Enquêtes (survey) – Contribution au projet


shutterstock_67496746-663x189

Dans un but d’analyse plus précise du phénomène et afin de répondre à certaines interrogations qui demeurent mais pour la discrétion de tous, je propose désormais des enquêtes sur différents sujets.

Je remercie tous ceux qui auraient la gentillesse d’y participer de leur collaboration à ce projet. Si chaque visiteur ayant vécu une rencontre de flammes jumelles quel que soit son pays à la délicatesse de prendre un instant pour répondre cela permettra de mieux appréhender encore ce phénomène et de faire évoluer nos connaissances.

Certaines questions pourront paraître étonnantes quelquefois mais merci de considérer qu’aucune question n’est vaine dans la recherche éclairée.

Publicités

72 commentaires

  1. Je l’ai rencontré virtuellement en 2007 et j’ai cessé ma consommation de viande sans l’avoir planifié en 2008, j’ai toujours dis que la viande m’a parlé ( plus capable de l’avaler, repugnance) puis 1 ans plus tard sans le vouloir vraiment la volaille me fit la même chose. Le lait, le sucre, le fromage, c’est comme un besoin mais je me dis qu’en ne consommant plus de viandes, je compense peut-être. C’est pas un choix d’aimer quelqu’un ainsi et parfois c’est très difficile moralement. Je l’ai rencontré deux fois depuis… Je suis au Québec et lui en Allemagne juste au côté du Luxembourg. C’est moi qui suis allé vers lui et à chaque fois je ne savais pas pour sûr si j’allais le voir et toujours les événements ont contribués à ce que je le vois. Il ne correspond pas dûtout à ce que je cherchais physiquement, idéologiquement par le passé. Je change depuis énormément et je vis aussi beaucoup de solitude. Avec lui, c’est comme être à la maison. La séduction n’est pas présente, c’est une infinie tendresse et tout ce que je ne tollèrerait jamais d’un autre, venant de lui, c’est différent. Le pire… C’est de ne pas pouvoir en parler car les gens me pensent anormales d’aimer quelqu’un qui ne me le rend pas de manière évidente. Je n’ai aucun élans quelqu’il soit pour une autre personne et ce malgré les occasions qui auraient pu me permettre d’explorer. Vous aurez deviné qu’il est le runner et le pire c’est qu’il a malgré qu’il soit ordinaire, ce charme fou et que toutes les femmes se jettent à ses pieds. Parfois je me demande pourquoi je dois vivre cela car je suis tellement seule dans ce processus, mais c’est ainsi que ma spiritualité se développe,cela correspond car l’éveil a commencé en ces mêmes temps alors que je ne me doutais pas de qui il était. Merci d’être-là pour permettre cet échange car il m’arrive souvent de décider de ne plus y croire mais j’y arrive pas! Pas un jour, pas un seul jour de ma vie depuis… ai-je réussi à vivre sans lui, sans me lever ou me coucher sans qu’il emplisse l’espace de mes pensées et qu’il vive en moi. présentement, il a cessé de me parler, pour aucune raison, il est mystérieux, il aime être mystérieux et il vit mal le fait que je sois loin, il n’a pas les moyens et le courage de venir ici, il est très attaché à sa famille, son patelin etc… Je sais qu’il me lis, qu’il ne manque pas un mot de ce que j’écris sur face book et il poste des chansons, des photos avec commentaires manipulés afin que je comprenne ce qu’il pense, ce fut ainsi que souvent on communiqua car il a eu des relations ( amantes) mais jamais on s’est perdu de vu; on a parlé souvent de cette manière codée et d’imaginer que ça tienne encore est anormale pour la plupart des gens. Voilà!
    PS: Si vous avez d’autres questions, je vous répondrez avec plaisir car j’approfondis aussi ce phénomène et les vidéos à l’eau de rose sur le sujet pulluent, alors que ce n’est pas vraiment ainsi que ça se passe. ;)

    Merci beaucoup!!

    Johanne

    PS: Il y a beaucoup de coincidences et de choses visibles qui se sont présentés lorsque nous étions de présence ensemble… Comme magiques

    • Bonjour,

      merci pour votre témoignage car je sais que cela n’est pas toujours simple et je pense que beaucoup se retrouveront dans votre histoire. En effet, parfois la flamme jumelle peut ressentir encore bien des années après l’idée qu’elle est dans l’erreur mais elle est rapidement rattrapée par l’evidence naturelle. Quant à la communication entre les flammes jumelles, il existe réellement une communication codée entre elles (mais ce n’est pas toujours le même d’un couple à l’autre) : certains utilisent en effet des supports extérieurs pour se laisser des messages, d’autres n’abordent jamais les sujets de fonds implicitement…

      Il y aura d’autres questions car ce site est avant tout un site de recherche. Actuellement, il est possible qu’apparaisse progressivement une réaction à ce phénomène qui traduit par ses effets une cause physiologique. Il est un peu tôt pour tirer des conclusions néanmoins.

      Beaucoup de flammes rencontrent des difficultés dans leurs relations sentimentales à autrui, les flammes les plus avancées y renoncent parfois pour un temps.

      Bonne journée.

      • bonjour,

        pensez-vous que l’on puisse avoir plusieurs flammes jumelles? ce serait comme des ricochets dans l’espace et le temps qui feraient rebondir à l’infini les possibles.
        A la lecture de vos articles, je reconnais mon expérience vis à vis non d’une personne mais de trois, rencontrées presque en même temps. Je n’ai pas eu tout de suite cette sensation mais ces réflexions me sont venues au fil des années. La rencontre avec l’une m’a fait prendre conscience de la nature de ma relation avec l’autre et je les ai regardés comme deux opposés dégageant la même énergie pour moi.
        Le troisième , je l’ai tout de suite vu comme une évidence ; quelqu’un que je peux regarder dans les yeux pendant une éternité et qui me fait sentir l’univers dans sa petitesse et son infini grandeur. ces deux là, je les ai rencontré artistiquement. Notre mise en présence choisie par une chorégraphe se déroule sur les 20 dernières années et nous sommes parfois séparés quelques années par une distance spatiale. Nous ne cherchons pas à nous revoir mais c’est comme si ma ou notre volonté était nécessité et poussait les éléments à faire en sorte que l’on se retrouve. c’est à chaque fois beauté. Un amour dans la danse qui se veut partage. nous ne nous le disons pas entre- nous, nous le vivons sur scène. nous ne parlons pas la même langue et ne cherchons pas à le faire comme pour ne pas casser la magie de cette compréhension indescriptible peut-être illusoire …mais qui transforme nos vie, nous rapproche de nous-même et nous ouvre le monde. Dans le même temps, plus près de moi dans l’espace, cet autre qui par le fait même d’exister et de penser me donne inconsciemment des chemins à parcourir que je n’aurai pas vu aussi clairement s »il n’était pas. Ces trois là me permette d’aimer et d’accéder à des espaces temps différents ; artistiquement, en empathie, en amour universel en connaissance, en ouverture. Cet amour n’est pas pesant, ne demande rien et même si c’est parfois difficile de garder le silence, je pense qu’il est préférable de ne pas nommer ce qui se passe entre nous.
        Je pense que ces relations sont comme un poème , l’amour réalisé d’un désir demeuré désir (René Char)
        de ceci, j’ai la conviction depuis longtemps car mes expériences sont poétiques dans le sens de principe actif.
        Je suis aussi entourée de famille, d’amis très chers et j’ai la sensation d’être chanceuse mais de ne pas avoir encore trouver comment redonner tout ça de la meilleure façon.
        A mon retour de tournée en essayant de chercher à comprendre mieux ce que voulait dire pour moi le concept Shiva/ Parvati je suis tombée sur la notion de flammes jumelles. Ceci après des milliers de synchronicités qui me font regarder cette notion avec intérêt.
        C’est pour moi à la fois juste et restrictif.
        c’est un long cheminement que j’essaye de vous décrire et il est loin d’être bien retranscrit.
        mais peut-être avez-vous des éléments qui pourraient me donner des pistes de réflexion sur cette sensation de flammes multiples.

        Bonne journée

      • Bonjour, je ne suis pas sûre si vous êtes l’une/un des auteurs de ce site. J’ai reconnu beaucoup des traits de mon experience dans vos articles. C’est une experience très similaires à celle de Johanne. Ma FJ et moi nous sommes mariés avec des enfants en bas d’âge. Nous étions amis, mais après ce qu’il nous est arrivé cela on arrive plus à se voir. C’est tres inconfortable. On se regarde très rarement dans les yeaux car il y a la dedans un océan de tendresse, comme un feu qui brûle. Pour moi la difficulté plus grande c’st de concilier cette presence que je ne peux pas ignorer avec l’existence d’une rélation avec une âme soeur pour laquelle j’ai perdu tout élan. Pourquoi ce phénomène est tellement exclusif qu’il impossible à partager même avec son meilleur ami? Il faut vraiment laisser derrière ses proches?
        J’aimerai bien échanger avec vous.

        En tous cas merci beaucoup pour toutes les informations partagées.

        Bien à vous

    • Bonjour Johanne, bonjour Alice, bonjour à toutes …et tous!
      Nous sommes donc toutes dans la paille! A chercher notre aiguille (celle qui nous montre le Nord que nous aurions perdu?) dans une meule de foin… La paille est un manteau qui nous tient chaud, qui nous protège mais qui s’enflamme aussi à la première étincelle. Un feu brûlant que nous définirons comme destructeur avec nos yeux de Cosette allumée et dont les cendres feront briller le métal toujours présent pour nous montrer la voie qui nous est destinée. A moins qu’il nous faille ôter un à un les brins de notre cécité pour enfin trouver notre chemin…
      Je vous aime bien Alice, savez-vous pourquoi ? D’abord parce qu’en vous lisant, je retrouve quelques parcelles de moi, ensuite il y a votre prénom et… les synchronicités ! Un jeu auquel je m’amuse de plus en plus, je suis joueuse par nature. Et Alice est aussi le prénom d’une femme proche de ma FJ, au chemin tragique et un incroyable destin. Dans son histoire, j’y ai trouvé trace d’étonnantes tranches de vie qui ressemblent étrangement à celles de ma famille.
      Johanne, on peut dire que je vis maintenant à quelques pas de chez vous, je suis venue l’y retrouver, je le savais mais je ne le comprenais pas encore. Ce n’est pas cela qui m’encourage à vous contacter personnellement, non, c’est une phrase que vous avez écrite et qui, là aussi, est venue me frapper de plein fouet. Pourrait-on dire une synchronicité, une de plus ? Alors que je me refusais encore un peu à y croire et que je traînais à vous écrire, par le plus curieux des hasards, une amie québécoise que je n’avais plus entendue depuis un an s’est connectée sur skype en ajoutant, par erreur dans la rubrique message qui s’affiche en dessous de son pseudo, le nom d’une amie chère. Devinez… X Campeau ! Intriguée, je l’appelle et lui demande le pourquoi de cette annonce : ‘Je sais pas, me dit-elle, j’ai pas voulu l’inscrire là’. Mais le plus drôle, c’est quand je lui demande si son amie ne serais pas parente avec vous, qu’elle me répond « je ne crois pas, elle a seulement une sœur jumelle ! » J’ajouterai que votre prénom me rappelle la personne qui a été le détonateur d’une puissante énergie intérieure qui a pris naissance à son contact…
      Accepteriez-vous de me contacter pour qu’on puisse peut-être se rencontrer et partager nos expériences ? Je vis dans la région de Montréal et je peux me déplacer.
      J’aimerais partager avec vous toutes un peu de mon expérience. Mais par quel bout commencer ? Il y a tellement à dire, et nous avons toutes encore tant à apprendre. Vos récits m’ont tant appris, j’y ai trouvé un précieux enseignement en m’attachant à sortir de l’expérience strictement personnelle de chacune et en essayant à chaque fois, au travers de petites phrases ou de détails, de m’ouvrir à une approche globale via nos similitudes pour lui donner un sens. Aujourd’hui, je peux vous dire que je ressens de plus en plus cette énergie puissante qui m’habite et qui me ‘catapulte’ dans le ressenti d’Amour et d’aide que je pourrais procurer à autrui. Cette énergie vient aussi de me révéler dans une facette de ma créativité que j’avais à peine effleurée, un tournant dans le moyen que l’on me donne pour accomplir ma mission, sans doute.
      C’est la méditation et Vipassana qui m’ont ouvert la voie que d’instinct j’avais toujours eu envie de pratiquer. Suivez vos liens, ouvrez-vous à ce que la vie met sur votre chemin ! Tout a une raison d’être même si nous ne la connaissons pas encore.
      Puisse la Lumière éclairer de plus en plus notre chemin. Merci.
      Diane.

      • Bonjour Diane, je ne sais pas pourquoi je n’avais jamais vu votre commentaire. J’avoue que j’ai eu une période de révolte intérieure face à ce phénomène d’âmes jumelles et que ça coincide avec la date où vous avez posté…:) En fait j’ai tourbillonné dans le déni, dans la complaisance, dans le rejet et quoi d’autre au sortir d’un long hiver intérieur comme extérieur aussi, justement.
        Diane Remy… sourire Je me souviens d’une jeune fille en première année car c’était une première de classe qui portrait ce nom et je m’en souviens parce que je n’arrivais pas à la surpasser loll
        J’ai aussi un ami Patrick, du Nord de la France qui porte votre nom de famille. Je n’ai rien contre une rencontre mais je ne sais pas comment l’initialer vu que je ne veux pas mettre ici publiquement mes coordonnées.
        Si vous me demander sur Face book et que je peux vous reconnaitre par votre nom, là on pourrait commencer par parler un peu. Vous avez mon nom et vous y trouverez des fleurs blanches comme photo de couverture, puis moi, avec ma caméra dans un coin  » canon » (lollllll), comme photo de profil. Je n’accepte pas normalement tous et chacun, juste si j’ai une idée de qui vous êtes.
        Au plaisir,
        Johanne

    • Bonsoir Johanne,
      J’habite également au Québec. Je vis une histoire similaire à la vôtre, à la différence qu’il vit dans un autre pays d’Europe. Nous aussi nous communiquons de manière codée. Je suis allée le voir l’été dernier. J’ai aussi pensé que j’étais folle puis la vie a mise sur ma route une dame qui m’aide à cheminer dans cette histoire et à l’accepter. Je vis aussi de la solitude. Beaucoup de solitude. Actuellement, j’apprends sa langue maternelle. J’ai l’impression de chercher mon chemin dans un immense tunnel avec seulement une petite lampe de poche à la main.

      JB

  2. Merci beaucoup pour votre réponse Halwalice, je vous lis régulièrement mais j’avoue que parfois je suis perdue avec certain sujets qui me demanderait beaucoup de révision et de concentration… Sourire
    Je me demandais si vous aviez entendu parler de la date du 21 décembre en rapport avec les FJ ? Certaines infos circulent mais je ne prend pas tout ce que je lis pour vrai, juste que j’en ai capté plus qu’une et surtout sur des publications venant des US.
    Merci!

    • Bonjour Johanne, si vous lisez ce message, vous me comprendrez si je vous dit que nos vies antérieures ne sont certainement pas très loin, faut-il y voir un clin d’oeil de nos ancêtres? J’espère avoir pu vous joindre, impossible de vous répondre en dessous de votre message, je fais donc une tentative sur le suivant !
      En réponse au sujet d’Alice dans le « Temps de réflexion », nous pourrions envisager une future « fédération Quebec » pour communiquer ensemble avec la France en video conférence…

      • Je ne sais pas Diane :) Je ne sais plus trop rien en ce moment… Cela fait presque deux mois que je vis en mode de lâcher prise. Il ne se passe rien dans mes ressentis, c’est du nouveau, un espace inconnu ;) Je veux bien partager mais pas extrapolier jusqu’au vidéo conférence. Ce système des flammes jumelles, s’il existe pour moi, (car je laisse toujours la place à l’erreur)… Il m’a mené sur un chemin solitaire, un chemin qui me demande un travail intérieur et parfois cela sort du domaine de l’expression verbale
        Je pense que si on pouvait juste s’envoyer des mp ici, sur ce site, cela serait plus simple.
        En tous les cas…. Ne pas s’oublier dans le processus car si nous sommes un système, nous sommes aussi liés et d’essence divine avec tout ce qui sur notre parcours est de l’ordre du vivant.

      • Bonjour Johanne, la vidéo conférence était sans doute un souffle impulsif, soucieuse de mon intimité je ne pense pas être prête à échanger de la sorte pour l’instant, pas encore… Quoi qu’il en soit, je respecte votre choix et si d’aventure vous changez d’avis, ce sera un plaisir de faire votre connaissance. Sachez que j’imaginais plutôt une rencontre « ouverte » à l’instar de conversations dirigées sur notre expérience commune. Oui, je pense que c’est à la mesure du silence que l’on reconnaît la place occupée par la manifestation de notre âme! A bientôt, Diane.

      • Bonjour Diane,

        *Je vous répond ici car également pour moi, votre dernière réponse ne me laisse pas cette option.

        J’ai réfléchie suite à votre réponse et plus j’y pense versus ce que je vis; je crois que ce n’est pas le moment et je vous explique.
        Depuis 8 ans que je suis en contact avec lui, du moins que je peux le lire, le suivre, sur un média électronique ou ailleurs… Cette fois plus rien! Aucun signe, disparu.
        Si on croit que l’autre est la partie jumelle de soi, il faut laisser aller et prendre ce temps qui plus il passe, plus je réalise; combien il est indispensable et précieux.
        Nous portons tous des blessures et les plus grandes sont celles que l’on veut noyer, ignorer et l’autre fais ce qu’il doit faire en les faisant monter et rejaillir au plus fort. C’est beaucoup cela la séparation des flammes. Avant tout, il ne faut pas perdre la perspective réelle de ce couple car ce n’est pas une amourette banale ou ni même une passion foudroyante. C’est une aide précieuse du ciel pour le retour au SOI Divin.
        Personnellement, je réalise que de l’avoir dans mon champs de vision, me focalisait beaucoup plus sur lui et que comme toujours, j’en oubliais ma part.
        Cette séparation, est si vive et foudroyante qu’elle ( dans mon cas) ne me laisse aucune autre alternative que de me réfugier en moi-même et chercher intensément ce moi Divin qui est la source véritable de l’Amour et qui lui inconditionnellement sera toujours là.
        Cela est bon car une paix s’est installée, une acceptation et un grand lâcher prise qui ne veut plus donner au mental la partie du ‘’ croire’’ en se réfugiant dans la certitude qu’en dedans est le ‘’ savoir’’ de toutes choses présentes ou à venir.
        Être, dans la solitude, l’accepter, en comprendre le pourquoi et vivre la magie ( car magique est la vie) qui te conduira toujours plus près de ta nature sublime et véritable… Cela est l’Amour vers laquelle il faut tendre, car les formes pensées nourrissent le monde et les sentiments encore plus. Si on aime vraiment l’autre, il faut aimer cette partie qu’il n’a pas et qui est toi, autant que tu voudrais que la partie que tu aimes et qui est lui t’aime toujours.
        J’ai réalisé pour moi, que cet amour-là, je ne me l’étais jamais donné et que je l’ai toujours cherché à l’extérieur. Il, l’autre, m’a servi ce rejet tel qu’expérimenté tout au long de ma vie et qui déjà était incrusté en moi à l’âge de sept ans. J’ai compris que cela est ce que je dois guérir et pas un peu, complètement.
        Probablement lui aie-je fais vivre aussi son pire cauchemar mais je ne peux parler pour lui.
        Tout cela pour te dire que de parler une et l’autre de nos expériences pourrait s’avérer fort intéressant ( sourire); mais cela nous porterait à comparer, analyser et chercher encore à l’extérieur ce qui doit se faire à l’intérieur.
        J’ai compris que ma mission première est de chercher ma nature véritable en le SOI véritable et cela est un travail que je dois faire toute seule, mais qui, s’il est bien celui qui m’est une moitié, bénéficiera à l’ensemble. Nous ferions un bond sur le fil des éons d’expériences que ces âmes ont un jour commencées.
        Il ne faut pas oublier qu’outre cette autre partie de soi, il y a l’univers entier duquel nous sommes nés et duquel nous sommes UN et rattachés à tout ce qui est. Le but et la raison de la réunification est bien de servir d’arc de lumière et d’énergie pour le créateur. C’est le but, le seul, tout le reste est dérisoire. Alors, avançons vers la source et celui qui créa cette vie, tout ce qui la remplie, saura bien faire ce miracle ressurgir sans peine s’il arrive que nous sommes bien prêt à remplir cette mission…. Et sinon, il restera l’éternité.

        Je n’ai rien contre un partage futur mais là maintenant, je dois travailler sur la blessure et la laisser refermer en me pansant pour de bon et cela demande de la vigilance et de l’espace intérieur.
        Merci à toi Diane et à bientôt
        Namasté

  3. Merci pour cet éclairage .. quand j’ai commencé à sentir ma flamme jumelle, alors que je pensais que c’était un ange ou je ne sais quoi, j’ai commencé à arrêté de manger de la viande, puis poisson, puis lait, puis presque tout en fait, à part les oeufs, els céréales, les fruits et légumes … mais je pensais que c’était parce que mon énergiologue faisait des soins sur moi ! Je vois que je ne suis pas au bout de mes surprises ! merci !

  4. Bonjour Johanne, votre commentaire me laisse bouche bée….c’est exactement ce que je vis…TOUT…les messages codés aussi entre autres…et l’impression de vivre avec un greffon H24, du matin au soir, il vit en moi. Bon courage et advienne que pourra… ;) Merci infiniment pour ce site qui est de loin le plus avancé et le plus détaillé sur le sujet…C

  5. Bonjour Cachou, c’est bon ça, parce que ça me fait passer par toutes les émotions ( par périodes) et de savoir une autre le vivant me rassure quelque part. ( Sourire). C’est à suivre! ;)

  6. Re Bjr Johanne, oh oui pareil…je passe par toutes les émotions possibles : l’espoir, la foi, la confiance puis le doute, la peur et la colère. Un ascenseur émotionnel difficilement maitrisable… Ça me rassure aussi de voir que je ne suis pas la seule…;)

  7. Bonjour tout le monde :) Ça fait un certain moment que je consulte ce site, sur lequel je suis tombée, alors que je ne recherchais autre chose… Je me suis retrouvée, et enfin j’ai compris. J’ai trouvé réponse aux questions, auxquelles je pensais jamais en avoir!

  8. Ça m’a soulagé, mais aussi perturbé car bousculé.. J’en revenais juste pas, moi qui me croyais folle, et bonne à enfermer et ça pour longtemps… en tout cas je voulais remercier la personne qui tient ce site pour ses travaux colossal, je vois plus claire maintenant. Malgré ce petit doute qui persiste encore un peu en moi car la peur refait de temps en temps surface, nul besoin de vous dire que l’évidence est toujours plus rapide que le doute, et revient au grand galop! en tout cas, je serai ravis de partager mon expérience avec vous les girls! :) Amitié Infitar

  9. N perdez pas espoir et gardez confiance en ce que vous êtes. Votre cœur ne vous trahira jamais. Laissez faire en ayant foi en votre destinée ! Les choses deviendront grandes et vous avec.

  10. Une simple observation… On dirait que je suis prises dans une mer qui me promène d’une vague à l’autre. Parfois je me laisse aller et me sent un peu soulagée, comme si j’ai réussi à mettre une certaine distance et instaurer un calme dans mon Coeur. Dans ces moments -là, je peux même douter, me dire  » ben voyons donc! » Avoir une certaine révolte pour la situation et lâcher prise. Puis, tout d’un coup une vague me soulève et me voilà repartie à surfer comme une folle qui a peur de ne pas atteindre la rive… Avouons que ce n’est jamais classé, compris, assimilé totalement.
    Je sort d’une période de silence intense où le besoin d’entrer en moi-même semblait ne pas me lâcher, cela dura 4 jours et lui était sur le haut de la vague, anxieux de mon silence. Je donne signe de vie, le rassure à ma manière et aujourd’hui c’est reparti de plus belle, c’est moi qui surf, lui étant rassuré…. On dirait un yoyo qui ne s’arrêtera jamais de monter et descendre.
    Puis, je remarque qu’il adopte mes paroles, mes termes, mes pensées, comme si tout naturellement elles venaient de lui, tandis que je me souviens bien que lorsque je l’ai croisé ici-bas il y a 7 ans, il ne tenait pas dûtout le même discours sur le monde, la politique et pleins de choses… Il ne croyait pas un mot de ce que je disais au sujet des illusions dans lesquelles le monde est plongé. Il est athé et là, il arrive même à insinuer que si Dieu existe loll Je me dis peut-être qu’il s’éveille et tantôt je me dis qu’il se nourrit de moi pour épater sa galerie de demoiselles car il en a toute une à ses pieds, comme s’il était le dernier homme sur terre loll.
    Ce serait bien que les commentaires n’apparaissent que pour ceux qui s’enregistrent car si jamais il passe par ici, il risqué d’avoir un choc car je suis pas sous un nick.
    Je suis  » Jeanne » :)

  11. Bonjour à tou(te)s!

    J’espère par mon témoignage vous apporter un peu d’espoir et de réconfort! :)
    Avant toutes choses, je tiens à préciser que je suis d’un naturel très optimiste, et que cette particularité, que certains pourraient voir comme de la naïveté, joue toujours en ma faveur!.. j’ai cette facilité à CROIRE et à ne jamais remettre en cause ce que je ressens.. même le plus irrationnel!! :)
    Et ceci est une force car elle me permet d’intégrer les choses et à désamorcer des peurs rapidement.. il est rare que je me reprenne, par la suite, les pieds dans le tapis..

