, il me fuit il a peur il comprends pas ce qu’il lui arrive dés fois il ce cache deux semaines mais après ca il a besoin de me voir même si c 5 m on taf ensemble des fois je tourne la tète je le surprends en train de me regarder ,son problème c que ca famille ne veux pas de moi dix ans de plus et divorcée et lui serbe et moi juste ma mère de l’est bref; ce qui connaisse notre histoire ca fait déjà deux ans que ca dure notre séparation dise qu’il est malheureux, et moi ca ma rendue ouverte au monde et a vivre en paix et me détacher du monde matériel,donc aujourd’hui je sais que c ma fj et je fais confiance a dieu je lui remets mon histoire en ces mains merci cette rencontre ma appris qui je suis et je suis en paix avec moi même,

  19. Bonjour diane,cristale. ..effectivement il n’y a que moi qui puisse le savoir et je me dis dans le fond est ce si important de le savoir…je sais qu’on est complémentaire mais encore bcp de barrières et après tout pourquoi attendre plus pour être heureux? Une mise en couple me rendrait plus heureuse…peut être pas alors j’ai décidé de vivre ce qu’il y a à vivre sans me poser de question et la vie fera le reste….il y a certe un énorme potentiel entre nous et je fais confiance en la vie,je sais que quoiqu’il arrive on a un lien solide,je sais au fond de moi qu’il sera tjs dans ma vie,il m’aide à me réaliser,il me met face à mes peurs et pour cette raison je ne fuierai plus comme j’ai pu le faire avant…il a son chemin à faire et moi le mien et quand l’un ne va pas bien on d’apporter le soutien nécessaire. ..je pense que je le soulage aussi dans son quotidien…bref quand jinterroge mon coeur,je sais que je l’aime ,qu’il est important dans ma vie même si je ne sais pas comment finira tout ça mais peu importe,à l’heure actuelle on en est la….après comme on dit qui vivra verra
    Merci à vous

  20. Bonsoir, j’espere pouvoir trouver de l’aide a ma situation car je suis completement troublee. Il y a maintenant environ 15 ans de ca j’ai rencontrer un garçon que j’ai toujours appreciate, avec qui je me suis toujours senti tres bien en confiance Mais avec qui il ne s’est jamais rien passer, je n’est jamais eut une pensee ainsi avec lui et il a toujours montrer beaucoup de respect envers moi, Le truc est que on c eat toujours liee en amitie tres courte et puis separer pour de longue duree. Je j’ai jamais penser a lui a par la derniere foi ou je l’ai vu, j’ai penser 3 jour d affilee a lui et c etait il y a 3 ans depuis plus rien, jusqu’a il y a un peu plus d’un mois ou j’ai commencer a penser a penser a lui, je ne sais vraiment pas pourquoi! J’habite a 800km de lui et je n’est aucun contacts avec lui ou quelqu’un de son entourage. J’ai egalement decide peu de temps avant ca a retourner vivre la bas et me separer de compagion. Les pensee sont pour moi dans la limits de l’obssession avec des images qui me montre qu’on m est fait l’un pour l’autre,… Depuis 2/3 jours ca c’est accentue car j’en ai de conversation!! Non pas en parole Mais tous ca passe dans la tete, c conversation ont ete entre autre des reglement de compte, Des chamailleries amicale qui me Donne Le sourrire mais surtout il me guide!! Il me guide due certaine chose spirituels que j’ai in peu oublie, il me guide due ce qu’il veut que j’apprenne. Il me dis des choses sur lui que je ne sais pas car a nos renvontre je ne me suis jamais interressee a rien savior de lui car as presence me suffisait. Il eat constement avec moi dans mes pensees… Il me dis que je ne suis pas encore tout a fait prete Mais qu’on sera tres vite reuni? Je ne sais pas ce que c’est? Svp aider moi Je cherche sur Le net, et je trouve ms flammes jumelle? Mais egalement d autre chose come obssession amiureuse, scysofrenie et autre maladie mais surtout entite! Vu que je suis fort tiree Vers Le spiritualisme je me pense pas qu’il s agisse d une maladie mentale! Mais je pense soit a une flammes jumelles (dont je me comprend que tres peu Le sens encore car je decouvre) ou a une entite qui de joue de moi! Mais comment differencier les deux?? Je precise qui je suis croyante en Dieux et en toutes ses creatures. Svp aider moi a comprendre. Merci