    Donc j’espère que vous avez du temps devant vous, car ça risque d’être long!! :)

    J’ai rencontré Aum (c’est comme ça que je le nommerai) il y a 15 mois de cela, sans avoir la moindre connaissance sur le sujet des Flammes Jumelles..
    Comme certainement bon nombre d’entre vous, au premier regard posé sur cet homme, j’ai ressenti comme une décharge à l’intérieur de moi.. quelque chose de bouleversant, avec l’étrange impression de le connaître.. Quelque chose emprunt d’attirance et de répulsion.. accompagné de cette pensée: « Lui, quand il va ouvrir la bouche, je vais être cramée! » :)
    Il s’avère que nous travaillions sur le même domaine viticole, et étions logés dans la même chambre..
    Et effectivement, le premier contact, qui ne s’est pas fait attendre, a tout de suite confirmé ce que j’avais pré-senti..
    J’étais en train de lire « La vie des Maîtres » quand il est venu m’aborder, disant qu’il avait déjà lu ce livre.. notre première conversation a donc tourné autour de ce bouquin et de la spiritualité en général, ce qui a crée un gros point d’accroche..
    Mais bizarrement, plus je voyais que cet homme me plaisait, plus je prenais la fuite.. j’étais dans un état d’alerte incompréhensible.. toutes mes peurs les plus profondes remontaient à la surface.. je ne me reconnaissais pas..
    Le fait que nous étions amenés à passer une dizaine de jours non-stop ensemble, pour le travail, a joué en notre faveur.. je pense qu’il fallait vraiment qu’il se passe quelque chose de physique entre nous pour que l’histoire se poursuive! :)
    J’ai réussi à lâcher un peu prise, pour finir par céder à mon attirance pour lui.. attirance plus vibratoire que physique..
    Nous étions tout aussi maladroits l’un que l’autre, avec de grosses difficultés à communiquer, tout perturbés que nous étions.. Cet homme me semblait aussi proche de moi que lointain, et c’était pour le moins déroutant..
    Je sais que c’est exactement ce qu’il ressentait lui aussi..
    Je le revois, un soir dans mes bras, frissonner violemment de tout son être.. et moi, lui dire: « Tu frissonnes.. tu as froid? ».. ce à quoi il m’a répondu: « Ce n’est pas de froid que je frissonne.. » .. j’ai lu alors une sorte de détresse dans ses yeux.. et de mon côté, il y a une partie de moi qui ne pouvait pas croire que je puisse générer ça chez cet homme..
    J’ai accepté que nous nous revoyions après les vendanges.. mais c’était très confus dans ma tête.. de la joie mêlée à de la tristesse.. Je voyais bien que j’étais en train de vivre quelque chose qui n’avait rien à voir avec mes autres histoire.. non, il n’y avait rien de romantique.. juste une tendresse pour cet inconnu, qui me submergeait mais que j’avais bien du mal à laisser transparaître..
    Il est revenu me voir 2 fois.. et à chaque fois c’était très éprouvant.. cette horrible sensation que « ce n’est pas possible ».. cette pensée qui nous coupe les pattes, la parole et le geste.. qui nous met le moral à zéro.. et pourtant l’envie est là..
    Il a fini par faire le mort.. et moi, j’ai fini par envoyer le message qui, je pensais, allait mettre un terme à ce supplice.. réaction violente de sa part.. c’était fini, et contrairement au soulagement que je pensais éprouver, je me suis sentie dévastée..
    J’ai fait un burn-out.. une semaine au fond de mon lit à me laisser dépérir.. et puis le déclic!!..
    L’effet miroir m’est apparu.. j’ai alors compris que j’avais saborder mon propre navire.. et il fallait que j’aille guérir bien des blessures pour ne plus avoir à revivre ça!!.. ce que je ne savais pas encore, c’est que cette volonté de retrouver l’estime de moi-même allait m’ouvrir les portes de l’invisible..
    A mesure que je faisais remonter mon histoire, des phénomènes « étranges » se produisaient.. comme vous, j’ai commencé à douter de ma santé mentale.. :)
    Mais déjà bien avisée sur les possibles en terme de spiritualité, j’ai vite mis de côté l’hypothèse de la folie..
    Je me suis juste dit que ma volonté de m’aimer plus me donnait l’accès à certaines capacités.. une connexion à une source d’informations inépuisable.. à ce moment-là, les synchronicités se sont mises à pleuvoir.. et même mes enfant se sont mis inconsciemment à contribution, par exemple en me faisant deviner ce qu’ils cachaient dans leur manche!!.. à mon grand étonnement, j’avais juste à tous les coups!.. j’ai aussi pu constater que j’avais un gps intégré!!.. :) ..et qu’il me suffisait simplement de VOULOIR pour OBTENIR.. comme si mon intention se manifestait instantanément dans la réalité..
    Parallèlement, Aum ne sortait pas de mon esprit.. il était présent, chaque seconde, dans mes pensées.. avec une sensation d’intense connexion.. comme s’il faisait partie intégrante de moi.. et je le remerciais d’avoir provoqué ce phénomène nouveau en moi..
    Il m’était dorénavant impossible d’offrir mon corps à un autre homme que lui.. Le faire m’aurait sembler totalement incohérent.. c’était lui, et personne d’autre..

    Cela faisait près de 2 mois que nous avions coupé les ponts quand nous nous sommes revus..
    Je sentais ce jour-là que nous allions nous recroiser.. c’était au cours d’une manifestation, à 300 bornes de chez moi.. mon esprit rationnel essayait de me convaincre qu’au milieu d’une foule de milliers de personnes, j’avais peu de chance de le croiser.. et fallait-il encore qu’il soit là-bas!!.. je sentais aussi qu’il y avait une autre femme dans sa vie..
    En fin de journée, alors que mon groupe et moi prenions le chemin du retour vers notre bus, et que je m’étais faite à l’idée que tout cela était de l’ordre du fantasme, je me suis sentie appelée par de la musique qui émanait de sous une barnum.. je me suis aussitôt détachée de mon groupe pour me diriger vers la musique, sans chercher à mentaliser.. et puis je me suis arrêtée, encore à bonne distance du barnum.. là, j’ai vu un homme entrer dans mon champ de vison, sur la droite.. c’était lui!!..
    Il est donc venu vers moi, spontanément.. je me suis sentie bouleversée de le revoir.. j’ai essayée de garder la face, bien difficilement, et puis j’ai accepté de me sentir vulnérable face à lui.. nous avons alors pu échanger quelques gestes tendres.. j’ai pu lui dire combien je me suis sentie blessée par son silence et la rudesse de ses mots.. lui, s’est excusé, disant que ça n’avait pas été son intention, et que mon dernier message l’avait lui aussi blessé.. j’ai alors compris que cette rupture n’avait été générée que par une guerre d’égo.. tu me fais mal, alors je te fais mal.. et tu me refais mal en retour.. Alors que de la tendresse, il y en a en masse.. et j’étais contente que nous ayons pu exprimer cette tendresse lors de ce court échange..
    Les émotions en moi se faisant violentes, je me suis donc éclipsée..
    Quelques minutes plus tard, je l’ai vu avec une femme dans les bras.. mon intuition ne m’avait pas trompée.. une immense colère m’a submergée, et je me suis dirigée vers eux.. arrivée derrière lui, je lui ai mis une grosse tape dans le dos (je n’en suis pas fière..).. il s’est alors retourné, et je n’ai rien trouvé de mieux à dire que « Ah ouais, ok d’accord!!.. » .. je pense qu’il s’est trouvé con, parce qu’il ne m’a rien dit et s’est contenté de détourner la tête.. Quand j’y repense, je me dis que j’ai eu de la chance de ne pas me recevoir une claque en retour, parce que je l’ai littéralement agressé..
    Bizarrement, une voix douce en moi s’est faite entendre sur le chemin du retour.. et elle me disait que j’avais fait irruption dans un moment qui ne m’appartenait pas.. mais que j’avais eu mon moment à moi.. qu’il m’avait vu et n’avait pas cherché à m’esquiver.. que la tendresse était toujours présente..et ça m’a apaisée.
    Je lui ai donc envoyé quelque jours plus tard un message pour m’excuser, et pour le remercier de m’avoir donner la possibilité de me délester de valises bien encombrantes qui me détournaient de moi-même..

    J’ai continué mon travail d’épuration des émotions, et quelque chose de tranquille me disait que cette femme dans sa vie n’allait être qu’un épisode éphémère (j(ai su effectivement quelques mois plus tard qu’ils s’étaient séparés quelques jours après notre entrevue).. nous retrouver me semblait évident.. et tous les discours dissuasifs de mon entourage ne pouvait rien y faire..
    Son absence était extrêmement dure à gérer.. mais je travaillais sur moi sans relâche..

    Un mois plus tard, je lui ai envoyé un message pour son anniversaire, disant que si toutefois il n’avait pas complètement refermé la porte, je lui souhaitais que ce jour soit plein de joie et d’amour..
    Message auquel il a répondu.. j’ai su ce jour-là que jamais je ne le perdrai..

    C’est à ce moment-là que les « signes » ont été de plus en plus prégnants dans mon quotidien.. j’étais dans un autre plan de lecture de la vie.. comme si mes yeux voyaient plus grand, plus large, et en même temps plus dans le détail.. comme si je réalisais que toutes les réponses étaient là, constamment sous notre nez et que nous les ignorions.. je réalisais l’imbrication de toutes choses..
    Alors un soir, après une imprégnation d’un mois de ce phénomène, je me suis adressée à l’Univers dans ces termes: « Ok l’Univers!.. j’ai compris!!.. Je sais que tu réponds d’une manière ou d’une autre à toutes les questions que je me pose, et que c’est à moi d’être attentive.. alors en voici une!!.. est-ce-que je vais revoir Aum?.. et autant aller au bout du délire!!.. est-ce-que je vais faire ma vie avec lui?.. est-ce-que nous allons avoir un enfant ensemble?? ».. car oui, ce qui monte en moi quand je pense à lui, c’est la vision d’un enfant.. et j’avais eu quelques semaines auparavant un flash, sorti brusquement de je ne sais où, où Aum disait « on va se marier », d’un air enjoué.. sur le coup, ça m’a fait peur.. cette image était criante de réalisme.. je ne sais pas à qui il s’adressait, et encore moins avec qui il allait se marier!!..
    Donc, après avoir adressé mes requêtes à l’Univers, je me suis couchée avec de douces images de moi, Aum et un bébé.. 5 minutes après, à presque minuit, mon téléphone a retenti.. je venais de recevoir un message de Aum..
    Il venait de passer sa première journée de formation bateau, et avait envie de partager sa joie avec moi..
    J’ai eu, ce soir-là, double réponse.. la certitude que je comptais pour cet homme et que j’étais présente dans ses pensées.. et la réponse à mes questions adressées à l’Univers..
    Une joie indescriptible, une force inouïe se sont éveillées en moi.. et les gens autour de moi ont commencé à moins douter de mes ressentis!! :)

    C’est au même moment que l’Univers a commencé à remettre sur mon chemin des amies qui se trouvaient à un carrefour de leur vie.. avec les mêmes problématiques que j’avais pu avoir, mais du coup, j’avais un train d’avance, et j’étais à même de les accompagner.. des personnes plus « pragmatiques », plus terre-à-terre qui auraient complètement basculé dans la dépression si je ne leur avais pas exprimé ma conception des choses..
    Je rends grâce pour tous ces partages, pour cet accompagnement réciproque, pour tout l’amour qu’elles ont pu m’exprimer et m’expriment encore.. <3

    En ce qui concerne Aum, j'avais terriblement peur que cet infime lien, si fragile, s'effiloche.. nous avons continué à nous envoyer quelques messages.. j'ai toujours essayé d'être "dans le coeur" à chaque fois que je le contactais.. Et puis un jour, mon égo a pris le dessus.. je me sentais comme une petite araignée en train de tisser sa toile et je lui ai envoyé un message qui, selon moi, devait inévitablement amener une réponse de sa part puisque je lui posais une question!.. Bien mal m'en a pris!!.. et j'ai senti tout de suite que je faisais une bourde!!.. j'ai su instantanément que je n'aurais pas de réponse.. j'ai compris que je ne pouvais pas tricher avec lui.. que la manipulation, toute petite soit-elle, n'avait pas de prise.. que ça ne pouvait évoluer que dans une démarche d'amour, et rien d'autre..
    Effectivement, je n'ai pas eu de réponse..
    Je souffrais atrocement, et cette petite voix en moi, qui m'était devenue si familière, me criait de laisser mourir quelque chose.. j'ai cru au début que c'était notre relation, notre lien, que je devais laisser mourir, parce que trop toxique..
    Adepte de chamanisme, j'ai décidé, un soir, d'entrer en état de conscience modifié pour couper ce lien..
    Une part de moi n'en avait absolument pas envie.. une autre me disait que c'était nécessaire..
    J'avais lu dans un livre de Maud Séjournant qu'il était risqué de faire ce genre d'expérience seule, mais ma "petite voix" me disait que je saurais le supporter..
    Cette expérience a été plus qu'éprouvante.. j'ai eu la sensation physique d'être coupée en deux.. je hurlais de douleur dans mon lit, en priant de toutes mes forces pour qu'on me soutienne, qu'on m'accompagne dans cette épreuve.. j'ai senti de douces présences autour de moi.. quelqu'un m'a longuement caressé les cheveux ce soir-là..
    Le lendemain, je me sentais sereine.. l'amour pour Aum était toujours là, mais c'était un amour radieux.. j'ai compris que ce n'était pas l'amour ni le lien entre nous qui était mort, mais une part de mon égo..
    Un voile venait de se lever.. je savais dorénavant qu'Aum reviendrait de lui-même quand le temps serait venu..
    Dans mes moments de doute, ma "petite voix" me répétait "Laisse-le venir", et je m'apaisais instantanément..
    J'ai profité de ce moment de silence de sa part pour continuer à accompagner mes amies et à soulever les zones d'ombres en moi..
    2 mois ce sont écoulés, durant lesquelles j'ai beaucoup médité et formulé mes intentions de guérison lors de séances de Gaïa Yoga..
    Je me suis alors vu me transformer.. D'habitude si "éthérée", j'ai basculé dans une sorte de productivité incompréhensible.. comme si je renouais avec une part beaucoup plus "masculine" que j'avais perdue depuis longtemps.. je me sentais assez "neutre" émotionnellement parlant, ce qui me perturbait, vu toutes les vagues d'amour que j'avais pu ressentir auparavant..
    La rencontre avec une astrologue humaniste (encore le fruit d'une belle synchronicité!) a pu m'éclairer sur mes bagages karmiques et la façon dont je pouvais m'en délester.. et c'est clairement ce que j'étais en train d'expérimenter: l'expansion dans le traitement des petites choses du quotidien.. un rééquilibrage du masculin/féminin en moi..
    Elle m'a aussi parlé de mon "mariage avec l'invisible" du début d'année, me disant que ma voie était la guidance.. J'ai été très tentée de savoir ce qu'il adviendrait de ma relation avec Aum.. et tout en lui demandant ça, ma "petite voix" est devenue tonitruante.. j'ai alors dit à l'astrologue: "Vous savez quoi?.. il y a ma peur qui veut savoir.. mais il y a quelque chose en moi de beaucoup plus fort qui me dit que je peux toute chose.."

    Le soir-même, je me suis posée dans ma cour et ai repensé à tout ce que m'avait dit l'astrologue.. j'ai alors eu une vision.. Moi et Aum, sur un autre plan, nous promettant de nous retrouver dans cette incarnation.. et je l'ai senti comme vrai.. je me suis alors adressée à l'Univers, lui disant: "Je sais que Aum et moi nous sommes fait une promesse.. nous retrouver, non seulement pour nous servir de miroir afin de guérir nos blessures, mais aussi pour faire une longue route ensemble, main dans la main.. Mon Dieu, qu'est-ce-que j'aimerais avoir un message de lui.."
    Je me suis alors mise au lit devant des vidéos traitant des.. Flammes Jumelles !! (je n'avais pas encore conscience que nous en étions).. dans l'heure qui a suivi, j'avais un message de Aum!!..
    Mon ressenti était donc vrai.. nous avions passé un accord.. nous nous devions de continuer à cheminer l'un vers l'autre..

    Son message était très tendre, voire nostalgique.. je sentais son manque de moi..
    Après 15 jours d'échange de messages, nous avons fini par nous avouer que nous voulions nous revoir.. lui ne se sentait pas prêt pour un réel engagement et avait peur de me blesser comme la dernière fois.. il m'a proposé de venir travailler avec lui sur un domaine viticole (et oui, un an s'était déjà écoulé depuis notre rencontre..).. ce qui est drôle, c'est que c'est une demande que j'avais formulé à l'Univers!! ;)
    Passer une dizaine de jours avec lui était inespéré..
    Seulement, ces retrouvailles ont été plus chaotiques que ce que je pensais.. Toute la détresse que j'avais pu ressentir lors de notre rencontre, c'était à son tour de l'expérimenter.. un flot d'émotions le submergeait et sa seule parade était la fuite.. plusieurs fois il m'a dit: "Ça ne vient pas de toi.. c'est dans ma tête.. et je ne sais pas ce que c'est.. je ne sais juste pas comment me comporter, ni où me foutre.." .
    Mais autant vous dire qu'involontairement, il a été odieux.. ses systèmes d'auto-défense étaient à leur maximum.. il est allé jusqu'à partir dormir chez une autre femme sous mon nez (pas tout seul, heureusement, il était avec un pote) .. woaw!!.. dur à encaisser (bien qu'il ne se soit rien passer entre eux).. sur le coup, j'ai voulu prendre mes jambes à mon cou.. le planter et qu'il se retrouve comme un con, seul avec sa culpabilité.. mais j'ai acquis une certaine facilité à entrer en méditation et à écouter le divin en moi.. ce divin qui me disait :"De quoi as-tu réellement envie?.. que cette histoire s'arrête-là?.. non, ce que tu veux, c'est qu'il revienne.."
    Je lui ai alors envoyé un message, disant que ça me peinait qu'il soit parti passer la nuit chez cette femme, et que ce que je désirais le plus au monde, c'est qu'il vienne finir la nuit entre mes bras..
    Il m'a répondu 2 heures plus tard, me disant que c'était plus pour suivre son pote qu'il était parti.. qu'il était en train de bloquer sur de la musique colombienne.. et qu'il était désolé s'il n'arrivait pas à communiquer, qu'il ne le faisait pas exprès..
    Nous nous sommes retrouvés le lendemain en tombant dans les bras l'un de l'autre.. le reste du séjour a été comme ça.. des tout-petits moments de lâcher-prise au milieu d'une tension presque palpable..
    Au moment de se quitter, à la fin des vendanges, on s'est serré fort dans les bras, et il m'a dit qu'il espérait que la prochaine fois, il serait apte à me parler..
    De mon côté, je lui avais écrit une lettre, lui disant combien il comptait pour moi, quel beau miroir il pouvait être.. comme il avait pu générer en moi cette envie d'expansion et de retrouvailles avec moi-même, et que je ne pouvais pas le ranger dans un petit tiroir à souvenirs.. que je voyais bien combien c'était compliqué pour lui, ne serait-ce que de me parler, et que j'espérais de tout coeur que nos prochains échanges n'allaient pas être parasités par cette peur de "je ne sais quoi"..
    Nous nous sommes brièvement revus lors d'un rassemblement une semaine plus tard.. c'est lui qui est venu vers moi.. j'étais avec mes enfants.. il m'a fait la bise et ce geste m'a paru tout sauf naturel entre nous.. j'ai senti de son côté un gros effort de communication, et pour le coup, c'est moi qui me sentais perturbée, crispée.. j'avais encore cette peur de paraître ridicule, pas à la hauteur.. bref, encore un manque d'amour pour moi-même..
    Il me dit alors qu'il a enfin trouvé un bateau pour partir en Amérique du sud.. je me suis décomposée (ce projet était déjà au goût du jour lors de notre rencontre)..
    En partant du rassemblement, je lui ai envoyé un message disant que j'avais envie de le revoir une dernière fois avant qu'il n'embarque.. message resté sans réponse.. je réitère 2 semaines plus tard, avec des mots qui sortent des tripes.. des mots qui disent combien j'ai envie d'être moi-même devant lui.. que j'en ai marre de me cacher derrière mes peurs.. mais, toujours rien..
    Et puis quelques jours plus tard, j'entame un bouquin qu'un ami m'a prêté.. "Brida" de Paolo Coelho.. et je tombe sur le passage traitant de "l'autre partie".. je me sens alors submergée par une vague d'évidence.. Aum est mon autre partie.. je le sais parce que je le sens.. et jusque là, tout m'avait prouvé que la connaissance se passait dans le ressenti, et non pas dans l'intellect..
    Je me remémore alors les vidéos que j'avais visionner sur les Flammes Jumelles le soir où il a repris contact avec moi.. combien y-avait-t-il encore de signes que je n'avais pas su voir?..
    Comme d'habitude, lorsqu'un voile sur notre relation se lève, Aum réapparaît dans la foulée..
    Message de lui.. qui me dit qu'il viendra me voir.. quand?.. il ne le sait pas, parce qu'il est parti en balade, faire le tour des copains..
    Mais voilà, on amenait encore de l'eau à mon moulin.. Il est ma Flamme Jumelle.. alors je me documente.. je tombe sur ce site ;) .. et je me retrouve dans tout ce qui est dit.. je mets enfin des mots sur ce que je ressens.. l'éveil.. les différents symptômes physiques qui accompagnent la montée de la kundalini ( heureusement qu'il y a les orgasmes spontanés parce que le reste n'est pas très agréable!! :) ).. le "chaser" et le "runner".. bref, vous savez aussi bien que moi..
    S'ensuit donc un mois où, forte de mes découvertes, j'acquiers beaucoup d'assurance.. ma "petite voix" qui ne se trompe jamais me dit qu'il ne partira pas sur son bateau.. ce voyage ne me fait pas peur.. j'ai la certitude qu'il ne se fera pas.. ce n'est pas par volonté de le retenir.. c'est juste que ce voyage sonne faux.. parce que je sens en lui des choses se mouvoir.. et qu'il n'est plus aussi caler par rapport à ce voyage qu'il ne l'était.. et aussi parce que je me sens aussi riche que ce voyage.. parce que je SAIS au fond de moi, que je peux lui proposer un voyage tout aussi magique..
    Un mois passe, donc, durant lequel je lui ai envoyé 2 messages.. juste des petites pensées.. qui sont restées sans réponse de sa part..
    Et puis, fin décembre, j'ai commencé à avoir une petite "défaillance" physique.. mon aorte s'est mise à faire des siennes.. de grosses pulsations complètement désordonnées qui me coupaient le souffle et me fatiguaient énormément.. mon médecin m'a bien confirmé qu'il s'agissait de mon aorte qui se mettait à faire n'importe quoi, et m'a donc demandé de passer un doppler.. selon elle, je n'avais pas le profil de la personne présentant un anévrysme, mais dans le doute..
    Le soir de cette annonce, j'étais en panique totale.. heureusement, ma soeur était là pour me soutenir..
    J'étais terrifiée, et en même temps, d'autres mots montaient: "Ne t'inquiètes pas.. c'est juste quelque chose d'énergétique!.."
    Cela dit, cette frayeur a provoqué un véritable déclic.. c'était une injonction a revenir à l'essentiel.. que la vie pouvait être courte, et qu'on avait tendance à la laisser filer.. à trouver 1000 raisons pour ne pas faire ce qu'on a réellement envie..
    J'étais en larmes quand j'ai dit à ma soeur: "Je suis peut-être en train de perdre mon temps à attendre un homme qui, à première vue, n'a pas réellement envie de m'inclure dans sa vie.."
    J'ai prié très fort en me couchant ce soir-là.. j'ai demandé à l'Univers qu'on me mène vers ce qui m'est essentiel, et qu'on amène à moi mon essentiel.. ce pour quoi je me suis incarnée.. ce pour quoi je suis destinée.."
    Le lendemain matin j'avais un message de Aum.. qui me disait qu'il allait passer me voir le week-end précédent le 6 janvier..
    J'ai passé mon doppler qui a confirmé que je n'avais rien d'anormal, et j'ai rendu grâce à cette petite défaillance qui m'avait permis de renouer avec mon envie de vivre pleinement, et de me débarrasser du superflu.. de mes peurs sur moi-même..
    Aum est donc arrivé le samedi 3 janvier.. et ça a été magique.. je n'avais plus peur de moi.. je n'avais plus peur de lui.. et c'était pareil pour lui..
    Les mots étaient fluides.. les gestes aussi.. il n'y avait plus de retenue.. la tendresse exultait.. l'amour aussi..
    Comme j'ai pu dire sur un autre post, je me suis souvent demandée pourquoi j'étais autant en amour pour cet homme qui me semblait si bourru, qui me faisait penser à un ours.. le week-end dernier, j'ai découvert un "bisounours"!! :) .. et je me dis que je ne me suis pas trompée.. il nous a fallu plus d'un an pour démonter une partie de nos barricades.. et laisser place à toute la tendresse que nous éprouvons l'un pour l'autre..
    C'est un énorme palier qui vient d'être passé.. j'ai tenu bon, même si mon mental voulait me faire croire que cette relation était impossible..
    Ah, et au fait, il n'embarque pas sur le fameux bateau! ;)

    On a tendance à croire que la relation avec notre Flamme Jumelle n'est pas romantique.. au début, certes.. mais je peux vous confirmer que ça peut le devenir.. je crois que je n'ai jamais reçu autant de caresses et de bisous en si peu de temps!!..
    Ce que j'ai compris dernièrement, c'est que nous étions réellement un système imbriqué.. ses silences ne me font donc plus angoisser car je sais dorénavant que s'il n'est pas prêt, c'est que je ne le suis pas non plus.. nous sommes synchrones..
    En témoigne ce moment où, un soir, j'étais dérangée par une sensation qui ne semblait pas m'appartenir mais émaner de lui.. j'ai senti qu'il fallait que je lui envoie un message pour répondre à une question qu'il se posait.. ce que je fis.. avant même de recevoir mon accusé de réception j'ai reçu un message de sa part me posant la question à laquelle je venais de répondre 1/4 de seconde avant..
    Ça vient un peu démonter l'hypothèse que chacun avance à son rythme, je sais, mais je ne peux que constater que les choses avancent en chacun simultanément.. alors dites-vous que l'envie ne fait pas tout!!..
    On peut avoir envie, ressentir des vagues d'amour incommensurables mais ne pas être prête pour autant!!..
    Observez vos peurs, vos jugements sur vous-mêmes.. ce sont autant de freins vers l'amour pour vous-mêmes et inévitablement pour votre autre, ainsi qu'à la fructification de votre relation..
    Demandez-vous ce qui à votre avis le retient loin de vous.. puisqu'il est votre miroir, cela pointera les jugements que vous portez sur vous-mêmes.. C'est nous-mêmes qui les tenons à distance avec notre manque d'amour-propre..
    N'ayez pas peur.. ce que ma "petite voix" me dit, c'est que notre autre n'attend que ça, inconsciemment, que nous nous réveillons complètement pour nous rejoindre et fusionner.. en attendant, il s'occupe!!.. et il ne faut pas que ses occupations nous effraient, quelles qu'elles soient!!..

    J'ai encore beaucoup de jugements sur moi.. la plus prégnante c'est "Comment un homme aussi jeune, qui plus est voyageur, voudrait-il vivre avec une maman ancrée malgré elle?".. voilà ce que je génère et cristallise dans ma réalité!.. N'ai-je pas à changer de regard sur mon contexte de vie?.. Ne devrais-je pas être plus bienveillante envers mon "ici et maintenant"?..
    Il n'y a pas de faux-pas possible avec une Flamme Jumelle, où la relation stagne..
    C'est la relation la plus libératrice qui soit.. c'est une relation qui tend vers la vie avec un grand V.. quelle chance nous avons d'avoir croisé leur chemin..

    J'ai aussi envie de vous faire part d'une petite anecdote qui ne date pas plus loin que ce matin..
    Cela fait déjà plusieurs jours que j'avais envie de ressortir le livre que je lisais lorsque Aum et moi nous sommes rencontrés.. "La vie des maîtres", donc.. Et ce matin, j'ai réalisé la teneur de ce livre ..
    C'est tout de même drôle que le contexte de notre rencontre ait pu illustrer avant l'heure ce qui allait se passer dans ma vie quelques mois plus tard!!.. je suis loin de pouvoir quitter mon enveloppe charnelle pour me matérialiser ailleurs, mais j'ai déjà la capacité d'agir sur la matière (entre autre exemple, décider de la date de mes règles juste en disant "j'aimerais bien qu'elles arrivent plus tôt!".. ou comme la fois où je me suis dit "J'aimerais bien me refaire percer le nez", alors qu'il était rebouché depuis 2 ans, et voir avec stupéfaction le lendemain qu'il s'était débouché durant la nuit, et pouvoir y glisser un anneau sans effort..)
    Ça illustre aussi parfaitement le fait que le pôle masculin détient le savoir (lui avait lu le livre depuis longtemps, moi j'en étais aux premières pages.. et d'ailleurs je ne l'ai jamais fini! :) ), et que c'est le pôle féminin qui l'expérimente et le matérialise!..

    Je lui ai demandé le week-end dernier, comment il vivait la spiritualité dans son quotidien, lui qui savait tant de choses et avait lu tant de livres à ce sujet..
    Il m'a expliqué qu'il la vivait essentiellement dans les rapports énergétiques avec les gens..
    Et il m'a avoué aussi que depuis quelques mois, il sentait une réelle connexion avec la nature.. il avait vu à plusieurs reprises des arbres le saluer.. :)
    Je lui ai parlé en retour de mon plan de lecture de la vie.. des signes, des synchronicités, des réponses instantanées qui jalonnaient ma vie, en l'illustrant d'exemples qui l'ont bluffés, sans toutefois lui dire que c'est notre rencontre qui avait généré tout ça.. je sais qu'il le découvrira en son temps, et qu'il est sur la bonne voie..
    Je sais que tous les éléments lui sauteront aux yeux d'un seul coup..

    Bon, je vais arrêter là mon pavé!!
    J'espère que mon histoire aura susciter l'espoir en vous.. l'espoir que c'est possible.. que cet amour que vous ressentez n'est pas vain..
    Je ne manquerai pas de vous part de la suite!

    Bon courage à tou(te)s!!

    • Hello,

      Oui, merci à toi ! Je me retrouve tout à fait dans ce que tu vis dans mon expérience.
      J’apprends à écouter ce rythme intérieur et message qui me relie à cet homme.
      Tout n’est que richesse et initiation. J’ai une totale confiance. Personnellement, je suis très contente d’amorcer un autre travail plus en profondeur sur moi pour me sentir parfaitement en paix, en harmonie et poursuivre ces belles synchronicités .
      Tout de suite, je sens un appel profond de mon âme et mes cellules à être avant tout en amour avec moi, et alignée dans cet amour…afin de n’être un réservoir…juste dans l’être. Je sens très fort les manifestations de l’égo, du mental, ce qui est plutôt très positif, pour apprendre et lâcher.
      Je suis très heureuse de cette mouvance unique et suis totalement d’accord quand tu dis que l’il ne vient pas vers toi, c’est que tu as un travail à faire et que tu n’est pas prête…
      Je suis très à l’écoute de cette vibration/information/miroir d’une richesse grandiose…qui me permet justement cette évolution/expansion.
      Comme toi, je viens juste de comprendre depuis, juste quelques jours qu il est ma flamme jumelle….
      A bientôt….
      MERCI….

  12. Contente que ça ait pu trouver écho chez vous! :)

    J’aimerais vraiment savoir si quelques-une d’entre vous ont réussi à passer le cap de la fluidité d’expression (celui de la parole et du geste) avec leur Flamme Jumelle.. Ce moment où on n’a plus peur de la réaction de l’autre, où on se sent accueilli dans l’expression de notre tendresse, et qu’on en reçoit énormément en retour, signe que l’autre aussi a désamorcé cette peur..

    Et si oui, qu’elle a été pour vous l’étape suivante?.. je sais que chacun a sa propre histoire, mais l’expérience me mène à dire « quand tu parles de toi, tu parles de moi »..

    Mes derniers échanges avec lui date de jeudi dernier.. il avait une « épreuve » à passer dont je ne peux divulguer la nature, et en me levant ce matin-là, j’ai senti fortement qu’il avait besoin de mes mots pour l’accompagner.. je lui ai envoyé un message, lui souhaitant bon courage et disant que je pensais à lui.. il m’a aussitôt répondu (chose qui arrive très rarement!), me remerciant, m’envoyant des bisous, et me disant qu’il me tiendrait au courant de la suite des événements.. ça m’a fait immensément chaud au coeur.. je sentais une réelle réciprocité d’attention..
    Effectivement, il a tenu parole et m’a informée dans l’après-midi de ce qui s’était passé.. je lui ai renvoyé des mots doux pour l’apaiser.. je n’ai pas eu de retour.. pareil samedi (c’était un jour particulier, et je voulais lui envoyer des pensées)..

    Aujourd’hui, je me sens en colère..
    J’ai appris à accueillir toutes les émotions qui pouvaient remonter, sans les juger, et pouvoir ainsi les laisser se dissoudre..
    J’ai souvent noter qu’après des grosses montées d’émotion se manifestait une vague d’expansion, et souvent son retour..

    Qu’en est-il pour vous?..

    • Bonjour Stella, bonjour à tous!

      Pfiouuuu, je ne sais pas trop par quoi commencer… Je crois que c’est à mon tour d’écrire un pavé!!

      Je suis « en chemin » de plus en plus consciemment depuis quelques années et les choses se sont accélérées depuis mars 2015, précisément depuis le week end d’équinoxe. J’ai commencé à ressentir de très fortes vibrations dans mon corps, à des endroits tels que le sommet du crâne, le troisième oeil.. Et des vibrations dans les jambes et surtout, j’ai les mains qui picotent en quasi permanence. Cela s’accompagne d’une « quête » spirituelle, de synchronicité de plus en plus hallucinantes, d’une suppression de la viande rouge… Je sais déjà à cette époque que ma mission est de guider, soigner, apaiser, mais je ne sais pas comment ni quand… Et il faut dire que les freins du mental fonctionnent à bloc (pour qui te prends-tu? etc…)

      Danseuse, j’accompagne mon groupe d’amis bretons en Espagne pour un week end de stages et soirées organisé par des amis toulousains, en avril. Je le rencontre là-bas : comme toi Stella, attirance-répulsion… Bizarre car ma tête me dit non, il ne me plaît pas, mais quand on danse on est connectés et il y a une vraie attirance et évidence dès que je ferme les yeux. Nous discutons de temps en temps et nous nous intéressons aux mêmes choses (énergétique, protection de Gaïa…). Il a quelqu’un à ce moment-là, je ne sais même pas si c’était réciproque. Bref je rentre en gardant cette rencontre en moi comme un encouragement : ma vibration a changé, je le sais car enfin un homme m’a plu, et même si j’ai mis plein de freins (il est trop ceci, pas assez cela…) ça m’a appelée profondément. Mon chemin se poursuit, je rencontre des énergéticiens qui m’encouragent, je mange quasi exclusivement végétal parce que plus envie du reste, je continue l’ancrage…

      Je le revois fin juillet à un festival. Je savais qu’on l’on s’y verrait mais sans vraiment y croire… Enfin je dis ça mais ma petite voix m’avait dit qu’il serait de nouveau disponible!! Nous nous voyons et là pour moi rien de spécial… jusqu’à ce soir-là où en dansant,contre lui, j’ai senti mon être s’expanser littéralement, bien comme jamais… et surprise de constater que danse après danse’il ne me lâchait plus et que je sentais que « ça » passait de son côté! Ô joie!

      Pendant 2 jours, peu de rapprochement, valse-hésitation timide de son côté, il a peur de souffrir, il y a 800 km entre nous… Mais on sent qu’il se passe quelque chose. Je lui propose de rester un peu chez lui avant de remonter. Je m’étonne de mon audace d’ailleurs, je n’aurais jamais fait ça avant! Il a peur mais accepte, et nous passons une semaine magique. Nous ne parlons pas le même langage, c’est clair! Nous essayons de communiquer le plus clairement possible sur ce que l’on est, ce qu’on ressent, et il y a beaucoup de tendresse, de respect et d’attention : nous nous découvrons avec ce lien profond déjà présent : tout coule… Et nous décidons de tenter le coup… je rentre et nous devons attendre un mois pour nous revoir. C’était début août.

      Là, tout se complique!! Je reste sur mon nuage bisounours, lui déjà introverti ne communique plus qu’avec difficulté ou alors j’ai l’impression d’être une « pote »… Là j’ai peur, je suis en mode « il ne veut plus et n’ose pas me le dire » « qu’ai-je fais de mal » etc… C’est horrible. Je lui en parle mais il m’explique très rationnellement qu’avec la distance c’est normal, que les choses changent mais que nous verrons… N’étant pas en présence je ressens moins son énergie et j’ai moins d’infos et là je commence à travailler sérieusement (soi je bosse, soi je m’enfonce dans la peur). Je sens que cette relation est différente, intense mais sereine, évidente mais confrontante… Je prends conscience du miroir et des blessures que nous devons voir et guérir… et je réalise que nous avons les mêmes! Je me débats entre cette lame de fond qui arrive parfois et qui me parle d’amour incroyable, nouveau, indiscible… et toutes mes peurs et mes blessures qui émergent devant ses silences ou ses réactions et qui me mettent le doute… Un mois comme ça à osciller entre la peur et l’amour, à tenir devant sa froideur même si nous nous parlons tous les jours et que je sens que c’est là chez lui aussi. Je regarde mon ombre en face et Dieu que ça fait mal!! Je me sens seule parfois…Mais dedans ça me dit de mettre de l’amour sur ces peurs et d’avancer confiante. Dans le même temps je précise mon envie et mon projet de soigner, ça arrive vite!

      Nous nous sommes revus le week end dernier. Il se disait impatient, moi je n’en pouvais plus de joie ; à l’aéroport il est distant, me fait juste un bisou et file vers la voiture… Okayyyy… Il a fallu 24 heures pour qu’il se détende et moi j’ai sombré dans un chagrin dingue, je n’ai pas pu lui cacher bien sûr. J’ai tout dit calmement, avec le coeur, sans essayer d’attendre quoi que ce soit de sa part parce que je sais au plus profond de moi qu’il dira/fera ce qu’il sera prêt à faire (tout comme moi héhé), mais c’est dur! Je m’abandonne complétement et magique! Il revient peu à peu et nous re-créons cette bulle de confiance, d’amour très tendre, nous échangeons plus. Sauf qu’il faut déjà repartir…

      Il y a 3 jours il me parle d’un truc qui réactive une souffrance en moi que je pensais dépassée… Re belote, le lendemain je sombre dans des émotions fortes, très noires, mais en dessous il y a toujours cette douceur qui me dit de continuer à regarder en face ce que je suis parce que cela nous sert à tous les deux. Et il recommence à mettre un peu de distance (un peu moins) dans la façon dont il me parle. On a du mal à se comprendre souvent, il faut reformuler, c’est frustrant, c’est comme si on ne pouvait vivre nos échanges que dans la tête!! C’est difficile, long et exigeant, plein de doutes… et d’amour!
      La première fois que j’ai lu un article sur ce site j’ai littéralement explosé : une vague venue du plus profond de mon être est sortie et j’ai pleuré, pleuré, pleuré à gros sanglots. Puis je vous lis Stella et je me dit waouh, ben ça me parle!! Les croyances limitantes sont là (genre pourquoi aurais-tu, toi, la chance de vivre ça??) mais… cet amour si particulier est bel et bien là!

      Je crois que la seule chose qu’il faut que je continue à faire c’est avoir confiance en ma petite voix, quelque soient les émotions et souffrances qui me traversent. Essayer de ne rien attendre de lui et d’accueillir ce qui arrive en moi, de me donner de la bienveillance et de l’attention. J’ai l’impression que lorsque je me concentre sur moi, Lui est plus enclin à me rejoindre. Dès que je voudrais qu’il fasse ou dise quelque chose c’est le contraire qui se passe. Il fait partie de moi et je fais partie de lui alors ce que chacun comprend et dépasse l’autre l’intègre aussi même si ce n’est pas conscient. Il vient de me dire qu’il sent qu’il doit bouger, que sa vie professionnelle n’est pas épanouissante… Il commence à chercher tout comme moi il y a quelques temps… Et m’a dit adorer masser et que ça lui plairait bien d’en faire son activité : dans mon coeur ça a fait « travailler et soigner ensemble ». Mais il faut être prêts alors moi qui suis méga impatiente je n’ai pas d’autre choix que de m’en remettre à l’Univers… Et je poursuis la mise en place de mes projets en développant l’écoute et la confiance. J’essaie de toujours écouter et faire ce que je sens, sans focaliser sur le résultat.

      Voilà pour ce loooong retour,
      encore merci Stella, j’espère que depuis vos questions ont trouvé réponse.
      Jessica

  13. ma fj et moi avons totale confiance l’un en l’autre, on se dit tout, même les choses les pires sur notre passé ou les plus intimes … j’ai appréhendé lui dire des choses et il a eu les mots justes qui décomplexent illico presto ( forcément puisqu’il a vécu la même chose ou presque ) , aucun jugement entre nous, sauf cette période de 5 mois où on ne s’est envoyé des sms que pour se faire des reproches. Là on en est à la prochaine étape dont je ne parle pas encore, pas même sur mon blog !
    Dans notre cas plus on se rapproche plus on s’éloigne … parce que les moments magiques, on les souhaite tellement qu’on met la pression à l’autre … Ce que j’essaie de ne plus faire. Je vis les choses avec immense gratitude, mais avec détachement …
    J’ai remarqué aussi que lorsque je monte en vibration, il se rapproche aussi, mais si je monte trop haut, lui ça le fait descendre !
    Je monte donc on le guidant afin qu’il me suive mais en douceur !
    Merci Stella !

  14. Stella,

    Très beau témoignage. <3

    Je n'ai pas encore passé le cap de la "fluidité d'expression" bien qu'elle se soit déjà manifestée depuis notre rencontre, mais au fil des jours celle ci laissait place à un nouveau repli sur lui-même (= le silence radio progressif, sans que je puisse obtenir d'explications) et à de la confusion, puis à une nouvelle longue fuite parfois ponctuée d'une espèce de "prise de bec" qui me laissait carrément pantoise (la dernière à eu lieu à la fin de l'été)… et toujours ce même cycle etc etc depuis quelques années déjà

    Mais je sens monter un apaisement général de mon côté qui se traduit par une harmonieuse placidité de son côté lorsqu'il me répond, et surtout par des réponses quand je lance un message, car il a recommencé à me répondre depuis peu. Dorénavant néanmoins, les conversations sont écourtées, et c'est aussi ma volonté car je ne suis pas habituée à ce dialogue. Auparavant l'entrée en matière lorsque nous nous "retrouvions" était un peu farfelue et dominée par une forme d'humour, à tâtons. Je sens maintenant que les choses sont honnêtes et entières, et je ne cherche plus à combler les blancs (qui l'ont je sais effrayé lui aussi, autant que subjugué), mais ça me fait peur, je ne m'aventure pas.

    Comme toi, les réponses à mes messages n'ont pas toujours été au RDV non plus, et ce parfois pendant des mois (qui me paraissaient bien longs et fastidieux avant mais avec lesquels je compose bien moins difficilement à présent). Au début je craignais qu'il ne revienne jamais, je me suis souvent dit que ses silences étaient le signe de son indifférence à mon égard, un ras-le bol, et puis j'ai compris qu'il était toujours là.

    Je me sens comme toi, toujours étonnée quand je reçois des signes de confiance et d'amour de sa part car ils se faisaient souvent rares et bien dissimulés. Mais survient maintenant une ambiance de confiance constante j'ai l'impression. A suivre.

    Sûrement, tu as déjà vécu ce que je m'apprête à vivre. A ma façon bien sûr, ma sensibilité. Puisque chaque expérience est vécue de façon intime je pense. Alors, si ce que je dis te fais un peu penser à ce que tu as vécu n'hésite pas à me le dire, c'est toujours rassurant.

    Et 15 mois, de façon relative, c'est rapide :) Fantastique!

    • Merci pour ton témoignage T. !

      Oui, effectivement, ce que tu vis me parle beaucoup!
      De mon côté, j’ai bien compris les raisons de ses moments de silence..
      Tout à un sens.. enfin, moi j’y trouve un sens!!.. ses silences me parlent de moi et de mes peurs et mes croyances sur moi.. et quand j’arrive à désamorcer cela, il revient!! :)

      Je pense que je vais me créer une adresse skype spécialement pour pouvoir converser de vive voix avec toutes les flammes Jumelles qui souhaiteraient partager leur histoire!! :)

      L’univers m’a donné la chance de recroiser quelques amies perdues de vue depuis quelques années et qui vivent elles aussi la reconnexion à leur Flamme Jumelle.. autant dire que je suis bien accompagnée!!.. et inversement! :)
      Lorsque l’une ne voit pas quelque chose, une autre le voit.. c’est du pur bonheur de pouvoir échanger ainsi quotidiennement!.. ça permet aussi de faire le travail rapidement! :)

      Au plaisir et plein de courage!! :)

      • Bonjour Stella et merci infiniment pour tous tes partages.

        J’arrive tout juste sur ce site et cela me soulage de vous lire les unes et les autres.

        Après trois années de vie très dure passée avec ma fj – je suis en France, lui au Québec (à l’époque de notre rencontre, je vivais au Maroc) – je l’avais rejoint au Québec et nous avons fait ensemble des allers-retours France-Québec, un passage de vie des plus difficiles que j’ai eu à vivre et dieu sait si ma vie a été gratinée, nous sommes depuis un mois dans la phase de « séparation ». Par moments une torture, et à d’autres, des occasions de cheminer intérieurement, voire de faire des bonds quantiques.

        Nous n’avons plus aucun contact et les deux derniers mails qu’il m’a envoyés ont été expéditifs voire brutaux, de quoi me plier en deux de souffrance.

        J’entends ce que tu dis sur l’attente dans laquelle l’autre entrerait, le temps que l’on fasse notre propre travail sur nous. Je vois qu’il a besoin aussi de faire un travail, de vivre des expériences incontournables à son propre éveil.

        Pour ta proposition d’une adresse skype pour partager, je dis un grand OUI !!!

        J’ai besoin de partager ce que je vis, d’être comprise car même si j’en parle à mes chères amies, je vois qu’elles ne peuvent vraiment comprendre ce que je vis. Je ne sais si c’est une croyance mais j’ai l’impression que seules celles ou ceux qui vivent l’intensité de cette relation peuvent réellement entendre et comprendre.

        Ton témoignage m’interpelle car, oui, en poussant mes recherches sur ce site, j’étais en recherche de lire les témoignages des flammes moins éveillées, savoir comment elles, vivent la séparation ; et aussi, des témoignages de couples flammes qui ont passé cette période de séparation physique.

        Merci à vous toutes et tous d’être là

        Nadine

  15. Je voulais repondre à ce questionnaire. Mais je ne l’ai pas fait par ce que dans certaines question je ne peux pas répondre la vrai réponse.
    Pour les domaines qui me caractérise répondre un seul choix set faussé tronqué. JE SUIS défini par 4 à 5 de ces domaines. En choisir un seul ne me définit qu’en parti, pas pleinement.
    La question sur les missions de vies ne comprends pas toutes les réponses possible. J’ai plusieurs missions de vies. Dont j’avais conscience avant de rencontrer mon « runner ». Ces missions de guérisseur et de médiatrice avec les esprits de la nature sont mon essence. Elles sont en lien avec la co-création des humains avec les esprits de la nature. Un avancement nécessaire pour l’ascension en cours. je ne pourrais jamais les abandonner. Elle sont Moi. JE SUIS ces missions. Il en est de même avec la fusion avec ma flemme jumelle. Je ne peux pas dire que je vais l’abandonner pour une mission. C’EST une de mes missions, C’EST mon essence. C’EST qui je suis. Que nous fusionnons ou non dans cette vie ne change rien. Une mission de vie, une mission d’âme ne peu pas être abandonné pour moi. Je ressens bien trop mon âme. Elle est très presente pour moi. Plus forte que la raison, plus forte même que le cœur. Elle me pousse à agir depuis que je suis incarné. Depuis tout ce temps elle me prépare. Mon âme me guide…
    Je n’ai pas de choix à faire entre mes missions. Ni entre ma relation avec ma flemme jumelle et ma mission d’âme. Ma relation avec lui EST une de mes missions d’âme.

    • Dites est ce que quelqu’un ou quelqu’une peut me dire POURQUOI on se met à manger tant de sucres, je vous serait vraiment reconnaissante…J’ai eu des phases d’anorexie dans ma vie, aujourd’hui je me nourris de façon très équilibrée bien que végétarienne, mais depuis les « retrouvailles », je ne me reconnais pas: je fais que grignoter sucré, essentiellement du chocolat!!! Pardon si je vais vous paraître superficielle mais je crains de devenir énorme!! ça s’arrête ce phénomène à un moment????

  16. Bonjour à tous,

    Depuis quelques mois, je me passionne à la lecture de vos commentaires. Cela fait tellement de bien, être comprise et être entendu dans vos paroles. J’ai rencontré ma flamme jumelle l’année dernière, cette rencontre a été un bouleversement émotions, comme si je l’avais déjà vu comme si je le connaissais même sans lui avoir parlé. Ce qui a été frappant, je l’ai vu à travers un miroir nos regards se sont effleurés et là, c’est comme si le temps l’espace s’était arrêté. Mais il nous était impossible de nous regarder droit dans les yeux. Au début, on pense que c’est un coup foudre, de la timidité. Mais au fond de moi, je savais très bien que quelque choses de bizarres étaient en train de se produire à cet instant précis.
    (ce qui est intriguant, c’est qu’aujourd’hui les gens qui étaient dans la même pièce m’avouent que l’atmosphère était électrique et douce et sans le savoir les coiffeurs et les autres personnes s’étaient retournés sur nous.)
    On arrive à échanger quelques mots sans trop se comprendre. Après le boulot, je reçois un appel de lui. En effet, j’étais à la recherche d’un appartement et il est agent immobilier. Sa voix me parait encore familière. On discute de mon projet appartement, etc. et on se texte toute la nuit dans des échanges sur l’immobilier, la spiritualité sur les croyances sur l’univers, sur nos goûts communs nos choix professionnels semblables et surtout une vie familiale houleuse, etc. il m’annonce qu’il part en inde le lendemain. Mais face à cette annonce, je suis à la fois sereine mais troublée. Et ce fut la première séparation. On se pose tous les deux la question pourquoi se rencontrer là (Surtout que ce n’était pas prévu que ni lui ni moi devaient passer par là ce jour la… Mais on sait que le hasard n’existe pas) et se séparer immédiatement. Étant célibataire depuis 3 ans, je lui dis laissons le temps faire ce qu’il a à faire… Je ne pensais pas que ces mots que je prononçais aller prendre un sens aussi fort aujourd’hui.
    À son retour, on s’est vu immédiatement, il m’a raconté son voyage et un passage assez troublant. Il s’était perdu en Inde et mon image est venue à son esprit. Et il s’est rappelé l’expérience que moi, j’avais vécu 4 mois auparavant lors d’une quête en Europe. Et il a fait les mêmes étapes et a retrouvé son chemin.

    On a passé le weekend du 21 Decembre ensemble (j’ai lu que certaines personnent parlent de la danse des flammes pour ce jour mais aucune confirmation à part celle de mon coeur) L’atmosphère qui régnait entre nous était bizarre, il y a eu aucun rapport physique, le moindre contact de peau était électrique mais c’était doux et intense à la fois. Impossible de se fondre dans nos regards respectifs. On a mis de la musique et c’est comme si on dansait sans se toucher. Ce week-end qui était fabuleux fut le commencement de la seconde séparation. L’énergie r était intense et effrayante. L’échange des mots est important comme le fait qu’il me dise pk j’ai l’impression de te connaitre depuis toujours. Ma flamme jumelle, s’est mis en retrait, répondait parfois et parfois pas, et ce fut le commencement de longs silences et d’incompréhension etc.