  21. Bonjour à tous!
    Je découvre aujourd’hui le concept de flammes jumelles. … j ai lu en diagonale la plupart des postes sur mon téléphone d ou le en diagonal…. Je suis dans une histoire qui ressemblerait aux FJ. Mais est ce vraiment une FJ? Est ce que ce ne me rassure pas de me dire que c est ma FJ pour me dire que je vais le retrouver?
    Je le connais depuis 15 ans environ. C était simplement l ami de mon premier amour. On s est tjrs bien entendu. Mais on se voyait assez rarement. Puis je me suis séparé de mon premier amour. Mon Fj en a trouvé un, puis il a fait un enfant. On se voyait une fois par an. Toujours avec plaisir et il y a 2 ans, nous nous sommes rapprochés. Nous avons eu une histoire de 7 mois mais nous étions en couplé l un et l autre. Je me suis rendue compte qu il me connaissait comme personne. Je ne voulais pas de cette union mais moi aussi je le.connaissais comme personne… 7 mois après. La séparation. Car je ne supportais pas de ne pas l avoir.pour moi. L ego …. Lui a peur de tout quitter et de vivre sans sa fille. Depuis ce ne sont que des signes, des retrouvailles brèves puis des séparations des remises en questions etc etc. Il M à dit que ois pouvions aussi nous aimer différemment. Et c est veai que depuis notre separation je bois otre relation differembt. On essaie de trouver des solutions pour ne pas se perdre. Et j ai l Intme conviction que nous serons réunis. Pas forcément en couplé dans la norme. Bref depuis un mois on a decide de couper os echa ges et on essaie de laisser du temps pour pouvoir se retrouver différemment. Je ne le juge pas de ne pas pouvoir assumer ce qu il ressent vis à vis de moi sa compagne sa fille. Il a bcp de chemin à faire … Il est intrigue par tout ce qui est spiritualité mais en a peur. C est moi qui l ouvre à tout cela. Et moi meme.j ai du chemin a faire pour aussi quitter mon co joi t quej aime differement. Pour le quitter pour moi et pas pour ma FJ. Bref je me dis soies patiente vis ta vie et tu le retrouveras… Dans cette vie la ou celle d après. .. pfff c est long celle d après.
    Enfin je m interroge: est ce que je me rassure en me disant il est ma FJ? Pour pouvoir le retrouver? Mais je sais aussi que je ne le.perdrais jamais. … peut être est il juste un bel amour…. La peur de perdre l autre peut nous faire croire…. moi J ai.peur de m oublier en me disant t qu il est ma FJ. Et j ai.peur de vivre avec lui. Et j ai peur de vivre sans lui. Haaaa!
    Bon ben si vous avez un avis n hésitez pas.
    Bonne soirée à tous
    (Une personne qui lit le marc de café de facon époustouflante m a dit qu on se retrouverait)
    Bon dans tous les cas cet être je l aime et quoi que la vie nous réserve je l aimerais tjrs. Et j aime.la vie!!

  22. Bonjour,je suis impressioné par les discussions que j’ai pu lire, j’ai moi même fais une rencontre qui m’as stupéfait, pour faire court depuis l’enfance je vois l’aura des être vivants sans y attacher de véritable importance,mais voir l’âme de quelqu’un je n’y etais pas préparé, par la suite une série de rêves éveilliés mon montrés mon histoire et le moment ou j’ai rencontré cette personne, le pourquoi les sentiments du moment et la séparation rapide, j’ai appris qui j’étais ,qui je serais et une loi incroyable : le temps n’existe pas.Une force sans précedent m’a forcé à exprimer et expliquer ce ressentit a cette charmante personne, chose difficille car a ce moment là je garde un sentiment de méfiance ;du au rapport conflictuelle qui a causé notre séparation.En effet mes souvenirs m’îndiquent qu’elle était très remontée a mon égard au contraire de moi qui la regardais avec bienveillance.Elle as su m’entendre dans ce monde, j’ai su lui expliqué les étapes qui nous attendaient dans ce moment présent, curieusement elle n’était pas surprise de mes divagations, par contre nous avons été surpris de la violence du choc de la séparation, malgré le fait de savoir, sans cette connaissance induite la douleur doit être terrible

  23. La séparation quand on s’en rend compte est une etape necessaire pour les fj certe la distance est douleureuse mais utilise. Afin de mieux ce connaitre, s’aimer pour ensuite aimer l’autre.

    Par contre j’aurais une question est t’il possible les fj puissent avoir un desir synchro c’est a dire envie de relation plus intime instantanément malgré la distance ou bien avoir cette sensation d’avoir cette etre aimé a nos coté comme s il etait reel et avoir des sensations etranges ?