    J’étais très sereine au fond de moi, mais mon esprit faisait tout pour emboîter cette relation dans les schémas d’autres relations classique. Mais impossible pour mon cœur de comprendre quoi que ce soit. Le pire dans tout cela c’est qu’on en parle autour de nous pour trouver une réponse. Mais les personnes d’une façon normale te dis oubli le, ou encore le traite de toutes sortes de nom. Et là, je suis passée par toutes sortes émotions, souffrances, douleurs larmes abandon, déchirures. j’ai fais un voyage pour l’oublier, des autothérarpies à me prendre pour une folle.. rien… jusqu’au jour où tu demandes à l’univers des réponses et l’univers te les donne. Je me lève le lendemain et je suis une autre, je suis sereine, je vis, je commence mon éveil. Je commence à travailler et à comprendre pourquoi cette peur ce lien passé que j’avais pris 3 ans à guérir était revenu et tout s’éclaircit. À partir de là tout s’est accéléré, j’acceptais l’univers et ces énergies, je coupais les liens karmiques et ce fut l’enchainement de synchronicités.
    Première synchronicité: les énergies nous poussent l’un vers l’autre et j’ai mes réponses.. Qui sont douloureuses, mais qui sont là. Il m’explique qu’il doit régler les liens avec son passé nos fameux liens karmiques. Et que suite à notre weekend, il était perdu, il ne comprenait pas et c’était remis dans les bras d’une autre.

    À l’heure où je vous parle, ma flamme jumelle commence à se guérir petit à petit, il a éloigné les énergies négatives et commence à nettoyer son bagage karmique et essaye de recréer une communication. Et moi parallèlement, je continue à avancer dans mes missions astrales. Nous nous sommes revus ce weekend lors d’une méditation avec un maitre tibétain. Et cette synergie est toujours présente et forte et nos effleurements du regard ne mentent pas.
    Le plus difficile est la séparation, j’ai l’impression d’être vide. Mais j’arrive mieux à gérer ces émotions, car il y a plus d’espace et de temps. Lors de mes méditations, je nettoie ces chakras. (orgasmes spontanés l’oblige lol) Je sais que c’est notre mission de fusionner dans cette vie et je ne me vois avec personne autre. Je suis lui et il est moi. Il est le chercheur de savoir de connaissances et je suis la créativité et l’imagination. Je souhaite à toutes les flammes jumelles de trouver le chemin de retour vers le maison ensemble.
    Je souhaite à toutes les flammes jumelles de trouver le chemin de retour vers le maison ensemble.
    Petite anecdote: Il me dit tout bas « , ce serait bien qu’on soit pour une fois dans le nirvana » lol. Est-ce un signe ?? :-p. A bientôt

  17. Bonsoir, à tous,

    J’ai vécu des choses similaires à ce que j’ai lu ici., il y a de cela 2 ans bientôt. J’ai été bouleversé par cette rencontre et cette histoire qui n’a ressemblé en rien à ce que je connaissais de l’amour. Elle m’a appris que je devais apprendre à m’aimer quoi qu’il arrive, et cet effet miroir que l’autre a reflète toutes mes incomplétudes… Bon j’apprends peu à peu à accepter de vivre sans cette personne qui m’a éloigné de sa vie, certainement par peur et sans juger, j’avoue que je n’était pas prêt non plus car cela m’a fait bien souffrir, autant que le plaisir incommensurable provoqué par cette rencontre, par tchat d’abord. J’avais l’impression de retrouver quelqu’un après des années, de la connaître. Et j’ai su alors que je parlais à son âme. La rencontre physique fut bien plus difficile car l’égo s’est vite interposer, ne serais-ce par la sensation de voire la structure de cette personne. L’histoire a duré 2 mois et demi et s’est terminée car elle a réveillé de telles blessures en elle, en nous, qu’il n’était plus possible pour elle de continuer, sans parler de l’éloignement. Je ne pouvais l’accepter tellement, cette personne était pour moi la seule et l’unique. Aujourd’hui, nos contacts sont épisodiques. Une thérapeute m’a dit lors de notre séparation qu’elle me faisait un cadeau, celui de la liberté. Je ne sais toujours pas quoi en penser aujourd’hui. Etait-t-elle vraiment ma flamme jumelle, si tant est qu’il n’y en est qu’une ? Je ne le sais plus à vrai dire.

    Voici le blog sur lequel je publie des articles et canalisations à ce sujet, si vous intéresse, n’hésitez pas à vous y rendre et laisser vos commentaires..
    http://advaitalecheminverssoi.wordpress.com.

    Merci pour la création de ce site qui me remplit de joie et surtout me fait sentir moins seul !
    Bien à vous,

    Emmanuel

  18. Bonsoir à tous,

    Moi aussi je me retrouve un peu en vous tous, je ne suis pas seule. Et je commence à rencontrer autour de moi des âmes perdues qui ressentent la même chose. Je peux donc les guider et me comprendre en même mais il y a tellement d’histoires différentes, en tout cas vécues différemment et puis j’ai tellement de questions car je le vois bien qu’il y a différentes étapes et que chaque étape est une vraie épreuve pour soi comme pour l’autre en effet miroir. Je ne pourrais pas tout écrire ici mais j ‘ai lu le commentaire de Stella et je serai ravie de converser avec vous, plus en détails car j’ai besoin de mots même si j’ai beaucoup de ressentis et que l’Univers m’aide à voir plus claire. Cela fait 4 ans que je connais ma FJ. Je trouve que c’est très long. Peut- être que c’est le temps qui me faut pour me comprendre et m’aimer. Depuis quelques mois, je me dis que la manière dont ma FJ m’a aime, je dois à mon tour m’aimer de cette manière, sans lui à mes côtes. Seule comme une grande mais c’est très dur. J’avais une question aussi pour Stella, vous parlez de , je sens que je suis à cette étape, aimer mon masculin mais j’ai encore du mal à comprendre, pourriez-vous m’éclairer s’il vous plait ? Pourrions nous converser par Skype ? Je vous remercie d’avance.

    Bon courage à tous vers le chemin de nos cœurs…

    Joh

    • Bonjour Joh,

      J’aurais plaisir à partager avec toi ou quiconque le souhaite. Pour cela, je transmets mon adresse mail :
      cristale.fj@gmail.com

      Vous êtes les bienvenus.

      Y a-t-il des personnes de Toulouse ? du sud ouest ? si oui, je vous propose de me contacter à cette adresse, le contact physique, s’il est possible, est agréable aussi.

      Merci à Alice pour tout ce travail fourni et donné au service de notre mieux-être et de notre connaissance

      Nadine

  19. Bonjour,

    Suite à la réponse aux questionnaires j’ai une question supplémentaire à poser.
    J’aimerais savoir si certains d’entre vous ont eu la sensation qu’une force négative tentait de les empêcher à tout prix de s’unir à leur flamme jumelle dans le but de nuire à leur mission de vie commune ?
    En fait je me demande si certaines forces (démoniaques ou autres…) n’auraient pas pour fonction d’empêcher certaines unions de flamme jumelle. J’avoue que j’aimerais savoir ce qu’en disent certains mythes.
    Peut-être que le but de ces forces est de renforcer ce qui unie les flammes jumelles, mais suite à mon expérience j’ai un doute.

    • Bonsoir June.

      C’est curieux, parce que maintenant que tu le demandes… Je te répondrais que chez moi, oui, j’ai été confronté à une énergie « négative » qui essayait de m’atteindre, au tout début. Je me souviens du jour de la rencontre avec ma FJ, où cette énergie me disait clairement de ne pas y aller, que j’allais souffrir et le regretter toute ma vie. Avouons que je n’en comprenais pas le sens, puisque je ne savais pas ce qui m’attendait *rire* Et ensuite dans des actes que je ne citerais pas ici. Il m’a été donné comme bons conseils de rester « dans mon coin » en attendant d’atteindre moi-même un palier sur lequel je ne pourrais plus être « atteignable ».

      Néanmoins, il est important de savoir que si tu es là aujourd’hui, c’est que tu as suffisamment de Lumière en toi pour que cette « force » ne t’atteigne pas. Reste centré sur toi-même, regarde-la essayer et amuse-t-en si tu le peux, bien que se soit parfois assez effrayants (ce qui est son but, n’est-ce pas ?)

      (Tiens, encore de quoi passer pour une illuminée *rire*)

      Le monde n’est pas tout blanc ni tout noir, mais certaines âmes très éloignées de la source se retrouvent, de par leur ignorance actuelle, à servir cette énergie. Comme une lutte entre le Bien et le Mal (bien que seul le Mal se batte dans cette histoire), cette énergie est sans doute active pour éviter les réunions, dévier les âmes pour faire en sorte que la Lumière ne s’expanse pas aux travers de nos actes en essayant de semer la peur ou que sais-je encore. Mais ce n’est clairement pas pour nous servir (bien que nous apprenons du mal aussi, n’est-ce pas !).

      Alors, aimons-la ? :)

      • Bonjour à toutes,

        je ne penses pas qu’on puisse parler de forces « négatives » ou « maléfiques ».

        Je me souviens il est vrai que peu de temps avant nos secondes retrouvailles avec ma FJ (des années après la première), nous concernant je crois qu’il n’a jamais été à ce point impossible de se retrouver ! Chaque fois on se donnait rendez-vous à une heure et un endroit précis (toujours le même) et bien il n’y avait rien à faire… Soit il était malade au dernier moment où c’était moi où j’étais en retard à cause d’un contre-temps de dernière minute. J’ai même du croiser sa voiture et le sommet des sommets on a même trouvé le moyen d’être ensemble au même moment sans se voir – en rentrant chez nous on a décrit le même camion mais on se tenait chacun d’un côté et de l’autre – là on était quand même sacrément idiots ! Enfin on est repartit en pensant que l’autre n’était pas venu à chaque fois du coup.

        J’ai fini par lui dire à cette époque que je renoncais parce que visiblement toutes les forces de la nature étaient contre nous en plaisantant et que là non vraiment il y avait trop de signes qui semblaient vouloir nous faire comprendre que ce n’était pas une bonne chose. Avec son humour habituel il avait dit qu’on pourrait surement écrire un livre pour les générations futures : « tout ce qu’il ne faut surtout pas faire ! »

        Je ne connaissais pas encore les flammes jumelles à l’époque et je songeais retrouver un garçon qui m’avait bizarrement marqué rien de plus. Un soir, quelques semaines après malgré tout je plaisantes en lui envoyant un message : « et si on se voyait ? » Il était presque minuit et je reçois un message 30 mn plus tard : « je t’attends ». Il était venu directement au point de rendez-vous et on s’est retrouvé naturellement cette fois et on a passé une partie de la nuit à parler. J’ai eu l’impression qu’il ne s’était rien passé de spécial et on connait la suite :)

        Alors maintenant que ma conscience me semble un peu plus éveillée sur ces évènements et mes connaissances également j’aurais tendance à penser que ce ne sont pas des forces négatives qui empêchent les flammes de se retrouver ou donne l’illusion de les séparer un temps mais des forces naturelles dont il ne faut surtout pas être éffrayée.

        Ma a raison sur ce point. Certes à notre niveau manifesté on va parler de forces du mal ou de démons mais ce sont simplement des forces naturelles qui protégent aussi le dharma (l’ensemble des lois et principes comme on souhaite le nommer) globalement elles oeuvrent à l’équilibre et c’est ainsi qu’il faut le voir.

        Les deux poles positifs d’un aimant se repoussent. Ce sont des forces naturelles qui maintiennent l’équilibre cosmique pourtant cette force repulsive peut-être vaincue parfois en réussissant à passer la barrière de coulomb permettant notamment la fusion des noyaux atomiques pour former de nouveaux atomes mais cela doit se produire rarement donc la force électromagnétique existe pour l’équilibre sans être absolue.

        Si ces deux atomes qui doivent fusionner et lutter contre cette force étaient pourvu d’une conscience ils penseraient que cette force est négative, maléfique ou que sais-je ?! Car elle veut les séparer et les empêcher de se trouver alors qu’elle n’est qu’une force naturelle permettant l’équilibre global de l’univers.

        Cette force peut cependant être ponctuellement dépassée grâce à l’aide d’autres forces notamment pour permettre à l’univers de continuer d’évoluer.Les règles ne sont pas absolues mais il est difficile de s’en affranchir.

        Tel est l’un des enseignements. Il est important de ne pas craindre ces forces que nous songeons maléfiques et négatives qui ne font que leur travail d’équilibre comme il serait idiot de songer que l’ombre d’un arbre empêche le soleil de passer alors qu’il permet à certains organismes au pied de l’arbre de pousser ce qu’ils ne pourraient faire si il y avait trop de lumière.

        Les FJ sont nées et traduisent à l’état manifesté un phénomène de physique relativement rare et leur fusion également d’où ce sentiment de magie d’ailleurs. Tous ce qui les bercent relèvent donc également de ces victoires rares de certaines forces de la nature et c’est en cela qu’il ne faut pas songer qu’il s’agit de forces négatives contre lesquelles elles luttent mais qui participent simplement à leur niveau à l’équilibre global ; leur mission est cependant de les transcender.

        Si les FJ ne parviennent pas à dépasser ces forces ce n’est pas en raison de démons mais bien parce qu’elles ne sont pas suffisamment fortes et qu’elles n’ont pas l’énergie nécessaire pour dépasser ces barrières à des instants t et il faut respecter ces instants t. Notre conscience nous y aide.

        Bonne journée à toutes.

      • Oui. Silhouettes sombres qui observent et sont pas satisfaites si j’puis dire, elles voudraient empêcher ça mais peuvent pas vraiment en fait je pense, elles ont peu d’influence sauf si on les laisse entrer en soi lorsque l’on consomme alcool ou autres drogues. Ce qui est le cas de mon Très Cher Amour. Malgré notre immense Amour et mes efforts, mes sacrifices, il n’a pas réussi à sortir de son auto-destruction qui m’avait trop entamée moi aussi à force. Nous sommes séparés là et je prie et lui envoie de l’amour dès que possible pour le soutenir car j’espère de tout cœur que nous parviendrons à nous réunir pour de bon.

        Rencontre de quelqu’un qui vibre lumière alors que l’autre sombre dans l’ombre. L’impression d’un sauvetage décidé par la Lumière.

        Quelques jours avant notre rencontre, je me suis dit, en fait, ce qu’il me faut, c’est moi mais en homme. Ce que j’ai jugé égocentrique. Jusqu’à ce que je le rencontre. Mon double fait homme, qui a développé sa personnalité mais nous sommes les mêmes, c’est juste qu’il est homme et je suis femme et nous n’avons pas grandi de la même manière … L’impression d’être les deux parties d’une même graine qui auraient poussé chacune de leur côté mais tout en restant en lien. Je lui disais, si j’avais su que tu existais, je t’aurais cherché. Lui ne trouvait pas de petit nom gentil à m’attribuer mais voulait m’appeler « moitié-moi ». Les autre autour qui ne comprennent pas ce qui nous unit de si fort. Et même des fois, on parle si vite qu’il n’y a que nous qui nous comprenons mais on se rend pas compte,

        Rencontre fortuite dans la rue. Connexion presque immédiate mais pas d’attirance physique pour ma part car au début il ne me plaisait pas spécialement. Et il était défoncé et ne prenait pas spécialement soin de lui. En plus, il recoupait des caractéristiques dont je ne voulais plus chez un homme. D’ailleurs je sortais d’une douloureuse rupture et voulais être seule. Mais nous ne pouvions pas nous décrocher l’un de l’autre. Il y avait comme une force puissante qui nous attirait irrémédiablement l’un vers l’autre. Et un premier baiser inoubliable, nous avions chaviré …

        Je garde la Foi de nos retrouvailles, dans cette vie je l’espère. Je prie très souvent et lui envoie tout l’Amour et la Lumière possible pour l’aider à régler ce qu’il doit régler (et il en a un paquet de choses à épurer).

        Il m’a fait subir beaucoup de mal, a presque failli me tuer à cause de son alcoolisme mais je suis incapable de ne plus l’aimer ou de ne plus espérer que nous nous retrouverons. Je vois son fond. Il est comme moi. Et puis j’ai l’impression que tout (notamment des choses moches et dures) ce que j’ai vécu jusqu’à notre rencontre me préparait à l’accueillir avec tous ses bagages, même les plus sombres, de manière à ce que mon mental ne bloque pas la relation ….

        La vie est vraiment merveilleuse même si je pleure beaucoup.

        Je lui dédie ce post. Je l’aime au delà de tout.

    • Bonjour June,

      Alors je ne parlerais pas, dans mon expérience, de forces négatives, mais de certitudes qui m’apparaissaient qu’il n’était « pas temps ».
      Des choses qu’à l’époque j’aurais été incapable d’exprimer, mais qui ont retardé notre « union physique » d’une bonne vingtaine d’années (un peu plus même).
      Des occasions ratées, tentatives avortées pour des raisons tellement absurdes qu’elles étaient incompréhensible.
      J’ai fini par apprendre que lui aussi ressentait la même chose, et que mes dérobades au fond l’arrangeaient…

      Je crois qu’entre autre, cette histoire m’a appris à écouter les signes, le langage de l’Univers. Quand il est temps de passer une étape, alors tous les obstacles s’abaissent naturellement (et même parfois de manière surnaturelle).

      Quand il c’est pas l’heure…c’est pas l’heure !!!

  20. Pour ma part, je ne crois pas à la théorie de forces négatives qui feraient obstacle à la réunion de flammes jumelles. Comme chacun l’a compris ou pas, les rencontres de flammes jumelles viennent réveiller ce qu’il y a de plus divin en nous et ce que je comprends c’est que nous devons cheminer pour trouver ce divin en nous, car il est là, sans plus attendre mais nous peinons à le voir comme le dit justement Armelle Six dans ces interviews. si vous ne la connaissez pas je vous invite à vous y intéresser. Quand nous serons suffisamment sûr pour nous reconnaître comme divin, alors nous serons en capacité de retrouver notre flamme. Et je crois que le fait d’avoir vécu cette expérience avec une flamme jumelle, nous oblige par la suite à nous transcender, sans savoir s’il y aura une suite ou pas. Car l’amour inconditionnel doit commencer par nous et tout ce qui nous entoure.
    Voilà ce qui me vient à la lecture des derniers commentaires.
    Merci beaucoup pour vos témoignages qui me réchauffent le cœur, vraiment merci <3<3<3

    • Les forces négatives se sont manifestés par des connaissances communes qui m’ont clairement mise en garde contre lui. Certaines ne souhaitent plus me voir car elles ne comprennent pas que je sois avec lui. Moi je ne le connaissais pas, mais je le sentais tellement « pur » et « belle personne » que je l’ai défendu contre toutes les « attaques ».

  21. Bonjour

    Je rebondis sur le témoignage d’Alice que je rejoins.

    Oui, durant trois années, nous avons eu, sans compter les expériences difficiles de vie que nous avons traversées, dans notre environnement, un homme que nous considérions comme un allié, voire même un guide spirituel, et qui s’est révélé être un manipulateur pervers narcissique assez dangereux. Ce que nous avons vécu à ses côtés fut très dur pour notre couple à tous les niveaux et nous a amené à être maintenant séparés.

    Je vois que cet homme a eu sa raison d’être, qu’il nous a permis, l’un et l’autre de travailler sur nous et de grandir en conscience. L’ombre, si tant est qu’on peut la nommer ainsi, ou force de résistance, joue un rôle d’intensification de la lumière que nous sommes.

    Aujourd’hui, la rupture m’amène à faire une avancée à vitesse grand V sur moi, avec, comme guide, le miroir de l’amour qui nous unit, ma flamme et moi, qui est partout puisqu’elle est la Source, mais dont la perception est amplifiée en la présence manifestée ou non manifestée de ma flamme.

    Dans la foi que nous nous retrouverons lorsque ce sera le temps pour l’un et l’autre.

    J’y travaille, j’y travaille ;-)

    Nadine

  22. Bonjour Jeanne

    Je me retrouve à 100% dans ce que tu viens de partager. A part que pour nous, en ce moment, c’est la séparation pure et dure.

    A ton style d’écriture, je soupçonne que tu es du canada français ;-)

    Le meilleur

    Nad

  23. Bonjour Nad :) Nous aussi, c’est la potence, il m’a signifié le mot  » fin » … Bon, je ne suis pas fâchée, car cela nous met à l’épreuve, puis j’étais déjà à ma manière partie; vu qu’il ne me faisait vivre que de la dualité et tout ce qui vient avec ce trop plein de femmes qui tournent autour d’un homme. Moi, j’aime pas et m’éloigne. J’ai traversé l’océan x 2 , j’ai passé 3 merveilleuses semaines à ses côtés ( malgré, une ambiguité qui fut vite écartée) et je me dis que c’est là qu’il fallait probablement en arriver puisque spirituellement cela me nuisait et que lui ne semblait pas découvrir sa lumière, malgré qu’il a un jour fait allusion à ce que nous sommes ( âmes jumelles). Je l’accepte, le laisse à ce monde que moi j’ai quitté, je le laisse à ses expériences, ses troubles ( évidents) et je me recroqueville dans mon Êtreté et me consacre à cet endroit où d’ailleurs, si c’est vraiment lui ( éternel doute)… Je ne suis séparé de rien et ni de personne.
    C’est un rapprochement pour servir la source et notre ultime but n’en est pas un de passion terrestre; c’est un but de fusion d’énergies et de service au plan Divin. Cela me parraissait servir l’ombre et tout ce que je n’aime pas alors…. Peut-être qu’il y a un plan pour nous, ici ou sinon ailleurs… Juste que dans le fond, c’est une histoire de corps, puisqu’on est déjà ensemble par le soi Divin

    Bien sûr que ma raison sait tout ce que je viens de dire de sage mais mon Coeur… Il se bat encore, il tremble parfois et les sentiments se tiennent aux aguets car il continue de jouer sa partition à l’intérieur de moi. Parfois si fort que je me dis qu’il doit lutter lui aussi.

    Juste une chose que cette dernière joute m’a fait comprendre ;) Il me fait vivre en accéléré mes peines les plus profondes et je sais maintenant que c’est exactement ce qu’il devait faire car j’avais à me guérir de l’abandon et du non amour que j’éprouvais pour moi-même, pas apparent en surface, mais dans ma profondeur oui. Alors, n’est -ce pas ce qu’il fallait qu’il arrive et que ce qu’il est et me sert sont exactement ce que je devais dépasser. À suivre!!

    Oui, bien vu je ne saurais le cacher, je suis du Canada Français ;)

    Foi en le Soi et que le meilleur pour tous soit tel qu’il advienne,

    Jeanne

  24. Je voulais dire en passant que juillet 2014 correspond dans mon cas à cette date où il y eut une augmentation de la fréquance vibratoire de la planète ( ou quelque chose de la sorte) Je l’écris ici en réponse et confirmation à une lecture que j’ai lu sur ce site à ce sujet. J’en fut agréablement surprise et l’article m’a bien plus alors… Si cela peut aider dans les recherches de causes à effets loll ;)

    • Juillet 2014, est-ce que mon histoire est celle d’une Flamme Jumelle? Il y a longtemps que je lis à ce sujet, mais seulement aujourd’hui à lire « juillet 2014 » par Jeanne, j’ai eu un déclic…

      Juillet 2014… C’est à cette époque que je l’ai rencontré.
      On était en train d’attendre pour aller à une fête qui regroupait plusieurs personnes provenant de plusieurs pays. Je riais et plaisantait avec des amies quand par hasard une amie commence à parler avec 2 inconnus. Ils lui racontent de quel groupe de travail ils sont et l’un d’entre nomme le nom d’une compagnie avec qui je collabore. Je sursaute, je lui dit et c’est à ce moment que regards se croisent pour la première fois… Dans l’espace d’un instant, j’ai été ébloui par la beauté de son âme, j’ai ressenti que j’étais de retour chez moi, je sentais l’odeur de la mer de mon enfance remonter en moi,… J’ai su que je voulais me perdre dans ce regard tous les jours jusqu’´à la fin de ma vie. J’ai vu tout de suite que lui aussi avait eu une forte réaction.
      La séparation s’est fait dès le début (il a dû rejoindre ses contacts de travail) mais tout au long de la soirée, on savait tous les deux qu’il s’était passé quelque chose de très fort: une énergie bouleversante s’était déclenchée.
      Le lendemain, je suis passée le voir et il s’est tout de suite ouvert sur sa vie et ses problèmes personnels… Comportement, que j’ai découvert que beaucoup plus tard, qu’il ne faisait jamais avec personne car il est très méfiant. Il m’a regardé louguement dans les yeux, comme pour vérifier s’il pouvait avoir confiance en moi, pour essayer de comprendre mieux la nature de mon âme et je l’ai laissé m’observer sans aucun filtre. Pendant cette deuxième rencontre, j’avais remarqué que quand il parlait de sa vie privée, ses yeux « s’ouvraient » sur son âme, et au contraire quand il parlait de son travail, ses yeux se « refermaient » hermétiquement aux émotions. Comme un intérupteur pour allumer la lumière… Je l’ai invité à venir dîner avec mon groupe et il a accepté.
      On était tous extrêmement fatigués de notre semaine, ce soir là… Des collègues se sont même endormies à table. Ce fut une soirée à vouloir se voir et à s’éviter. Il y a tant de choses que je voulais lui dire et lui demander, et ce qui sortaient de ma bouche n’étaient des mots maladroits qui ne traduisaient en rien les profondes émotions que je ressentais.
      La soirée a fini… Je suis revenu à la maison vers mon mari et mes enfants.
      La première nuit de mon retour, je me suis réveillée en sursaut. Je me sentais prise dans le tourbillon d’une puissante vague, je n’arrivais plus à m’orienter et en me réveillant, je ne comprenais même plus où j’étais. J’avais le coeur qui battait si fort et il a fallu un bon moment avant que je comprenne que j’étais dans ma chambre, dans mon lit à côté de mon mari.

      Je ne comprenais pas pourquoi cet homme me plaisait: physiquement, il n’était pas mon genre, il était même plus vieux que moi (je n’ai jamais été attirée par les hommes plus âgés …)
      De plus, les quelques fois que l’on devait se rencontrer, je ressentais comme une force qui nous empêchait de nous voir, comme celle des aimants du même pôle qui se repousse. Je me disais que le Destin était contre. Il y a eu des moments loufoques où on s’est attendu pour un rendez-vous dans 2 pays différents!

      Je fais un retour en arrière pour parler de ma relation avec mon mari.

      Nous nous sommes mariés très jeunes et j’ai même changé de pays pour vivre avec lui. (C’est pour cela que la qualité de mon français n’est plus excellente, je parle tous les jours une autre langue! Excusez-moi!!!). Nous avons de beaux enfants, une belle vie mais moi, pendant toutes ces année de vie commune, je ressentais en dedans de moi un vide immense. Et lui, il le ressentait.
      Nous avons passés les dernières 10 ans, avant ce fameux juillet 2014, avec de terribles épreuves de vie. Décès, maladies, trahisons, disparitions, égoïsme, couardise, manipulations… Nos proches ne nous ont rien épargnés. Tellement que je dis souvent en riant que je pourrais écrire une trilogie sur ce parcours de combattant que nous avons dû affronter. Les séries télé manquent d’imagination par rapport à ce qui se passe dans la réalité.

      Pour empirer le tout, mon mari m’avait dit à quelques reprises qu’il ne m’aimait plus. Dans ces moments, il me regardait avec haine et je ne le reconnaissais plus. Je suis d’un naturel optimiste et positif et je lui avais fait mille propositions pour donner un autre élan à notre couple. On continuait donc clopin-clopant. Mais la dernière fois qu’il m’a jeté à la figure son désamour, après un autre moment terrible de notre existence, quelque chose en moi se brisa définitivement.

      Je me suis donc dédiée corps et âme à mon projet de travail et à l’équilibre de mes enfants,…. jusqu’à cette fameuse rencontre.

      Au début, je l’ai pris comme une malédiction. Toute cette énergie que mon coeur ressentait à la pensée de cet homme me déconcentrait par rapport à mon travail et à ma vie de famille.
      J’avais perdu l’appétit, je me remettais à écouter de la musique comme une adolescente et j’avais commencé à lui parler dans ma tête. Mais je voulais l’oublier.
      Lui, pendant tout l’été, il me m’avait ni appelé ni écrit. Je m’étais convaincu que tout n’était que le fruit de mon imagination.

      Donc c’est avec un coeur plus tranquille que je me présenta à une rencontre où je savais qu’il y serait présent. Il me voit et on se parle comme de vieux amis. Il me raconte quelques histoires sur lui et sa famille. Je découvre que sa famille est le reflet exact de la famille de mon mari, la sienne en positif, celle de mon mari en négatif. Lui aussi est un troisième, il est né 10 ans presque jour pour jour avant lui (donc même signe!), les mêmes études, le même métier, etc. J’en reste abasourdi! C’est le miroir de mon mari!!!! Dans plusieurs caractéristiques ils sont pareils, dans d’autres exactement à l’opposé! Il n’y a pas de demi-mesure !!!

      Je prend peur. Je ne veux pas d’une autre copie qui me blessera de la même façon…

      Passe alors une longue période où l’on se cherchait aux rencontres (5 par année) où en même temps on se fuyait. Quand il pensait à moi (enfin, je crois), je ressentais cette immense chaleur qui partait du coeur et se propageait dans le haut du corps. Et quand il était présent, je sentait son regard me brûler, surtout quand je ne le regardait pas. À chaque fois je me disais de me concentrer sur ce qui ne me plaisait pas pour pouvoir me convaincre de l’oublier, mais l’amour revenait plus fort qu’avant. Partout, il y avait des signes qui me parlaient de lui… Étais-je seule à recevoir tout ça ou lui aussi recevait des messages???? Ou c’était moi qui devenait folle et il était en train de devenir une obsession? Une amie me dit un jour après avoir parlé de lui : » On dirait que ce type t’habite! ». Cette phrase me frappa comme une gifle : je compris quelle place il avait pris dans ma vie.

      Ma santé se détériorait, je vivais mal, mon mari voulait me détruire pschycologiquement parce qu’il sentait que je lui échappait… Un an et demi après LA première rencontre, je demanda donc la séparation à mon mari.

      J’étais détabilisée et fragilisée. J’ai recontacté l’homme par qui ma vie avait pris un autre tournant pour lui demander de l’aide comme ami. C’était sûrement une situation trop ambiguë… Il était content que je fut finalement libre, mais il prit peur quand ce fut le moment de concrétiser une sortie « hors du travail ». Et là, il a commencé à ne plus me répondre.

      Bléssée, j’ai commencé à utilisé le sarcasme. Il se ferma encore plus.

      Je l’ai rencontré une autre fois pour lui dire que j’avais perdu mon travail, que je voulais travailler à l’étranger ou revenir vivre dans mon pays d’origine… Je voulais m’enfuir de lui.

      Il ne me retena pas, me conseilla de retourner dans mon pays…
      Cette fin de semaine fut terrible… J’avais l’impression d’avoir tout perdu sauf mes enfants et ma famille.

      C’est à ce moment que j’ai lu « Le goéland Jonathan Livingstone ». Ce livre m’a porté à lire un après l’autre toute une série de lectures, comme un Petit Poucet qui trouve le chemin du retour vers sa maison grâce aux petits cailloux et cela m’a porté à retrouver mon chemin vers la spiritualité que j’avais fermé il y a longtemps. J’ai pris conscience de l’Amour inconditionnel que je ressentais pour lui et pour tout les gens autour de moi. Mon coeur ouvra ses portes toutes grandes à l’infini. Je découvris le terme des Flammes jumelles (et je dois dire que ce n’est pas très rassurant de le découvrir…) et chaque morceau de mon puzzle rentrait dans cette fameuse définition (sauf peut-être celle du coup de foudre, cela dépend des sites, des livres, de la nationalité de l’intervenant…???? J’ai lu à ce sujet dans trois langues différentes et il y a des différences. On dirait que personne ne s’entend à ce sujet…)

      Depuis lors, il y a des moments où j’ai l’impression que l’Univers me parle, et d’autres où il est d’un silence paniquant. Dans mes bons moments, je soutiens ami(e)s, famille et même mon ex! Dans mes moments sombres, je continue d’aider mais je pense que nous avons inventés les termes de Flammes Jumelles pour ceux qui n’arrivent pas à couper, aux dépendants affectifs, aux femmes qui aiment trop …( besoin d’amour =recherche de sucrerie). Je pense alors à m’en aller et à oublier.

      Qu’en pensez-vous?

      Il n’y a pas longtemps, j’ai vu la reconstruction virtuel sur vidéo d’une rencontre de 2 galaxies qui se rencontrent… Une accélération d’un mouvement qui durent en réalité des milliards d’années lumière. Elles se touchent, se repoussent, continuent à tourner sur elles-mêmes mais il est trop tard: elles ont commencés à échanger leurs énergies. Elles vont bientôt se fondre pour créer une nouvelle galaxie plus grande et plus puissante. Les réactions des collisions qu’elles engendrent par cette rencontre est incroyablement forte (matière qui se déplace à des milliers de km/seconde).

      J’ai remarqué que dans la nature, l’infiniment petit est sujet aux mêmes lois que l’infiniment grand. Je crois que nous subissons les mêmes effets des grandes forces universelles. Nous sommes énergie et nous réagissons comme les grandes forces de cet Univers. Les âmes possèdent, selon chacun, des différentes quantités d’énergie comme les diverses étoiles qui peuplent les galaxies. Peut-être que quand l’énergie est très puissante comme les âmes à qui arrivent le phénomène des Flammes Jumelles, le résultat de la force de réaction est conséquente et produit des bouleversements extrêmes à tous les points de vue, physiques, psychologiques, intellectuelles, spirituelles,… Je crois au lien avec la physique quantique.

      J’ai aimé l’intervention d’Alice.

      Ce ne sont que des hypothèses… Mais que dire à un psychologue sur le fait que je vois des évènements à l’avance, que je ressens les émotions de loin de ma « flamme jumelle » dans chaque cellule de mon corps, qu’une foudre globulaire s’est arrêté devant ma fenêtre un soir d’orage (évènement extrêmement rare), que les lignes électriques sautent quand il essait de m’appeler, que je rencontre des animaux très rare dans ma vie quotidienne (certaines espèces je ne les avais jamais aperçu et les gens autour de moi non plus) qui semblent m’attendre et ne veulent pas se déplacer de ma route… Une chance que pour plusieurs évènements j’ai des témoins ou sinon je dirais que j’ai perdu contact avec la réalité.

      Et ça, c’est sans compter ces « vagues d’amour » qui arrivent à n’importe quel moment. (Ce qui causent plusieurs situations embarrassantes plutôt cocasses!!!)

      Bref, est-ce que le phénomène des Flammes Jumelles existe vraiment? Lire des autres expériences me permet d’avoir espoir, que tout ce qui est arrivé a un sens, un objectif…

      Mais si c’était nous qui nous « inventions  » ce phénomène pour donner un ordre à ce qui n’est que désordre: le fruits de plusieurs coïncidences….??? Elles nous déstabilisent comme quand les astéroïdes frappent la surface terrestre et inconsciemment, chaque être humain a toujours chercher à retrouver, d’une façon ou d’une autre, à retrouver son équilibre.
      Tout est illusion?

      Mais en moi, j’ai confiance et la foi continue à m’habiter. Quoique que dise, pense ou fasse. Comme un étrange fil d’Arianne que l’on suit à petit pas dans l’obscurité.

  25. Bonjour à tous… Merci pour ce site….
    Avant de le rencontrer j’avais demandé défaire l’expérience de l’amour inconditionnel… Et paf ce jeune homme me fait une demande FB… Son énergie était palpable et sincèrement on s’est évité les premiers mois parce que nous avons nos familles… Il voulait me voir j’ai dit non… Étant artiste il a suivi ce que je faisais… Mais voilà mon couple s’est séparé et bam la rencontre a pu se faire… La conversation comme si elle n’avait jamais été interrompue… Pas de séduction… J’ai menti quand j’ai dit que cette soirée était cool à cause de son ami qu’il avait ramené pour faire effet bouclier… Ben oui il est en couple… Il communiquait toute la journée et a eu des problèmes au travail puis avec sa compagne… Pas de désir sexuel juste une énorme tendresse inexplicable pour cet inconnue bien connue… Dans les textos je l’appelais mon jumeau sans savoir… Puis je suis tombé malade et il s’est inquiété… Au même moment j’ai commencé à sentir sa présence se superposer à la mienne… Fusion de nos âmes sans contact physique… Nos âmes ont dansés et j’ai clairement entendu mariage entre nous… Du coup j’étais guéri physiquement… Là il m’a annoncé qu’il déménageait sur la métropole et m’a demandé comment je le prendrai… J’avais pas compris à l’époque mais j’ai répondu bien… Mais ce sentiment nouveau je n’ai pas pu le garder et lui a confié ce qui se tramait et lui a demandé s’il ressentait la même chose… Il a dit oui… Puis le silence sans raison a commencé… Il a dit qu’il savait des choses sans pouvoir m’expliquer puis la communication s’est embrouillée… Et il a disparu ne répondait plus et a quitter le pays avec sa famille laissant derrière lui une femme meurtrie qui se disait qu’elle n’aurait jamais du rien dire et ni ouvrir son coeur… Je voulais le détester mais c’était impossible… Comment peut on détester notre jumeau… Et je suis retourné avec le père de mes enfants pour de mauvaises raisons… L’amour n’est plus là mais voir ses enfants aussi mal est horrible… Quand il a disparu c’était comme si on m’avait annoncé sa mort… Je me suis senti amputé… Déconnectée… Je me suis rejeté violemment… Je ne voulais plus entendre parler d’énergie et d’amour… J’ai fini par me dire que l’amour divin était une farce et que le bonheur n’existait pas… J’ai sombré dans la dépression… Il m’avait bloqué sur FB parce que je trouvai légitime qu’il m’explique pourquoi il savait et ne disait rien… Malgré tout ce sentiment envahissant qui me ramenait la paix venait se superposer à moi et je savais que c’était lui… On reprit contact des mois après mais il parlait à demi mots à cause de sa copine… Malgré nous la tendresse est revenue et notre peur nous a éloigné parce que l’opération se répétait… Je me suis dit que ce moment était court et que j’avais tout imaginé… La vie m’a rappelé à l’ordre et diriger vers les sites de FJ… Je me suis senti rassuré mais lui a rejeté ce que je lui ai expliqué… Il est athée… J’ai du retrouver mon équilibre… Faire qu’un avec la nature et l’a guérir sans lui… Je dois tout faire sans lui et aujourd’hui son silence je le trouve bénéfique… Il a rappliquer quand il a senti ma détresse et a disparu… J’ai tout dit à mon compagnon il a été jaloux mais il a senti sa présence… Il ne peut rien faire face à ça et moi non plus… Plus aucun signe de vie… J’ai du lui écrire que je devais faire mon deuil par rapport à lui… J’ai senti sa tristesse mais je dois penser à moi… Avec lui mon esprit n’existe plus… Nos deux âmes se fondent et créer autre une autre énergie divine… Pure… Ça chamboule une vie et ça rend meilleur… Ça guérit… Ça rend fort… pour des raisons sociales… La peur… Le manque d’amour on ne se parle plus mais il manque tellement… Aujourd’hui… Un an après le bilan est mitigé… Entre le reniement la folie et la foi… C’est épineux comme situation… Je n’arrive plus à me regarder et me dit que je devrais laisser mon compagnon qui mérite mieux… Mais il veut rester avec moi comme si j’étais un trophée… L’autre vit ma vie là bas et moi je vis sa vie… Je vis ses états d’âme et ressent sa détresse… Je me suis dit qu’il n’était pas ma FJ mais ce que j’ai vécu en entrant dans l’autre monde restera gravé… J’ai failli mourrir dernièrement et me suis dit que je serais partie sans qu’il sache à quel point il est important et que je lui souhaite du bonheur tout en regrettant de ne plus entendre sa voix qui m’ hynoptisait…. Ni sentir son sourire… Et redanser et refondre… Dans une autre vie … Pour la fin de celle ci je dois accepter son absence finir mon deuil et retrouver ma joie de vivre et mon amour pour la vie… Je suis bénie des dieux pour l’avoir retrouvé celui que je cherchais et ressentait depuis mon enfance…

  26. Dimanche 13 septembre, jour de nouvelle lune
    Je viens de lire avec émotion tous vos post. Cette nuit, je n’ai pas dormi, j’ai regardé des vidéos sur les flammes jumelles et je viens de comprendre ENFIN la nature de la relation avec un homme que je connais depuis… 26 ans. Oup’s !
    Nous avons eu une histoire brève lorsque nous étions étudiants et il m’a retrouvé en 2011. S’en sont suivis 2 ans de relation aussi extraordinaire que très spéciale et une rupture en 2013 qui m’a laissé totalement vide comme jamais cela ne m’était arrivé.
    Alors j’ai totalement lâché, pour me vouer mon chemin spirituel et à la compréhension de qui je suis avec encore plus de volonté, et j’ai donc accepté de l’aimer sans vivre avec lui en me disant que mon âme est liée à lui et que ça me réjouit.
    Depuis je suis solitaire car je ne trouve évidement personne qui me comble autant.
    Soudainement, comme encore il y a une semaine, il réapparait en me donnant des nouvelles (nous nous disons régulièrement que nous nous aimons par mail). Mais dès qu’il revient même virtuellement, tout se réaligne en moi, l’intensité de l’amour couplé avec une incomplétude manifeste. C’est pas facile !
    Tout ce que j’ai lu cette nuit et entendu me donne enfin une explication à l’extrême délicatesse divine et l’impossible histoire (pour le moment) ! Je suis scotchée… mais très patiente. Infiniment même !
    Bien à vous

  27. J’ai aussi lu vos témoignages et tout cela me trouble également. Toutes ces histoires, les vôtres, la mienne qui se ressemble tellement… Une partie de moi bien-sûr doute du phénomène : et si tout cela était seulement de la folie ? Un vieux désir de romantisé sa vie ?
    Mais je l’ai aussi expérimenté, rencontrant ce que je pense être ma flamme jumelle il y a 8 ans maintenant. Il s’agissait d’une rencontre spontanée vite suivi de fuites des deux côtés (la mienne pendant les premiers mois jusqu’à ce que lui se mette en couple avec une fille et se mari), une impossibilité totale à être ensemble et à se comprendre. Une forte attirance néanmoins, qui était clairement partagée mais pourtant lui comme moi étions incapable de même nous embrasser. (ce qui aujourd’hui me semble encore incompréhensible).
    8 ans de séparation avec des messages de temps en temps, des regrets sous entendus, un mariage de son côté comme du mien, puis des enfants, un déménagement à des centaines de km pour moi et sur un autre continent pour lui… Le temps qui passe mais qui ne détruit pas vraiment le lien.

    J’ai lu le message de Stella, et j’ai cherché le dénominateur commun à nos échanges, nos rencontres… en puisant dans des vieux mails envoyés à des tiers. Et je me suis aperçu qu’il y avait un rapport avec la réincarnation, les vies amoureuses antérieures… Que je recevais un mail de lui quand un film sur le sujet sortait au cinéma. Que la veuille de notre première rencontre j’avais regardé par hasard un film qui en parlait… Tout cela semble faire echo à une de ses paroles qui m’a tant marqué quand il m’avait annoncé qu’il ne pouvait pas être avec moi, que c’était trop tard qu’il allait se marier, que « nous » cela ne serait « pas dans cette vie » (laissant entendre qu’il y en aurait peut-être une suivante…)
    J’avoue que je ne sais pas encore quoi faire de ce constat…

  28. Bonjour à tous,

    Depuis quelques jours je découvre votre site et le lit passionnément tant tout ce que je vis depuis des années ce trouve là, devant moi, telle une évidence !
    Pourtant j’avais déjà vaguement entendu parler de Flammes Jumelles, mais pour maintes raisons je n’avais jamais approfondis le sujet….

    Il m’aura fallut en parallèle un dernier rejet de la part de ma flamme jumelle, alors que deux jours auparavant j’avais rêvé de lui dans une vision où nous étions tellement proches, que cette réalité totalement différente résonnait comme un non sens en moi…

    Fantasme ??? Refus d’accepter la réalité ??? Bien sûr je me suis posé la question…
    Cependant ce n’était pas la première fois et j’avais en moi l’impression d’un lieu hors du temps et de la matière où nos âmes parfois se retrouvaient….
    C’est en faisant des recherches sur internet que le « hasard » m’a mené jusqu’ici…

    Mais commençons par le commencement ^^

    J’ai rencontré ma FJ en avril 2004… J’étais en train de sortir doucement d’une relation difficile qui m’avait conduite moralement et financièrement au plus bas…
    Je recommençais seulement à tenter d’aller de l’avant et le destin m’y avait grandement aidé par ce nouvel emploi que je débutais ….
    Ma FJ avait commencé une semaine avant moi, je le croisais quelques minutes deux fois par jours mais très très rapidement malgré qu’il parlait très peu, il m’a littéralement fascinée !!!
    (Moi qui quelques jours avant avait crié haut et fort, que les mecs j’avais donné, et que plus jamais on ne m’y reprendrait ! )

    Cependant malgré un coté très serviable, une douceur qui me touchait, il continuait de ne parler que pour l’essentiel… Moi qui suis très bavarde en général, si je me mettais à parler normalement il répondait à peine et je finissais du coup par me taire à mon tour…
    Cependant dans ces silences, je le ressentais, j’avais l’impression de connaître certaines choses de sa vie ( dont certaines se sont confirmées par la suite ) Toute la journée je pensais à lui, je n’arrivais plus à manger, j’ai perdu du poids mais en même temps je me sentais super bien et étais remplie d’une incroyable énergie !

    Le soir je pensais à plein de situations entre nous deux…. et beaucoup se sont déroulées exactement comme dans mes songes éveillés !!!
    Comme si quelque part nous étions destinés… reliés…

    Pourtant en même temps je n’y croyais pas trop. Il était gentil mais toujours très silencieux avec une certaine distance et de plus j’avais 12 ans de plus que lui…. ce qui m’arrêtais beaucoup…

    Pourtant le 17 novembre 2005 nous avons passés notre première nuit ensemble !!!

    Le destin aidant nous avons même vécu tous les deux jusqu’en avril 2009 !

    Mais une relation assez spéciale, où le dialogue sur les choses importantes était toujours très difficile .
    Niveau matériel, travail, choses courantes, tout coulait tout seul… Si nous plaisantions, riions, ça allait aussi… mais dés que je cherchais à aborder des sujets plus spirituel, ou personnels, il se fermait ou m’accusais de chercher à le convaincre….
    Pourtant sorti de ça l’entente était douce, pratiquement jamais de disputes, de colères…
    Mais même si nous pouvions vivre dans une même pièce sans aucun problèmes, et en nous respectant, nous ne partagions pas forcement les même goûts, ni les mêmes idées…
    J’étais tournée vers la spiritualité , lui se disait agnostique…
    Malgré tout j’étais bien et heureuse avec lui, même si je me sentais de plus en plus m’effacer pour ne pas risquer de le faire fuir je lui portais un amour de plus en plus inconditionnel, quelques soient nos incompréhensions…

    Cependant un jour de mars 2009, il m’a annoncé qu’il voulait qu’on se sépare, qu’il n’avait rien à me reprocher, qu’on avait passé des bons moments ensemble mais qu’il voulait partir de son coté….

    Cela à été très dur pour moi et pourtant c’est de cette séparation que je me suis transformée littéralement au fil des mois puis des années qui ont suivit…

    En premier lieu, de me retrouver de nouveau seule m’a permit de m’affirmer davantage et de ne plus être que son ombre à lui…
    Et cet amour qui dans la solitude n’est jamais mort et continue encore de me nourrir…
    Physiquement aussi j’ai eu des changements :
    Par exemple du jour au lendemain j’ai eu un dégoût du tabac et arrêté de fumer sans aucun manque, ni envie de compenser…
    Mais j’ai au fil des années aussi changé mon alimentation , y supprimant tout d’abord la viande puis beaucoup d’autres choses…. pour passer aujourd’hui à quelque chose de très simple où il y a beaucoup de légumes cuits vapeurs…

    Par contre ce qui est drôle c’est que de son coté lui aussi a arrêté de fumer du jour au lendemain sans aucun effort…. comme si quelque chose en nous était relié même à distance et que ce qui m’arrivais lui arrivait aussi….

    J’ai continué de rêver de lui de temps en temps et parfois dans des rêves tellement forts qu’ils avaient l’air réels… En parallèle nous avons gardé une amitié sincère.. malgré qu’à partir de juin 2009 il ait prit une autre copine…. mais j’ai senti qu’il n’y avait aucun lien réel avec elle… j’ai même eu l’impression qu’il était avec elle davantage pour me tenir à distance que par véritable affection…. Il m’a même plusieurs fois avoué qu’elle le saoulait !!!

    J’ai donc espéré…. ils ont rompu…. j’ai retenté…. il l’a reprit elle  !!!!

    Puis en 2013 il a quitté la ville où nous habitions ensemble… Avant de partir il m’a invité au resto pour une dernière soirée. Il devait me donner des nouvelles… J’ai essayé de lui écrire… puis il a coupé le contact. Changé son adresse mail.

    Après plus de deux ans de silence et de nombreux rêves et signes sur ma route, ainsi que le fait que jamais je ne l’ai oublié… là où tant d’autres n’auraient pas fait long feu….j’ai essayé de reprendre contact par la seule personne que nous ayons en commun… mais là encore nouveau rejet… jusqu’au refus catégorique de me donner son adresse mail !
    Par contre grâce à ce contact je sais où il vit, je sais aussi qu’il est seul….

    Voilà en résumé notre histoire. Elle s’est achevée dans la matière ces jours ci mais curieusement même à présent que je sais que je ne le reverrais plus jamais dans cette existence… L’amour intérieur a encore grandit, je ne lui en veux pas , je l’aime c’est tout. Et cet amour est en même temps ma force, ma raison d’être…. ma vie !

    Alors que je lis ce merveilleux site, tout s’éclaire et je comprends aujourd’hui ce que j’ai vécu et vis encore avec ma FJ… même si désormais cela ce passe sur un plan plus subtil….

    Merci de m’avoir lue et à bientôt pour d’autres échanges :)

  29. Bonjour tous le monde j’ai une question.
    je me reconnais dans tous vos récits j’ai fait la rencontre avec ma jumelle d’âme il y a 3 ans sauf que c’est une femme et que je suis une femme. Attention je n’ai pas dit que j’étais lesbienne (même si vu le taux d’amour qu’il sort de cette relation , je me suis poser des questions sur le sujet…) je vis avec mon copain depuis 10 ans et ce sont deux relations différentes. Cela est déjà arrivé à quelqu’un ?