    Ma fj est tellement distant avec moi il y a aussi le distance geographie qui accentue cela. Mais je ne comprends pas cette impression ou excitation si c est de moi ou de lui ou de nous deux tout simplement car je ressens un profonde desir de ne faire qu un mais ma fj me fuis et prefere ce refugier au boulot et fuire cette amour qui le brule fortement comme il me l a dit je suis perdu…

  24. Bonjour Alice,
    J’ai beau tourner le dos (symboliquement ) à ma FJ…encore une synchronicité qui me ramène dans le mystère : j’en appelle à tes connaissances scientifiques ; voici que je me retrouve le nez dans la découverte scientifique de la preuve de l’existence des « monopôles magnétiques » dont la théorie avait été élaborée dans le cadre de la physique quantique par Dirac en 1931…
    Le monopôle magnétique est une particule portant une seule charge magnétique nord ou sud, et non pas deux charges opposées comme un aimant.Ce type de particule doit selon Pierre Curie répondre à des lois de symétrie et être chirale (c’est-à-dire présentant deux formes, un peu à la manière des mains, droites et gauches).Symetriques par rapport à un plan, comme dans un miroir, mais non superposables…
    Le monopôle magnétique conformerait alors l’hypothèse qu’une seule et unique force gouvernait le comportement de la matière au moment du Big Bang… Ce n’est que plus tard qu’elle se serait dissociée pour donner naissance aux interactions fondamentales de notre univers…
    Moi, qui ne suis pas scientifique pour un sou, je ne comprends pas du tout ces informations dont par synchronicité, je suis rendue dépositaire…Je sais juste que la preuve de l’existence de ces monopoles magnétiques irait dans le sens de l’unification de la physique quantique et de la relativité…
    Alors, au secours Alice ! J’en appelle à ton esprit d’analyse scientifique ! ;-)

    • Bonjour Tara,

      j’ai pris quelques instants pour écrire une réponse sur un problème de synchronicité. J’essaye de te répondre ce soir ou ce weekend car effectivement le sujet mérite des éclaircissements et est très intéressant !

      Bonne (journée-soirée) à toi ;)

  25. bonjour, je me sers un peu de ce blog comme aide mémoire, Alice, et avant d’oublier, il faut je te demande si tu as lu le dernier sciences et avenir sur les trous noirs qui contiennent des informations de manière holographique,et aussi si tu es un peu familiarisée avec la théorie de la décohérence quantique, qui fait le lien entre la physique quantique et la physique « ordinaire » ?
    J’ai eu des synchronicites à ce sujet ces derniers temps et je ne les comprends pas!!!

    • Coucou Tara,

      c’est amusant n’est-ce pas ? Tu devrais lire un peu des pensées de David Bohm et je pense que cela pourrait te permettre de comprendre certains mécanismes intéressants qui associés à ta pratique du tantrisme devrait provoquer un joli mélange de couleurs dans ton esprit en terme de conscience :)

      La physique quantique n’est elle-même qu’un langage néanmoins le principe holographique est indispensable pour rester en phase avec le principe de conservation de l’information qui ne pourrait survivre à l’idée que le trou noir fait disparaître l’information et donc s’oppose à une loi fondamentale de l’univers…

      Mais si comme je le présuppose lors de la formation d’un trou noir vient en premier lieu un trou de ver (pont entre deux points de l’espace temps) qui va ensuite aspirer d’un côté l’espace-temps pour former un trou noir et projeter cet espace-temps de l’autre côté créant un trou blanc alors lors de la formation d’un trou noir l’espace-temps qui disparait est projeter dans une autre dimension créant symboliquement un lieu dans lequel on ne peut pas pénétrer et donc le futur. Ensuite une fois le trou noir formé si une particule qui tombe dans le trou ne voit pas son information se détruire mais simplement la projection qu’elle manifeste.

      Quand on visualise une cellule et bien si elle est détruite l’information sur le tout qu’elle contient n’est pas détruite pour autant car l’ADN est contenue dans tout le reste. En somme au niveau de l’information, l’ADN peut produire une nouvelle cellule strictement comparable… Seule sa projection est détruite.

      En somme, si tout est contenu dans chaque partie et bien il est impossible de tout réduire car chaque point de l’image reflète l’image entière.

      En somme, nous ne sommes nous mêmes que des projections reflétant l’intégralité d’un Tout. Quand nous captons la lumière nous percevons tout l’univers dans un simple cendrier mais nous sommes aussi cet univers alors sans en avoir une pleine conscience nous ne faisons que nous observer car nous ne sommes nous-mêmes qu’un point de cette image mais nous sommes aussi cette image. C’est complexe à appréhender… :)

      Seulement il manque une petite chose. Si l’univers est en expansion alors ce Tout est en mouvement et là ça se complique peut-être. En somme chaque chose contient de l’information sur le tout et donc l’image même que nous sommes et quand nous observons un objet et que nos sens en capte l’information et la lumière et bien inconsciemment nous sommes contenus dans cette lumière et nous nous regardons…

      Les objets paraissent illusoirement séparés alors qu’ils sont une même image.