  30. Bonjour à tous,

    C’est la première fois depuis que j’ai pris conscience de la nature de ma relation avec ma FJ, que je me sens comprise. Je tenais vraiment à remercier l’auteur de ce site car il aide à se stabiliser et rester centrer, où du moins à avancer vers cela. Depuis un mois environ, je suis dans une période très délicate où l’énergie et la volonté me manquent. J’ai énormément maigris et mon état de santé se détériore. Si je ne parviens pas à passer cette étape je me retrouverais dans l’incapacité de réaliser ma mission de vie… Je suis un être révolté, depuis ma chute dans l’illusion de ce monde (vers 17 ans) la colère à toujours été ma base de travail. J’ai commencé le chemin très jeune, en l’appelant « la recherche de LA vérité et de l’amour universel ». Lorsque mes guides m’ont appris que cet homme était ma flamme jumelle, j’étais tout aussi ravie que choquée. Ravie, parce qu’alors que je ne croyais plus à l’incarnation de l’amour inconditionnel en cet état du monde, alors que je venais de baisser les bras, dans un humour assez déconcertant, ils m’ont amenés (où plutôt ramenée) à lui et cette connaissance, et choquée parce que je ne voyais pas trop comment il pourrait avoir union alors que ma FJ dors profondément dans de grandes illusions (malgré un certain éveil tout de même). J’étais seule avec ces informations, et heureusement que l’univers, sa synchronicité et mes guides m’ont apporté des tonnes de preuves, car, sortant tout juste d’une grande illusion, j’avais beaucoup de mal à y croire, et parfois même une crainte d’être au bord de la folie… Après assez de preuves pour qu’il me soit impossible de douter du lien qui nous unis (jamais une seule preuve n’est venue de sa part, seulement de l’univers et mes guides) j’ai passé la plus belle étape de toute mon existence actuelle, qui s’appelle certainement l’éveil. Si j’ai bien compris ce qu’on a voulu me transmettre, je dois m’unir à lui et engendrer des enfants que je devrais éduquer d’une certaine manière (d’ailleurs, grande coïncidence, je travaille dans l’éducation des enfants depuis environ cinq ans, soit deux ans après notre première rencontre). Le plus drôle, c’est que je faisais partie des rares femmes à ne pas vouloir d’enfants… D’ailleurs, je ne suis pas encore motivée à ce sujet aujourd’hui ! :-) Je souhaiterais savoir si l’une où l’un d’entre vous pourrais prendre contacte avec moi afin de m’aider dans ce passage délicat que je vis… C’est ainsi, la première fois de mon existence que je demande de l’aide à une personne incarnée afin de me soutenir dans mon voyage terrestre. Ce qu’il se passe, c’est que je suis divisée (c’est coup de le dire!) entre la connaissance de ma mission et le rejet de celle ci. Où plus précisément, je rejette le travail qui me reste à accomplir. Je pense que je ne le comprends pas en sa totalité. Pour être honnête, je suis même allé jusqu’à ressentir de la colère envers l’univers et mes guides (oui, je sais, c’est grave, mais c’est la vérité). Je leur ai demandé pourquoi ils m’ont donné toutes ces informations, pourquoi ils m’avaient ainsi remise face à lui, alors qu’il me rejette en bloc, que son cœur est fermé et qu’il est terrorisé par le mot « amour »… Dans ces moments de colères, je me dis que j’aurais avancé dans l’éveil avec une plus grande sérénité sans cette connaissance. Bon, bien sûr, tout cela, c’est lorsque je baisse les bras (mon chemin à été TRES épuisant et sans une seule pause), car ma foi tien en moi cette lucidité que toute chose qui est doit être et qu’elle en a ses raisons… Je sais bien au fond, qu’il est mon chemin, voilà presque 30 ans que je me bats pour y arriver… D’ailleurs, c’est aussi cela qui m’a mise en colère : en gros, je disais à mes guides qu’ils auraient pu attendre que je me repose un peu avant de me balancer ça !! :-) Actuellement, je suis descendu si bas en vibration que j’ai quasiment perdu ma vue et mon ouïe spirituelle, sans parlé que j’ai chuté de nouveau dans l’illusion émotionnelle primitive (colère…etc). Çà paraîtrait vraiment risible à quelqu’un qui connait mon parcours, mais c’est pourtant la vérité : je suis égarée !!! Je ne sais plus comment agir. Bon nombres des commentaires que j’ai lu ici, m’ont apporté un début de réponse, mais je serais ravie qu’un Être puisse m’aider à approfondir le sujet ! Merci d’avance, et merci à cette merveilleuse personne qui prend de son temps pour maintenir ce site ! On trouve vraiment de tout et du n’importe quoi concernant les flammes jumelles, et sans discernement, bon nombre feront fausse route ! (ben oui, déjà qu’avec du discernement on s’y perd, alors ! :-) )

    Bien à vous tous,
    Bianca

    • Salut Bianca. Et bien écoute, c’est délicat car je ne pense pas être la mieux placée pour t’aider, mais je te laisse ma porte ouverte si tu en ressens (éventuellement) l’envie.

      J’ai déjà laissé trainer mon adresse à plusieurs endroits, mais dans le doute : fdf.ma06@gmail.com

      Sinon, bon cheminement à toi ! :)

  31. bonsoir , j’ai fait connaissance avec ma fj , il y a 3 ans ..et demi, via Internet , bcp de rdv manqués… ce fut les montagnes russes … bcp de dispute … aucune relation physique … mais un Amour profond, qui ne cesse de croitre . Mon éveil spirituel …
    des ressenties ,des rêves , des visions , bcp de souffrance les deux premières années , et en ce moment c’est la coupure , il y en a eu bcp mais celle ci dure depuis deux mois .. je suis sereine avec cela , j ‘ai confiance , et je remercie Alice pour ses explications .. qui me rassurent et me parlent …
    merci à toutes et tous …
    amicalement L

  32. Bonjour à tous et à toutes ,
    A mon tour de laisser mon témoignage ici , sur cette rencontre des plus bouleversantes , des plus merveilleuses aussi même si à ce jour nous avons encore rompu le contact .
    Tout d abord , je tiens à dire que peu m importe le nom que l on donne à cet amour si particulier , pour moi il ne mérite pas d être enfermé , cloisonné dans une case précise , une définition qui ne ferait que le restreindre car il est en constante évolution , c est amour est libre , il bouge sans cesse , il nous force à nous dépasser sans cesse , il nous pousse à partir là où l on a jamais osé aller par peurs , par craintes de ce qui pourrait y avoir plus loin , peurs d aller à la rencontre de qui nous sommes vraiment !
    Cet amour là détruit tout les préjugés que l on se faisait avant de l amour , il remet en question les fondements même de l amour humain , de ce que l on sait de l amour et de comment le vivre .
    Lorsque l on rencontre la moitié de son tout c est une remise à zéro de ce que l on sait , de ce que l on a vécu jusqu à LA rencontre .
    Avant lui , je croyais d après mes expériences passé savoir qui j étais , ce que je voulais ou ne voulais pas … Force est de reconnaître que je ne savais rien ! Il a fait exploser ma bulle de certitudes , il m a fait remettre en question toutes mes croyances , mes fondements , mes bases .
    Bref , il m a fait repousser mes limites encore et encore , il a fait remonté le plus beau de moi-même , le pire aussi ….
    Depuis 2013 , année de ma prise de conscience , de mon éveil j ai entrepris de me déconstruire pour me reconstruire dans l amour de soi , chemin laborieux , tortueux mais au combien salvateur pour moi , car pendant 44 ans je me suis évertuée sans le savoir à me détruire , manque d amour dans ma petite enfance , attouchements de mon grand-père à 5 ans puis à 14 ans par un oncle , le déni de ma maman devant cela et une longue errance solitaire ensuite , me refermant à tout , me croyant inutile , transparente me faisant la plus petite qui soit . Ma vie d adulte s est faite sans repères , sans filets et ma destruction à commencé d abord physiquement ( anorexie) , substances illicites ( cannabis , alcool) et psychologiquement , histoires d amour destructrices car étant devenue dépendante affectives je n ai attiré que les hommes dont j avais peur , me détruisant un peu plus chaque jour avec quand même toujours cet espoir fou de finir par tomber un jour , sur celui qui m était destiné .Jusqu à la dernière histoire en Octobre 2013 , où là je me suis prise de plein fouet , ce mur que je montais brique après brique depuis tant d années . Je me suis mariée avec un homme qui a fini le travail de destruction que j avais déjà entamé : l humiliation , les coups , je n étais plus rien !!!
    Un mois après mettre installé chez lui , j ai enfin écouté mon instinct de survit qui criait depuis pas mal de temps mais que par peur je n osais entendre , m a sauvé du pire , j ai fuit un soir qu il travaillait , n emportant rien juste quelques affaires et ma peur au ventre .Et depuis ce jour je travaille à savoir qui je suis , à refaire le chemin inverse , à me pardonner , à pardonner aux autres , à faire la connaissance avec cette femme que je suis , apprendre à m aimer tout simplement .
    Et puis en Avril 2015 ….
    Comme beaucoup la première rencontre fut virtuelle via Facebook , il était un ami inconnu sur mon mur , nous n échangions pas vraiment juste quelques likes au fil de nos posts respectifs , j avais quand même remarqué que nous avions tout deux la même vision spirituelle des choses et nous postions des articles sur les flammes jumelles , âmes soeurs sans en connaitre vraiment la véracité .Et puis un jour il m a demandé mon numero de portable et je le lui ai donné , moi qui d habitude me protège et bien là rien du tout !!!
    Et là comment vous dire … SA voix , sa voix n est pas simplement entré dans mes oreilles mais m a percuté en plein coeur !!! cette voix si familière , si chaude si pénétrante , je n étais plus que vibrations , il nous était impossible de raccrocher , impossible de couper ce lien que nous venions de retrouver .
    Nous nous aimions déjà sans s être vus , nous nous parlions avec une telle fluidité , une telle facilité comme si nous nous connaissions depuis des années .
    Il y eu beaucoup d autres appel téléphonique , beaucoup de skype aussi , il n était pas mon type d hommes du tout et pour la première fois cela n avait aucune importance pour moi .
    Pendant 1 an nous avons correspondu de la sorte , pas le choix , il habitait en Belgique et moi les Hautes-Pyrénées , en 1 an nous nous sommes séparés 3 fois , lui dans la souffrance moi dans le calme ….je savais déjà .
    Puis un soir début avril 2016 , j ai émis le souhait que nous nous recontactions …le lendemain il m envoyait un sms !!!
    Tout à été rapide , il avait déménagé entre temps et habitait maintenant dans les Hautes-Alpes .
    J ai prit mon billet de train et je suis partie le rejoindre pour une semaine .
    Lorsque nous nous sommes vus à la gare c est tout naturellement qu il m a ouvert ses bras et que je m y suis blottie dedans , nos lèvres se sont elles aussi rejointes et le monde s est arrêté de tourner .
    Impossible de nous détacher l un de l autre , impossible de nous quitter des yeux , dès que nous sommes arrivés chez lui , c est aussi tout naturellement que nous avons fait l amour comme si je l avais quitté la veille et que nous étions déjà en couple .
    Là je dois faire une parenthèse car il est important de vous dire que j ai toujours eu du mal avec la sexualité , ne pouvant m abandonner complètement à un homme je vivais auparavant ma sexualité en étant dominante , contrôlant l autre et ne m autorisant jamais à l orgasme et là ce soir là avec lui , j ai tombé le masque et lui aussi , le temps n existait plus , il n y avait plus de passé et plus de futur , juste lui et moi nous aimant sans chercher quoique ce soit , sans savoir où cela nous mènerait .J acceptais enfin qu un homme me touche , me caresse ,m emmène sur des chemins totalement inconnus jusqu àlors .Chacune de nos caresses étaient déjà du plaisir , de l extase , nos peaux frissonnées sous nos doigts , nos baisers n en finissaient pas , nous faisions l amour à l amour .Nous sommes restés longtemps à nous aimer ….pour de vraie !
    C était une évidence il était moi , j étais lui l abandon total en l autre .
    Nous avions du plaisir au delà de la pénétration , de l orgasme , sans but à atteindre seulement suivre ce chemin de délices pour se fondre l un dans l autre et je crois bien que c est cela aimer divinement !
    Pendant toute la semaine ce fut comme cela , doux , chaud , d une intensité jamais trouvé , nos cellules étaient en fusion , nos corps à l unisson , nos coeurs au diapason .
    Il me nettoyait de tous ces autres qui m avait meurtri , je le réconciliais avec lui-même .
    Je n étais pas triste de le quitter , de rentrer chez moi et ça il ne le comprenait pas , lui vivait cela dans la souffrance et le clash que je savais arriver , arriva .
    La distance entre nous était une souffrance pour lui , il a commencé à mettre en doute mon amour , étant habitué à vivre l amour qui fait mal , il ne concevait pas que moi je ne sois pas dans la souffrance , que la distance ne me gène pas et inévitablement des tiraillements ont fait surface chez moi aussi , il m étouffait par ses messages incessants , un coups dans la détresse , ensuite dans la victimisation m accusant de mettre joué de lui , me rabaissant , me critiquant , m humiliant publiquement sur Facebook , m accusant d être une perverse narcissique , une grande malade , puis s excusant ensuite , me demandant pardon ….et moi me murant dans le silence .
    Il y a deux jours , nous avons parlé et je lui ai dit ouvertement que je ne pouvais pas vivre un amour tel qu il le vivait , je comprenais bien que j avais ré-ouvert sa blessure non guérie d abandon mais qu il fallait qu il comprenne que je n étais que le détonateur , que le déclencheur de cette ré-ouverture , pas la cause !!! il était dépendant de mon amour et moi j en étais sortie de cette façon d aimer il était impossible pour moi d être son infirmière , sa maman c est à lui de guérir ce qui doit être guéri je ne peux pas prendre à ma charge ce qui ne m appartient pas cela peut paraître égoïste mais ce n est pas comme cela que cela se passe chacun doit être responsable de ses distorsions et de ses blessures , chacun doit faire le travail de son coté .
    Il a aussi ré-ouvert une blessure chez moi et je l accepte et l en remercie car c est par lui que je sais où il faut que je mette de l amour maintenant .
    Nous avons donc rompu le dialogue mais le lien reste intact .
    Il est de nouveau temps pour nous de travailler séparément sur ce qui doit être réparé en nous , je suis déjà en chemin , lui je ne sais pas car il refuse toujours de voir ce qui est , il a refermé toutes les portes .
    Il en est ainsi du parcourt des flammes jumelles , ce miroir si beau et si effrayant à la fois , si attractif et si repoussant aussi .Je reste confiance , je sais que nous nous reverrons , je sais qu aucun amour ne pourra égaler celui là , je sais que même s il trouve le bonheur dans les bras d une autre jamais il ne pourra oublier ce que nous avons vécu ensemble car cet amour est inexplicable , incomparable , il ne se décrit pas, il se vit .
    Comme il est impossible pour moi de me donner à un autre que lui .
    Je l aime d un amour libre , sans attachements , sans contraintes , sans regrets , ni remords , et oui on peut aimer quelqu un et le laisser partir ou partir quand même car c est cela l amour inconditionnel ,c est cela l amour pur .
    Merci de m avoir lu <3

  33. Bonjour à tous et à tous ,
    A mon tour aujourd hui de poser mon témoignage sur cette rencontre magnifique et au combien bouleversante .
    Je tiens avant toute chose à vous dire que pour ma part je ne me sens pas l envie de définir absolument ce qu est cette rencontre , je n aime pas lui apposer une étiquette précise qui est une chose bien humaine que de vouloir sans cesse mettre chaque chose dans une case .
    Je le respecte mais ne m y conforme pas .
    Ces rencontres ne peuvent pas être cloisonnées, elles ne peuvent pas être définis car elles sont en constantes évolutions , en perpétuelles mouvances , elles échappent à toutes compréhensions , toutes logiques , toutes convenances , toutes raisons .
    Pour vivre une telle histoire il me semble important de la regarder avec des yeux nouveaux , de prendre de la hauteur , d abandonner le schéma type d une histoire d amour comme on la concevait avant .
    Ce que je sais , c est que depuis qu IL est dans ma vie , je ne sais plus rien .
    Par sa seule présence , IL a remit tous mes compteurs à zéro , IL a chamboulé ma perception de ce que je croyais être ma vie , de ce que je croyais de l amour . IL m a poussé à voir bien au-delà , IL repousse sans cesse mes limites , IL me fait grandir chaque jour un peu plus , souvent dans la douleur , m obligeant à partir là où je ne veux pas aller par crainte de souffrir , là où je me suis évertuée pendant des années à mettre les masques de l oubli .
    Depuis 1 an IL a mit dans ma vie un sacré  » bordel « dans toutes mes certitudes , mes convictions .
    Je me sens comme une enfant qui réapprend à marcher, pas à pas ,jour après jour vers le chemin qui mène à l amour de soi .
    Moi qui croyais savoir ce qu était faire l amour je me suis découverte pucelle .
    Je me surprend à ouvrir toutes les portes des possibles , à son contact je n ai plus peur de rien , je laisse tomber mon armure , mes masques , je me met à nue , je m abandonne .
    Je n ai jamais été aussi MOI .
    En 1 an , nous ne nous sommes vus physiquement qu 1 semaine , une semaine qui n a fait que confirmer , ce que nous savions déjà !
    Nous sommes une même énergie , nous avons la même vibration , nos voix se sont reconnues , nos corps ont fusionnés dans le même feu et je sais aujourd hui qu avant lui je ne savais pas ce que faire l amour voulait dire .
    Je ne savais pas ce qu aimer voulait dire .
    Alors , me direz vous , tout se passe bien ?
    Ben non , tout n est pas rose bonbon loin de là , Sur 1 an nous avons rompu le contact 4 fois , à chaque fois c est moi qui est mis un frein .
    Besoin de me mettre en pause pour prendre le temps de rectifier en moi ce qui devait l être , de comprendre les émotions qu IL réveillait en moi , de soigner mes blessures non guéries .
    Lui a beaucoup souffert de mes silences , des deux c est lui qui trinque car je suis le Chaser , IL est le Runner , IL comprend ce que nous vivons , IL sait que cette relation est différente , mais Il a du mal à travailler sur lui , IL remet sans cesse à demain le moment où il devra ouvrir ses propres blessures .
    Alors j apprends à l attendre , j apprends la patience mais je n en souffre pas cela le fait douter de mon amour pour lui car IL est encore dans le schéma de l amour qui fait mal , IL ne conçoit pas encore que je puisse l aimer sans attentes aucunes , sans qu IL me manque …
    Pourquoi me manquerait IL ?
    IL est en moi , IL fait parti de moi lorsque je me mets en pause un temps , c est pour travailler à notre unification , je ne le quitte pas lui , je sors juste de la relation le temps de prendre de la hauteur , le temps d y voir plus clair sur ce qui doit être nettoyé en moi .
    Petit à petit IL commence à intégrer cela , parce qu IL voit bien que je reviens toujours .
    C est par lui que je me vois telle que je suis et c est par moi qu IL se voit tel qu IL est et c est parfois inconfortable d être mis en face de son propre miroir .
    Nous sommes là pour nous déconstruire et arriver à la reconstruction de qui nous sommes vraiment , le seul choix que nous ayons est de le faire dans la reconnaissance ou le déni , la joie où la douleur .
    Nous sommes séparables mais indissociables .
    Je sais que même si nous ne nous revoyons plus dans cette vie ci , le lien lui ne sera jamais rompu .
    IL est moi , je suis lui
    Qu il en soit ainsi .
    Je vous embrasse de toute mon affection <3

  34. Bonjour,

    Déjà je tenais à remercier les fondateurs de ce site et vous tous et toutes, les Flammes Jumelles de votre participation pour faire comprendre ce phénomène, rare et merveilleux, qui nous ait offert de vivre.

    Pour ma part, j’ai vu la première fois mon FJ 20 secondes à peu près, en 2011. Elle m’a fortement intrigué et aucune attirance physique. Une curiosité étrange me questionné sur elle. J’arrivai pas à expliquer pourquoi je devais apprendre m’approcher d’elle. Je la voyais quotidiennement voir autant que je le voulais mais ce n’est qu’à partir d’une bonne année que j’ai voulu faire le premier pas. Ce fut une discussion banale mais le contact vocal a eu lieu et un entraîner d’autres.

    10mois se sont passés afin qu’on commence à se questionner tout deux sur cet étrange phénomène qui nous arrivai:
    -même vie a très peu de choses près
    -même situation familiale
    -même age
    -même vision de la vie et j’en passe car vous me prendrez pour un fou!

    Bien qu’elle soit assez spirituelle et moi vraiment terre-à-terre à ce moment-là, la vie à débloquer des situations vraiment inimaginable afin de nous rapprocher et ce qui devait bien sûr arriver arriva. Les Guides, Puissance ou Etre Supérieur nous ont mis en union.

    Plusieurs mois durant Le Paradis été notre quotidien, jusqu’à la première rupture sans réelle et véritable raison. Puis des retrouvailles avec mise en place et concrétisation de projets solide, comme l’achat d’un bien immobilier puis à nouveau une autre séparation de plusieurs mois encore puis des retrouvailles eccetera eccetera.

    Plus de 3 ans que nous avons découvert notre lien d’FJ. Depuis, je ne doute plus une seconde notre lien et je ne le remettrait jamais en question.
    Cette incroyable chance d’avoir été élu FJ même si c’est pas facile tout les jours. Je peux vous dire qu’absolument rien est impossible quand on a ce statut la, même les choses les plus folles si c’est écrit ainsi pour vous aussi.

    J’ai avancer et j’avance plus actuellement et depuis que j’ai pris connaissance et intégrer ce don que tout le reste de ma vie

    Pour ma part, cette séparation la va durer plus que les autres car nous avons pris tout deux conscience que sans épuration et nettoyage complet de nos êtres, le réunification finale n’aura pas lieu.

    J’ai lu que certain(e) personnes se poser des questions et trouvez que ce n’est pas forcément une chance d’être FJ, je disai pareil il y a quelques années mais nous sommes les rare élus, c’est déjà monumental.

    Je tenais à dire que j’écris ça ses lignes avec beaucoup de tristesse malgré tout car c’est très dur d’être séparé de sa flamme comme je le suis.
    Elle m’aime autant que je l’aime mais c’est pas l’heure :-(

    Si je peux aider quelqu’un, c’est avec bonheur et joie que je le ferai si j’en ai la possibilité.

  35. Bonjour à tous ,
    Je tenais tout d abord à vous dire Merci , Merci de vos témoignages qui font du bien à lire , et de pouvoir enfin se dire que oufffff ! je ne suis pas la seule à vivre cet amour si particulier , encore si peu répandu ( quoique !!! ) , que je ne suis pas folle , fantasque , que ce que j éprouve n est pas le fruit de mon imagination débordante et que OUI ce que me dit mon coeur est bien une réalité depuis 1 an , est un soulagement profond qui me libère totalement .
    J éprouve le besoin aujourd hui d en parler , de sortir des mots sur ce qui est , sur ce que nous vivons LUI et moi , qui est une rencontre magnifique certes mais au combien bouleversante sur tous les plans et bien loin d être la romance que la plupart se font sur les Flammes Jumelles .
    J apparenterais plutôt cela au parcours du combattant , à un grand 8 perpétuel et qui est difficile d expliquer à quelqu un qui ne le vit pas .
    Cela fait 3 ans que je suis sur le chemin de l éveil et 1 an que j ai retrouvé ma Flamme .
    La rencontre fut tout d abord virtuelle , puis très vite téléphonique avec ce sentiment de se connaitre depuis toujours , parlant de tout avec une telle fluidité , une telle complicité , simplicité que nous en fîmes surpris au début et très vite ce fut une évidence pour nous deux .
    Ma Flamme est elle aussi dans la spiritualité mais elle juste dans le Savoir , pas encore dans le Faire et dans l Etre !
    Elle est dans le déni complet de ce que nous vivons et du travail qui nous est demandé et cela même si elle sait .
    Elle veut rester dans une histoire conventionnelle et se refuse à comprendre que pour moi cela est impossible .
    Il en résulte beaucoup de conflits , de séparation où Il souffre énormément , se maintenant dans la souffrance et la douleur de la séparation , m accusant de tous ses maux refusant d admettre qu il est dans la dépendance affective et ne comprenant pas que je ne puisse pas l aider à guérir , le soigner de ses blessures .Il sait pourtant ce qu il faut faire mais son déni à la vie dure et cela me laisse perplexe .
    A travers lui , je vois ce que j ai été et ce que je ne peux plus être et parfois je me sens démunie devant tant de murs qu il érige entre nous sans s en rendre compte , et qui me pousse à me séparer de lui un temps , le temps nécessaire pour moi , de comprendre , de nettoyer et de guérir encore et encore mes distorsions , mes blessures qu il fait remonter chez moi .
    En 1 an , j ai déjà mis en pause notre relation 4 fois , nous nous sommes vu récemment pendant une semaine , une semaine pour lui de rêve pour moi ce fut plus difficile je n étais bien que les moments où il se posait où il arrivait à être pleinement lui , où il arrêtait de parler sans cesse , de râler , de faire du vent , les moments où il arrêtait d être dans le passé où se projetant dans le futur .
    En somme les moments où nous étions dans les bras l un de l autre où plus rien n existait que cet amour divin et là je dois bien avouer que nous n étions qu énergies , vibrations , ressenties , palpitaions , amour , les corps en fusion , les coeurs au diapason , l âme à l unisson .
    Avec cette impression de faire l amour à l amour sans attentes , sans rien d autres que le plaisir de nous fondre l un dans l autre sur tous les plans .
    Mais même si ces moments furent merveilleux au retour chez moi j ai dû remettre notre histoire sur pause , c est lui qui s agitait dans tous les sens et c est moi qui me suis retrouvée vidée .
    Ce fut encore une fois le chaos pour lui mais il est important que je vous dises que en ce qui me concerne je ne souffre pas de ces séparations , je sais que même si je fais des pauses , je reviendrais toujours vers lui , je vis bien aussi les distorsions qu il fait remonter en moi , je le remercie infiniment car c est par lui que je me rapproche un peu plus de mon essence divine , j aimerais tant qu il voit cela de la même façon de moi mais je sais que je ne peux rien pour lui alors j apprends la patience et me maintient tant que je peux dans la pondération .
    Merci de m avoir lu .

  36. hello, bonjour!
    je découvre votre site à l’instant (par les Chroniques d’Arcturus) j’y reviendrai car je n’ai pas encore lu tous les témoignages !! et aussi parce que le mien sera assez bref pour aujourd’hui, je ne me sens pas capable de raconter beaucoup… en effet, curieusement, c’est le deuxième anniversaire de SA mort aujourd’hui. Tout juste! Nous nous sommes rencontrés au printemps 2010, en investissant un atelier d’artistes. Aussitôt est née une très grande curiosité mutuelle. De mon côté j’ai pris conscience que c’était physiquement exactement celui que je cherchais depuis que j’étais née, et en même temps j’ai su que rien n’était possible. J’avais une recherche spirituelle depuis 20 ans, mais n’avais jamais entendu parler de FJ. On a très vite eu d’immenses discussions philosophiques. Une soif d’être proches l’un de l’autre. Il avait 11 ans de moins que moi. Il me fascinait et m’exaspérait en même temps, c’était un révolté, tourmenté, en questionnement constant, en rebellion permanente, très extériorisé, assez matérialiste. Je suis … quasi l’opposé de ça. Mais ma spiritualité l’intriguait, c’était nouveau pour lui, ça le faisait marrer mais je sentais qu’il s’ouvrait doucement.
    Il y a de quoi écrire un roman! j’arrête là, je vous promets que je continue bientôt, mais j’ai un peu de mal d’écrire toute l’histoire d’un coup.
    En tout cas, merci pour ce site qui est impressionnant, bravo, merci de tout cœur.
    Isabelle

  37. bon je vais continuer et terminer ce témoignage, il sera très bref parce que ça me bouleverse trop encore. Je vais résumer en fait, mais si vous avez des questions (pour votre enquête)posez-les moi et je répondrai.
    Notre relation a duré 3 années, 3 années de souffrance et de questionnements. Au bout de ce temps il a pété un câble parce que je refusais de vivre avec lui ( ç’aurait été désastreux!) et il ne comprenait pas ça. On n’avait pas du tout la même façon de voir ça bien sûr, et ma priorité était quand même mon évolution spirituelle, car je ne me sentais pas du tout épanouie dans mon existence, qui avait toujours été dure. Je lui proposais d’attendre quelques années, le temps pour lui d’élever sa fille (qui venait de naître!) et pour moi d’avancer dans ma vie – professionnelle et spirituelle . Lui voulait tout, tout de suite. Je l’ai quitté quand il a commencé à devenir haineux et injurieux. Il a fait durant 6 mois plusieurs TS et , après la dernière, une embolie qui l’a emporté. Ce qui m’a aidée infiniment, c’es qu’il m’est apparu quelques heures après sa mort, surexité, enthousiaste, pour me dire que c’étai génial là où il était, que j’avais raison, que rien, dans cette vie-là, n’était « prévu » entre nous sur terre, que nous nous suivions depuis des siècles dans nos incarnations, etc. Nous avons eu des échanges comme ça pendant des mois, et toujours d’ailleurs mais c’est devenu plus fusionnel, je sens intensément, si je l’appelle, son amour. Comme ça m’a aidée! merci pour votre écoute.

  38. je vous partage cette expérience .. enfant j’ai fait un rêve, je me promenais nu dans un champ avec une petite fille aux yeux bleus et cheveux bouclés, dans cette période les facultés médiumniques étaient présentes, le rêve de ma grand-mère fait lorsqu’elle est morte qui venait me dire au revoir et ces jeux avec des êtres colorés la nuit dans la chambre en plus de crise de somnanbulisme exprimés déjà cette sensibilité des mondes invisibles..COnditionnement, télévision, mensonge et tromperie ont fermés ces facultés, instinct de sauvegarde .. En grandissant, toujours cette sensation qu’il y’avait quelque chose, un sens à trouver.. j’ai rencontré suite à ma première prière un maitre, de lui-même, qui voyait à travers tout ceux qu’il rencontrait, une seconde naissance..Chamboulé il m’a fallu 1 an pour m’en remettre et revenir à des choses plus  » terre à terre « , une formation en menuiserie à 23 ans. Je précise avoir vu avec ce maitre qui avait sur le bras un AUM tibétain tatoué, avoir vu pour la première fois ce symbole dans la formation d’un troupeau de cygnes en sa présence, oui , des cygnes disposés en AUM sur l’eau ne bougeant pas pendant 30 min !!! Durant cette formation, et ayant un niveau scolaire général BAC, j’intègre ainsi une salle de classe avec une moyenne d’âge de 13-15-17 ans, l’ainé de l’école, avec cette sensibilité, cette sagesse d’amour du cœur, celle de la bienveillance… Dessinant en salle de cours ces dessins qui sans calcul forment à la fin plusieurs choses, je m’amuse à dessine à un moment un signe AUM. Les deux jeunes filles, en totale minorité dans l’école qui venait d’intégrer la salle de cours 2 mois en retard de la rentrée et qui venait de s’installer il y’a de cela 10 min m’a fait vivre quelque chose d’incroyable… Dessinant ce signe aum sur la feuille de papier, le voisin qui regardé ce que je dessinais m’interromps, halluciné, que le symbole que je suis en train de dessiner, au moment où je le dessinais la jeune fille devant moi venait de s’attacher les cheveux et laissé apparaître ce meme signe AUM tatoué sur sa nuque ! quel « hasard » le même que j’avais souhaité rangé dans le coin de ma mémoire et ne pas trop en parler de peur de passer pour un fou ! Lors de notre premier acte sexuel, ce rêve fait enfant revient, je la regarde lors de l’extase dans les yeux, je vois cette petite fille, là dans ces yeux ! et ce rêve qui revient me le confirmant, Ouah … je l’ai trouvé ! Je m’arrête là pour le moment =O) Merci

  39. Bonjour à tous,
    Pourquoi témoigner?
    – Votre blog me parle plus que les autres sur le sujet des âmes jumelles, j’y retrouve mon expérience (:).
    – J’aimerai témoigner pour montrer l’association peut-être paradoxale d’un vécu partagé « merveilleux » et d’une joie persistante en étant séparés… De l’apparente légèreté du bonheur de la relation, associée à une profondeur assez particulière. Du fait que l’échelle de temps et d’espace se modifie, on sera toujours l’un dans l’autre par l’esprit…

    • La rencontre
    Je vais devoir résumer! Nous avons des profils communs, mariés, des enfants ados/jeunes adultes, surtout une énergie à revendre, des boulots qui nous motivent, lui dans la recherche en sciences, moi dans le développement durable, le lien à la nature, la pratique de sports d’endurance, l’investissement dans différents lieux de vie …
    Au départ, nous étions parmi les « autres » hommes ou femmes à séduire (site de rencontre), pas de coup de foudre, mais pour moi une sensation confuse qu’il était « à part ». Dès les 1es échanges écrits par la grâce du net une réciprocité jamais connue, une inspiration mutuelle surprenante (des centaines de pages écrites).
    Je lui ai dit « je vais rencontrer d’autres hommes, toi, on se retrouvera à la fin ». Une évidence, une certitude, mais complètement floue… Mais il ne pouvait attendre, le truc c’est qu’on se plaisait vraiment physiquement. Quelque chose, malgré le désir me disait d’attendre, je sentais que j’allais m’embarquer pour une aventure qui me dépasserait (:).

    • L’année merveilleuse
    Je ne ferai pas la liste ici de tous nos moments partagés plutôt originaux, j’en ai fait un livre « l’insoutenable légèreté de l’être numérique ». Ce qui compte si l’on perce la surface des apparences, c’est que petit à petit une attraction colossale se créait entre nous, plus on en découvrait, plus on était curieux de l’autre, et plus on se sentait en correspondance. On peut parler d’orgasme intellectuel et sexuel mêlé, faire l’amour des heures tout en parlant de tout (:). Une sorte d’extase rien qu’à se parler, se lire, s’écrire, comme si donner à l’autre était exactement la même chose que se donner à soi. Chanson de Dépêche Mode « I am you and you are me », réel sentiment…

    • Pré requis, le chaser
    Je crois que c’est clairement moi. Si mon profil est un peu particulier pour autant jamais je ne me serais attendu à ce type de relation, disons qu’au fonds de moi quelque chose me susurrait des possibles flous…
    Juste avant de rencontrer ma petite âme jumelle, j’ai fait une crise de milieu de vie carabinée d’environ 1 an ½, entraînée par les médocs qui n’avaient pas bon effet sur moi!! Mais il fallait que j’en passe par là…
    Je suis entrée sur site de rencontre bien sûr par quelques frustrations de vieux couple mais surtout, essentiellement, car j’étais heureuse seule et que j’avais un besoin de partage hors norme.
    Mes passions ont 3 axes : la nature donc, besoin d’extérieur! et militante écolo, les arts j’en pratique beaucoup, et les énergies, je suis plongée dans la sphère de la méditation bouddhiste ou du yoga depuis longtemps.
    Bref je suis assez douée pour entraîner par mes initiatives et je crois que je sens pas mal de choses pas toujours perçues (:).

    • Lui, le runner
    S’il a un tempérament comparable aimant l’humain, la vie, épicurien, spontané, genre généreux, il a centré sa vie sur son travail, gros investissement comme directeur de labo, qui lui prend beaucoup d’énergie, surtout ne lui laisse pas le temps de se poser, il court, il court de voyage pro en voyage pro, d’adultère en adultère…
    Tout au long de la relation j’ai senti à travers des mots qui semblaient comme lui échapper, qu’il percevait la rareté de notre relation, comme si on s’étonnait nous-mêmes naïvement de ce qui se passait…
    C’était comme s’il devenait inconcevable de sortir de la vie de l’autre et … en même temps inconcevable aussi de s’être rencontrés pour égoïstement briser nos familles, nos conjoints car c’est « mieux » avec un autre.
    A la fin, il m’a maladroitement et curieusement demandé que je l’aide à évoluer, pas tout à fait clair encore pour moi… Mais je sentais bien que « mais plus tard, on est si bien ainsi », ça ne pouvait pas durer éternellement avec mon mari malheureux plus que de coutume qui le sentait bien, forcément ce gros amour caché…

    • La séparation téléguidée
    Cette envie de tout se donner l’un à l’autre, s’absorber mutuellement nos énergies… Non un truc me disait de redistribuer, que cette chance merveilleuse de s’être rencontrés dans cette vie avait un sens au-delà d’être heureux à 2…
    Comment je l’ai « quitté » : une première fois après un jogging ensemble, je lui ai laissé une lettre. Il ne s’y attendait absolument pas, forcément, je suis rentrée chez moi et sur les Pink Floyd j’ai pleuré comme jamais dans ma vie mais… de joie, j’ai remercié, remercié encore… J’avais de plus en plus de moments ainsi où je pleurais très fort de joie, avec une sensation de reliance au cosmos. Mais ce n’était pas encore le temps, je n’ai pu tenir, je l’aimais encore trop classiquement avec attachement.
    Puis j’y suis arrivée, complètement malgré moi!!, je venais de faire une retraite dans un centre bouddhiste où j’ai pris en assemblée des vœux de boddhisattva auprès d’une Rinpoché, un moment magique (à petite dose car à chaque fois je décolle un peu (:)). Il m’a retrouvé encore pour fusionner, puis … j’ai pêté un câble en rentrant, trop fort, trop heureux oui!! (attention pas le moindre remords en terme d’adultère condamné par la société). Montait en moi la nécessité de passer à une autre phase laquelle?? Et lui aussi était dépassé.
    On a rompu par téléphone pendant des heures, je marchais à travers la ville, et même au travail il ne me lâcha pas un seul instant, il fallait que j’aille au bout, que je me sente même un court instant folle presque. C’est lui qui m’a guidé, a gardé les pieds sur terre, m’a montré que nous ne pouvions à ce jour vivre ensemble, comme s’il me protégeait moi et ma famille.
    A un moment je lui ai demandé en pleurant ! « de continuer en amants mais qu’il essaye de ne pas trop m’aimer » , il m’a répondu « je ne peux pas, je ne sais pas faire les choses à moitié ». Nous ne sommes pas célibataires et… c’est très certainement un choix que nous avons fait inconsciemment comme contexte de notre rencontre, ce qu’il nous fallait comme épreuve…

    • La vie chacun de son côté (en ce moment)
    Depuis la séparation c’est fou quelque part c’est comme si…. Je l’aimais de plus en plus, impossible de lui en vouloir de ne pas donner de nouvelles et pour cause c’est moi qui ai arrêté!! Je m’inquiète un peu son père était très malade, sa femme a appris ses liaisons, il doit en plus quitter son poste de directeur, alors je lui envoie de belles énergies…
    Je le sens à mes côtés tout le temps, comme on a tant en commun, son regard m’accompagne. Je lui ai même écris encore une année, partager mes bonheurs et peines, et puis il m’avait dit « continue dans l’épistolaire so long ». C’est comme s’il m’avait donné une force ancrée profondément, très curieux : à la fois jamais mon ego n’avait autant été flatté et pourtant aussi… jamais je n’ai tant senti le fait qu’il n’avait pas de sens en soi, que seule la relation aux autres, à la Terre à un sens…
    Juste après je me suis investie (sans prétention à petite échelle!) dans le monde politique et associatif, je suis devenue formatrice, je suis en train de réaliser mon rêve d’être publiée, je prépare ma reconversion en coach « éthique » … J’ai aussi été initiée au reiki et … il s’est passé en moi une sorte de nettoyage, inattendu. Je l’ai fait dans le but d’aider les autres, et… je me suis aperçue que je n’avais pas fini avec moi, pré requis fondamental! J’ai eu une petite faiblesse, je l’ai appelé, sans nouvelles, ça m’a pris, j’avais vraiment le sentiment que c’était hier qu’on se parlait par téléphone (un an quand même), surpris en plein travail il m’a évincée. Perdue, j’ai pour la seule et unique fois déliré en l’accusant de lâcheté. Et c’est à partir de là qu’est sorti tout un tas de choses sur mon enfance, la méchanceté de mon père, une libération incroyable!!

    • La suite
    Tout au long il émanait de l’un comme de l’autre une sorte d’évidence de s’être comme trouvés, sans savoir trop où on allait, en tout cas pas pour une relation classique comme de fonder une famille par exemple.
    J’ai mis du temps à comprendre qui l’on était l’un pour l’autre, une sorte de guérisseuse/sorcière (:), m’a suggéré sa place. J’ai ensuite été sur site et j’ai réalisé…
    Il est pour moi irrémédiable que l’on se retrouve un jour, quand, comment?? J’ai bien des rêves en tête, associant nature (fils d’agriculteur il a des rêves de pré retraite), pratiques d’aide, sciences, arts (:). Il y a nos conjoints oui, mais… n’a-t-on pas le droit d’aimer plus d’un homme à la fois, peut-on être assez subtils, pour trouver de la place pour plusieurs sans souffrance générée (sinon quelle valeur au bonheur?). J’ai avoué à mon mari (soulagement! et preuve de la profondeur de notre lien…) mais juste caché… l’importance de cette rencontre dans mon cœur bien-sûr. Le verset de la bible à ma confirmation était « chaque chose en son temps »…………

  40. • Pourquoi témoigner
    – Votre blog me parle plus que les autres sur le sujet des âmes jumelles, j’y retrouve mon expérience.
    – J’aimerai témoigner pour montrer l’association peut-être paradoxale d’un vécu partagé « merveilleux » et d’une joie persistante en étant séparés… De l’apparente légèreté du bonheur de la relation, associée à une profondeur assez particulière. Du fait que l’échelle de temps et d’espace se modifie, on sera toujours l’un dans l’autre par l’esprit…

    • La rencontre
    Je vais devoir résumer! Nous avons des profils communs, mariés, des enfants ados/jeunes adultes, surtout une énergie à revendre, des boulots qui nous motivent, lui dans la recherche en sciences, moi dans le développement durable, le lien à la nature, la pratique de sports d’endurance, l’investissement dans différents lieux de vie …
    Au départ, nous étions parmi les « autres » hommes ou femmes à séduire (site de rencontre), pas de coup de foudre, mais pour moi une sensation confuse qu’il était « à part ». Dès les 1es échanges écrits par la grâce du net une réciprocité jamais connue, une inspiration mutuelle surprenante (des centaines de pages écrites).
    Je lui ai dit « je vais rencontrer d’autres hommes, toi, on se retrouvera à la fin ». Une évidence, une certitude, mais complètement floue… Mais il ne pouvait attendre, le truc c’est qu’on se plaisait vraiment physiquement. Quelque chose, malgré le désir me disait d’attendre, je sentais que j’allais m’embarquer pour une aventure qui me dépasserait.

    • L’année merveilleuse
    Je ne ferai pas la liste ici de tous nos moments partagés très originaux, j’en ai fait un livre « l’insoutenable légèreté de l’être numérique ». Ce qui compte si l’on perce la surface des apparences, c’est que petit à petit une attraction colossale se créait entre nous, plus on en découvrait, plus on était curieux de l’autre, et plus on se sentait en correspondance. On peut parler d’orgasme intellectuel et sexuel mêlé, faire l’amour des heures tout en parlant de tout. Une sorte d’extase rien qu’à se parler, se lire, s’écrire, comme si donner à l’autre était exactement la même chose que se donner à soi. Chanson de Dépêche Mode « I am you and you are me », réel sentiment…

    • Pré requis, le chaser
    Je crois que c’est clairement moi. Si mon profil est un peu particulier pour autant jamais je ne me serais attendu à ce type de relation, disons qu’au fonds de moi quelque chose me susurrait des possibles flous…
    Juste avant de rencontrer ma petite âme jumelle, j’ai fait une crise de milieu de vie carabinée d’environ 1 an ½, entraînée par les médocs qui n’avaient pas bon effet sur moi!! Mais il fallait que j’en passe par là…
    Je suis entrée sur site de rencontre bien sûr par quelques frustrations de vieux couple mais surtout, essentiellement, car j’étais heureuse seule et que j’avais un besoin de partage hors norme.
    Mes passions s’axent sur la nature donc (métier + militante écolo), les arts j’en pratique beaucoup, et les énergies, je suis plongée dans la sphère de la méditation bouddhiste ou du yoga depuis longtemps.
    Bref je suis assez douée pour entraîner par mes initiatives et je crois que je sens pas mal de choses pas toujours perçues .

    • Lui, le runner
    S’il a un tempérament comparable aimant l’humain, la vie, épicurien, spontané, genre généreux, il a centré sa vie sur son travail, gros investissement comme directeur de labo, qui lui prend beaucoup d’énergie, surtout ne lui laisse pas le temps de se poser, il court, il court de voyage pro en voyage pro, d’adultère en adultère…
    Tout au long de la relation j’ai senti à travers des mots qui semblaient comme lui échapper, qu’il percevait la rareté de notre relation, comme si on s’étonnait nous-mêmes de ce qui se passait…
    C’était comme s’il devenait inconcevable de sortir de la vie de l’autre et … en même temps inconcevable aussi de s’être rencontrés pour égoïstement briser nos familles, nos conjoints car c’est « mieux » avec un autre.
    A la fin, il m’a fait maladroitement et curieusement demandé que je l’aide à évoluer, pas tout à fait clair encore pour moi… Mais je sentais bien que « mais plus tard, on est si bien ainsi », ça ne pouvait pas durer éternellement avec mon mari malheureux plus que de coutume qui le sentait bien, forcément ce gros amour caché…

    • La séparation téléguidée
    Cette envie de tout se donner l’un à l’autre, s’absorber mutuellement nos énergies… Non un truc me disait de redistribuer, que cette chance merveilleuse de s’être rencontrés dans cette vie avait un sens au-delà d’être heureux à 2…
    Comment je l’ai « quitté » : une première fois après un jogging ensemble, je lui ai laissé une lettre. Il ne s’y attendait absolument pas, forcément, je suis rentrée chez moi et sur les Pink Floyd j’ai pleuré comme jamais dans ma vie mais… de joie, j’ai remercié, remercié encore… J’avais de plus en plus de moments ainsi où je pleurais très fort de joie, avec une sensation de reliance au cosmos.
    Ce n’était pas encore le temps, je n’ai pu tenir, je l’aimais encore trop classiquement avec attachement.
    Puis j’y suis arrivée, complètement malgré moi!!, je venais de faire une retraite dans un centre bouddhiste où j’ai pris en assemblée des vœux de boddhisattva auprès d’une Rinpoché, un moment magique (à petite dose car à chaque fois je décolle un peu ). Il m’a retrouvé encore pour fusionner, puis … j’ai pêté un câble en rentrant, trop fort, trop heureux oui!! (attention pas le moindre remords en terme d’adultère condamné par la société). Montait en moi la nécessité de passer à une autre phase laquelle?? Et lui aussi était dépassé.
    On a rompu par téléphone pendant des heures, je marchais à travers la ville, même au travail il ne me lâcha pas un seul instant, il fallait que j’aille au bout, que je me sente même un court instant folle presque.
    C’est lui qui m’a guidé là, a gardé les pieds sur terre, m’a montré que nous ne pouvions à ce jour vivre ensemble, comme s’il me protégeait moi et ma famille.
    A un moment je lui ai demandé en pleurant !! « de continuer mais en essayant de ne pas trop m’aimer » , il m’a répondu « je ne peux pas, je ne sais pas faire les choses à moitié ». Nous ne sommes pas célibataires et… c’est très certainement un choix que nous avons fait inconsciemment comme contexte de notre rencontre, ce qu’il nous fallait comme épreuve…

    • La vie chacun de son côté (en ce moment)
    Depuis la séparation c’est fou quelque part c’est comme si…. Je l’aimais de plus en plus, impossible de lui en vouloir de ne pas donner de nouvelles et pour cause c’est moi qui ai arrêté!! Je m’inquiète un peu son père était très malade, sa femme a appris ses liaisons, il doit en plus quitter son poste à la direction, alors je lui envoie de belles énergies.
    Je le sens à mes côtés tout le temps, comme on a tant en commun, son regard m’accompagne. Je lui ai même écris encore une année, partager mes bonheurs et peines, et puis il m’avait dit « continue dans l’épistolaire so long ». C’est comme s’il m’avait donné une force ancrée profondément, très curieux : à la fois jamais mon ego n’avait autant été flatté et pourtant aussi… jamais je n’ai tant senti le fait qu’il n’avait pas de sens en soi, que seule la relation aux autres, à la Terre à un sens…
    Juste après je me suis investie (sans prétention à petite échelle!) dans le monde politique et associatif, je suis devenue formatrice, je suis en train de réaliser mon rêve d’être publiée, je prépare ma reconversion en coach « éthique » … J’ai aussi été initiée au reiki et … il s’est passé en moi une sorte de nettoyage, inattendu. Je l’ai fait dans le but d’aider les autres, et… je me suis aperçue que je n’avais pas fini avec moi, pré requis fondamental!
    J’ai eu une petite faiblesse, je l’ai appelé, sans nouvelles, ça m’a pris, j’avais vraiment le sentiment que c’était hier qu’on se parlait par téléphone (un an quand même), surpris en plein travail il m’a évincée. Perdue, j’ai pour la seule et unique fois déliré en l’accusant de lâcheté. Et c’est à partir de là qu’est sorti tout un tas de choses sur mon enfance, la méchanceté de mon père, une libération incroyable!!

    • La suite
    Tout au long il émanait de l’un comme de l’autre une sorte d’évidence de s’être comme trouvés, sans savoir trop où on allait, en tout cas pas pour une relation classique comme de fonder une famille par exemple.
    J’ai mis du temps à comprendre qui l’on était l’un pour l’autre, une sorte de guérisseuse/sorcière , m’a suggéré sa place. J’ai ensuite été sur site et j’ai réalisé…
    Il est pour moi irrémédiable que l’on se retrouve un jour, quand, comment?? J’ai bien des rêves en tête, associant nature (fils d’agriculteur il a des rêves de pré retraite), pratiques d’aide, sciences, arts . Il y a nos conjoints oui, mais… n’a-t-on pas le droit d’aimer plus d’un homme à la fois, peut-on être assez subtils, pour trouver de la place pour plusieurs sans souffrance générée (sinon quelle valeur au bonheur?). J’ai avoué à mon mari (soulagement! et preuve de la profondeur de notre lien…) mais juste caché… l’importance de cette rencontre dans mon cœur bien-sûr. Le verset de la bible à ma confirmation était « chaque chose en son temps »…………

  41. Bonsoir,

    Je cherchais des contacts au sujet de flammes jumelles pour me sentir accompagnée : ce soir, dur dur ! ;-)

    Il se peut que ce témoignage soit assez long…j’en suis un peu désolée. J’ai besoin de témoigner, de partager ce que je vis depuis si longtemps.

    Déjà avant ma naissance, nous avions convenus de venir à 2, pour vivre cette expérience dans cette famille (très bancale). Finalement ma jumelle a décidé de quitté la partie dans les premières semaines de conception.
    1ère empreinte et abandon…Je suis venue avec des malformations sans conséquence. Mémoire qui se rappelle à moi, pour régler un passé : j’ai la partie gauche du corps en interne et externe plus importante, comme si on avait collé 2 morceaux de personnes différentes ensembles.
    Depuis toujours j’ai une hypersensibilité etc etc, ce qui a induit de me mettre en retrait pour me protéger.
    Agression violente et tentative de meurtre à 13 ans et 3 jours et NDE ou j’ai vu ma soeur jumelle. Revenue dans ce corps aidée par mon guide pour en sortir vivante. Disparition des marques de violence, ce qui m’a perturbée pdt des années. Puis distorsion durant des années entre les extrêmes destruction et contacts avec les mondes de lumière. Recherche de compréhension.

    Bien avant la rencontre avec ma flamme jumelle (FJ) je ressentais déjà sa présence….Sans comprendre, ni mettre de mots, dessus, étant donnée les nombreuses expériences particulière vécues, depuis toujours. ( Là, je suis allée à l’essentiel)
    Je savais que j’allais le rencontré 1 an ou 6 mois avant notre rencontre, amusée !
    Je me souviens la veille de notre premier contact, je disais à une amie que je savais que j’allais le contrer, et que c’était comme si j’ouvrais une porte et qu il se trouvais derrière. C’étais presque vrai ! Ce même jour, il appela cette amie pour un renseignement….Moi de mon coté, lui demandais, si elle connaissais quelqu’un dans ma région qui pouvait m’aider pour un projet professionnel. Elle donna son tel. Il revenait des USA pour son travail. Nous avons commencé à communiqué par mail…Tout s’annonçait bien. Nos échanges étaient super, lui me disant que j’étais la femme de sa vie…Et dès que je lui ai répondu, en toute franchise que j’étais célibataire…ça a été sa 1ere fuite….Hi hi hi.
    Là, son comportement a totalement basculé…Il est devenu, contrôlant, manipulateur, pas agréable et je commençais à entrer aussi dans mes peurs. C’était entre Novembre 2011 et Février 2012.
    Sortant d’une relation difficile je ne voulais plus de cela. Plus jamais, j’avais décidé d’arrêter les échanges.
    Finalement je devais me rendre dans sa ville à 90 km de chez moi, où une de mes amie exposait ses toiles, c’était prévu, bien avant ces échanges par mail.
    Je décidais d’y aller, et lui proposais éventuellement de nous retrouver là-bas.
    Tu y est c’est bien, nous pourrons peut-être échanger. Tu n’y est pas, c’est ok car mon objectif premier les voir les toiles de mon amie.
    J’étais malgré tout très stressé, car je sentais quelque chose de particulier à l’intérieur de moi, suite à nos partages. Et à la fois je me disais et si, je me montais la tête, et si je faisais tout pour y croire…etc etc.
    Arrivée à adresse, j’entre….Il est au bout dans la salle…seul…Pas du tout mon type d’homme, alors pas du tout…Et pourtant je marche dans sa direction, arrivée à sa hauteur, je l’embrasse sur la bouche de manière tendre et je prends dans mes bras et lui répond…Il continue de regarder les toiles…Que je connaissais….Je le laisse regarder et reviens régulièrement à sa hauteur pour l’embrasser, le prendre par la main. Quand il a terminé, nous partons comme des amoureux, bras dessus, bras dessous…Sur le chemin jusqu’à sa voiture, régulièrement je lâche mes sacs pour l’embrasser et le serrer dans mes bras.