      David Bohm utilise un exemple très connu qui est celui de l’aquarium filmé de deux endroits différents qui peuvent donner l’illusion de deux poissons qui interagissent simultanément à distance alors qu’ils sont le même poisson mais si il en est de même pour les flammes jumelles pourquoi ont-elles cette conscience ?

      Elles devraient percevoir deux projections et elles ne voient qu’au niveau de l’âme ( donc d’une dimension d’information différente où ils sont Un )… Elle voit ce Tout au travers de l’autre mais pourquoi au travers de l’autre et pas aussi du cendrier ? … Car le cendrier aussi est elle…

      Ce qui s’est passé au niveau cérébral mérite d’être étudié je pense du coup :) Il est probable qu’il y ait bien eu une opposition de phase qui fasse simplement que les FJ éveillées peuvent lire l’information du Tout sans l’illusion du mouvement. Elles ont accès à une nouvelle dimension d’information et j’espère ne pas devoir conclure moi-même que finalement l’amour pour l’autre n’est qu’un effet Pavlov, due à la sensation ressentie d’émerveillement et d’évolution énorme à cet instant précis qu’on reproduit physiquement quand on a l’image de l’autre … Ou une pensée.

      Ou c’est autre chose mais je vais trouver :) Je suis têtue …

  26. Très beaux articles ici. Néanmoins je vous conseillerais d’aussi utiliser le masculin car des flammes jumelles peuvent aussi être des hommes. Cela est j’ai l’impression plus rare mais cela existe si si ☺

    • Bonsoir à tous et à toutes,

      Je vis… Je ressens… Je découvre l’existence des âmes jumelles… J’ai rencontré cet homme en avril dernier. Nous avons connu des moments d’étonnement par rapport à ce que nous ressentions de si évident, associés à des visions de feux d’artifices, de l’envie de se fondre en l’autre comme pour ne faire plus qu’un, de nouveau… Puis sa fuite s’en est suivi… Puis des retours… Puis une fuite à nouveau, sans prévenir, au lendemain de messages échangés exprimant notre envie commune de nous retrouver très vite… Et depuis plus de nouvelles… Aucune réponse à mes messages… J’ai bien saisi avant de découvrir « les Âmes jumelles », son besoin de se retirer, de s’isoler de ce nous, de cette unité que nous formions alors… De part mes expériences et histoires passées, j’ai compris, que chacun allait sur son propre chemin et qu’il était vain de se positionner en embuscade, que respecter le rythme d’éveil des uns m’amenait a respecter le mien…

      Cela dit… N’avons nous pas (nous, âmes jumelles éveillées – homme ou femme (petit clin d’oeil à David)) la « mission » d’apporter à notre âme jumelle, la connaissance afin qu’elle se retrouve sur le chemin de l’éveil et ainsi aller vers le mieux ?
      Comment faire si tous les moyens de communication sont off ??

      Merci pour vos témoignages, votre lecture et peut-être vos réponses…

      Nuna

  27. Je ne vois pas pourquoi une personne célèbre ne pourrait pas être «flamme jumelle» d’ une autre personne . La célébrité n’a jamais rendu quelqu’un meilleur ni pire qu’un autre et les gens connus sont exactement comme les autres .
    Maintenant, n’être attaché à quelqu’un que parce qu’il ou elle est célèbre ne tient effectivement pas d’un vrai lien, d’autant plus qu’une fois quitté ce monde, le vedettariat ( déjá) bien relatif sur Terre n’existe plus .

    La difference entre flammes jumelles et âme soeurs : chez les âmes soeurs, il n’y a jamais la moindre connotation sexuelle ni sensuelle ni sentimentale, d’ailleurs le mot «soeur est bien explicite» et exclue toute ambiguité .

    Les flammes jumelles en réalité n’existent pas, il s’agit tout simplement d’une expression pour parler de liens énergétiques très forts et très particuliers entre deux personnes, partant de lá être attiré par quelqu’un parce qu’il est maigre, riche, influent, connu, médiatisé, etc …. sans essayer de creuser son aura vraie et sa vraie personnalité, ses strates profondes ne tient pas d’un lien énergétique mais d’une attirance superficielle .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s