    Pour moi, c’est inexplicable…Je me comportais comme si j’étais une autre…Où bien comme, si nous reprenions….OUI C’EST çA….NOUS REPRENONS LA RELATION OU NOUS L’AVIONS INTERROMPUE. C’EST VRAI DE MON COTE.
    Suite à cela, progressivement nous avons commencé une relation et vécu ensemble 2 ans 1/2 difficile et pourtant….C’est là qu’a commencé mon réel chemin en conscience et grande transformation ENRACINE.
    Grâce à ce que je vivais avec lui au quotidien, ou de mon coté, j’ai enfin accepté de m’incarner, accepté de vivre sur terre….J’ai revu une vie passée avec lui et de nombreuses infos me venaient régulièrement…
    Lui était le runner (et l’est toujours)…..
    Puis il y a eu la rupture en 2014 très violente.
    J’étais trop aveuglée pour voir qu’il me fallait du recul et que nous devions arrêter notre relation pour travailler chacun de notre coté.
    Ainsi il m’a remplacé du jour au lendemain par une autre.(c’est ce qu’à trouver l’univers, afin que nous puissions oeuvrer à notre évolution rapidement).
    Là, a commencé pour moi, une autre étape et un début fragile d’autonomie…J’étais décidé vraiment à me prendre en main, car c’était insupportable, voir invivable. Mais dès que je le voyais, j’avais l’impression de ne plus avoir de volonté, ce que je ressentais, ce qui me liait et me lie à lui, dépassait et dépasse l’entendement. Ce que je ressens aujourd’hui n’a pas de nom.
    Durant sa relation avec cette autre femme, je savais et ressentais des choses en relation avec lui. Et très souvent était juste dans mes propos, car il me le confirmait si j’avais l’occasion de l’avoir au téléphone, ou l’information me revenait par des sources autres. Je savais que leur relation ne durait pas…Pour moi c’était évident, comme naturel car nous avions des choses faire faire ensemble. Je dirais aujourd’hui : à terminer.
    Il y a quelques mois, j’ai vu l’image, eu le ressenti et la vibration : de l’instant précis de cette vibration commune de NOUS et de cette séparation en DEUX UNITE d’un commun accord. Et ce petit bruit de séparation. Il y a des moment où cela me revient et d’autre fois, je m’en rapproche…A l’orée.
    Fin mai pour des raison de santé, j’ai entrepris Amaroli, qui m’a amené à modifié mon alimentation et faire des pauses alimentaires. C’était un appel de mon corps, de mon âme.
    J’étais en lien d’amitié avec ma FV avec grande vigilance. Suite à ces pauses alimentaires, mon âme et mes cellules m’ont appelées à faire les 21 de nourritures pranique.
    Mon ami et FJ a eu le désir important de m’accompagner durant ce processus, voyant combien j’avais grandement changé et évolué depuis 5 ans, et avait besoin d’être à mes cotés.
    Durant ce processus, douleur très forte au coeur…comme si j’allais faire un infarctus…Me suis faite aider…Est remontée durant cette période…la conscience de la soeur jumelle, tous les tenants et aboutissants…La souffrance, dépendance, les conséquences dans ma vie, et pourquoi je mangeais : pour étouffer cette souffrance cuisante, ce manque insupportable qui avait coloré toute ma vie (qui n’était que l’aspect visible, pour préparer le terrain avec cette FJ).
    Etonnement tout se découvre, au fur et à mesure, comme si les information arrivaient au compte goutte. Après le processus, je me suis remise à manger comme pas possible. C’est là, que je me suis dit qu il avait quelque chose qui allait sortir de puissant. La soeur jumelle et sortie et surtout, nous avons repris un lien avec cet homme FJ.
    Il y a 15 jours nous avons passé un week-end totalement extra ordinaire autant pour moi, que pour lui. J’ai retrouvé un début de la puissance connue jadis, ensemble…Dont je parle, juste au dessous. Prémisse.
    Mon compagnon, l’a ressenti sans mettre de mots…Il reste bloqué dans son refus. Etc etc = Runner.
    Important au début de notre histoire, il y a 5 ans en arrière, je voyais notre dernière une vie ensemble.
    Nous étions un couple accompli et professionnel de qualité, connus, reconnus..Avions un nom, étions respecté comme exemple, repère et référence. Je ressentais et ressens encore un danger suite à tous ces potentiels. Ce qui me revient encore est cette grande puissance ensemble dont nous nous servions pour soigner, aider oeuvrer.
    Il y avait bcp de jaloux, d’envieurs…de personnes sombres…Nous avons continuer.
    Après l’image qui est là encore, est un séisme, un tremblement de terre….Et la disparition de mon compagnon FJ et peut être idem pour moi.
    Notre mission a été ainsi avorté. J’ai le sentiment que ce noeud karmique est à nettoyer pour tous les 2 et à terminer ce travail, ensemble.
    Dans l’immédiat, mon essentiel est d’apprendre avant tout à réussir à me sentir bien seule, me réunifier…Dans un premier temps , en nettoyant out ce qu il y a à nettoyer. Et donc la soeur jumelle était là, juste pour me mettre sur le chemin…
    Ce qui est très amusant avec ma FJ est que c’est lui, qui en permanence depuis 5 ans amène les éléments, les supports pour que je travaille de manière efficace.
    Exemple : je lui parlais, il y a 5 jours de l’aspect de mon corps dont une partie est plus petite que l’autre à tous les niveaux, la souffrance ressentie dans chacune de mes cellules qui remontaient, cette notion de retrouver mon unité d’âme, comme si je me séparer de ma soeur jumelle définitivement et vibratoirement…Et lui de me parler d’une vidéo sur les flammes jumelles…Que je suis allée écouter aussitôt, et bingo…cela me parlait de nous…Tous les 2. Et c’est en permanence ainsi.
    Moi, je vois à l’avance ce qui va se passer. Depuis que je sais qu il est ma FJ je suis au stade de l’apprentissage de l’autonomie et l’accueil de l’aimer quoi qu il décide…avec le temps.
    C’est à en hurler tellement cet amour dans ma poitrine est brûlant, puissant et je suis l’éveillée.
    Lui est encore le runner. Il est cette homme qui m’apporte toutes les informations afin que je travaille mes gammes. Il est un homme extraordinaire, merveilleux, puissant. Rempli d’amour, de don, de richesse. C’est un être extraordinaire.

  42. Bonjour,

    J’aimerais apporter ma contribution même si je doute encore du phénomène… J’ai rencontré un homme cet été, et au départ j’étais mal à l’aise en sa présence, lui même semblait assez fermé. Et puis le hasard nous a fait nous rencontrer de nouveau un soir et discuter. La discussion n’a pas duré longtemps, mais dans mes souvenirs, elle dure une éternité et j’ai comme la sensation de l’avoir « senti ». S’en est suivi des entrevues amicales, et de la bienveillance mutuelle, et un véritable sentiment de paix et de bien être en sa présence, même si nous échangions peu de mots.
    Quelques semaines plus tard, nous étions tous les deux, il venait de finir une liaison de quelques semaines, il semblait un peu perdu et j’ai senti le besoin de lui caresser les cheveux amicalement pour le réconforter. Il y a eu une vrai complicité cette nuit là, uniquement liée au toucher, sans « sexualité ».
    Je n’attendais rien, lui non plus, nous ne nous sentions pas capable d’être de nouveau avec quelqu’un qui finirait tôt ou tard à « attendre » quelque chose qui ne serait pas nous.

    Nous avons commencé une relation de « sex-friend » car l’envie de nous toucher et de « fusionner » était tellement forte que l’unique fait d’être l’un en face de l’autre était déjà énergétiquement complétement délirant.
    En même temps que l’on s’attirait, on essayait de se fuir tellement l’énergie était importante et finalement épuisante, tant nos vies respectives sont déjà bien remplies. D’ailleurs les décharges énergétiques étaient tellement fortes que mon corps a lâché quelques semaines après notre début de relation, avec un petit passage aux urgences. J’ai passé un check-up complet, et tout était normal….

    Tous les instants que nous passions ensemble, nous semblait durer des jours, alors qu’il ne s’écoulait que quelques heures. Quand nous nous fréquentions, même parmi une foule, nous avions la sensation d’êtres seuls au monde. Il nous est arrivé de partagé un même rêve, et d’avoir des sortes d' »extases » juste en s’embrassant… Parfois, nous avons le sentiment que le temps s’arrête. Nous lâchons prise totalement, et nous communiquons beaucoup par le toucher et le regard. Nous avons aussi l’impression d’avoir renouer avec notre enfant intérieur depuis que nous nous connaissons.

    *si je parle avec le « nous » c’est parce que ce sentiment est partagé par lui et moi

    Nous avons compris que notre chemin de vie respectif nous a conduit vers une quête spirituelle que nous partageons. Nous sommes restés très indépendants pendant les quelques mois passés « ensemble », nous n’attendions rien de l’autre, à part le fait d’être heureux et que ce bonheur de dépendent pas du « couple ». Le « couple » étant la cerise sur notre gâteau.
    Aujourd’hui nous sommes séparés par un continent pour quelques mois. Nous ne nous sommes rien promis, mais je le vois dans chaque instant de « grâce », un beau paysage, une belle chanson…
    Comme si j’étais quoiqu’il arrive proche de lui. Nous ne nous contactons pas beaucoup, car nous avons chacun besoin de vivre pleinement ce moment de notre vie. Mais quand on s’appelle, c’est un moment de joie partagée. Nous sommes incapables de nous raconter notre quotidien car cela n’aurait aucun sens… Nous échangeons plutôt sur notre état d’esprit, nos émotions face à des événements vraiment marquants. Le « tu me manques » n’existe pas. Il est remplacé par « je pense beaucoup à toi », « je suis heureuse de mon côté », « profite bien de chaque instant où tu es »…

    Nous n’avons même pas d' »exclusivité » l’un envers l’autre, le sentiment qui nous lie étant tellement « pur », nous préférons rester libres d’exercer nos « besoins physiques » ailleurs si nous en avons envie.

    L’amour dans tout ça? Nous sommes d’accord lui et moi pour dire qu’il n’a plus vraiment de sens. Nous avons aimé plusieurs personnes dans le passé. Et certaines histoires était un « grand amour ».
    Ce que nous vivons tous les deux n’est pas définissable. C’est à la fois passion, amour, fraternité, complicité, amitié, profond respect, liberté… Avec lui je « SUIS ». D’ailleurs, je « SUIS » avec lui et il « EST » avec moi. Nous « SOMMES » ensemble, mais je ne suis pas sa copine, il n’est pas mon copain.
    Quand je pense à lui, il est rare que je me souvienne de son visage, c’est le souvenir de sa « présence » et de ce qu’elle dégage qui me saisi vraiment, me donne de l’énergie et de la force.

    Pour ma part, depuis que je l’ai rencontré, j’ai approfondi des sentiments que je commençais à découvrir: se sentir entière, s’aimer, se respecter soi même, être libre. Je suis aussi et surtout devenue une FEMME. Moi qui était très masculine, un « vrai petit garçon » comme il m’appelait au début. Ma puberté est finie depuis longtemps, pourtant mon corps s’est totalement transformé en quelques mois (un vrai corps de femme!). Et lui, de son côté, je l’ai senti devenir plus sûr de lui, plus viril, il accepte ses faiblesses et n’a pas peur de me les montrer.
    Je m’aime également à travers lui, car il s’aime et se respecte aussi. Je me sens plus connectée aux autres, plus proche de mon humanité et en même temps totalement libre, je ne vis plus dans l’attente ou le besoin. J’ai trouvé une force qui commençait à germer en moi avant la rencontre. Ma quête spirituelle s’est approfondie, je médite, je m’occupe de mon corps, de mon esprit. Le temps n’est plus si important, je suis plus patiente. Je réfléchis au sens de mon existence, à ce pourquoi je suis faite.

    Je me sens aussi beaucoup plus « seule », car il est difficile d’expliquer pareil sentiment aux autres. D’ailleurs j’ai perdu quelques « copains/copines » qui ne me « re »-connaissent plus… D’autres, par contre, sont très heureux pour moi, et me laissent partager ce bonheur avec eux.

    Sa rencontre m’a aussi détournée d’un passé qui me tirait vers le bas. Et cela m’a aidé à me tourner vers le présent, à mieux l’observer pour marcher tranquillement et sans crainte vers l’avenir.
    Le point négatif, c’est l’entourage… Il est très compliqué de raconter une histoire pareille avec quelqu’un sans passer pour un illuminé. Alors je pratique le double discours. Lui et moi savons ce que nous vivons et le ressentons ensemble, nous le partageons ensemble.
    Pour les autres, nous nous aimons, et sommes un beau « couple »…

  43. Bonjour,
    Bien que le site semble abandonné j’y laisse mon commentaire… Peut-être pourra-t-il intéresser car malgré tout ce que j’ai lu ces derniers jours (énormément), je ne me retrouve pas totalement dans les témoignages.

    Tout d’abord, je ne connaissais pas le phénomène FJ. Bien que depuis 5 ans je travaille pour être moi (et non ce qu’on attend de moi), je suis restée dans l’utilisation des outils conventionnels de psychanalyse et de développement personnel. Oui bon, sur le principe pourquoi ne pas croire aux âmes… mais je ne me sentais pas concernée.

    En 2014, je rencontre un homme, sur un coup de tête. Je lui avais parlé sur un site de rencontres. Rien de particulier. J’ai failli ne pas lui répondre (mais au regard d’une photo (sur 8) j’ai changé d’avis). Il a demandé ce que je faisais un vendredi soir connectée. Naturellement je lui ai dit que mon « copain » me délaissait et que je passais le temps. De retour de vacances, j’avais le blues du dimanche soir. Il était connecté, je lui ai proposé de l’appeler. Rien de particulier non plus. Je ne m’en souviens même plus. Mais dans la foulée, je lui ai proposé un verre malgré l’heure tardive. Juste comme ça, pour le connaître. Physiquement il ne m’attirait pas.

    1ere rencontre. Là encore rien de particulier sauf deux choses. Énormément de mal pour lui à me regarder et, sur la fin de la rencontre, moi qui lui déballe toute une partie de ma vie (enfin surtout un viol petite). C’est venu naturellement. En le quittant, je me dis que ce n’est pas « LUI ». Je n’ai eu aucune attirance physique et nos parcours de vie étaient totalement différents. Il me demande si on va se revoir, je dis oui oui, sans y croire.

    Le lendemain, il me contacte car il a ressenti quelque-chose de violent, physiquement en pensant à moi. Souffle coupé, cœur qui s’accélère, vertige. Il fallait qu’il me le dise. Je pense « mais quel dragueur ». Il veut me revoir, moi pas trop, mais comme je le sens mal, on programme un autre RDV. Je me dis que ce qu’il ressent va passer en douceur s’il me connait mieux, qu’on sera peut-être amis.

    2ème rdv (rassurez vous, je ne les ferai pas tous!). RAS. On parle. Je me sens en confiance (il a une allure très masculine, j’en étais plutôt impressionnée). En partant, envie de lui faire un câlin. Il me prend quelques secondes dans ses bras.

    C’est au troisième RDV que tout a basculé. J’ai vu un homme se diriger vers moi, un homme que je trouvais beau sans pourtant le voir vraiment (il faisait nuit et je suis myope !). Puis j’ai pensé une fraction de seconde quelque-chose de bizarre : « ça, c’est pour moi ». Je voyais cette masse, cette énergie avancée vers moi et je me suis dit que ça m’était destiné et que c’était beau. C’était lui qui arrivait. A la fin du RDV, je lui demande encore un câlin, il me prend dans ses bras et, vraiment, le temps s’est arrêté. On est resté 1 ou 2 heures sur le trottoir, à rien dire, à ne rien faire sinon ne pas pouvoir se détacher. On s’embrassait et je me souviens avoir écrit quelques jours plus tard que j’avais l’impression de boire à une source fraîche.

    Puis l’histoire de couple à commencer. Tiens, et d’ailleurs, au lit c’était juste bien. Pas transcendant. Assez vite j’ai vu que je l’aimais. Assez vite lui me l’a dit aussi. Mais l’histoire était compliquée. Sa personnalité me brusquait. Elle me rentrait dedans. On s’engueulait. Lui si calme, j’arrivais à le mettre en rage. Je fuyais, il ne comprenait pas pourquoi je partais. Il m’a mise dans des états d’hystérie impressionnants à hurler, à pleurer, à me dire que je ne tiendrai pas le choc. Qu’une vie comme ça n’était pas une vie. Pareil de son côté. Je lui reprochais de ne pas correspondre à ce qui était « bien » : bon job, bonnes manières etc. Il ne comprenait pas, il souffrait aussi. Une fois par mois les engueulades revenaient. ça durait quelques jours puis la relation reprenait avec l’impression d’être plus soudés et d’avoir régler les problèmes. Mais le mois suivant, rebelote. Pendant notre première année, de mon côté, je suis descendue au fond du gouffre. A chaque fois qu’on s’éloignait, c’est moche à dire, je retournais sur un site de rencontres pour trouver quelqu’un qui me donne l’impulsion pour sortir de cette relation. Je ne l’ai jamais trompé. Lorsqu’un contact me proposait un rdv, je ne donnais pas suite. Je me sentais mal. Les choses s’arrangeaient, je me demandais pourquoi j’avais fait ça car rien ne valait notre relation. D’autant qu’elle avait une dimension spirituelle : lui avait lu et réfléchi à énormément de choses sur le tao, les arts martiaux, l’âme etc. J’étais fascinée par ce qu’il m’en disait.

    Décembre 2015, nouvelle engueulade. Je me sentais usée, à bout de tout. En parallèle, un des contacts du site m’envoyait des sms régulièrement depuis 3 mois. Je n’y répondais pas. Mais là je me suis dit que c’est peut être un signe. J’ai rencontré ce type et immédiatement j’ai été contente de le voir, comme si j’avais croisé un vieil ami par hasard. Même sa voix, je l’avais déjà entendu. On s’est revu plusieurs fois. Il était attentionnée, gentleman, attentif. Au lit c’était fusionnel. J’ai quitté mon copain qui n’y croyait absolument pas. Je lui ai dit que je n’en pouvais plus, que j’avais besoin de temps (je n’arrivais pas à dire c’est fini alors que j’étais déjà dans les bras d’un autre). Régulièrement il appelait en me disant, alors, on se voit quand ?
    6 mois après la rupture, je vois qu’il est connecté sur le site Internet où l’on s’est connu. 1er réflexe : l’appeler pour l’incendier. J’avais l’impression qu’il me trahissait (alors que bon… je lui disais non je ne veux pas te revoir et que je sortais avec quelqu’un d’autre). 2ème réflexe : lui aussi à le droit de vivre…je n’ai pas mon mot à dire.

    Eté 2016, rien ne va avec ce type avec qui je suis. Lui qui était si attentif à moi… je fais partie de son décor, il aime sa solitude et il m’aime pourtant (fou le nombre de type qui m’aiment lol), mais je suis célibataire en couple (pour rependre les mots d’un ami)… Toute cette année 2016 n’a été qu’un parcours long et douloureux : solitude, isolement, maladie d’un proche puis perte d’un proche (mais ça, ce sera pour plus tard), questionnements, peurs, etc. En aout, je dois partir en Italie avec ce type. Au retour, il y a un vague projet d’habiter ensemble. Avec le recul, je ne comprends pas comment j’ai pu croire qu’on avait une chance. 2j avant le départ en Italie, je le revois LUI. A nouveau le temps s’arrête. 3h sur un parking, juste dans les bras l’un de l’autre. Il me dit « c’est toi, y’a que toi, c’est évident ». Je pense aussi que c’est lui. Sur le moment. Je suis prête à annuler le voyage. Le lendemain on s’appelle. On s’engueule à nouveau. Je pars. Je ne pense pourtant qu’à lui et comme ce voyage aurait été merveilleux s’il avait été là.

    Automne. Rien ne va plus : ma grand mère décède finalement. Je romps dans la foulée en me disant que c’est impossible de vivre avec un type qui me laisse seul face à ça, même si un an avant j’avais l’impression de retrouver un vieil ami. Quelques jours après l’enterrement, je rencontre quelqu’un. Il me rappelle énormément LUI dans sa façon de vivre. Le « guerrier » des arts martiaux. Tous les deux ont cette manière de voir les choses. Il est flic d’ailleurs. Bref, je fais n’importe quoi, on se parle, on s’appelle « chéri », on veut se voir, on s’embrasse 30 min après s’être dit bonjour… des baisers fusionnels, je n’avais jamais vécu de tels baisers. Aujourd’hui encore lorsque j’y pense j’ai du mal à croire qu’ils aient été réels. Il me dit « on commence quelque chose d’officiel ». On couche ensemble, on dort ensemble. Le lendemain je pars tôt car je travaille. En milieu d’après midi il me dit que je ne lui correspond pas, qu’il va me faire souffrir. Une histoire express… une rupture que je vis extrêmement mal. Je me dis « ce n’est pas possible », je débarque chez lui, je pense qu’il a du avoir peur. Une fille qui débarque comme ça, alors qu’il n’y a eu qu’une nuit. On parle, il m’explique qu’il ne veut pas continuer. Pas d’autre choix que d’accepter… Je rentre, rien ne va. Je passe une semaine dans mon lit, à demi-fiévreuse. Et dans les brumes bizarres de cette fièvre, je l’appelle LUI. Je lui dit juste « pourquoi je ne brille pas ? ». Il me répond que ça va venir, que je ne suis pas encore prête, c’est tout. Et le soir même il est là, couché à côté de moi.

    La suite ? Une lente remontée. J’ai accepté que ce soit LUI et personne d’autre, alors que franchement ce n’est pas facile. Lui est toujours là. Il sait. Les engueulades ont repris, avec une force incroyables, on s’est dit qu’on ne pouvait pas vivre comme ça, qu’on ne pouvait pas souffrir à nouveau comme ça. Mais à chaque fois on a trouvé une issue. Et aujourd’hui je crois que lui comme moi sommes « soudés ». Je sais que je ne peux pas faire sans lui. On réussit mieux notre vie ensemble. Le succès est plus facile.

    Et aujourd’hui, enfin lundi exactement, ce qu’on appellerait donc des synchronicités, m’ont fait découvrir la notion de FJ. C’est un vrai choc. La première fois que j’ai lu tout cela, j’en pleurai devant mon écran. Une émotion immense dans le ventre, dans le cœur, des frissons. J’ai su que c’était cela. Que c’était une vérité. Ce qui pose du coup la question de la réalité de tout ce monde des âmes etc. Je veux dire : ressentant que les FJ sont réelles (mon seul repère fiable dans tout cela reste la vérité de ce qui me lie à LUI), comment nier la réalité du reste ? Alors il y aurait d’autres dimensions, des énergies, des vibrations, tout aussi parlantes que notre matière ? Pourquoi tout le monde ne le sent pas ? Je veux dire, je me fiche du pourquoi, mais c’est si flagrant maintenant, comment est-il possible que l’humanité passe à côté ? Enfin bref, comme vous le voyez, mon « problème » n’est pas de savoir s’il est ou non ma FJ (la question en se pose même plus, on est lié), ou si nous nous retrouverons*, mais d’appréhender tout ce qui est venu par lui.

    Et le pire, c’est que je sens que je n’ai pas besoin d’aide. Quelque chose me dit que ça suit son cours, que ça ira, que je ferai ce que j’ai à faire en temps voulu. C’est une évidence : je reste avec lui, connectée, je continue à « briller » et lui aussi. Quoi qu’il se passe, on sera deux, on le fera à deux, séparés physiquement ou non. Mais mon esprit veut quelque-chose de matériel, des témoignages, des « preuves »… Je suis moi, ce que j’ai toujours été, mais c’est flou, ça perd en densité. Comme si je me tournais vers le futur et que je laissais derrière moi les blessures, les douleurs, le gris du passé. D’ailleurs hier soir on s’est vu LUI et moi. Rien qui sorte de l’ordinaire. Je lui ai parlé de ma « découverte ». Il n’a pas semblé trop étonné. Il m’a dit « ah enfin, on va pouvoir avancer » (la vache, je me rends compte que ça va être difficile à croire pour vous…je pourrai écrire un livre à la Musso (que je n’ai jamais lu d’ailleurs). D’un côté un « moi » sait que tout est normal. D’un autre, un autre « moi » se dit, mais c’est du délire ! Et plus les jours passent, et plus ce « moi » s’efface, sauf lorsque je suis sur le point d’accepter totalement. Il revient, comme un sursaut, pour redire « c’est du délire »

    Est-ce que vous aussi vous avez vécu ça ou quelque-chose de similaire ?

    * PS : j’ajoute que mon histoire, même si elle a ses petits trucs « bizarres », ne présentent pas de trucs extraordinaires. Ok parfois je prends le téléphone en me disant je vais l’appeler et le téléphone se met à sonner entre mes mains, et c’est lui. Mais bon, je l’ai déjà vécu avec d’autres et même une fois de manière plus extra-ordinaire. J’échangeais avec un homme que je « voulais » absolument. Il a rompu le contact pendant plus d’un mois. Je suis devenue limite dépressive. Puis un jour que j’étais sur la route, en voiture, et je me suis dit qu’il fallait que lui écrire un sms. Je me mets sur le bas côté, à moitié dans un champ et au moment ou je prends le téléphone, j’en reçois un de lui. ça c’est extra-ordinaire non ?
    Mais il n’y a pas d’étincelle, de cloche qui sonne lorsqu’on se voit, pas de rapport charnel de malade, pas de manifestation céleste lol. Le truc le plus marquant qui soit arrivé est lors d’une compétition moto. Il roulait, il est passé devant à 280 km/h, autrement dit quelques secondes. Et bien j’ai pensé quelque-chose qu’il a pensé pil poil à ce moment là. C’est lui qui a remarqué comme c’était extra-ordinaire. C’était avant notre séparation. Et il me le ressortait régulièrement pendant, comme une preuve censée me faire revenir à la raison, montrant que l’on était lié, que c’était quand même évident, qu’on ne pouvait pas être séparé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s